Surveillance de
la grossesse
Surveillance de
la grossesse
Guy MASSON – Pierre MARES
CHU NIMES
Surveillance de la grossesseSurveillance de la grossesse
Les étapes de la surveillance
Les risques à dépister :
1. Génétiq...
Suivi de la grossesse
Naviguer entre deux attitudes
Suivre comme si toute grossesse était à risque
Être iatrogène
Être anx...
Contexte actuel
Déficit de formation des praticiens
Suivi de plus en plus technique
Mise à l’écart des généralistes pendan...
Suivi de la grossesse
Réflexion importante sur la démédicalisation de la
prise en charge de la grossesse et de
l’accouchem...
Trois niveaux
Maternités de type I
Prise en charge des grossesses à bas risques
Pas d’unité de néonatalogie
95% des matern...
La consultation pré conceptionnelle
+++
La consultation pré conceptionnelle
Maladies génétiques
Mucoviscidose, myopathies conseil génétique
ATCD malformatifs
Spin...
La consultation pré conceptionnelle
ATCD obstétricaux
Prématurité : - aides sociales,
- programme d’échographie du col
- d...
La consultation pré conceptionnelle
ATCD obstétricaux
Prématurité : - aides sociales,
- programme d’échographie du col
- d...
Suivi de la grossesse
Consultations Obstétricales
« une consultation par mois tous les mois
sauf au premier trimestre (une...
RYTHME DU SUIVI
CONSULTATIONS
OBSTETRICALES
(7+1)
1er trimestre
4e mois
5e mois
6e mois
7e mois
8e mois
9e mois
consultati...
Surveillance de la grossesse
ObjectifsObjectifs
Diminuer la mortalité maternelle de 30 %
Abaisser la mortalité périnatale ...
Surveillance de la grossesse
Les objectifs :
Protéger le capital santé de l’enfant
et … de la femme
Réduire la morbidité p...
Examens clinique
et para cliniques
en obstétrique
Signes et diagnostic
de la grossesse
Diagnostic avant tout clinique
Facile dans la plupart des cas :
2 signes : - l’aménor...
Diagnostic positif
1) L’aménorrhée = symptôme-clé
Faire préciser la durée habituelle des
cycles et la qualité des dernière...
Diagnostic positif (2)
2) Autres signes fonctionnels = nombreux mais inconstants
¤ digestifs
- nausées et vomissements
- m...
Diagnostic positif (3)
¤ Dosage de l’hCG : positif si Gr > 7 à 10 jours
- qualitatif : urinaire ou plasmatique
simple, rap...
Conséquences pratiques
Déterminer le terme est capital :
cette détermination en début de grossesse sera utile
en cas de :
...
La première Consultation
Examen clinique obstétrical
L’interrogatoire
Il doit repérer les facteurs de risque en fonction :
- de l’âge de la patient...
Examen clinique obstétrical
L’interrogatoire
3) Antécédents obstétricaux
- nombre de grossesses antérieures
- dates et lie...
Examen clinique obstétrical
L’interrogatoire
4) Début de la grossesse actuelle :
- douleurs, métrorragies
- menace d’avort...
Facteurs de risques
Facteurs de risques liés à la mère + ++ +++
Age > 35 ans
Age > 40 ans
Age < 18 ans
Primipare
Grande mu...
Facteurs de risques
Facteurs de risques liés aux ATCD obst. + ++ +++
Mort intra-utérine
Mort néonatale précoce
Accouchemen...
Facteurs de risques
pendant la grossesse
Principales anomalies + ++
Hémorragie avant 20 SA
Hémorragie après 20 SA
Anémie <...
Examen clinique obstétrical
L’interrogatoire
A l’issue de cet interrogatoire,
il est possible de prévoir :
- une grossesse...
Examen clinique obstétrical
L’interrogatoire
A l’issue de cette consultation,
il est nécessaire de parler déjà de :
- de c...
Examen clinique obstétrical
Examen général
- taille, poids habituel et actuel
- tension artérielle
(TAS < 140 et TAD < 9)
...
Examen clinique obstétrical
Examen obstétrical
- palpation abdominale :
- globe sus-pubien (à partir de 12 SA)
- recherche...
Au terme de cette
première consultation
1) on peut faire la déclaration de grossesse
= avec la DPG
¤ à partir de la DDR + ...
ECHOGRAPHIE DE DATATION
Embryon visible à partir
de 5 SA 1/2
Simple épaississement
échogène sur la vésicule
vitelline
2 à ...
ECHOGRAPHIE DE DATATION
Longueur cranio-caudale : technique de
mesure
Les repères électroniques
sont positionnés aux deux
...
Embryon 11 – 12 SA
ECHOGRAPHIE DE DATATION
Longueur cranio-caudale
: Valeurs normales
( Robinson HP, Fleming JE British journal Obstet.
Gynae...
Déclaration de grossesse
2 exemplaires à la CAF
1 exemplaire à la Sécu
NB : terme 41 SA = 9mois
Ex : DPG = 16 / 09 /10
DPA...
AU TERME DE CETTE
PREMIERE CONSULTATION
2) prescrire les examens complémentaires :
- obligatoires :
* groupe sanguin + RAI...
Examens biologiques inutiles
1) VS, cholestérol, triglycérides
2) En l’absence d’état pathologique :
- transaminases
- aci...
Au terme de cette
première consultation
3) Prescrire l’échographie de 12 – 13 SA
( 1ère échographie officielle)
4) On peut...
Échographie du premier trimestre
1) GROSSESSES NORMALES :
11 - 13 SA
2) A TOUS MOMENTS SI :
Métrorragies
Douleurs pelvienn...
ECHOGRAPHIE DE 11 – 13 SA
= 1ère échographie morphologique
1) Si elle permet de confirmer :
* la bonne évolutivité, sur l’...
ECHOGRAPHIE DE 12 – 13 SA
= 1ère échographie morphologique
3) Et surtout de mesurer la clarté nucale
= prédictive d’anomal...
ECHOGRAPHIE DE 12 – 13 SA
localisation de la grossesse ( GIU / GEU )
vitalité fœtale
nombre de fœtus
datation de la grosse...
ECHOGRAPHIE DE 12 – 13 SA : LCC
Clarté nucale - mesure
MESURE DE LA CLARTE NUCALE
L'étude de la clarté nucale est actuellement
utilisée comme test de dépistage d'anomalies
chrom...
Clarté nucale
Échographie 11-13 SA
Critères stricts
CN normale
( 95 % des mères)
Pas de risque accru
de malformation
ou de...
M.S. de la Tr. 21 au 1er III
Test entre 11 +1 et 13+5 SA
Date de conception certaine++
Consentement signé
Attestation du m...
M.S. de la trisomie 21 au 2ème III
Test entre 14 +1 et 16+6 SA
Date de conception certaine++
Consentement signé
Attestatio...
