Colloque Docsoc2008

1 346 vues

Publié le

Communication au colloque Doc-Soc 2008 sur "Nouveaux modes de lecture-écriture des enseignants-chercheurs tunisiens dans l'environnement numérique"

Publié dans : Technologie
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 346
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
13
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Colloque Docsoc2008

    1. 1. Nouveaux modes de lecture-écriture des enseignants chercheurs tunisiens dans l’environnement numérique Mohamed Ben Romdhane | Abderrazak MKADM I | Sami Hchicha Groupe de recherche : Lecture numérique Unité de Recherche : Bibliothèque numérique : pour la valorisation du patrimoine ISD, Université de la Manouba. Tunisie. Colloque International en Document numérique et société 17-18 novembre 2008 CNAM - PARIS
    2. 2. <ul><li>Problématique </li></ul><ul><li>Présentation de l’enquête </li></ul><ul><li>Résultats : </li></ul><ul><ul><li>Types des documents privilégiés </li></ul></ul><ul><ul><li>Impact de la structure et des formats des documents sur la lecture numérique  </li></ul></ul><ul><ul><li>échanges et coproduction des travaux scientifiques et pédagogiques entre chercheurs  </li></ul></ul>
    3. 3. <ul><li>A côté du document papier, le document numérique continue sereinement sa prolifération </li></ul><ul><li>De nouvelles modalités d’accès à l’information se développent et les habitudes de travail changent. </li></ul><ul><li>Les technologies ont progressivement induit de nouvelles pratiques de lecture différentes de celles sur support papier, </li></ul><ul><li>De nombreux dispositifs proposent aux lecteurs de nouvelles fonctionnalités : extraction des textes, annotations, coproduction, constitution de collèges invisibles ou des communautés scientifiques, etc. </li></ul>
    4. 4. <ul><li>Nous nous proposons d’étudier les pratiques de lecture chez les chercheurs tunisiens : </li></ul><ul><ul><li>Quel usage font-ils des ressources numériques ? </li></ul></ul><ul><ul><li>Quelles sont les nouvelles formes d’appropriation des contenus adoptées par les chercheurs tunisiens ? </li></ul></ul><ul><ul><li>Recourent-ils aux différentes fonctionnalités et outils offerts par le support numérique ? </li></ul></ul><ul><ul><li>La transition vers le numérique a-t-elle développé les échanges et/ou la coproduction des travaux scientifiques et/ou pédagogiques entre les chercheurs tunisiens ? </li></ul></ul>
    5. 5. <ul><li>Types des documents numériques privilégiés par les enseignants-chercheurs tunisiens ? </li></ul><ul><li>Impact des formats et de la structure des documents sur la lecture numérique ? </li></ul><ul><li>Nouvelles formes de collaboration et d’échanges ? </li></ul>
    6. 6. <ul><li>Période : septembre 2007 – Février 2008 </li></ul><ul><li>Echantillon : 307 chercheurs ( 134 enseignants et 173 étudiants) des 5 universités du grand Tunis (Tunis, Manouba, El manar, 7 novembre, Ezzitouna). </li></ul><ul><li>Le choix du Grand Tunis revient à : </li></ul><ul><ul><li>la proximité géographique ; </li></ul></ul><ul><ul><li>la représentativité démographique; </li></ul></ul><ul><ul><li>la représentativité disciplinaire. </li></ul></ul>
    7. 7. <ul><li>Constantes liées au papier </li></ul><ul><li>« Les sciences humaines et sociales ont tendance à utiliser plutôt les livres que les articles de périodiques » </li></ul><ul><li>«Les sciences exactes ou encore les sciences expérimentales se basent sur l'article dans des revues scientifiques dites de prestige » </li></ul><ul><li>(Ben Romdhane, 2003 ; Derfoufi, 2005) </li></ul>
