DOSSIER DU MOIS                                                                                                           ...
Les migrations                                                                 Pourquoi migrer et où ?                    ...
La Belgique, terre d’accueil?                                                                                             ...
Les migrations                                                                 Une vie meilleure ici ?                    ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Migrants

752 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
752
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
404
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Migrants

  1. 1. DOSSIER DU MOIS LES MIGRANTS ¼ HISTOIRE ¼ Demandeurs ¼ MENA Immigration en d’asile Seuls chez nous Belgique p. 2 Crise de l’accueil p. 4 Des Italiens, Marocains, p. 3 Des jeunes étrangers de Turcs... vivent chez nous. Ils Depuis 2 ans, la Belgi- moins de 18 ans arri- sont arrivés, il y a des années, que est confrontée à vent seuls chez nous, pour travailler notamment une grave crise de l’ac- sans leurs parents. Com- dans les charbonnages. cueil des étrangers. ment sont-ils accueillis ? Sur les routes de l’exil Chaque année, des Les nouveaux arrivants ont souvent le sentiment d’être re- millions de personnes jetés. Des idées toutes faites cir- dans le monde quittent culent sur eux : ce sont des pro- tout pour vivre ailleurs. fiteurs, des voleurs de travail... S’ils avaient eu le choix, beau- coup de migrants auraient pré- L es premiers hommes vi- féré continuer à vivre chez eux. vaient en Afrique. Puis, au Accueillir les étrangers n’est pas fil du temps, ils ont voyagé facile non plus. Ils ont des habitu- et ont fini par occuper lensemble des différentes, une autre reli- de la surface de la Terre. Les mi- gion... Il faut souvent beaucoup grations (se déplacer pour vivre de temps avant que des étrangers ailleurs) ont toujours existé et el- soient bien intégrés (acceptés) à les se poursuivent aujourd’hui. la population d’un pays. On estime qu’environ 200 mil- lions de personnes dans le monde b Et en Belgique ? vivent en exil (dans un autre pays Les migrations concernent tous que celui où elles sont nées). Les les pays du monde. Des gens par- migrations ne se font pas sans tent, d’autres arrivent. En Belgi- mal. que, sur 10 666 866 habitants au Partir n’est pas facile, en particu- 31 décembre 2007, 971 448 étaient lier quand des événements excep- de nationalité étrangère. Ils repré- tionnels (guerres, catastrophes na- sentaient 9,11% de la population turelles...) vous chassent de chez totale (contre 8,81% en 2006). En vous. C’est un choc de quitter son 2007, 1 380 323 personnes habi- lieu de vie, son univers, ses amis, tant en Belgique étaient nées à sa famille... Le voyage est souvent l’étranger (une partie de ces per- long et difficile. Une fois installés sonnes ont la nationalité belge) ailleurs, les migrants se heurtent ce qui représente 12,9% de la po- à de nombreux problèmes : ap- pulation totale. prendre une nouvelle langue, dé- Pourquoi des étrangers viennent- couvrir d’autres habitudes, ils s’installer en Belgique ? Tous d’autres coutumes, trouver un lo- ceux qui arrivent peuvent-ils res- Photo Reporters gement, du travail, affronter le re- ter ? Comment sont-ils accueillis ? gard des autres qui vous voient La réponse à ces questions dans comme l’étranger, l’envahisseur. ce dossier. Immigrés, réfugiés, ... tous migrants Immigré, émigré, bres de sa famille sont des de- dans son pays et il vivait dans mandeurs d’asile. Ils seront dé- la misère. Il est venu tenter sa demandeur d’asile, signés sous ce nom tout le chance en Belgique mais il n’a réfugié, sans-papiers… temps que mettront les autori- pas d’autorisation officielle tés belges pour dire si oui ou (des papiers) pour séjourner Ces mots désignent des non, ils obtiendront la protec- sur le territoire belge. Abdel tion de notre pays et le droit vit clandestinement (sans y migrants. Mais quelle est d’y vivre. En attendant cette ré- être officiellement autorisé) la différence entre eux ? ponse, ils ont le droit de séjour- dans notre pays. Il est ce que ner (habiter) sur le territoire l’on appelle un « sans-pa- R oméo est né en Italie en belge sous certaines conditions piers ». S’il se fait contrôler par 1925. Il est arrivé en Bel- (voir page 3). la police, il risque d’être en- gique en 1947 pour tra- Lorsque les autorités belges ac- fermé dans un centre fermé vailler dans les charbonnages. corderont à Sarah et sa famille (où les étrangers sont privés de Chaque année, des immigrés À son arrivée en Belgique, Ro- la protection de la Belgique, ils liberté) et d’être renvoyé dans tentent de rejoindre méo est devenu un immigré, deviendront officiellement des son pays d’origine. Photo Belga clandestinement l’Europe. c’est-à-dire une personne ve- réfugiés. Toute la famile aura Cela n’empêche pas Abdel de nue de l’étranger pour tra- le droit de vivre définitive- travailler chez nous. Il est dans vailler et s’installer dans un ment sur le territoire belge. l’illégalité (pas en accord avec pays d’accueil. nationalité de leur pays, frère à cause de la guerre. La fa- Cependant, le mot réfugié est la loi) et de ce fait il n’a pas de Pour les Italiens, Roméo est un d’autres choisissent de prendre mille n’y était plus en sécurité. aussi employé pour désigner droits, par exemple au rem- émigré, c’est-à-dire une per- la nationalité du pays d’ac- Après un long voyage, Sarah toute personne qui fuit son boursement des soins médi- sonne qui quitte son pays pour cueil. est arrivée en Belgique. Toute pays pour un autre bien avant caux en cas d’accident du tra- aller s’installer dans un autre. la famille a demandé officielle- que sa demande d’asile soit ac- vail. Cela arrange bien certains Roméo n’est jamais retourné vi- b Demandeurs d’asile ment asile (protection) à la Bel- ceptée. patrons d’engager des sans-pa- vre en Italie. Il s’est marié et a et réfugiés gique pour obtenir le droit de piers car ils les paient souvent fondé une famille chez nous. Sarah, 12 ans, a fui l’Afghanis- vivre définitivement dans no- b Sans-papiers moins cher que les autres tra- Certains immigrés gardent la tan avec ses parents et son tre pays. Sarah et tous les mem- Abdel n’avait pas de travail vailleurs. 1 Supplément au Journal des Enfants du 4 février 2011(c) LES EDITIONS DE L’AVENIR S.A. CE JOURNAL EST PROTEGE PAR LE DROIT D’AUTEUR. LA REPRODUCTION DE TOUT ELEMENT (TEXTE, PHOTO, INFOGRAPHIE), PAR QUELQUE MOYEN QUE CE SOIT, EST SOUMISE A AUTORISATION. TEL : +32 81/248.801 FAX : +32 81/222.840
  2. 2. Les migrations Pourquoi migrer et où ? Aujourd’hui, près de 214 millions de personnes migrent vers un autre pays. Qu’est-ce qui les pousse à partir ? L ’organisation internatio- nale des migrations estime REPÈRES qu’environ 1 milliard de personnes dans le monde sont des ࡯ En 2009, 47 % des réfu- migrants. Ceux-ci sont des tra- giés et demandeurs d’asile étaient des femmes et des vailleurs, des familles, des clandes- filles ; 41 % des réfugiés et tins (qui vivent et travaillent à Photo Éditions de l’Avenir des demandeurs d’asile l’étranger sans en avoir l’autorisa- Les graves inondations qui étaient des enfants de tion), des populations déplacées ont frappé le Pakistan moins de 18 ans. Certains contre leur volonté, des réfugiés... (Asie) en 2010 ont forcé des sont seuls, non accompa- On constate que plus de femmes millions de gens à migrer. gnés par un adulte. qu’avant migrent seules ou ࡯ Des trafiquants profitent comme chefs de famille. des migrations pour s’enri- Parmi toutes les personnes qui mi- chir. Ces gens malhonnêtes grent, 740 millions sont des mi- s’exilent un temps, puis retour- grants préfèrent se déplacer au leurs règles pour limiter le nom- réclament beaucoup d’ar- grants internes (qui se déplacent nent chez eux. D’autres quittent sein de leur propre pays que de bre de migrants qui s’installent gent à des immigrés pour à l’intérieur de leur pays) et 214 leur lieu de vie pour toujours. Plu- partir à la recherche d’un autre chez eux. les faire entrer illégalement millions sont des migrants inter- sieurs raisons peuvent pousser à pays. dans un pays. nationaux (qui migrent dans un migrer : la guerre, la misère, une