LE POLYTRAUMATISÉ
DR M . MATOUK BLOC DES URGENCES
I - INTRODUCTION
Le polytraumatisme est un ensemble de lésions d’origine traumatique
Tueur numéro un parmi le groupe d'âge...
II - DEFINITION
• Un traumatisé grave est un patient dont une des lésions menace le
pronostic vital ou fonctionnel, ou bie...
III - MÉCANISMES
mécanisme direct :
agents tranchants
agents contondants
compression
feu
mécanisme indirect :
lésion par d...
IV- Critères de gravitéIV- Critères de gravité
1-Eléments de cinétique: éjection de
véhicule, chute >6m, victime projetée ...
V - PHYSIOPATHOLOGIE
DU POLYTRAUMATISME
TROIS APPAREILS ATTEINTS ENTRAINANT DES DETRESSES VITALESTROIS APPAREILS ATTEINTS ...
V - PHYSIOPATHOLOGIE
DU POLYTRAUMATISME
Détresse respiratoire
Coma
Hemo- pneumothorax
Volet thoracique
Hernie diaphragmati...
V - PHYSIOPATHOLOGIE
DU POLYTRAUMATISME
TraumatismeTraumatisme Terrain
Effraction des barrières
Choc hémorragique
Ischémie...
VI - EXAMEN CLINIQUE
Interrogatoire
• Reconstituer l’accident : permet
de comprendre les mécanismes
lésionnels, permet d’é...
VI - EXAMEN CLINIQUE
• Détresse respiratoire : pâleur, agitation, sueurs froides,
cyanose, tachycardie, dyspnée, battement...
VII - EXAMEN PARACLINIQUE
Biologie - Bilan pré-transfusionnel :
NFS – TP, TCA – Gpe ABO – Rh – RAI
x 2 déterminations
- Ci...
Sur les lieux de l’accident
Secours primaires médicalisés
Notion de Golden Hour
Pendant le transport
Mise en condition et ...
CONCLUSION
La prise en charge :
ı Elle répond aux ABCDEF (1)
ı A = airway
ı B = breathing
ı C = circulation
ı D = disabili...
Merci
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Le polytraumatisé cours externe

456 vues

Publié le

aide pour les externes

Publié dans : Sciences
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
456
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
14
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le polytraumatisé cours externe

