Exposé amélie poulain

3 947 vues

Publié le

Trabajo sobre la película Amélie Poulain

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 947
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
16
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Exposé amélie poulain

  1. 1. ANALYSE DU FILM:LE FABULEUX DESTIN D’AMÉLIE POULAIN<br />
  2. 2. FICHE TECHNIQUE:Metteur en scène : Jean-Pierre JeunetProduction : Claudie Ossardet Jean-Marc DeschampsScénario : Jean-Pierre Jeunet et Guillaume LaurentMusique : Yann TiersenMontage : Céline KelepikisCostumes : Emma LebailActeurs  : Audrey Tautou, Mathieu Kassovitz, Isabelle Nanty, Rufus, JamelDebbouze, Yolande Moreau, Dominique Pinon, TickyHolgado, André Dussollier (narrateur).<br />RÉSUMÉ:<br />Amélie poulain grandit complètement isolée des autres enfants car son père, médecin, pense à tort qu’elle souffre de problèmes cardiaques. A 22 ans, Amélie emménage à Montmartre. Elle travaille comme serveuse au « Café des deux Moulins » » où elle rencontre toute une série de personnages différents. Comme elle n’a pas de petit ami, la jeune fille cultive le goût pour les « petits plaisirs ». Plus tard, le jour de la mort de Lady Di, elle découvre une petite boite métallique dans sa salle de bains et entreprend des recherches pour retrouver le propriétaire et la lui rendre. Puis elle veut rendre service à tous ceux qu’elle côtoie pour qu’ils soient heureux. Finalement, elle rencontre Nino, aussi rêveur et solitaire qu’elle, dont elle tombe amoureuse.<br />
  3. 3. LES ESPACES :-La cathédrale de Notre Dame où meurt tragiquement la mère d’Amélie, écrasée par une touriste qui s’est suicidée en se jetant dans le vide. -Montmartre, quartier où va vivre Amélie à 22 ans. -Le Canal Saint-Martin -L’épicerie de M. Collignon, rue des 3 Frères  -Le café des Deux Moulins où travaille Amélie comme serveuse. -Le métro<br />
  4. 4. LE MONDE DU RÊVEET DE L’ENFANCE :<br />Le film est comme un conte pour adultes. On y retrouve la nostalgie et le romanticisme de l’enfance, un peu comme dans  « le Petit Prince » de Saint-Exupéry. Cette impression est renforcée par la naïveté des personnages, leur caractère, l’apprentissage de la vie et la capacité d’évoluer. L’enfance est présente aussi dans le symbolisme de la boite métallique enterrée qui contient les souvenirs d’un des personnages et dans la forme des nuages dans le ciel (un lapin blanc, un ours en peluche).<br /> <br />On retrouve aussi des procédés empruntés au film fantastique ou à la Bande Dessinée : Lorsque Amélie confectionne la lettre pour sa concierge, la chute de la femme qui se suicide pour tomber sur la mère comme dans les dessins animés de Tex Avery, dans le café, Amélie se « liquéfie » et se transforme en flaque d’eau. Le monde du cirque est présent aussi grâce au personnage de la patronne du bar, ancienne écuyère amoureuse d’un trapéziste.<br />
  5. 5. LES PETITS PLAISIRS<br /> <br />Les premiers plaisirs d’Amélie sont les plaisirs de l’enfant qui, coupée des autres par son Père qui la croit malade, n’a qu’elle-même comme compagnon de jeu. Elle dessine un bonhomme sur les doigts de sa main, elle fait chanter les verres, elle mange des framboises qu’elle a au bout des doigts, elle écrase son nez et sa bouche contre les vitres, pour se donner un visage monstrueux. Puis, plus grande, Amélie dit être « sensible au charme discret des petites choses de la vie », et elle vit dans un monde imaginaire rempli de « micro-plaisirs». Elle aime plonger sa main dans un sac de lentilles, briser la croûte de la crème brûlée, faire des ricochets sur le canal Saint Martin ou essayer de deviner le nombre de personnes qui font la même chose en même temps. Le film propose une vision personnelle du bonheur, aux dimensions plus personnelles : Le spectateur peut en tirer une leçon de vie : il suffit d’être attentif pour atteindre le bonheur.<br />
  6. 6. AMÉLIE POULAIN, PRINCESSE DU QUOTIDIEN<br />Dans le film, Amélie est comparée à Lady Di car elle est aussi une princesse bienfaitrice de l’humanité, mais c’est la princesse que tout le monde connaît réellement et le spectateur peut s’identifier au personnage. Le rêve et le bonheur est possible pour tous.<br />Amélie Poulain fait du personnage ordinaire quelqu’un d’extraordinaire avec une destinéeet chaque spectateur peut aussi être le maître de son quotidien et avoir un fabuleux destin.<br />

×