Quant aux migrants qui changent b Réfugiés ࡯ Par le passé, des milliers autre pays que le leur). Les mi- catastrophe naturelle, le fait d’État, la plupart proviennent À côté des migrants économi- de Belges ont émigré (ont grants internationaux n’ont ja- d’être persécuté (subir de mau- d’un pays en développement (pau- ques, on trouve les réfugiés qui quitté la Belgique) pour la mais été aussi nombreux. S’ils vais traitements) pour ses opi- vre) et se rendent dans un autre fuient leur lieu de vie pour vivre Hollande, la France, la Rus- constituaient un pays, celui-ci oc- nions (idées) politiques, sa race, pays en développement. Seule- en sécurité ailleurs. sie, le Canada, l’Afrique, cuperait la 5e place dans le monde sa religion... ment 1/3 des migrants en prove- Selon l’agence des Nations unies l’Amérique du Sud. Ils fuyaient la misère, la guerre pour le nombre de ses habitants. La migration économique (pour nance d’un pays en développe- pour les réfugiés, fin 2009, le (les deux guerres mondia- mieux gagner sa vie) est celle qui ment se dirigent vers un pays ri- monde comptait 43,3 millions de les)... Ils n’ont pas toujours b Pourquoi ? déplace le plus grand nombre che. Il y a aussi des habitants de déracinés (de gens qui ont dû fuir été bien acceptés à leur arri- Une majorité de migrants quit- d’êtres humains sur la planète. pays riches qui migrent vers leur lieu de vie). Parmi ces person- vée dans ces pays. tent leur ville, leur village, leur Elle peut être légale (les migrants d’autres pays. Exemple : des Bel- nes, 15,2 millions sont des réfu- Aujourd’hui encore, des Bel- maison, leurs amis ... parce que ont l’autorisation de vivre et tra- ges qui vont s’installer au Ca- giés, 27 ,1 millions sont des per- ges émigrent pour travailler les circonstances de la vie les y vailler dans le pays où ils arri- nada. De façon générale, les pays sonnes déplacées à l’intérieur de dans un autre pays. obligent. C’est un déchirement de vent) ou illégale (non autorisée riches, et en particulier les pays leur pays, 983 000 sont des deman- tout laisser derrière soi. Certains par la loi). La plupart des mi- européens, ont tendance à durcir deurs d’asile.Ils sont arrivés en Belgique pour travaillerPar le passé, des Italiens, ments. cas de crise économique et en- chez nous pour extraire le char- Belgique. Certains de ces tra- Dans les années 1930, la Belgi- couragée quand le pays a besoin bon. L’immigration italienne vailleurs sont devenus Belges,des Espagnols, des que est touchée par une grave de main-d’œuvre (de tra- s’arrête en 1956 suite à la catas- d’autres ont préféré garder leurMarocains... sont arrivés crise économique (quand il y a vailleurs). trophe du Bois-du-Cazier à Mar- nationalité d’origine. Ces fa-chez nous pour travailler. moins de richesses et dem- Après la Seconde Guerre mon- cinelle (près de Charleroi) où milles n’ont pas oublié leur plois) et le chômage. La Belgi- diale (1940-1945), la Belgique en- 262 mineurs italiens perdent la culture, leur religion mais ellesBeaucoup sont restés. que prend des mesures pour li- courage vivement l’immigra- vie dans un incendie. se sont adaptées aux habitudes miter l’arrivée de travailleurs tion. Le pays manque de bras Durant les années 1960, la situa- de chez nous.E ntre 1900 et 1930, beau- étrangers sur son territoire et pour travailler dans les mines de tion économique en Belgique est coup d’étrangers venant protéger les travailleurs belges. charbon. À l’époque, le charbon bonne. Beaucoup d’entreprises de pays situés l’est de l’Eu- Les patrons doivent obtenir une est la principale source d’éner- ont besoin de main-d’œuvre. La ET MAINTENANT?rope arrivent en Belgique. Ils autorisation officielle pour enga- gie. Belgique signe des accords avec Depuis les années 1970, avecsont Polonais, Tchèques, Yougos- ger des travailleurs étrangers. l’Espagne, la Grèce, le Maroc et l’arrêt de l’immigration éco-laves. Ils fuient la misère et les De leur côté, les étrangers doi- b Italiens, Marocains... plus tard avec la Turquie. Les nomique, beaucoup moinsréorganisations politiques qui vent obtenir un permis de tra- Les autorités belges signent un étrangers