AAA

570 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
570
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

AAA

  1. 1. Localisation Lutosa: Zone Industrielle du Vieux Pont, 5 B7900 Leuze-en-Hainaut
  2. 2. Histoire de l’entreprise Lutosa est une entreprise familiale qui vu le jour grâce à la famille Van den Broeke qui est experte dans le domaine de la pomme de terre depuis quatre générations. Déjà dans les années 1920, les grands-parents Van den Broeke exerçaient l'activité de négoce. Dès 1950, la famille se spécialise dans l'exportation de pommes de terre depuis le siège d'Olsene, situé à 20 km de Gand (Belgique), activité à laquelle s'ajoute, 10 ans plus tard, celle de la culture de la pomme de terre. En 1977, l'entreprise familiale change de cap en rachetant une usine de transformation de pommes de terre à Leuze-en-Hainaut, alors équipée de 3 cylindres sécheurs pour la fabrication de flocons et d'une petite chaîne de production de frites surgelées. En 1978, le démarrage de l'activité industrielle est officialisé par la constitution, le 22 mars, de la SA Van den Broeke - Lutosa.
  3. 3. En 1981, la société étoffe son assortiment de produits par l'installation dans l'usine de Leuze d'une ligne de fabrication de spécialités de pommes de terre surgelées. La même année, elle introduit la marque Lutosa sur le marché belge et européen. En 1988, Guy et Luc Van den Broeke reprennent la NV Primeur, jusqu'alors active dans la production de légumes surgelés. Ils la transforment en unité de fabrication de frites préfrites surgelées et de flocons de pommes de terre. En 1998, en vue de répondre à la demande croissante du marché, ils étendent l'assortiment de produits en y ajoutant la frite préfrite fraîche réfrigérée. La NV Vanelo voit le jour sur le même site que la NV Primeur à St-Eloois-Vijve. En 2001, un investissement d'un montant de 37 millions d'euros est consenti pour la construction à Leuze d'une nouvelle ligne de fabrication. Lutosa élargit ainsi son offre vers des produits enrobés d'amidon ou d'épices (de type Spicy ou Garden Wedges). Elle s'introduit par ailleurs dans un segment de marché où elle n'était pas présente jusqu'alors, le fast-food. La nouvelle ligne, une des plus modernes et performantes d'Europe, a une capacité de 16 tonnes de produits finis par heure; elle est totalement automatisée et pourvue des derniers perfectionnements technologiques avec, en plus, une attention toute particulière pour les normes d'hygiène. En 2009, la SA Van den Broeke-Lutosa devient la SA PinguinLutosa Foods, membre du groupe PinguinLutosa Food Group.
  4. 4. Origine du nom: Lutosa Lutosa est la traduction latine de "Leuzeen-Hainaut", ville hennuyère où le siège principal du groupe est implanté. Ce nom reflète à merveille sa région d'origine qui est particulièrement fière de ses traditions rurales et qui cultive le goût de la qualité et de l'authenticité du terroir, perpétuant ainsi un véritable art de vivre et de la gastronomie. Pour commercialiser ses produits, la société utilisa d'abord le nom Van den Broeke, mais sa difficulté de prononciation, surtout dans les pays méridionaux, posait des problèmes. C'est donc à juste titre que la famille Van den Broeke choisit le nom de LUTOSA lorsqu'elle décida de développer ses exportations vers le Sud de l'Europe et le reste du monde. Lutosa est aujourd'hui une marque de référence en frites et spécialités à base de pommes de terre, synonyme de sérieux, de professionnalisme et de grande qualité de produits et de services.
  5. 5. Origine de la frite La Frite belge, toute la Belgique en est fière et Lutosa s'associe agréablement à son histoire en vendant ses frites dans plus de 103 pays à travers le monde. D'après ce qu'on en raconte, l'histoire de la Frite remonterait aux années 1600: les habitants du Namurois avaient l'habitude de pêcher dans la Meuse et de frire les petits poissons pour améliorer leur repas. Mais lorsque le gel saisissait les cours d'eau et que la pêche y devenait difficile, les habitants découpaient les pommes de terre en forme de petits poissons et les passaient à la friture. Quant à l'expression "French fries", que la plupart traduirait par « Frites françaises », elle viendrait de l'irlandais « to french » qui signifie "couper". Des alliés américains, en débarquant dans les Ardennes belges, auraient goûté nos incomparables Frites et les auraient traduites par « French fries », French pour la langue parlée par les habitants - le français-, et Fries pour le type de cuisson - la friture. Quoi qu'il en soit, la frite est bel et bien belge!
  6. 6. Chiffre d’affaire Ce graphique représente une augmentation de 15 % en 2008 par rapport à l'année 2007. Lutosa a réalisé en 2008 un chiffre d'affaires de € 218.852.000.
  7. 7. Constructions 1. Pour l'entreposage de pommes de terre sur nos sites de production : Des silos , avec une capacité totale d’environ 9 100 000 tonnes. Cela nous permet à une partie de nos besoins pour stocker des pommes de terre dans des conditions optimales de stockage (gestion automatique de la température et la régulation de l'air). 2. Pour le stockage de produits finis: 11 congélateurs, dont 2 sont entièrement automatisés. 83 000 palettes de produits congelés peuvent être stockées.
  8. 8. Etapes de production Avant leur cuisson, les pommes de terre coupées sont séchées à l’air chaud en vue de limiter l’absorption d’huile et d’améliorer leur croustillance. La cuisson s’effectue dans une huile végétale portée à une température de 160 à 170°C et dure 1 minute à 1 minute 30. Le dégraissage qui suit a pour but d’enlever l’excédent d’huile. Ensuite, les produits sont refroidis - dans un tunnel à air ambiant puis dans un tunnel à refroidissement mécanique - et surgelés à –40°C.
  9. 9. Enfin, avant le conditionnement, un troisième triage optique avec laser intervient afin d’éliminer les produits non conformes. Les produits finis, conditionnés dans des sachets de 400 gr à 5 kg, sont placés dans des boîtes en carton pour être ensuite palettisés automatiquement et stockés dans des chambres froides à –20°C. Un conditionnement adapté aux besoins des applications industrielles est par ailleurs possible dans des caisses de 300 à 1000 kg. Il est à noter que chacune des lignes de conditionnement est équipée des éléments suivants: peseuse associative, ensacheuse automatique, détecteur de métaux, détection de sachets mal fermés, système d’encaissage automatique, contrôle de poids, marquage jet d’encre haute définition.
  10. 10. Différents produits BIO
  11. 11. Gamme Arabe
  12. 12. Frites surgelées
  13. 13. Spécialités surgelées
  14. 14. Publicités
  15. 15. Merci pour votre attention et Bon Appétit !!!!
  16. 16. Sources http://www.lutosa.com/fr/spotsradio2007conso/ http://www.lutosa.be/fr/spots-inedits/ http://www.lutosa.com/files/telechargements/brochures/lutosa-frans.pdf http://www.microsofttranslator.com/bv.aspx?from=&to=fr&a=http%3A%2F%2Fwww .lutosa.com%2Fnl%2Fbedrijf%2Fwerkplaats%2Fvlokken%2F http://www.quigif.com/alimentation_Gif_frite.html

×