M.S. de la Tr. 21 au 2ème III
1) A faire entre 15 et 18 SA (si 1er trimestre non fait)
basé sur le dosage de l’hCG et de l...
Test de dépistage de la Trisomie 21
1) Nécessité d’expliquer l’intérêt
et les limites de ce test
2) L’éventualité d’ une b...
EXAMEN CLINIQUE OBSTETRICAL
AU COURS DE LA GROSSESSE
- Rythmé par les Cs obligatoires
mensuelles à partir du 4ème mois
(at...
EXAMEN CLINIQUE OBSTETRICAL
AU COURS DE LA GROSSESSE
Chaque visite permet de faire le point :
¤ bon état maternel et fœtal...
Interprétation, résultatsInterprétation, résultats
Interrogatoire :
Mouvements fœtaux ?
Contractions ?Douleurs ?
Métro ? p...
SUIVI DE LA GROSSESSE
A chaque visite prénatale s’enquérir :
1) d’éventuels phénomènes pathologiques :
¤ métrorragies [att...
SUIVI DE LA GROSSESSE
A chaque visite prénatale :
1) faire un examen clinique :
- Poids, TA
- examen général ( seins, œdèm...
SUIVI DE LA GROSSESSE
Examen clinique général
1) Poids
- de l’ordre d’un kg / mois
- 5 à 13 kg , selon le poids de départ
...
SUIVI DE LA GROSSESSE
Examen clinique obstétrical
1) Mesure de la Hauteur Utérine
30-32 cm
28 cm
24 cm
20 cm
16 cm
_
_
_
_...
SUIVI DE LA GROSSESSE
Examen clinique obstétrical
2) Palpation abdominale
- souplesse utérine
- présentation fœtale
3) Aus...
SUIVI DE LA GROSSESSE
Examen clinique obstétrical
4) Examen vaginal au spéculum : inutile
- s’il a été fait au 1er trimest...
SUIVI DE LA GROSSESSE
Examen clinique obstétrical
En cas d’anomalie = prescription éventuelle
¤ d’examens plus approfondis...
SUIVI DE LA GROSSESSE
Examen clinique obstétrical
¤ d’une surveillance + rapprochée,
par SF à domicile ou cs rapprochées
-...
Particularités
des différentes
visites prénatales
Particularités de la fin du 3ème mois
= résultats des 1ers examens biologiques
1) Résultat du test de la Tr 21 :
- indicat...
CONSEILS HYGIENO-DIETETIQUES
(1)
TOXO NEGATIVE :
Viande bien cuite ou congelée
Bien laver fruits et légumes (terre)
Éviter...
ALCOOL = 0
TABAC = 0
(supplémentation nicotinique acceptée si besoin)
CONSEILS HYGIENO-DIETETIQUES
(2)
Particularités de la fin du 3ème mois
3) Groupe sanguin + Rhésus :
- si Rh + : refaire 1 contrôle de RAI en fin de Gr.
- s...
Particularités de la fin du 3ème mois
4) Sérologie de la Rubéole :
- si (-) : refaire tous les mois ( 6 mois)
- si (+) : f...
Particularités de la visite du 4ème mois
Prescription de la 2ème échographie
¤ « morphologique »
¤ 22 – 24 SA
¤ étudie :
-...
Réaliser une étude morphologique approfondie
en sachant que :
seulement 86 % des malformations du cerveau et de la
moelle ...
Particularités de la visite du 6ème mois
- Inscription à la préparation à
l’accouchement
- Incitation à l’allaitement mate...
Particularités de la visite du 6ème mois
Prescriptions :
1) examens biologiques :
- Dépistage de l’hépatite B
par recherch...
Particularités de la visite du 6ème mois
Prescriptions :
- Dépistage du Diabète gestationnel
SYSTEMATIQUEMENT recherché
le...
Particularités de la visite du 6ème mois
Prescriptions :
2) de Traitements
- Fer, si anémie ou multiparité
- Vit. D
- bas ...
Particularités de la visite du 6ème mois
Informer sur :
- la prévention de l’allo-immunisation RH
Prescription de Rophylac...
Visite 7ème mois (28-32 SA)
Hu: 28 cm
BDC, MAF
T, RAI, S,
proteinurie/uritest
Échographie
Biométries
Placenta +++
Anatomie...
Echographie du 3ème trimestre
Vers 32 SA
Croissance fœtale (+++)
- macrosomie
- RCIU / SF chronique/ dopplers
Quantité de ...
Particularités de la visite du 8ème mois
Voir le résultat de l’échographie :
- dépister RCIU ou macrosomie
- contrôler les...
Particularités de la visite du 9ème mois
Buts : envisager les modalités de l’accouchement
- présentation et état du bassin...
Particularités de la visite du 9ème mois
Buts : envisager les modalités de l’accouchement
a) H.U. : idée du poids fœtal, m...
Particularités de la visite du 9ème mois
Buts : envisager les modalités de l’accouchement
c) T.V. :
1) complément d’étude ...
Particularités de la visite du 9ème mois
d) évaluation du bassin :
surtout du détroit supérieur
normalement :
- promontoir...
Particularités de la visite du 9ème mois
g) Utérus :
¤ mal formé
¤ cicatriciel = évaluer la qualité de la cicatrice
- CRO
...
Pronostic obstétrical et décision
Après appréciation des paramètres
maternels et fœtaux on peut soit :
1) autoriser la voi...
Pronostic obstétrical et décision
Cas particuliers :
1) Siége :
- proposer VME à 36 SA ( sauf utérus cicatriciel ou oligoa...
HYGIENE DE LA GROSSESSE
A) Genre de vie : « Tout excès est nuisible»
Voyages :
- créent parfois un risque d’AP ( >29 SA)
-...
HYGIENE DE LA GROSSESSE
Sport : activité compatible mais modérée
- boire beaucoup
- pas de sport > 2000 m d’altitude
- rec...
HYGIENE DE LA GROSSESSE
Activité professionnelle :
¤ non dangereuse en elle-même
- sauf travail dans la fabrication de tox...
HYGIENE DE LA GROSSESSE
Hygiène corporelle :
a) Hygiène intime :
- éviter savons acides / mycoses
- savons à PH neutre ou ...
HYGIENE DE LA GROSSESSE
Hygiène corporelle :
c) Vergetures :
- rupture des fibres élastiques => cicatrices indélébiles
- /...
HYGIENE DE LA GROSSESSE
B) Diététique
1) Apports énergétiques
- coût énergétique de la grossesse = faible
. 100 kcal / J a...
HYGIENE DE LA GROSSESSE
B) Diététique
2) Aliments énergétiques
- sucres simples ne doivent pas > 10 % de la ration
(saccha...