occupent en général de migrants sont autorisés àsuivent la Première Guerre mon- vail pour avoir le droit de tra- accord avec l’Italie prévoyant des emplois dont les Belges ne s’installer en Belgique.diale (1914-1918). Ils travaillent vailler chez nous. Désormais, l’envoi de travailleurs italiens. veulent pas. Celui qui vient d’un paysdans les charbonnages, les usi- l’immigration (l’arrivée d’étran- Entre 1946 et 1949, pas moins de membre de l’Union euro-nes, la construction de bâti- gers dans un pays) est freinée en 77 000 mineurs italiens arrivent b Arrêt de l’immigration péenne (UE, union de 27 pays Au début des années 1970, la Bel- européens) obtient plus faci- gique est frappée par une crise lement le droit de vivre en économique. En 1974, les autori- Belgique que les non-Euro- tés belges décident de stopper péens. Les Européens ont le l’immigration économique. On droit de circuler librement ne délivre plus de nouveaux per- dans tous les pays de l’UE. mis de travail aux étrangers. Pour les migrants non euro- Beaucoup se retrouvent en situa- péens, la seule manière de tion illégale dans notre pays (ils pouvoir vivre légalement en sont en Belgique sans y être auto- Belgique est de demander risés). Le gouvernement accom- l’asile (la protection) et d’être pagne sa décision d’arrêter l’im- reconnus comme réfugiés (voir page 3). Cette reconnais- migration économique d’une sance n’est pas facile à obte- campagne de régularisation (de nir. Pour avoir une vie remise en ordre avec la loi) pour meilleure, certains étran- ceux qui sont dans l’illégalité. gers, qui ne sont pas dans Plus de 6 000 personnes ont été les conditions pour être re- régularisées, essentiellement des Photo Éditions de l’Avenir Les anciens mineurs du connus comme réfugiés, de- travailleurs turcs et marocains. mandent quand même Bois—du-Cazier rendent De nombreuses familles italien- l’asile. D’autres choisissent hommage chaque année aux nes, espagnoles, marocaines, tur- de vivre clandestinement (il- mineurs disparus en 1956. ques... vivent toujours chez légalement) chez nous. nous. Leurs enfants sont nés enSupplément au Journal des Enfants du 4 février 2011 2(c) LES EDITIONS DE L’AVENIR S.A. CE JOURNAL EST PROTEGE PAR LE DROIT D’AUTEUR. LA REPRODUCTION DE TOUT ELEMENT (TEXTE, PHOTO, INFOGRAPHIE), PAR QUELQUE MOYEN QUE CE SOIT, EST SOUMISE A AUTORISATION. TEL : +32 81/248.801 FAX : +32 81/222.840
  3. 3. La Belgique, terre d’accueil? Les migrations Comment les demandeurs d’asile sont-ils accueillis en Belgique ? L orsque des personnes fuient leur pays parce qu’elles se sentent grave- ment menacées et qu’elles arri- vent en Belgique, elles doivent demander lasile (pour pouvoir REPÈRES se réfugier chez nous). C’est une ࡯ En 2000, plus de 42 000 de- longue procédure. La réponse mandes d’asile avaient été in- peut mettre des mois ou des an- troduites en Belgique contre un nées à arriver. En attendant, peu plus de 19 000 en 2010. Et l’État belge doit les accueillir pourtant, l’accueil était assuré correctement. Malou Gay, direc- pour tous. À cette époque, les trice adjointe du CIRÉ (une asso- demandeurs dasile étaient lo- ciation qui soccupe de laccueil Des demandeurs d’asile gés dans les centres d’accueil des demandeurs dasile), nous sont logés dans des hôtels et ils recevaient une aide maté- explique comment les deman- rielle au début de leur procé- Photo Reporters par manque de place dans deurs d’asile sont accueillis les centres d’accueil. dure (le temps que l’Office des chez nous. étrangers décide si leur de- Malou Gay : « Depuis 2007, la loi mande était acceptable ou pas). prévoit que les demandeurs d’asile Puis, si la demande était accep- sont accueillis dans des centres d’ac- cient pas d’un accueil correct. Malou Gay : « Dans les hôtels et demandeurs d’asile sont conseillés tée, les demandeurs d’asile quit- cueil uniquement en aide maté- Ils ont été logés dans des hôtels les structures d’accueil d’urgence, à toutes les étapes de leur procé- taient les centres et recevaient rielle pendant toute la durée de et au pire de la crise, des deman- les demandeurs d’asile ont un toit, dure. L’interview est soigneuse- une aide financière (de largent) leur procédure. » Cela signifie deurs d’asile se sont retrouvés à ils sont au chaud et nourris. Ils re- ment préparée. Ceux qui se retrou- des CPAS (Centres publics daide que les demandeurs d’asile lo- la rue. En 2010, 7 729 personnes çoivent aussi des soins médicaux. vent dans les structures d’accueil sociale qui aident les gens en gent dans les centres jusqu’à la ne se sont pas vu désigner de Le problème, c’est que rien n’est d’urgence ou dans les hôtels ne bé- difficulté dans chaque com- décision finale de l’État belge place d’accueil dans un centre mis en place pour les accompagner nificient pas de cet accompagne- mune) pour se loger et vivre (s’ils sont acceptés ou refusés par Fedasil. Fin 2010, des places et les conseiller correctement. ment ni de conseils. Ils risquent, jusquà la décision finale. comme réfugiés). Ils sont nour- d’urgence ont été créées dans ࡯ Depuis le changement de Quand les gens arrivent, ils ne sa- plus que les demandeurs d’asile ac- la loi en 2007 , les deman- ris, soignés, accompagnés dans des casernes par exemple (à Bas- vent pas très bien ce qui va se pas- cueillis dans les centres, d’être dé- deurs dasile reçoivent une leurs démarches. La scolarisa- togne, à Bierset). ser pour eux. Le moment où ils doi- boutés (de ne pas être reconnus aide matérielle (logement, tion des enfants est organisée. vent s’expliquer sur les motifs de comme réfugiés). Lorsque cela ar- soins médicaux...) jusquà la Cest une agence de lÉtat, appe- b Manque d’accompagnement leur demande d’asile devant le rive, réintroduire une demande est décision finale de lÉtat. Ils lée Fedasil, qui organise cet ac- Depuis quelques semaines, tous CGRA (Commissariat général très compliqué car il faut que le de- restent plus longtemps dans cueil. les demandeurs d’asile qui arri- aux réfugiés et aux apatrides, mandeur d’asile apporte des faits les centres. Le gouvernement vent ont une place d’accueil. voir ci-dessous) est une étape clé nouveaux dans son récit pour que belge n’a pas réagi assez vite b Crise de l’accueil Ceux qui n’ont pas de place de la procédure d’asile. C’est sur la le dossier soit réexaminé. » après le changement de loi Depuis l’été 2008, il n’y a plus dans un centre d’accueil sont lo- base de cette interview que le de- Certains demandeurs d’asile pour créer de nouvelles pla- assez de place dans les centres gés à l’hôtel ou dans des centres mandeur d’asile sera autorisé ou sont aujourd’hui déboutés sim- ces d’accueil et pour accélé- pour accueillir tous les deman- d’urgence. Cela ne veut pas dire non à vivre légalement en Belgi- plement parce qu’ils sont mal rer l’examen des dossiers. deurs d’asile. Certains ne bénéfi- que la crise d’accueil est réglée. que. Dans les centres d’accueil, les accueillis. Une longue procédure COMBIEN ? ࡯ Les demandeurs d’asile ne ࡯ La Belgique dispose de 21 492 sont pas des « sans-papiers ». Les places d’accueil en milieu ouvert Voici les étapes à franchir « sans-papiers » n’ont pas de do- (où les personnes peuvent en- cuments officiels (les papiers) trer et sortir librement) pour les pour être reconnu comme qui les autorisent à vivre sur le demandeurs d’asile (chiffres don- réfugié et avoir le droit territoire belge. Les demandeurs nés par Fedasil au 31/12/2010). Il y d’asile ont un document officiel a 9 063 places disponibles dans de vivre en Belgique. qui leur donne le droit de vivre les 50 centres ouverts commu- en Belgique pendant toute la du- nautaires (où les demandeurs 1 . Quand une personne qui fuit rée de leur procédure. d’asile vivent ensemble) que son pays arrive en Belgique, ࡯ En 2010, 19 941 demandes compte la Belgique, 10 121 places elle doit introduire sa de- d’asile ont été introduites en Bel- en logement individuel (mai- mande d’asile à l’Office des étran- gique. C’est un peu plus qu’en sons, appartements souvent ré- gers (OE). Photo Éditions de l’Avenir Pendant toute la durée de 2009 mais le nombre de deman- servés aux familles) , 1 105 places L’OE enregistre la demande, prend des n’a pas explosé comme cer- dans les structures d’accueil d’ur- les empreintes digitales (pour véri- la procédure, les demandeurs d’asile