L’artisanat Artistique
La céramiqueL’art de la céramique est pratiqué dans les Abruzzes dès soninvention. C’est cependant à partir de la Renaissa...
La tradition et l’art de la majolique ne s’est jamais interrompue àCastelli pendant tous ces siècles: elle est aujourd’hui...
L’or et l’argentA la renaissance l’art de l’orfèvrerie atteignit dans les Abruzzes des sommets très élevésgrace à la perso...
Les bijoux les plus typiques sont les orgueilleuses Sciacquajje, de     grandes boucles d’oreille à demi-lune, finement ci...
Cuivre et fer forgéLe travail du fer et du cuivre forgés est dans lesAbruzzes unetradition ancienne et pratiquée danstoute...
La pierreLe calcaire blanc de la Majella est connu pour lestons chauds que la patine du temps lui donne, sonrôle de protag...
Les tissus     La laine, depuis toujours disponible en     abondance dans les Abruzzes, a permis au tissage     d’avoir un...
Le boisLa richesse en matières premières offerte parl’immensité des bois de la région a permis ledéveloppement d’une impor...
Peau et cuir       Terre d’élevage dès l’aube de l’histoire,       la région des Abruzzes conserve       naturellement un ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

L’artisanat artistique italy

352 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
352
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

L’artisanat artistique italy

  1. 1. L’artisanat Artistique
  2. 2. La céramiqueL’art de la céramique est pratiqué dans les Abruzzes dès soninvention. C’est cependant à partir de la Renaissance qu’un petitbourg pittoresque sur les pentes du Gran Sasso, Castelli, a fait lacélébrité de notre région en développant une des productions demajoliques les plus raffinées et cultivées d’Italie, donnant lieu à unesérie de genres formels et décoratifs spécifiques de ses fours etde ses artisans (comme les Pompéi) et qui sont aujourd’huiexposées dans les plus importants musées du monde.
  3. 3. La tradition et l’art de la majolique ne s’est jamais interrompue àCastelli pendant tous ces siècles: elle est aujourd’hui plus vive quejamais et transmise grace à une variété infinie de formes et dedécorations. Castelli n’a pas été le seul centre de production de lacéramique dans les Abruzzes:d’excellents produits sortaient desfours d’Anversa degli Abruzzi,Tagliacozzo, Lanciano, Bussi,Torre de’ Passeri, Atri, L’Aquila, Rapino,Palena. Une bonne production estconservée aujourd’hui à Rapino,sur les pentes de la Majella, où l’on trouveun beau musée et quelques ateliers d’artisans.
  4. 4. L’or et l’argentA la renaissance l’art de l’orfèvrerie atteignit dans les Abruzzes des sommets très élevésgrace à la personnalité extraordinaire de Nicola da Guardiagrele et aux importants ateliersde Sulmona et de l’Aquila. L’épanouissement le plus important a été cependant celui de labijouterie et des bijoux populaires, qui a produit des objets à la richesse extraordinaire,originaux et beaux, dans une compétition symbolique entre les ateliers de Pescocostanzo,Guardiagrele, Orsogna, Scanno, Sulmona, L’Aquila et Casoli. Les fabrications plustypiques sont le filigrane utilisé pour fabriquer des broches, des boucles d’oreilles, desmédaillons, des pendentifs; mais aussi la feuille en repoussé en ronde-bosse servant àréaliser les vaghi (grains) de colliers importants et de colliers ras le cou.
  5. 5. Les bijoux les plus typiques sont les orgueilleuses Sciacquajje, de grandes boucles d’oreille à demi-lune, finement ciselées etenrichies de pendants, la Presentosa, le grand mais léger médaillonsymbole d’amour, en filigrane et feuille repoussée, avec des cœurs entrelacés, la cannatora, collier ras du cou aux vaghi (grains) en filigrane ou en feuille repoussée en ronde bosse. L’orfèvrerie est aujourd’hui la forme d’artisanat artistique la plus florissante et répandue sur le territoire, et offre des productions excellentes à: Pescocostanzo, Scanno, Guardiagrele, Orsogna, Castel di Sangro, L’Aquila, Sulmona, Pescara et Francavilla.