HYGIENE DE LA GROSSESSE
B) Diététique
3) Minéraux et oligo-éléments
- fer ( 20 mg / j) - primipare / multipare
- viande, f...
HYGIENE DE LA GROSSESSE
B) Diététique
4) Faut-il supplémenter systématiquement ?
- études pas assez nombreuses
pour établi...
HYGIENE DE LA GROSSESSE
B) Diététique
5) Vitamines ( A, B, C, D)
- toutes nécessaires et apportées par alimentation normal...
HYGIENE DE LA GROSSESSE
¤ éléments à retenir :
- ne pas la ration en début de grossesse
- la peur de prendre trop de poids...
Petits maux de la grossesse
1) Manifestations psychologiques :
- 1er Trimestre = l’ambivalence
- réaction de défense, d ’a...
Petits maux de la grossesse
2) Manifestations digestives
a) Nausées et vomissements : cause inconnue
¤ 5 à 7 femmes / 10 (...
Petits maux de la grossesse
2) Manifestations digestives
c) Constipation : fréquente
- huile de paraffine ( Lansoïl *gelée...
Petits maux de la grossesse
3) Syndromes ostéo-musculaires
a) crampes des M.I. : surtout nocturnes
- physiopathologie inco...
Petits maux de la grossesse
4) ORL
a) rhinite / turgescence de la muqueuse
- hormonale et allergique
b) gencives hyper-vas...
L’insuffisance veineuse
Pesanteur des MI, oedèmes à TA normale
et avec absence de protéinurie ++
Apparition ou augmentatio...
Insomnies
Liée aux CU, aux positions…
Peut révéler un état dépressif maternel ou
une anxiété
Dans un premier temps
Écoute ...
Contractions utérines
Les CU sont utiles :
Ampliation du segment inférieur…
10 à 20 /J, non douloureuses
Ce n’est pas un s...
Petits maux de la grossesse
CONCLUSIONS
Les petits maux créent un réel dis confort qu ’il faut aider
à faire supporter
du ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Surveillance de la grossesse (1)

7 778 vues

Publié le

0 commentaire
9 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
7 778
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
30
Actions
Partages
0
Téléchargements
550
Commentaires
0
J’aime
9
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Surveillance de la grossesse (1)

  1. 1. Surveillance de la grossesse Surveillance de la grossesse Guy MASSON – Pierre MARES CHU NIMES
  2. 2. Surveillance de la grossesseSurveillance de la grossesse Les étapes de la surveillance Les risques à dépister : 1. Génétique 2. Médical (DS, Épilepsie….) 3. MAP 4. HTA, RCIU 5. Alimentaires + environnementaux (tabac, alcool …) 6. Psychologiques 7. Sociaux Les particularités de la surveillance - le TV ? 2 fois pour une grossesse normale - Nombre de consultations…
  3. 3. Suivi de la grossesse Naviguer entre deux attitudes Suivre comme si toute grossesse était à risque Être iatrogène Être anxiogène Pas d’effet bénéfique démontré de plus de 7 Cs Banaliser toute grossesse Sous estimer certains facteurs de risques 7 consultations par grossesse Une cs lors des trois premiers mois, puis une par mois Jusqu’au 7ème mois : médecin généraliste, SF ou obstétricien 8ème et 9ème mois : équipe qui assurera la naissance
  4. 4. Contexte actuel Déficit de formation des praticiens Suivi de plus en plus technique Mise à l’écart des généralistes pendant 30 ans Retour obligatoire des étudiants en médecine dans les maternités Contexte médico-légal Judiciarisation de l’obstétrique+++ Arrêt Perruche Toute limite diagnostique est ressentie comme une erreur Nouvelle conception du suivi obstétrical Moins pour la santé de la mère Que pour une « traque » du malformé Recommandations pas toujours adoptées Dépistage du DG, agrément des échographistes… Clarté nucale / triple test
  5. 5. Suivi de la grossesse Réflexion importante sur la démédicalisation de la prise en charge de la grossesse et de l’accouchement La grossesse est un événement physiologique et est le plus souvent à bas risque Différence entre les Pays du nord de l’Europe et la France Classification des maternités en trois niveaux selon le plateau technique pédiatrique ( décrets octobre 98) Patiente orientées vers les maternités Selon leurs désirs --- Mais surtout selon le niveau de risque +++ Des couples souvent informés via Internet
  6. 6. Trois niveaux Maternités de type I Prise en charge des grossesses à bas risques Pas d’unité de néonatalogie 95% des maternités en France 95% des naissances Maternités de type II Unité de néonatalogie – soins intensifs Maternité de type III Réanimation néonatale
  7. 7. La consultation pré conceptionnelle +++
  8. 8. La consultation pré conceptionnelle Maladies génétiques Mucoviscidose, myopathies conseil génétique ATCD malformatifs Spina bifida, fente labiale : Folates : en pré – conceptionnel = 5 mg d’Acide Folique / j pendant 2 mois et pendant les 3 premiers mois de grossesse. Maladies maternelles Diabète : programmation / régime / insuline ( Hb1c < 6,5 %) HTA : aspirine 100 mg /J Thrombophilie, SAPL : HBPM (Lovenox 0,40 + aspirine 100mg) Épilepsie : risque malformatif : Folates (cf. plus haut) Surpoids – obésité / régime, chirurgie gastrique
  9. 9. La consultation pré conceptionnelle ATCD obstétricaux Prématurité : - aides sociales, - programme d’échographie du col - dépistage de la vaginose bactérienne Retard de croissance : aspirine 100 mg selon l’étiologie Habitudes et intoxications Alcool, tabac, psychotropes, drogues - Consultation anti-tabac = Patchs +++ - Consultation Addictologie
  10. 10. La consultation pré conceptionnelle ATCD obstétricaux Prématurité : - aides sociales, - programme d’échographie du col - dépistage de la vaginose bactérienne Retard de croissance : aspirine 100 mg selon l’étiologie Habitudes et intoxications Alcool, tabac, psychotropes, drogues Prescription Systématique : Pour toutes : - Acide folique 0,40 mg / j - Iode ? (recommandée par les Endocrinologues) supplémentation générale ?