logent tains le disent. Les demandeurs gence, et 1 203 places dans des fier que la personne n’a pas intro- provenaient principalement hôtels. duit une demande d’asile dans un dans un centre d’accueil. d’Irak, d’Afghanistan (2 pays ࡯ Les demandeurs d’asile qui ar- pays voisin). L’OE questionne la d’Asie où il y a la guerre), de Rus- rivent en Belgique par l’aéroport personne : sur son parcours et son sie, du Kosovo (2 pays situés à sont détenus en centre fermé 3 identité. Après ce premier examen, forme de protection). Il doit prou- . Si le CGRA décide de ne l’est de l’Europe). (où ils sont privés de liberté) pen- si la demande d’asile est acceptable ver qu’il est persécuté dans son pas accorder la protection, ࡯ Environ 20 à 25 % des deman- dant toute la durée de leur procé- en Belgique (si elle peut être exami- pays ou qu’il serait en danger s’il la personne a 15 jours deurs d’asile obtiennent le statut dure. Il existe une procédure accé- née par la Belgique), l’OE la trans- était renvoyé chez lui. Beaucoup de pour introduire un recours (pro- de réfugiés. lérée pour ces personnes. met au CGRA (Commissariat géné- demandeurs d’asile ne sont pas re- cédure en vue d’obtenir un nouvel ral aux réfugiés et aux apatrides). connus comme réfugiés en Belgi- examen de la demande) auprès du Fedasil accorde une place d’accueil que parce qu’ils n’ont pas pu prou- Conseil du contentieux des étran- au demandeur d’asile. ver qu’ils disent la vérité. Souvent, gers (CCE). 2 . La demande d’asile est ils fuient leur pays dans l’urgence Une fois le recours introduit et du- examinée par le CGRA. sans avoir eu le temps de rassem- rant le temps que le CCE met à don- Le demandeur d’asile est in- bler les documents qui prouvent ner une réponse, l’étranger ne peut terrogé par le CGRA sur les motifs qu’ils ont subi des persécutions. pas être renvoyé de force dans son qui le poussent à demander la pro- Si le CGRA décide d’accorder la pro- pays. Le CCE peut décider que le tection de la Belgique. C’est l’étape tection internationale au deman- dossier de la personne doit être la plus difficile de la procédure. deur d’asile, il devient officielle- réexaminé par le CGRA ou confir- C’est sur base de cette interview ment un réfugié. Il a le droit de vi- mer la décision négative du CGRA. En 2010, 19 941 demandes que le demandeur d’asile sera oui vre dans notre pays . À ce mo- Dans ce cas, la personne n’est pas Photo Reporters d’asile ont été ou non reconnu comme réfugié par ment-là, il doit quitter le centre reconnue comme réfugiée et elle re- introduites en Belgique. le CGRA ou qu’il obtiendra la « pro- d’accueil et trouver un logement çoit l’ordre de quitter le territoire tection subsidiaire » (une autre privé. belge. 3 Supplément au Journal des Enfants du 4 février 2011(c) LES EDITIONS DE L’AVENIR S.A. CE JOURNAL EST PROTEGE PAR LE DROIT D’AUTEUR. LA REPRODUCTION DE TOUT ELEMENT (TEXTE, PHOTO, INFOGRAPHIE), PAR QUELQUE MOYEN QUE CE SOIT, EST SOUMISE A AUTORISATION. TEL : +32 81/248.801 FAX : +32 81/222.840
  4. 4. Les migrations Une vie meilleure ici ? Être reconnu comme réfugié est un soulagement pour les demandeurs d’asile. Mais d’autres difficultés surgissent. L orsqu’un demandeur d’asile est officiellement SI C’EST NON ? reconnu comme réfugié par le CGRA, il a le droit de vi- ࡯ Les demandeurs d’asile dé- vre légalement en Belgique. On boutés (non reconnus comme ré- fugiés) reçoivent un ordre de imagine son soulagement. Photo Éditions de l’Avenir quitter le territoire belge. Selon Dès que cette reconnaissance ar- Être reconnu comme les cas, ils ont de 5 à 15 jours rive, les demandeurs d’asile doi- réfugié permet d’entamer pour quitter le centre. C’est ra- vent quitter le centre d’accueil une nouvelle vie. Mais au pide et dur à vivre. Ils ont plu- ou le logement individuel qu’ils début, ce n’est pas facile. sieurs possibilités. Ils peuvent occupaient durant la durée de quitter volontairement la Belgi- leur procédure. que. Ils peuvent choisir le retour volontaire dans leur pays d’ori- b Logement tent. Malou Gay : « Donc, la pre- est réfugié est aussi très compli- souvent dans de mauvaises gine. Dans ce cas, un conseiller