    8. 9. <ul><li>l'article de revue devient le document le plus lu par l'enseignant-chercheur tunisien quelque soit la discipline </li></ul><ul><li>Cette faible lecture des monographies a été argumentée par la non accessibilité des livres électroniques en ligne (LIMAM & al, 2008). </li></ul><ul><li>Ces résultats confirment l'hypothèse avancée par Derfoufi :&quot;L'introduction des nouvelles technologies dans les pratiques ainsi que la mise en ligne des écrits scientifiques pourraient avoir contribué à ce que la monographie ait peu à peu laissé la place à la revue scientifique&quot;.  </li></ul>
    9. 10. <ul><li>les enseignants-chercheurs en SHS lisent moins les documents pédagogiques. </li></ul><ul><ul><li>offre limitée des ressources pédagogiques en ligne dans cette catégorie disciplinaire </li></ul></ul><ul><ul><li>les enseignants-chercheurs ont du mal à s'approprier les technologies de l'information et de la communication dans leurs activités pédagogiques . </li></ul></ul>
    10. 11. <ul><li>Les SHS enregistrent les pourcentages les plus élevés dans la lecture des : </li></ul><ul><ul><li>dictionnaires/encyclopédies </li></ul></ul><ul><ul><li>presse électronique </li></ul></ul><ul><li>Ceci parait cohérent avec les pratiques dans l'environnement classique. </li></ul>
    11. 13. <ul><li>Utilité des images et des représentations graphiques dans les sciences appliquées </li></ul><ul><li>Continuité de l’attachement au plan IMRED pour les sciences appliquées (résumé et mots clés, introduction, chapitres, conclusion, citations et références bibliographiques) </li></ul>
    12. 14. <ul><li>PDF : format le plus utilisé dans toutes les disciplines : </li></ul><ul><ul><li>Format de présentation, </li></ul></ul><ul><ul><li>comporte des repères semblables à celui du papier </li></ul></ul><ul><ul><li>Facile à utiliser </li></ul></ul><ul><li>DOC : format offrant des nouvelles fonctionnalités de lecture/écriture numérique </li></ul><ul><li>HTML et XML : formats peu connus par l’enseignant-chercheur tunisien </li></ul>
    13. 16. <ul><li>Liens hypertextes : source d’enrichissement et de compréhension du contenu </li></ul><ul><li>La désorientation est un faux problème </li></ul>
    14. 17. <ul><li>Faible pourcentage de prise de note sur écran </li></ul><ul><ul><li>Disponibilité des systèmes offrant cette fonctionnalité </li></ul></ul><ul><ul><li>Impression des documents pour une lecture approfondie </li></ul></ul>
    15. 18. <ul><li>L’échange entre enseignants-chercheurs se fait essentiellement à travers : </li></ul><ul><ul><li>les annotations </li></ul></ul><ul><ul><li>La communication des documents (via courrier électronique) </li></ul></ul><ul><li>La production des travaux collectifs en ligne est faible </li></ul><ul><ul><li>Moyens technologiques modestes </li></ul></ul><ul><ul><li>Manque de confiance dans l’environnement numérique </li></ul></ul>
    16. 19. <ul><li>Appropriation de la culture de diffusion </li></ul><ul><ul><li>Sites institutionnels </li></ul></ul><ul><ul><li>Sites personnels </li></ul></ul><ul><ul><li>Archives ouvertes </li></ul></ul><ul><li>Nouvelle orientation vers le libre accès à l’information </li></ul>
    17. 20. <ul><li>Les changements des pratiques de lecture numérique ont touché l’enseignant-chercheur du sud </li></ul><ul><li>Poursuite de l’analyse de notre enquête : </li></ul><ul><ul><li>Étudiants </li></ul></ul><ul><ul><li>Aspects culturels </li></ul></ul>Chercheur du NORD Chercheur du SUD Lectateur /annotateur Lectateur/navigateur Échange et co-produit Échange (courrier électronique) Orientation vers la lecture et l’usage des documents numériques Préférence liée à la lecture des documents papier Privilège des revues scientifiques quelle que soit la discipline Culture de la diffusion des travaux scientifiques en ligne

    ×