  11. 11. Suivi de la grossesse Consultations Obstétricales « une consultation par mois tous les mois sauf au premier trimestre (une consultation pour les trois premiers mois) » la grossesse n ’est pas une maladie le but de la consultation est de : s’assurer que la grossesse se déroule normalement de dépister les signes avant coureurs d ’une complication (HTA gravidique, diabète gestationnel, anomalies de croissance fœtale)
  12. 12. RYTHME DU SUIVI CONSULTATIONS OBSTETRICALES (7+1) 1er trimestre 4e mois 5e mois 6e mois 7e mois 8e mois 9e mois consultation post- natale ECHOGRAPHIES OBSTETRICALES 11-13 SA (1er trimestre) 20-24 SA (2e trimestre) 30-34 SA (3e trimestre) « 12- 22- 32 SA »
  13. 13. Surveillance de la grossesse ObjectifsObjectifs Diminuer la mortalité maternelle de 30 % Abaisser la mortalité périnatale de 20 % au moins Réduire le nb d’enfants de faible PN de 25 % Réduire de 50 % le nb de femmes peu ou non suivies
  14. 14. Surveillance de la grossesse Les objectifs : Protéger le capital santé de l’enfant et … de la femme Réduire la morbidité pour les 2 Favoriser l’accueil de l’enfant dans la famille Aider à l’établissement des liens de parentalité Intérêt ++ de la Cs Prénatale Précoce Les objectifs : Protéger le capital santé de l’enfant et … de la femme Réduire la morbidité pour les 2 Favoriser l’accueil de l’enfant dans la famille Aider à l’établissement des liens de parentalité Intérêt ++ de la Cs Prénatale Précoce
  15. 15. Examens clinique et para cliniques en obstétrique
  16. 16. Signes et diagnostic de la grossesse Diagnostic avant tout clinique Facile dans la plupart des cas : 2 signes : - l’aménorrhée - l’ du volume utérin Examens complémentaires = très utiles - pour les diagnostics difficiles - pour la surveillance - pour le diagnostic des complications
  17. 17. Diagnostic positif 1) L’aménorrhée = symptôme-clé Faire préciser la durée habituelle des cycles et la qualité des dernières régles Parfois la DDR est incertaine, inconnue ou sans signification : - cycles très irréguliers - métrorragies - prise récente de contraceptifs - caractère anormal des DR intérêt d’1 échographie de datation
  18. 18. Diagnostic positif (2) 2) Autres signes fonctionnels = nombreux mais inconstants ¤ digestifs - nausées et vomissements - modifications de l’appétit (dégoût, envies) - constipation très fréquente ¤ signes « sympathiques » - troubles du sommeil - vertiges, malaises - émotivité, irritabilité, asthénie ¤ rétention hydrique : sensation de gonflement , seins ¤ urinaires : pollakiurie, pesanteur pelvienne
  19. 19. Diagnostic positif (3) ¤ Dosage de l’hCG : positif si Gr > 7 à 10 jours - qualitatif : urinaire ou plasmatique simple, rapide et peu coûteux en cas de doute - quantitatif : en cas de signe pathologique ¤ Echographie : - GIU / GEU - Vitalité - Datation
  20. 20. Conséquences pratiques Déterminer le terme est capital : cette détermination en début de grossesse sera utile en cas de : - MAP ? - Terme dépassé ? - Pathologie gravidique nécessitant une extraction fœtale et pour les dates : - de la 1ère échographie - des marqueurs sériques de Tr 21
  21. 21. La première Consultation
  22. 22. Examen clinique obstétrical L’interrogatoire Il doit repérer les facteurs de risque en fonction : - de l’âge de la patiente - de ses antécédents personnels et familiaux 1) Antécédents familiaux : - HTA, diabète, phlébite, prise de DES - maladie héréditaire, malformations 2) Antécédents personnels => mesures préventives - médico-chirurgicaux - gynécologiques - généraux : tabac, toxicomanie, trajets
  23. 23. Examen clinique obstétrical L’interrogatoire 3) Antécédents obstétricaux - nombre de grossesses antérieures - dates et lieux d’accouchements - poids des enfants et terme - déroulement des grossesses ( DG, MAP, HTA…) - et des accouchements : * APD * épisiotomie ou déchirure périnéale * normal ou extraction instrumentale * césarienne et son indication - suites de couches : * complications * mode d’allaitement - pathologies du nouveau-né
  24. 24. Examen clinique obstétrical L’interrogatoire 4) Début de la grossesse actuelle : - douleurs, métrorragies - menace d’avortement - nausées, vomissements … 5) Conditions psycho – sociales : - vie en couple ou seule (Y’a-t-il un père ?) - travail et dans quelles conditions ? - trajets quotidiens ? - aide familiale possible ? - hygiène de vie ?
  25. 25. Facteurs de risques Facteurs de risques liés à la mère + ++ +++ Age > 35 ans Age > 40 ans Age < 18 ans Primipare Grande multipare (> 5) Grossesses rapprochées Pathologie maternelle Pathologie maternelle sévère (diabète) Grossesse négligée Diabète gestationnel Cardiopathie Obésité Bassin rétréci
  26. 26. Facteurs de risques Facteurs de risques liés aux ATCD obst. + ++ +++ Mort intra-utérine Mort néonatale précoce Accouchement prématuré < 32 SA Accouchement prématuré < 36 SA Fausses couches (> 2) Hypertension Eclampsie Dystocie grave ou césarienne Malformation Iso-immunisation Hémorragie de la délivrance
  27. 27. Facteurs de risques pendant la grossesse Principales anomalies + ++ Hémorragie avant 20 SA Hémorragie après 20 SA Anémie < 10 g Anémie < 8 g Diabète gestationnel Hypertension > 14/9 Anomalie de la hauteur utérine Fièvre Risque d’accouchement prématuré
  28. 28. Examen clinique obstétrical L’interrogatoire A l’issue de cet interrogatoire, il est possible de prévoir : - une grossesse à priori normale - une grossesse à risques * risque d’HTA gravidique * de diabète gestationnel * etc…. * évaluation du CRAP
  29. 29. Examen clinique obstétrical L’interrogatoire A l’issue de cette consultation, il est nécessaire de parler déjà de : - de contact avec la PMI - Préparation à l’accouchement - Allaitement maternel - et d’aborder la contraception future
  30. 30. Examen clinique obstétrical Examen général - taille, poids habituel et actuel - tension artérielle (TAS < 140 et TAD < 9) - examen des seins - de la thyroïde - de l’abdomen (cicatrices) - des membres inférieurs (varices)