Malou Gay du CIRÉ : « C’est là mière chose à faire pour un réfugié qué. Malou Gay : «Beaucoup ne conditions durant plusieurs an- les aide à préparer ce retour et que commence la galère (la vie diffi- qui vient d’être reconnu, c’est de trou- comprennent pas encore bien une nées après avoir quitté les cen- durant ce temps, ils continuent cile). Ils doivent quitter les centres ver un logement pour que l’on puisse de nos langues quand ils quittent tres. à loger dans un centre d’accueil. où ils étaient nourris, logés, soi- déterminer à quel CPAS il peut les centres d’accueil. Il y a aussi le ࡯ Des demandeurs d’asile dé- gnés... et se débrouiller tout seuls s’adresser pour être aidé. Trouver un fait que certains diplômes obtenus b Et la famille ? boutés préfèrent disparaître du jour au lendemain. La plupart logement est vraiment compliqué . Les à l’étranger ne sont pas nécessaire- Pour ceux qui sont arrivés seuls et devenir clandestins (vivre n’ont pas de travail, donc pas de re- loyers sont chers, les propriétaires ne ment reconnus en Belgique. Ainsi, chez nous, sans leur conjoint illégalement dans un pays). venus (argent que l’on gagne). » louent pas facilement un appartement j’ai croisé un médecin qui avait fui (époux, épouse) et leurs en- s’ils sont repérés par la po- lice lors d’un contrôle, on les Comme n’importe quelle per- ou une maison à un étranger, qui n’a le Rwanda (Afrique). Lorsqu’il a fants, un autre combat com- enferme dans un centre sonne dans ce cas en Belgique, pas de travail et donc pas de salaire été reconnu comme réfugié en Belgi- mence lorsqu’ils ont été recon- fermé. À ce moment-là, ils ils peuvent demander de l’aide à régulier... Les réfugiés se retrouvent que, il a voulu à nouveau exercer nus comme réfugiés : obtenir le peuvent choisir de retourner un CPAS (Centre public daide so- souvent dans des logements de mau- son métier chez nous mais son di- regroupement familial (que volontairement dans leur ciale qui aide les gens en difficulté vaise qualité, insalubres (mauvais plôme n’a pas été reconnu. Il de- leur famille puisse les rejoindre pays. S’ils refusent de quitter dans chaque commune). Mais on pour la santé). » vait recommencer ses études de mé- en Belgique et obtenir le statut la Belgique, ils sont renvoyés ne peut pas s’adresser à n’importe decine alors qu’il était docteur au de réfugié). Cela peut prendre de force dans leur pays. quel CPAS. C’est celui de la com- b Travail Rwanda. » des années. Il faut pouvoir prou- mune où on habite qui est compé- Décrocher un emploi quand on Les réfugiés reconnus vivent ver que l’on dit la vérité. Malou Gay : « C’est à nouveau le stress, l’attente, l’angoissse surtout quand ils savent que la famille restée au Seuls chez nous, sans leurs parents pays est en danger. » PLUS D’INFOS P artout dans le monde, ter le pays et entrer en Belgi- veiller sur son bien-être...). bilités d’aller à l’école. » Gaétan : ࡯ Le DVD « Une girafe sous la des jeunes de moins de que). Kathleen : « Ils espèrent une Il existe différentes procédures « En tant que travailleur dans une pluie » de Pascale Hecquet, 18 ans fuient leur pays à vie meilleure ici . Ce qui m’a frappé, pour qu’un MENA soit autorisé AMO, on rencontre des jeunes, on permet de comprendre ce cause de la guerre, de la misère c’est qu’ils espèrent aller à l’école à rester chez nous. Le jeune peut les écoute, on essaye de les aider. qu’est un demandeur d’asile, etc. Certains arrivent parfois ici. C’est une des premières choses demander lasile pour être re- Pour l’instant, parmi ces jeunes, il un réfugié. C’est un dessin seuls en Belgique. On les appelle qu’ils réclament. » connu comme réfugié. S’il ob- y a beaucoup de MENA. » animé qui raconte l’histoire les « mineurs étrangers non ac- tient cette reconnaissance, il Virginie et Gaétan soulèvent d’une girafe obligée de quit- compagnés » (MENA). Kathleen b Parcours d’un MENA peut rester définitivement chez d’autres problèmes rencontrés ter son pays. Gratuit auprès Deschamps travaille à l’AMO Une fois arrivé en Belgique, un nous. Si le jeune n’est pas de- par les MENA : « Ils arrivent avec de la Ligue des droits de (Aide en milieu