  6. 6. Cuivre et fer forgéLe travail du fer et du cuivre forgés est dans lesAbruzzes unetradition ancienne et pratiquée danstoute la région de façonhomogène. Le fer forgésert à fabriquer : têtes de lit, lampadaires,balustrades, portails, grilles, enseignes, chenets etd’autres ustensiles servant à l’arrangement dufoyer, des cadres et des glaces, des chandeliers etdes objets de décoration. Le cuivre forgé sert àfabriquer avant tout des casseroles et des poêles,des louches et des chaudrons, mais surtout lesclassiques conche que les femmes utilisaientautrefois pour prendre l’eau à la fontaine etqu’elles transportaient en les tenant en équilibresur la tête. Guardiagrele est la capitale del’artisanat du cuivre et du fer forgés. C’est unepetite ville médiévale aux pieds de la Majella. Desproductions de grande tradition et qualitéproviennent également de Pescocostanzo,Lanciano, Ortona, Vasto, Tossicìa,Scanno.
  7. 7. La pierreLe calcaire blanc de la Majella est connu pour lestons chauds que la patine du temps lui donne, sonrôle de protagoniste est absolu dans bon nombre debelles et anciennes architectures des Abruzzes.Aujourd’hui comme il y a mille ans les carriers etles tailleurs de pierre ont encore un rôle importantdans l’économie de certaines localités se trouvantaux pieds de la « montagne mère » des Abruzzes,et en particulier à Lettomanoppello, Pretoro,Pennapiedimonte et Pacentro. Plus tendre et plusfacile à travailler, le grès des Monts de la Laga apermis également le développement d’un artisanatintéressant qui produit des cheminées, desmontants et intrados, des chapiteaux, descarrelages et des pavés, ainsi que des éléments etdes objets de décoration.
  8. 8. Les tissus La laine, depuis toujours disponible en abondance dans les Abruzzes, a permis au tissage d’avoir un rôle important dans l’économie artisanale de la région. Les tarante, les couvertures en laine très colorées fabriquées à Taranta Peligna sont célèbres dans toute l’Italie et sont encore aujourd’hui réalisées selon d’anciens dessins. Parmi les produits les plus répandus et connus de l’artisanat textile on trouve les très élégantes dentelles aux fuseaux de Pescocostanzo et de Scanno qui sont encore produites à l’Aquila, à Bucchianico, à Canzano. Les instruments de musique Outre certains luthiers qui travaillent encore dans la région, l’un des instruments traditionnels le plus connu est sans doute l’accordéon (au nom dialectal de ‘ddu ‘bbotte, littéralement “deux coups”, pour indiquer le continuel mouvement de va et vient que l’on exerce sur le soufflet pour y jouer), le petit accordéon fabriqué en particulier dans la zone de Teramo et qui est largement utilisé pour égayer toutes les fêtes populaires de la région.
  9. 9. Le boisLa richesse en matières premières offerte parl’immensité des bois de la région a permis ledéveloppement d’une importante tradition dutravail du bois: pétrins, coffres, chaises,tables, chiffonniers, mais aussi mortiers etassiettes, louches et cuillers, grandesfourchettes et rouleaux à pâtisserie, ainsi quela très célèbre chitarra utilisée pour couper enspaghetti la pâte faite maison, sont encorecommuns dans de nombreuses maisons,souvent décorés de dessins et de motifs tirésdu lointain passé et de la tradition desbergers. Pretoro ed Arischia sont deuxlocalités où cet art est encore vivantaujourd’hui, mais l’artisanat typique en boisse retrouve un peu dans tous les bourgsabruzzains de montagne.
  10. 10. Peau et cuir Terre d’élevage dès l’aube de l’histoire, la région des Abruzzes conserve naturellement un important artisanat dans ce secteur également.Des mains expertes des maîtres la matière première se transforme en sacs, ceintures et portefeuilles, qui sont fabriqués dans de nombreuses agglomérations de la région. La tradition de la sellerie de l’Aquila est caractéristique, ses selliers sont les fournisseurs réguliers de la famille régnante anglaise.

×