  31. 31. Examen clinique obstétrical Examen obstétrical - palpation abdominale : - globe sus-pubien (à partir de 12 SA) - recherche de BDC ( fréquence > 140 b./ mn) - examen au spéculum : - voir le col utérin - frottis, si anciens ou anomalie - PV si état inflammatoire ou pertes anormales - toucher vaginal : - volume utérin - recherche de masse annexielle - état du col : cône de 3 à 4 cm de long de consistance ferme
  32. 32. Au terme de cette première consultation 1) on peut faire la déclaration de grossesse = avec la DPG ¤ à partir de la DDR + 14 jours * on compte : - en SA, à partir du 1er jour des DR - en mois, à partir de la date de conception * le terme de la grossesse ( DPA) : - 9 mois - 41 semaines ¤ ou échographie de datation, * en cas de discordance clinique * ou de cycles irréguliers
  33. 33. ECHOGRAPHIE DE DATATION Embryon visible à partir de 5 SA 1/2 Simple épaississement échogène sur la vésicule vitelline 2 à 4 mm + Activité cardiaque
  34. 34. ECHOGRAPHIE DE DATATION Longueur cranio-caudale : technique de mesure Les repères électroniques sont positionnés aux deux extrémités de l ’ embryon sans inclure la vésicule vitelline + +
  35. 35. Embryon 11 – 12 SA
  36. 36. ECHOGRAPHIE DE DATATION Longueur cranio-caudale : Valeurs normales ( Robinson HP, Fleming JE British journal Obstet. Gynaecol. 1975 ;82,702-10)
  37. 37. Déclaration de grossesse 2 exemplaires à la CAF 1 exemplaire à la Sécu NB : terme 41 SA = 9mois Ex : DPG = 16 / 09 /10 DPA = 16 / 06 / 11
  38. 38. AU TERME DE CETTE PREMIERE CONSULTATION 2) prescrire les examens complémentaires : - obligatoires : * groupe sanguin + RAI * sérologies de Toxoplasmose, Rubéole, BW * Albuminurie, glycosurie - conseillés : * sérologie HIV, NFS, ECBU Expliquer : * les précautions d’hygiène alimentaire pour : - la toxoplasmose - la listériose * les risques liés au tabac +++ et conduites addictives
  39. 39. Examens biologiques inutiles 1) VS, cholestérol, triglycérides 2) En l’absence d’état pathologique : - transaminases - acide urique, créatinine, iono. sanguin - hépatite C 3) Toxoplasmose et Rubéole = si sérologies positives avant la grossesse et si résultats vus
  40. 40. Au terme de cette première consultation 3) Prescrire l’échographie de 12 – 13 SA ( 1ère échographie officielle) 4) On peut en attendre le résultat , et revoir la patiente à 14 – 15 SA pour la déclaration de grossesse ( date limite légale de 3 mois) et lors de cette consultation : - proposer la réalisation du test de la trisomie 21 - « marqueurs sériques » à faire entre 15 et 18 SA Actualité : marqueurs sériques du 1er trimestre
  41. 41. Échographie du premier trimestre 1) GROSSESSES NORMALES : 11 - 13 SA 2) A TOUS MOMENTS SI : Métrorragies Douleurs pelviennes Masse annexielle
  42. 42. ECHOGRAPHIE DE 11 – 13 SA = 1ère échographie morphologique 1) Si elle permet de confirmer : * la bonne évolutivité, sur l’activité cardiaque * et le terme de la grossesse ( à 2 - 3 jours près) - par la mesure de la LCC ++ - et du diamètre bi-pariétal ( BIP) 2) Elle permet aussi de dépister des pathologies = anencéphalie et anomalies des membres = paroi abdominale (omphalocèle) = vessie et reins
  43. 43. ECHOGRAPHIE DE 12 – 13 SA = 1ère échographie morphologique 3) Et surtout de mesurer la clarté nucale = prédictive d’anomalies chromosomiques (si = ou > à 3 mm? en fonction de la LCC ) en particulier en cas d’ « hygroma colli » voire d’anasarque
  44. 44. ECHOGRAPHIE DE 12 – 13 SA localisation de la grossesse ( GIU / GEU ) vitalité fœtale nombre de fœtus datation de la grossesse chorionicité si grossesse gémellaire étude morphologique précoce mesure de la clarté nucale et calcul du risque d'anomalies chromosomiques mesure de la fréquence cardiaque recherche d'une pathologie gynécologique associée
  45. 45. ECHOGRAPHIE DE 12 – 13 SA : LCC
  46. 46. Clarté nucale - mesure
  47. 47. MESURE DE LA CLARTE NUCALE L'étude de la clarté nucale est actuellement utilisée comme test de dépistage d'anomalies chromosomiques et non chromosomiques. Il est donc impératif que ce test soit fiable et reproductible. La reproductibilité passe nécessairement par une standardisation de l'examen et par la connaissance des pièges qui pourraient avoir une influence sur cette mesure.
  48. 48. Clarté nucale Échographie 11-13 SA Critères stricts CN normale ( 95 % des mères) Pas de risque accru de malformation ou de T21 Proposition de Marqueurs sériques CN anormale (5% des mères) 3mm Risque accru Caryotype fœtal Normal A surveiller ++ Écho T2 +++ Anor mal IMG à discuter Au 95ème Percentile
  49. 49. M.S. de la Tr. 21 au 1er III Test entre 11 +1 et 13+5 SA Date de conception certaine++ Consentement signé Attestation du médecin Deux dosages: HCG et PAPP A Résultats adressés au médecin 1/x avec un seuil choisi de 1/250 Soit < 1/250 ( 95 % des patientes) Risque faible Pas de caryotype Soit > 1/250 ( 5% des femmes testées) Proposition de biopsie de trophoblaste ou amniocentèse Dépiste 85 % des trisomies 21
  50. 50. M.S. de la trisomie 21 au 2ème III Test entre 14 +1 et 16+6 SA Date de conception certaine++ Consentement signé Attestation du médecin Deux dosages: HCG et Alpha-FP Résultats adressés au médecin 1/x avec un seuil choisi de 1/250 Soit < 1/250 ( 85 % des patientes) Risque faible Pas d’amniocentèse Soit > 1/250 ( 15% des femmes testées) Risque d’une femme de 35 ans Proposition d’amniocentèse Dépiste 65 % des trisomies 21
  51. 51. M.S. de la Tr. 21 au 2ème III 1) A faire entre 15 et 18 SA (si 1er trimestre non fait) basé sur le dosage de l’hCG et de l’AFP ( bi-test ) parfois couplé à l’oestriol fœtal ( triple test ) 2) Il permet d’évaluer un risque de trisomie ( hCG) = seuil fixé à 1 / 250 3) Mais aussi d’évoquer d’autres malformations : - du tube neural ou digestives ( AFP ) - d’ordre chromosomique : Tr 13 ou 18 ( hCG) à confirmer ou non lors d’une échographie ultérieure
  52. 52. Test de dépistage de la Trisomie 21 1) Nécessité d’expliquer l’intérêt et les limites de ce test 2) L’éventualité d’ une biopsie de trophoblaste ou d’une amniocentèse = seuls examens de certitude par analyse du caryotype fœtal 3) Mais qui n’est pas sans risque : 1 FCS / 100 - 150
