Le son (suite)L’asynchroneCinema BAC 210.10.2012http://arba-cinema.blogspot.com/
Son in : son de ce qu’on voit à l’imageSon off : son de ce qu’on ne voit pas à l’imageCertains distinguent entre “son hor...
Son synchrone : qui colle à l’image (enregistré à la fois que l’image est filmée –ou son qui prétend être synchrone)Son as...
« Je voudrais séparer l’oreille de son maître cinématographique: l’œil »(Daniel dans Traité de bave et d’eternité)--> Le s...
Bibliographie :Rick Altman, Silent Film Sound, Columbia University Press, New York, 2004.Michel Chion, Le son au cinéma, E...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Bac2 2012 03

1 236 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 236
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
951
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Bac2 2012 03

  1. 1. Le son (suite)L’asynchroneCinema BAC 210.10.2012http://arba-cinema.blogspot.com/
  2. 2. Son in : son de ce qu’on voit à l’imageSon off : son de ce qu’on ne voit pas à l’imageCertains distinguent entre “son hors champ” et “son off” (ni dans le champni dans le hors champ --> commentaire, musique, etc)Pour la voix :Voix inVoix offVoix over : spatiotemporalité différente à celle du récit (ex : voix du narrateurdélégué)
  3. 3. Son synchrone : qui colle à l’image (enregistré à la fois que l’image est filmée –ou son qui prétend être synchrone)Son asynchrone : ajouté lors de la postproductionPlusieurs cas :-chevauchement d’un son qui commence dans un plan et se prolonge dans lesuivant ou inversement-Contrepoint qui crée un rapport dramatique ou qui crée une idée (ex. musiquereligieuse sur des images de violence)Raccords par le son : son peut établir la continuité entre des plans différents,entre une ellipse ou encore un flashback / par le chevauchement à l’intérieurd’une même séquence lors d’un champ-contrechamp / en reliant des lieuxdifférents / etc
  4. 4. « Je voudrais séparer l’oreille de son maître cinématographique: l’œil »(Daniel dans Traité de bave et d’eternité)--> Le son synchrone n’est pas une condition “naturelle” du cinémaExemples :Dissonant (Manon de Boer, 2010)Unsere Afrikareise (Peter Kubelka, 1966)My Tears Are Dry (Laida Lertxundi, 2010)Traité de bave et d’eternité (Isidore Isou, 1951)
  5. 5. Bibliographie :Rick Altman, Silent Film Sound, Columbia University Press, New York, 2004.Michel Chion, Le son au cinéma, Editions de lEtoile/Cahiers du Cinéma, coll."Essais", Paris, 1985.Michel Chion, UN ART SONORE, LE CINÉMA, Cahiers du Cinéma, coll. Essais,Paris, 2003.Frédérique Devaux, Traité de bave et déternité de Isidore Isou, Editions YellowNow, Liège, 1994Christian Lebrat (éd.), Peter Kubelka, Paris: Experimental Editions, Paris, 1990Peter Tscherkassky (éd), Film Unframed. A History of Austrian Avant-GardeCinema, sixpackfilm & FilmmuseumSynemaPublikationen, Vienne, 2012.www.markwebber.org.uk/experimenta/2012/10/09/kubelka-speaks/http://markwebber.org.uk/experimenta/2012/10/17/isou-venom-and-eternity/

×