AQESSS - septembre 2005

861 vues

Publié le

Présentation effectuée lors du colloque annuel de l’AQESS (Association Québécoise des Établissements de Santé et de Services Sociaux) sur la réorganisation du service d’hygiène et salubrité au CSSS Haut Richelieu-Rouville entreprise en 2005.

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
861
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
18
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

AQESSS - septembre 2005

  1. 1. Les raisons d’être de l’hygiène et salubrité... • Fournir à notre clientèle un environnement sain et de qualité en tenant compte des besoins inhérents à chacun des secteurs de nos établissements; • Atteindre de hauts standards d’hygiène hospitalière en regard des normes établies; • Rechercher et implanter les meilleures pratiques en vigueur dans nos secteurs d’activité, avec un souci permanent de prévention des infections, de santé et sécurité, de résultat et de valeur ajoutée; • Répondre le plus adéquatement possible aux nouvelles réalités (SRAS, C. Difficile, SARM, etc.); • Offrir un service à la clientèle professionnel, courtois et responsable.
  2. 2. Un bref historique de notre service... • 2001: arrivée d’un nouveau chef de service et ré- ingénierie du service d’hygiène et salubrité (analyse des besoins d’effectifs, renouvellement du parc d’équipements, formation, nouvelles routes de travail, etc.); • 2002: ajout d’un superviseur à la qualité des opérations; • 2003: réorganisation de la gestion des déchets, normalisation des produits chimiques et déploiement de systèmes de dilution; • 2004: mise en place du tri sélectif; • 2005: instauration du lavage à plat et des nouvelles techniques de travail; • 2005: développement et mise en place d’un contrôle de la qualité et d’un suivi des opérations.
  3. 3. Les raisons ayant entraîné des changements • Pratiques perfectibles dans un contexte d’amélioration de la prévention des infections, car il y a un risque élevé de contribuer à la propagation des maladies nosocomiales au niveau des chambres de patients (poussière de la vadrouille, changement d’eau de chaudière pour moppes et guenilles, chariots désuets, etc.); • Problématiques reliées aux titres d’emploi lourd et léger (couverture des « dégâts », travail à la tâche, déplacements, dérangement des patients, suivi difficile de la qualité du travail, imputabilité, etc.); • Possibilité d’améliorations dans la santé et sécurité des employés et de la clientèle (moppes, chaudières, etc.); • Difficulté à spécialiser des employés sans les équipements adéquats (spécialisation en hygiène hospitalière).
  4. 4. Nos besoins étaient... • Un système d’entretien réduisant les possibilités de transmission des infections d’une chambre à une autre (préventif et correctif); • Une technologie de pointe avant-gardiste mais éprouvée, spécialisée dans la désinfection des établissements de santé; • Un outillage ludique et facile de compréhension, avec des codes de couleur pour limiter les risques d’erreurs; • Des outils ergonomiques, utilisables par tous les employés sans distinction de titre d’emploi (lourd vs léger); • Avoir des équipements nous permettant de favoriser le travail à l’espace (vs travail à la tâche); • Des équipements sécuritaires dans leur conception, leur utilisation et leur entretien; • Donner aux employés des outils les mettant en valeur dans leurs tâches quotidiennes.
  5. 5. Pour les surfaces de sol... Outils de vadrouillage et lavage Vadrouillage et Vadrouillage et lavage à franges lavage à plat Linge en Linge à microfibre usage unique
  6. 6. Pour les autres surfaces... Lavage humide (guenille) Linges en ratine Linges en microfibre
  7. 7. La mise en place... • Recherche des meilleures pratiques (Amérique du nord et Europe); • Appel des fournisseurs pour effectuer des essais; • Essais in situ des équipements proposés; • Acquisition d’équipements pour essai à long terme (importation); • Élaboration de notre cahier des charges; • Validation des choix avec le comité de prévention des infections; • Acceptation du projet par le CA; • Appel d’offres; • Acquisition des équipements; • Refonte et équilibrage des routes de travail (semaine et fin de semaine); • Formation de tout le personnel (réguliers et occasionnels); • Suivi sur le terrain; • Développement et instauration d’un contrôle de la qualité ainsi que d’un suivi des opérations (départs, transferts, isolements, etc.).
  8. 8. Le vadrouillage Le vadrouillage avant... après...
  9. 9. Le lavage avant... Le lavage après...
  10. 10. Nos guenilles avant... Nos guenilles après...
  11. 11. Nos chariots pour les Nos chariots pour les chambres avant... chambres après...
  12. 12. Nos chariots pour Nos chariots pour les dégâts avant... les dégâts après...
  13. 13. Nos chariots pour le Nos chariots envisagés bloc opératoire pour le bloc actuellement... opératoire...
  14. 14. Changements observés depuis l’implantation • Utilisation de fournitures à usage unique pour les planchers de chambres: plus de « petits tas » dans les corridors; • Nettoyage plus en profondeur des surfaces grâce aux guenilles en microfibre; • Évolution positive dans la perception du service d’hygiène et salubrité; • Responsabilisation des employés; • Uniformisation des techniques d’entretien; • Travail des remplaçants facilité; • Meilleure organisation des routines de travail; • Facilitation du suivi de la qualité des travaux; • Amélioration de la qualité du travail effectué; • Minimisation des désagréments pour les patients (travail à l’espace); • Utilisation des équipements facilité pour les employées (ergonomie);
  15. 15. • Élimination des contaminations croisées: miser sur le futur en luttant contre les maladies nosocomiales.
  16. 16. • Meilleures pratiques: trouver les outils dont nous avons besoin; • Investissement dans des outils spécialisés: argent vs résultat.
  17. 17. • Essai des équipements: les employés sont impliqués dans le choix d’équipements ergonomiques; • Implication des employés: facilite l’intégration du changement.
  18. 18. • Ne plus faire du « travail lourd »;
  19. 19. • Ne plus faire du « travail léger »;
  20. 20. • Faire de « l’hygiène hospitalière ».
  21. 21. • Imputabilité des employés: augmentation de la qualité du travail effectué.
  22. 22. • Contrôle de la qualité: valorisation des employés en identifiant les points d’amélioration.
  23. 23. • Approche plus professionnelle: permet d’améliorer notre image et d’augmenter la confiance de nos clients.
  24. 24. • Les services d ’hygiène et salubrité ne sont plus des exécutants mais des services de plus en plus spécialisés et en perpétuelle évolution. Ils font donc partie intégrante de la solution dans la lutte contre les maladies nosocomiales.
  25. 25. Merci

×