  53. 53. EXAMEN CLINIQUE OBSTETRICAL AU COURS DE LA GROSSESSE - Rythmé par les Cs obligatoires mensuelles à partir du 4ème mois (attestation pour la CAF supprimée) - 4°mois = entre 15 – 19 SA 5°mois = entre 19 – 23 SA 6°mois = entre 24 – 28 SA 7°mois = entre 28 -- 32 SA 8°mois = entre 32 -- 34 SA 9°mois = entre 37 – 39 SA
  54. 54. EXAMEN CLINIQUE OBSTETRICAL AU COURS DE LA GROSSESSE Chaque visite permet de faire le point : ¤ bon état maternel et fœtal ¤ dépistage d’éventuelle pathologie ¤ prescription des examens complémentaires - obligatoires - ou nécessités par une anomalie
  55. 55. Interprétation, résultatsInterprétation, résultats Interrogatoire : Mouvements fœtaux ? Contractions ?Douleurs ? Métro ? pertes LA ? Examen clinique : -TA - Bilan général - Maternel - TD, douleurs, IU - Path. circulatoires Examen clinique : -TA - Bilan général - Maternel - TD, douleurs, IU - Path. circulatoires - HU - BdC - + TV - HU - BdC - + TV Examens complémentaires Examens complémentaires
  56. 56. SUIVI DE LA GROSSESSE A chaque visite prénatale s’enquérir : 1) d’éventuels phénomènes pathologiques : ¤ métrorragies [attention ++ si patiente RH (-) ] ou autres pertes anormales, avec ou sans prurit ¤ douleurs pelviennes, lombaires, abdominales ¤ apparition d’œdèmes et localisation ¤ signes urinaires ou digestifs ¤ épisodes fébriles ou éruptions ¤ si des traitements particuliers ont été pris 2) de la perception des M.A.F. et de l’existence de C.U. qui sont le plus souvent physiologiques
  57. 57. SUIVI DE LA GROSSESSE A chaque visite prénatale : 1) faire un examen clinique : - Poids, TA - examen général ( seins, œdèmes…) - Volume utérin / HU - B.d.C. fœtaux - Ex au spéculum, si signes d’appel - TV : état du col utérin 2) prescrire et voir les résultats des examens - biologiques - échographiques
  58. 58. SUIVI DE LA GROSSESSE Examen clinique général 1) Poids - de l’ordre d’un kg / mois - 5 à 13 kg , selon le poids de départ - variations normales parfois importantes, au début du 4°mois 2) T.A. - méthode auscultatoire - assise, puis couchée - normale entre 10/6 et 13/8
  59. 59. SUIVI DE LA GROSSESSE Examen clinique obstétrical 1) Mesure de la Hauteur Utérine 30-32 cm 28 cm 24 cm 20 cm 16 cm _ _ _ _  8 mois  7 mois  6 mois  5 mois  4 mois
  60. 60. SUIVI DE LA GROSSESSE Examen clinique obstétrical 2) Palpation abdominale - souplesse utérine - présentation fœtale 3) Auscultation / BDC fœtaux - en « tâtonnant » dans les 1ers mois - au niveau de l’épaule fœtale quand sa position est perçue
  61. 61. SUIVI DE LA GROSSESSE Examen clinique obstétrical 4) Examen vaginal au spéculum : inutile - s’il a été fait au 1er trimestre - s’il n’y a pas de signe d’appel 5) Le toucher vaginal : - peut être répété à chaque examen prénatal ( mais n’est pas indispensable aux 4ème et 5ème mois sauf signes d’appel ( MTR, CU….) - position et état du col utérin ( modifications +++) - hauteur de la présentation / sollicitation du col - segment inférieur formé ou non
  62. 62. SUIVI DE LA GROSSESSE Examen clinique obstétrical En cas d’anomalie = prescription éventuelle ¤ d’examens plus approfondis : - bilan de toxémie / HTA, œdèmes - recherche d’un diabète gestationnel / prise de poids, glycosurie +, signes échos - bilan de RCIU / écho. biométrie + dopplers …. - échographie du col utérin / MAP ¤ d’une consultation spécialisée : - Néphrologue, diabétologue, Hépatologue ….
  63. 63. SUIVI DE LA GROSSESSE Examen clinique obstétrical ¤ d’une surveillance + rapprochée, par SF à domicile ou cs rapprochées - Surveillance TA et monitoring fœtal - MAP modérée - Diabète, RCIU… ¤ hospitalisation en cas de problèmes aigus
  64. 64. Particularités des différentes visites prénatales
  65. 65. Particularités de la fin du 3ème mois = résultats des 1ers examens biologiques 1) Résultat du test de la Tr 21 : - indication ou non d’une amniocentèse 2) Résultat de la toxoplasmose : - si négative au début : à faire tous les mois + précautions alimentaires - si positive : à refaire 3 semaines après pour contrôle * si stable = RAS * si = T. évolutive ( dater le début)
  66. 66. CONSEILS HYGIENO-DIETETIQUES (1) TOXO NEGATIVE : Viande bien cuite ou congelée Bien laver fruits et légumes (terre) Éviter contact avec chats ou leurs excréments (terre)
  67. 67. ALCOOL = 0 TABAC = 0 (supplémentation nicotinique acceptée si besoin) CONSEILS HYGIENO-DIETETIQUES (2)
  68. 68. Particularités de la fin du 3ème mois 3) Groupe sanguin + Rhésus : - si Rh + : refaire 1 contrôle de RAI en fin de Gr. - si Rh - : ¤ à contrôler tous les mois ¤ faire sérum anti-D en cas de : - métrorragies - amniocentèse - traumatisme abdominal Génotypage fœtal sur sang maternel
  69. 69. Particularités de la fin du 3ème mois 4) Sérologie de la Rubéole : - si (-) : refaire tous les mois ( 6 mois) - si (+) : faible = RAS forte = vérifier par les IgM : si ancienne ou récente 5) Contrôle des autres sérologies ( HIV, BW) 6) Recherche de DG, si antécédents
  70. 70. Particularités de la visite du 4ème mois Prescription de la 2ème échographie ¤ « morphologique » ¤ 22 – 24 SA ¤ étudie : - la biométrie fœtale ( recherche d’un RCIU précoce ) - la quantité de liquide amniotique - le squelette ( crâne, rachis, membres) - les différents organes fœtaux ( cœur, reins, cerveau ….) - la bonne mobilité fœtale - la localisation et l’état du placenta - l’état de la vascularisation utérine ( doppler)
  71. 71. Réaliser une étude morphologique approfondie en sachant que : seulement 86 % des malformations du cerveau et de la moelle épinière sont détectables par l'échographie ; seulement 42 % des malformations graves du cœur sont détectables seulement 25 % des fente labiales (bec de lièvre) seulement 85 % des malformations graves des reins et de la vessie sont détectables seulement 67 % d'absences complètes d'un membre sont détectables le taux de dépistage global par échographie des malformations fœtales est de l'ordre de 60 %.