  1. 1. LE POLYTRAUMATISÉ DR M . MATOUK BLOC DES URGENCES
  2. 2. I - INTRODUCTION Le polytraumatisme est un ensemble de lésions d’origine traumatique Tueur numéro un parmi le groupe d'âge plus jeune (18-44 ans). Deux fois plus d’ hommes que de femmes. Troisième cause la plus fréquente de décès dans tous les groupes d'âge. Grande perte économique et social pour le pays. Moins de 2% des budgets des services de santé passent sur les patients traumatisés. • Prise en charge précoce nécessaire • Nombreux intervenants • Nécessité d’un langage commun Plus de la moitié des décès post-traumatiques évitables sont liés : - à des erreurs de stratégie de prise en charge, - au défaut d’organisation, - à l’inexpérience de la structure d’accueil initiale. « Trauma Team » ═ Trauma Center QUAND MEURT UN POLYTRAUMATISE ? • 50 % : en quelques secondes ou minutes : – Lésions du système nerveux central – Lésions des gros vaisseaux • 35 % : en 30 mn à quelques heures golden hour – Traumatismes thoraciques – Hémorragies internes • 15 % : décès tardifs – sepsis – défaillances multiviscérales 25/11/15 TD EXTERNE POLYTRAUMATISE CHU BEO 2
  3. 3. II - DEFINITION • Un traumatisé grave est un patient dont une des lésions menace le pronostic vital ou fonctionnel, ou bien dont le mécanisme ou la violence du traumatisme laissent penser que de telles lésions existent. Gravité du polytraumatisé  Effet de sommation : association de lésions non mortelles engagement pronostic vital ex : hémorragies multiples  Simulation : détresse génère des signes évoquant une lésion traumatique (ex : coma / hypoxie… TC grave)  Masquage : lésion génère des signes masquant une autre lésion (ex : coma masque lésion abdominale)  Potentialisation  Effet de sommation : association de lésions non mortelles engagement pronostic vital ex : hémorragies multiples  Simulation : détresse génère des signes évoquant une lésion traumatique (ex : coma / hypoxie… TC grave)  Masquage : lésion génère des signes masquant une autre lésion (ex : coma masque lésion abdominale)  Potentialisation Blessé grave d’emblée ou contexte (accident à forte cinétique) présageant d’une aggravation secondaire des lésions 25/11/15 3
  4. 4. III - MÉCANISMES mécanisme direct : agents tranchants agents contondants compression feu mécanisme indirect : lésion par décélération lésion par effet de souffle lésion hyperflexion / hyperextension intoxication 3 appareils généralement atteints , directement ou indirectement appareil circulatoire  appareil respiratoire  système nerveux 25/11/15 4
  5. 5. IV- Critères de gravitéIV- Critères de gravité 1-Eléments de cinétique: éjection de véhicule, chute >6m, victime projetée ou écrasée, absence de casque… 2- Lésions anatomiques: trauma pénétrant, volet thoracique, brulure sévère, scalp, amputation… 3- Terrain: âge, insuffisance cardiaque ou respiratoire, grossesse LES CRITERES DE VITTEL 25/11/15 5
  6. 6. V - PHYSIOPATHOLOGIE DU POLYTRAUMATISME TROIS APPAREILS ATTEINTS ENTRAINANT DES DETRESSES VITALESTROIS APPAREILS ATTEINTS ENTRAINANT DES DETRESSES VITALES Atteinte circulatoire Trauma cardiaque Foie , rate ,lésions externes Section médullaire Trauma cranio- cervicale Pneumothorax suffocant , E.P, TOMPONNADE Défaillanc e Hémorragies Vasoplegie Obstacle Anémie + hypovolémie Inefficacité cardiaque + Hypoxie tissulaire Anoxie cérébrale 25/11/15 6
  7. 7. V - PHYSIOPATHOLOGIE DU POLYTRAUMATISME Détresse respiratoire Coma Hemo- pneumothorax Volet thoracique Hernie diaphragmatique Inhalation corps étranger (dents, dentiers….) Hypotonie musculaire (chute base de langue) Hypoventilation Arrêt respiratoire Lesion thoracoabdominale 25/11/15 7
  8. 8. V - PHYSIOPATHOLOGIE DU POLYTRAUMATISME TraumatismeTraumatisme Terrain Effraction des barrières Choc hémorragique Ischémie Radicaux libres, … Contamination des tissus Translocation Contamination des tissus Translocation Réponse inflammatoire (SIRS) Complications infectieusesComplications infectieuses Mécanismes compensateurs MORT 25/11/15 8
  9. 9. VI - EXAMEN CLINIQUE Interrogatoire • Reconstituer l’accident : permet de comprendre les mécanismes lésionnels, permet d’évaluer la gravité et les pathologies rencontrées. • Traumatisme direct (conséquence sur la peau) : lésions par agents tranchants, contondants, compression. • Traumatisme indirect (pas de point d’appel pariétal) : lésions par décélération brutale, hyperflexion- extension, effet de souffle (blast). Examen clinique L'examen clinique s'établit selon un ordre : tête (stabilité), face, rachis (dérivation épineuse), reliefs osseux (épaule, humérus), thorax (mobilité), abdomen, bassin (stabilité), fémur, plateau tibiaux. Examen clinique avant et après relevage ou extraction du patient. • Détresse circulatoire : signes de choc, collapsus, hémorragie. o Choc hypovolémique dû à :  Une hémorragie extériorisée.  Des fractures multiples.  Un hémothorax ou hémopéritoine.  Un hématome rétropéritonéal. o Défaillance de la pompe cardiaque due à :  Un pneumothorax compressif.  Une tamponnade.  Une contusion myocardique. o Vasoplégie par section médullaire. 25/11/15 9
  10. 10. VI - EXAMEN CLINIQUE • Détresse respiratoire : pâleur, agitation, sueurs froides, cyanose, tachycardie, dyspnée, battements des ailes du nez, cornage, tirage. o Détresse respiratoire d'origine neurologique. o Atteinte thoracique :  Obstruction des voies aériennes.  Atélectasie.  Volet costal.  Contusion pulmonaire.  Inhalation. • Détresse neurologique : trouble de vigilance, période d’installation des troubles, aggravation, signes de localisation, signe de souffrance du tronc cérébral (bradypnée, bradycardie, hypotension). 25/11/15 10
  11. 11. VII - EXAMEN PARACLINIQUE Biologie - Bilan pré-transfusionnel : NFS – TP, TCA – Gpe ABO – Rh – RAI x 2 déterminations - Circulatoire : lactates – CPK – ECG – Troponine - Respiratoire : GDS - Rénale : iono-urée-créatinine (IRA sur NTA ; hyperkaliémie) - Hépatique : BHC (cytolyse et cholestase sur « foie de choc ») - Hématologique : TP-plaquettes- fibrinogène-D-Dimères (CIVD) - Glycémie : hyperglycémie initiale (stress) puis hypoglycémie si persistance - Toxique : Alcoolémie • Electrocardiographie. 12 dérivations • radiologiques : Systématique - En urgence en salle de déchocage - Rx thorax - Rx bassin - Echo abdominale (fast-echo) Si instable stabilisable : TDM corps entier Si stable : TDM corps entier + - Rachis cervical F + P + ¾ dégageant C2 et C7 – Face bouche ouverte - Rachis dorsolombaire F + P 25/11/15 11
  12. 12. Sur les lieux de l’accident Secours primaires médicalisés Notion de Golden Hour Pendant le transport Mise en condition et surveillance Sur les lieux de l’accident Secours primaires médicalisés Notion de Golden Hour Pendant le transport Mise en condition et surveillance • Contention : collier, matelas à dépression, immobilisation de foyers fracturaires • Pose de 2 voie d'abord veineuse de gros calibre : sérum physiologique (pas de sérum glucosé car le glucose peut provoquer un œdème cérébral). • Oxygénation : masque ou intubation et ventilation assistée. • Analgésie/sédation : morphinique, anesthésique. • Réanimation cardio-respiratoire. • • Pansement et/ou sutures des plaies. • Immobilisation des foyers de fractures. • Si le patient est inconscient : Minerve. Soins des yeux Sonde urinaire. Sonde nasogastrique. Pantalon antichoc • Contention : collier, matelas à dépression, immobilisation de foyers fracturaires • Pose de 2 voie d'abord veineuse de gros calibre : sérum physiologique (pas de sérum glucosé car le glucose peut provoquer un œdème cérébral). • Oxygénation : masque ou intubation et ventilation assistée. • Analgésie/sédation : morphinique, anesthésique. • Réanimation cardio-respiratoire. • • Pansement et/ou sutures des plaies. • Immobilisation des foyers de fractures. • Si le patient est inconscient : Minerve. Soins des yeux Sonde urinaire. Sonde nasogastrique. Pantalon antichoc SAT et VAT DAMAGE CONTROL EN PRATIQUE PRISE EN CHARGE 25/11/15 12
  13. 13. CONCLUSION La prise en charge : ı Elle répond aux ABCDEF (1) ı A = airway ı B = breathing ı C = circulation ı D = disability ı E = exposure ı F = fractures 25/11/15 13
  14. 14. Merci

×