ouvert) Dy- MENA doit prouver à l’État mandeur d’asile, il existe l’espoir de poursuivre leur scolarité l’homme. namo à Bruxelles. Virginie Le- belge qu’il n’a pas d’autre solu- d’autres procédures pour qu’il en Belgique et puis leur niveau sco- blois et Gaétan Pierard à l’AMO tion que de résider (habiter) soit autorisé à rester en Belgi- laire n’est pas reconnu chez nous. ➜ Tél. 02/209 62 89 - E-mail : Atmosphères à Bruxelles. Ils ren- chez nous. Mais il ne peut pas que. Ils se retrouvent dans des niveaux formations@liguedh.be contrent régulièrement des être considéré comme un adulte d’études inférieurs. Quand ils ont ࡯ Des sites Internet pour en MENA. (une personne majeure de plus b Crise de l’accueil 18 ans, l’accueil prévu pour eux savoir plus sur les migrants. Avant d’arriver en Belgique, ces de 18 ans). Il doit être protégé, Tout MENA qui arrive sur le ter- prend fin. Si à ce moment-là, ils Le site du CIRÉ (une associa- jeunes ont souvent pris des ris- pris en charge (pour son héber- ritoire belge doit être pris en n’ont pas obtenu l’autorisation défi- tion qui s’occupe des deman- ques, voyageant cachés dans des gement, sa scolarité...), guidé charge par Fedasil (service de nitive de rester en Belgique, ils ris- deurs d’asile en Belgique) : trains, des camions, avec des dans ses démarches... par l’État. l’État qui s’occupe de l’accueil quent de recevoir l’ordre de quitter www.cire.be faux papiers didentité, etc. Cer- Différents services ont été créés des étrangers). Actuellement, Fe- notre pays. C’est dur quand ils ont Le site de l’agence des Na- tains sont partis d’eux-mêmes, dans ce but. Étant donné qu’il dasil ne remplit pas son devoir à déjà passé plusieurs mois ou années tions unies pour les réfugiés : d’autres ont été poussés par leur est arrivé sans ses parents, le ce niveau. Depuis 2 ans, laccueil chez nous. » www.unhcr.fr famille, par des passeurs (gens jeune bénéficie d’un tuteur. des étrangers en Belgique pas toujours très honnêtes qui Cette personne est responsable connaît de gros soucis. Il man- Le site de l’organisation inter- réclament beaucoup dargent du jeune et a des obligations en- que de places partout. AMO ? nationale des migrations : aux réfugiés pour leur faire quit- vers lui (l’inscrire à l’école, Kathleen : « Le gros problème www.iom.int Une AMO est un service d’aide à ࡯ L’ancien charbonnage du pour le moment, c’est que les jeunes la jeunesse agréé (autorisé) et Bois-du-Cazier à Marcinelle qui ne sont pas demandeurs d’asile subsidié par la Communauté (près de Charleroi) organise et qui devraient être pris en charge française. Elle s’adresse à tous ne le sont pas, en particulier si ce des animations pour les grou- les jeunes de 0 à 20 ans. Elle of- sont des garçons de 14 à 18 ans. Ils pes sur le thème des migra- fre un service gratuit et travaille se retrouvent à la rue. Livrés à eux- tions. Uniquement sur réser- en toute discrétion. Rien ne se mêmes, ils sont en danger. On ar- vation par tél. au 071/29 89 30 fait sans l’accord du jeune. Une rive à obtenir une place dans un hô- www.leboisducazier.be AMO propose un soutien moral tel pour eux quand on fait un re- (être à l’écoute), elle accompa- cours ». Virginie : « Il y a environ gne le jeune dans ses différen- 100 jeunes dans des hôtels à Bruxel- tes démarches. Une autre de ses Textes : Rita Wardenier les pour le moment. Ces jeunes sont missions est de faire des Des jeunes voyagent seuls, Journal des Enfants livrés à eux-mêmes, ils ne bénifi- constats sur des problèmes ren- Photo Reporters sans leurs parents, à la 38, route de Hannut – 5004 Bouge cient d’aucun accompagnement par contrés par les jeunes et d’es- recherche d’une vie meilleure. Tél. : 081/24 88 93 opposition aux MENA accueillis sayer d’y apporter des réponses. E-mail : jde@verslavenir.be dans les centres. Ils ont peu de possi- Site : www.lejournaldesenfants.beSupplément au Journal des Enfants du 4 février 2011 4(c) LES EDITIONS DE L’AVENIR S.A. CE JOURNAL EST PROTEGE PAR LE DROIT D’AUTEUR. LA REPRODUCTION DE TOUT ELEMENT (TEXTE, PHOTO, INFOGRAPHIE), PAR QUELQUE MOYEN QUE CE SOIT, EST SOUMISE A AUTORISATION. TEL : +32 81/248.801 FAX : +32 81/222.840

×