  72. 72. Particularités de la visite du 6ème mois - Inscription à la préparation à l’accouchement - Incitation à l’allaitement maternel
  73. 73. Particularités de la visite du 6ème mois Prescriptions : 1) examens biologiques : - Dépistage de l’hépatite B par recherche de l’Ag HBs - Dépistage d’une anémie ou d’une thrombopénie par NFS + plaquettes - ECBU - Contrôle RAI chez les patientes transfusées
  74. 74. Particularités de la visite du 6ème mois Prescriptions : - Dépistage du Diabète gestationnel SYSTEMATIQUEMENT recherché le plus tôt possible entre 24 et 28 (SA) par une HGPO, avec 75g de glucose et dosage de la glycémie à jeun, à 60 mn et à 120 mn une seule valeur élevée pose le diagnostic T0 ≥ 0,92g/l T60mn ≥ 1,80 g/l T120mn ≥ 1,53 g/l (Recommandations Juin 2009 (ADA : HAPO Study)
  75. 75. Particularités de la visite du 6ème mois Prescriptions : 2) de Traitements - Fer, si anémie ou multiparité - Vit. D - bas de contention si pb veineux - Fluor ??? = non 3) de la 3ème échographie = à faire le mois suivant = à 32 SA
  76. 76. Particularités de la visite du 6ème mois Informer sur : - la prévention de l’allo-immunisation RH Prescription de Rophylac© 300 µg à 28 SA pour les mères Rh (–) en fonction du génotypage fœtal (si fait) - l’intérêt de la préparation à l’accouchement qui se fait à partir du 7ème mois - la nécessité d’une consultation d’anesthésie à faire entre 7ème et 8ème mois
  77. 77. Visite 7ème mois (28-32 SA) Hu: 28 cm BDC, MAF T, RAI, S, proteinurie/uritest Échographie Biométries Placenta +++ Anatomie Anticipation à la maison Choix du type de maternité: I, II ou III Suivi plus important si : MAP FAIBLE HU ATCDS
  78. 78. Echographie du 3ème trimestre Vers 32 SA Croissance fœtale (+++) - macrosomie - RCIU / SF chronique/ dopplers Quantité de L.A. (++) - excès ou diminution Localisation placentaire - en prévision de l’accouchement Complète l’ex. morphologique
  79. 79. Particularités de la visite du 8ème mois Voir le résultat de l’échographie : - dépister RCIU ou macrosomie - contrôler les sérologies et NFS
  80. 80. Particularités de la visite du 9ème mois Buts : envisager les modalités de l’accouchement - présentation et état du bassin - recherche . d’une disproportion foeto-pelvienne . d’ un obstacle praevia - discuter de l’indication éventuelle . d’un déclenchement avant terme . d’une césarienne - fixer une date de terme à ne pas dépasser
  81. 81. Particularités de la visite du 9ème mois Buts : envisager les modalités de l’accouchement a) H.U. : idée du poids fœtal, mais approximative - épaisseur de paroi - abondance du LA - hauteur de la présentation en cas de doute : échographie b) Palpation : - type de présentation - position du dos
  82. 82. Particularités de la visite du 9ème mois Buts : envisager les modalités de l’accouchement c) T.V. : 1) complément d’étude de la présentation 2) position de la présentation / l’excavation pelvienne 3) formation et état du segment inférieur 4) état du col +++ : position, longueur consistance, degré d’ouverture = ne permet de donner une date d’accouchement, mais d’apprécier un état favorable ou non
  83. 83. Particularités de la visite du 9ème mois d) évaluation du bassin : surtout du détroit supérieur normalement : - promontoire sacré en arrière, non atteint - lignes innominées latéralement, suivies seulement dans leur 1/3 antérieur e) état du vagin ( anomalies, malformations) du périnée = longueur, souplesse f) PV pour recherche de portage de Strepto B
  84. 84. Particularités de la visite du 9ème mois g) Utérus : ¤ mal formé ¤ cicatriciel = évaluer la qualité de la cicatrice - CRO - suites infectieuses - douloureuse = demander une pelvimétrie Si éléments favorables => travail autorisé sous surveillance étroite = EPREUVE UTERINE
  85. 85. Pronostic obstétrical et décision Après appréciation des paramètres maternels et fœtaux on peut soit : 1) autoriser la voie basse sans restriction 2) ou avec précautions - présentation haute chez une I pare - utérus cicatriciel - bassin limite ( EPREUVE DU TRAVAIL) 3) poser l’indication d’une césarienne prophylactique - utérus bi-cicatriciel ou + - utérus cicatriciel + siège ou gémellaire - etc.…. et en fixer la date : # 39 SA, sauf états pathologiques
  86. 86. Pronostic obstétrical et décision Cas particuliers : 1) Siége : - proposer VME à 36 SA ( sauf utérus cicatriciel ou oligoamnios) - discuter voie basse en fonction de parité, pelvimétrie, écho. - si volonté de la patiente, accepter césarienne # 39 SA 2) Transverse ( multipare en général) : - proposer VME ( + simple) + / - déclenchement - expectative
  87. 87. HYGIENE DE LA GROSSESSE A) Genre de vie : « Tout excès est nuisible» Voyages : - créent parfois un risque d’AP ( >29 SA) - un risque d’AVTE - éviter les trajets en auto > 300 km ou > 3 H - préférer le train - avion autorisé < 32 SA, éviter les voyages > 2H sinon se lever et marcher toutes les 2 H + bas de contention ou HBPM Si voiture : - arrêt toutes les 2 H ++ - ceinture de sécurité ++
  88. 88. HYGIENE DE LA GROSSESSE Sport : activité compatible mais modérée - boire beaucoup - pas de sport > 2000 m d’altitude - recommandés : marche, natation, gym., vélo (?) - déconseillés : . tennis, équitation, ski , etc…. . tout sport collectif ou de combat - pas de compétition après 12 SA
  89. 89. HYGIENE DE LA GROSSESSE Activité professionnelle : ¤ non dangereuse en elle-même - sauf travail dans la fabrication de toxiques ¤ ce qui est dangereux : - pénibilité, trajets et horaires - charge familiale associée Système dentaire : - caries dentaires => brossages réguliers, doux - tout traitement doit être fait ( cf risque d’abcès) - pas de C.I. aux anesthésiques locaux ( sauf allergie)
  90. 90. HYGIENE DE LA GROSSESSE Hygiène corporelle : a) Hygiène intime : - éviter savons acides / mycoses - savons à PH neutre ou un peu alcalin - sans additif, colorant ou parfum - savon de Marseille bien toléré b) Seins : - préparation des mamelons pour l’allaitement - soutenir et adapter la taille des soutiens-gorge / augmentation du volume et du poids - systèmes élastiques avec double renfort sous les seins
