L'arbre maudit

1 463 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 463
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
9
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

L'arbre maudit

  1. 1. Contes et légendes de la Brie d’après le recueil de La Brie qui R êve textes choisis par Christian de Bartillat Edition Presses du Village
  2. 2. « L’arbre maudit » d’après René Morel textes réécrits par S.Fauconnier pour le projet Comenius du lycée Uruguay-France Avon, Juillet 2011
  3. 3. Dans un bois voisin du ch âteau de Blandy-les-Tours,s’élevait jadis un chêne énorme, plusieurs fois séculaire,que l’on désignait sinistrement sous le nom d’  «Arbre Maudit ». On prétendait que ce chêne était hanté par des fées, des dames blanches,des farfadets…
  4. 4. On disait que des gnomes hideux gardaient des trésors immenses enfouis entre ses racines.
  5. 5. On assurait que chaque branche soutenait une légion d’esprits malfaisants,
  6. 6. que chaque feuille cachait un charme, que chaque fruit renfermait un sortilège.
  7. 7. On affirmait encore que les sorciers s’y donnaient rendez-vous pour tenir le sabbat.
  8. 8. C’était au pied de ce ch êne qu’un seigneur de Blandy, le farouche Ursion,vicomte de Melun, avait tué en 1070, disait-on, son frère, dont il était jaloux. Les deux frères aimaient la même jeune fille. Ursion, laid, violent et sanguinaire, ne pouvait inspirer qu’horreur et dégoût, tandis que le beau et tendre Manassès n’avait qu’à paraître pour se faire aimer.
  9. 9. Odette, c’était le nom de la gente jouvencelle, aima donc Manassès de tout son cœur. Les amants prenaient les plus grandes précautions pour cacher leur amour. Mais, hélas! Le cruel Ursion les épiait sans cesse, et bient ôt la douce idylle allait se terminer en drame sanglant.
  10. 10. Un jour qu’Odette se trouvait avec son bien-aimé sous les ombrages protecteurs du vieux ch êne, Ursion apparut tout à coup à leurs yeux effrayés. La dague qu’il brandissait avec rage s’enfonça tout entière dans la poitrine de Manassès.
  11. 11. Que devint la pauvre Odette? On l’ignore … Les oubliettes de Blandy
  12. 13. Depuis ce fratricide, on voyait errer l’ âme du défunt aux alentours de l’arbre.
  13. 14. Et, le soir quand les derniers rayons du soleil quittaient l’horizon, à l’heure exacte à laquelle le crime avait été commis,on entendait des gémissements et des sanglots s’échapper de l’intérieur de l’arbre.
  14. 15. Cet arbre devint dès lors un objet de terreur : il reçut le nom d’ « Arbre Maudit ».
  15. 16. Au XV ème siècle, ce ch êne joua encore un rôle important dans l’histoire du château de Blandy. A cette époque, la seigneurie de Blandy était administrée par un intendant dur et avare, qui répondait au nom de Gavy. Il profitait des nombreuses et longues absences de son maître, le comte de Dunois,souvent retiré à la Cour du Duc de Bretagne, pour rançonner sans pitié les vassaux du domaine.
  16. 17. Cet homme était d’humeur sauvage. Il n’avait habituellement pour compagnon qu’un dogue féroce affublé d’un collier à pointes acérées.Gavy, qui recherchait sans cesse la solitude,se rendait souvent au pied de l’Arbre Maudit pour y ruminer de nouvelles infamies, sans se soucier des légendes lugubres et terrifiantes qui couraient à propos du géant.
  17. 18. La tyrannie de Gavy durait depuis plusieurs années lorsque le bruit se répandit dans le pays que le roi Louis XI envoyait des troupes s’emparer du ch âteau de Blandy,dont le seigneur faisait partie de la Ligue du Bien Public.
  18. 19. Bient ôt, en effet, les hommes d’armes parurent et investirent l’antique forteresse.Gavy, craignant pour son trésor autant que pour sa vie, abandonna lâchement la place et s’enfuit par un souterrain, emportant dans ses bras une lourde cassette de fer pleine d’or et de pierreries. Jamais il ne reparut au château, jamais personne ne le revit.
  19. 20. Le comte de Dunois Quelque temps après, le comte de Dunois, entré en gr âce auprès de louis XI,revint à Blandy. Quelles ne furent pas sa surprise et sa colère en constatant la disparition de ses riches joyaux et de son argent. Il fit rechercher partout Gavy et le trésor…mais en vain. Aucune investigation,m ême la mieux conduite, n’aboutit. Le comte de Dunois Le comte de Dunois
  20. 21. Les années s’écoulaient et le vieux ch êne n’en conservait pas moins sa réputation. De nouvelles histoires terrifiantes, de nouvelles légendes lugubres s’ajoutaient aux anciens récits…Ainsi, un pâtre avait juré sur son âme que, dès le lendemain de la disparition de Gavy, une voix lamentable semblait sortir de l’arbre maudit. Une vieille femme aussi prétendait qu’elle avait vu des flammes en sortir alors qu’elle ramassait du bois mort et entendu des gémissements sortir du tronc maléfique.La terreur superstitieuse qu’il inspirait se répandit bientôt dans toute la contrée.
  21. 22. Le comte de Dunois,fatigué de toutes les rumeurs qui couraient sur ce ch êne diabolique, résolut de le faire abattre. Cependant, où trouver un bûcheron assez téméraire pour porter sa cognée contre un tel arbre? Les cachots du château et même la corde du gibet inspiraient moins de terreur aux serfs que les esprits malfaisants de l’Arbre Maudit. Le seigneur connaissait pourtant un costaud soudard qui ne craignait ni Dieu ni Diable, et qui s’était bien souvent moqué de la peur inspirée par l’Arbre Maudit. Il accepta de couper le ch êne.
  22. 23. Déjà l’arme tranchante avait sapé les racines du ch êne; déjà elle avait pénétré une excavation que le temps avait creusée du sommet à la base du tronc.
  23. 24. Ô horreur ! des ossements humains apparaissent au regard des spectateurs épouvantés ! Les débris d’un cadavre s’échappent de l’arbre… A cette vue la hache tombe des mains du b ûcheron,les curieux attroupés s’enfuient, se croyant poursuivis par les esprits du chêne maudit. Malgré tout, le brave ressaisit sa cognée, frappe de nouveau, et, redoublant d’efforts, parvient à dégager, avec les débris du squelette, une cassette aux armes du comte de Dunois.Il se h â te de l’apporter à son seigneur qui la reconna ît pour sienne. Son contenu était resté intact…
  24. 25. Tout s’explique alors : les gémissements entendus par le p âtre et la vieille femme n’étaient autres que ceux de l’infidèle intendant…Il fut en effet trompé par l’épais tapis de poussière qui recouvrait le fond de la cavité.Celui-ci s’affaissa sous son poids lorsqu’il s’y réfugia pour échapper aux soldats de Louis XI. C’est ainsi que l’Arbre Maudit devint le tombeau du misérable, qui malgré,les efforts les plus désespérés ne parvint pas à s’arracher à l’affreux supplice mérité par ses crimes.C’est ainsi également que le mystère de l’Arbre Maudit prit fin.
  25. 26. une histoire de Blandy-Les-Tours C ‘ é t a i t
  26. 27. F i F i n i n n

×