  91. 91. HYGIENE DE LA GROSSESSE Hygiène corporelle : c) Vergetures : - rupture des fibres élastiques => cicatrices indélébiles - / prise de poids excessive / grossesse avant 20 ans / peau blonde ou rousse - laits hydratants, crèmes peuvent aider, mais pas de produit efficace à 100 % b) Bains : - piscine ++ / préparation à l’accouchement - rivière et mer non polluées et θ°> 18 – 20 °c
  92. 92. HYGIENE DE LA GROSSESSE B) Diététique 1) Apports énergétiques - coût énergétique de la grossesse = faible . 100 kcal / J au 2ème trimestre . 200-250 kcal au 3ème - besoins totaux pour une femme d’activité moyenne : . 2000 kcal au 1er trimestre 20 % / protéines . 2100 au 2ème 25 à 30 % / lipides . 2250 au 3èmenes 50 à 55 % / glucides - chiffres à adapter / l’âge, du terme, de l’activité
  93. 93. HYGIENE DE LA GROSSESSE B) Diététique 2) Aliments énergétiques - sucres simples ne doivent pas > 10 % de la ration (saccharose, fructose) - sucres lents : digestion plus lente . limitent la consommation d’éléments + caloriques ( sucres rapides et graisses) . un plat de féculents / j + 150 à 250 g de pain = bon équilibre alimentaire - matières grasses : 80 g / j maximum
  94. 94. HYGIENE DE LA GROSSESSE B) Diététique 3) Minéraux et oligo-éléments - fer ( 20 mg / j) - primipare / multipare - viande, foie, poisson, lentilles - calcium ( 1 g / j) - couverts, si ration de produits laitiers ++ - magnésium ( 400 mg / j) - alimentation pauvre ( bananes,figues,fruits secs …) - sodium ( 3 g / j) - largement couverts - fluor ? ( sel fluoré)
  95. 95. HYGIENE DE LA GROSSESSE B) Diététique 4) Faut-il supplémenter systématiquement ? - études pas assez nombreuses pour établir des recommandations précises - apport alimentaire intégré ( cs / Diététicienne) - aliments très riches en minéraux et oligo-éléments : ( huîtres, lentilles, champignons, persil ( consommation souhaitable pendant la grossesse)
  96. 96. HYGIENE DE LA GROSSESSE B) Diététique 5) Vitamines ( A, B, C, D) - toutes nécessaires et apportées par alimentation normale - particularités : . acide folique : - pré-conceptionnelle / antécédents - rôle dans A.P., toxémies - supplémentation / anémie, gémellaires / malnutrition, épilepsie . vit D : 100 000 u en une dose au 6ème mois
  97. 97. HYGIENE DE LA GROSSESSE ¤ éléments à retenir : - ne pas la ration en début de grossesse - la peur de prendre trop de poids peut inciter certaines à se sous-alimenter => fatigabilité ++ - une rétention hydrique peut induire en erreur / poids et masquer une des réserves - rien ne prouve, en Europe, qu’une carence quantitative ou qualitative puisse un RCIU
  98. 98. Petits maux de la grossesse 1) Manifestations psychologiques : - 1er Trimestre = l’ambivalence - réaction de défense, d ’angoisse - schéma corporel bouleversé - réalisation de la féminité, joie de mettre au monde - 2ème Trimestre = l’ harmonie - maturité de la femme - présence de l ’enfant qui bouge - 3ème Trimestre = l’échéance - la grossesse devient gênante
  99. 99. Petits maux de la grossesse 2) Manifestations digestives a) Nausées et vomissements : cause inconnue ¤ 5 à 7 femmes / 10 ( 1/3 nausées seules, 2/3 + vomissements) ¤ ont été évoqués : - taux élevé d ’HCG - métabolisme hépatique hormonal - terrain psychologique ¤ début à 4 - 6 SA, maxi à 8 - 12 SA, 14 - 16 SA ¤ Tt : anti-émétiques, acupuncture, homéopathie ¤ pas de retentissement sur l’état général (différent des vomissements incoercibles) b) Ptyalisme : très gênant, pas de traitement efficace
  100. 100. Petits maux de la grossesse 2) Manifestations digestives c) Constipation : fréquente - huile de paraffine ( Lansoïl *gelée) - mucilages, hydratation des selles - suppos glycérine, voire micro-lavements d) pyrosis : reflux gastro-oesophagien - surtout post-prandial et en décubitus - fréquent, au 3°trimestre - prescriptions posturales et diététiques - produits tampon ou anti-acides
  101. 101. Petits maux de la grossesse 3) Syndromes ostéo-musculaires a) crampes des M.I. : surtout nocturnes - physiopathologie inconnue, facteurs variés - Tts empiriques : Magnésium ++, vit. B, Ossopan* b) lombalgies +/- sciatalgies : / hyperlordose - gymnastique posturale, massages - paracétamol ou l ’Uteplex*qui s ’est avéré efficace c) syndrome de Lacomme : relâchement douloureux des symphyses - calmé par le repos complet + paracétamol - guérit spontanément dans les 48 h du P.P.
  102. 102. Petits maux de la grossesse 4) ORL a) rhinite / turgescence de la muqueuse - hormonale et allergique b) gencives hyper-vascularisées => gingivite marginale 5 ) Modifications génitales 6) Modifications cutanées - de la pigmentation cutanée - hyper-sensibilité au soleil - vergetures 7) Troubles circulatoires des M.I.
  103. 103. L’insuffisance veineuse Pesanteur des MI, oedèmes à TA normale et avec absence de protéinurie ++ Apparition ou augmentation des varices Liées à l’augmentation de l’utérus À la compression veineuse pelvienne Que faire ? Évaluer le risque de thrombose Contention+++, drainage (lit…) … Veinotoniques ? (souvent demandés voire exigés) HBPM en post partum dans les formes sévères
  104. 104. Insomnies Liée aux CU, aux positions… Peut révéler un état dépressif maternel ou une anxiété Dans un premier temps Écoute +++ ( révélation de conflits, d’histoires douloureuses…) Plantes, homéopathie, acupuncture Si échec et si la mère est fatiguée Traitement symptomatique, dose la plus faible et traitement le plus court, et avec la plus courte ½ vie Avertir que l’enfant dort Adaptation du nouveau né
  105. 105. Contractions utérines Les CU sont utiles : Ampliation du segment inférieur… 10 à 20 /J, non douloureuses Ce n’est pas un signe d’accouchement prématuré Si doute sur un risque de MAP: écho du col Inefficacité des Tocolytiques per os et en prise prolongée ( b-mimétiques) Calmer la gène : acupuncture, Spasfon® Rétablir le confort maternel Calmer la gène : acupuncture, Spasfon® Rétablir le confort maternel
  106. 106. Petits maux de la grossesse CONCLUSIONS Les petits maux créent un réel dis confort qu ’il faut aider à faire supporter du fait de traitements spécifiques mal déterminés Un bon équilibre psychologique associée à une alimentation équilibrée = meilleur moyen d ’y remédier partiellement Nombreux traitements empiriques dont on ne peut séparer l ’effet réel de l ’effet placebo

×