Les
relations francoallemandes depuis 1950
Cet hom e politique français
m
est l’un des fondateurs de la
construction européenne.
Au lendem de la guerre,
ain
il a su ...
« S
ans une réconciliation
sincère et définitive
entre F
rançais et
Allem
ands, une E
urope
pacifique n'est pas
pensable. ...
L accords de P
es
aris entre l’Allem
agne de
l’Ouest et les trois pays occidentaux: la
F
rance, le R
oyaum
e-Uni et les E
...
L Traités de R e instaurent la
es
om
Com unauté économ
m
ique européenne, la
CE et la Com unauté européenne de
E
m
l’énerg...
 

A cette occasion, le 9 septem
bre
1962, dans la cour du château
de L
udwigsburg, le général de
Gaulle prononce alors un...
Quant à vous, je vous félicite ! J vous
e
félicite, d'abord, d'être jeunes. Il n'est que
de voir cette flam e dans vos yeu...
J vous félicite, ensuite, d'être de jeunes
e
Allem
ands, c'est-à-dire les enfants d'un
grand peuple. Oui ! d'un grand peup...
d'être des jeunes de ce tem Au
ps.
m ent m e où débute votre
om
êm
activité, notre espèce com ence une
m
vie nouvelle. (.....
signent à P
aris le
traité sur la
coopération
franco-allem
ande
Traité d’am
itié
franco-allem
and,
dit Traité de
l’E
lysée...
A cette occasion est créé l’Office
F
ranco-allem
and pour la J
eunesse
Il a pour m
ission d’approfondir les
liens qui unis...
L du 13e som et
ors
m
franco-allem
and à
P
aris, les deux
gouvernem
ents
décident de la
production en com un
m
de l’Airbus...
est signée à P
aris de la convention
concernant l’établissem de lycées
ent
franco-allem
ands et établissant la création
du...
rendent ensem hom age aux
ble
m
soldats des deux pays tom
bés
durant les deux guerres
m
ondiales.
L deux états com ém
es
m orent le 25èm
e
anniversaire du traité de l’E
lysée
 
est créée la brigade
franco-allem
ande
les pays de l’Union signent le traité
sur l’Union européenne
L traité de M
e
aastricht.
L du 59ème som et francoors
m
alle...
le 22 janvier devient alors en F
rance
et en Allem
agne
la journée de l’am francoitié
allem
ande.
L som ets franco-allem
e...
13 m 2004
ai
3èm conseil des m
e
inistres franco-allem
and
àP
aris

26 octobre 2004
4èm conseil des m
e
inistres franco-al...
C’est le 40èm anniversaire de l’Office
e
franco-allem
and pour la J
eunesse (OF )
AJ
on célèbre pour la prem
ière fois la
« journée franco-allem
ande ».
Décidée lors du 40èm anniversaire du
e
Traité de l’E
l...
Création de la
chaine culturelle
francoallem
ande AR
TE
P la prem
our
ière
fois, un chancelier
d'Allem
agne
prend part aux
cérém
onies
d'anniversaire de
la libération de la
capit...
L chancelière
a
allem
ande Angela
M
erkel est invitée à
la com ém
m oration
de l’arm
istice de la
P ière Guerre
rem
m
ondi...
Un soir de 1964, un jeune Allem
and qui
a entendu la chanteuse à P
aris lui
dem
ande de venir se produire dans
son petit t...
Quand elle arrive à Göttingen en juillet,
elle reçoit un accueil chaleureux et
enthousiaste.
P
rise d'une inspiration subi...
E octobre 1967, elle revient à Göttingen
n
pour un concert unique et y chante
"Göttingen" en allem
and. L public lui
e
fai...
L tem passant, les terribles traces
e
ps
peuvent s'estom et donner de
per
l'espoir aux enfants et à la jeunesse
qui ne son...
B sûr, ce n'est
ien
pas la S
eine,
Ce n'est pas le
bois de
Vincennes,
M c'est bien
ais
joli tout de m e,
êm
À Göttingen, à...
P de quais et pas
as
de rengaines
Qui se lam
entent
et qui se traînent,
M l'am y
ais
our
fleurit quand
m e,
êm
À Göttingen...
Ils savent m
ieux que
nous, je pense,
L
'histoire de nos
rois de F
rance,
H ann, P
erm
eter,
H
elga et H
ans,
À Göttingen....
E que personne ne
t
s'offense,
M les contes de
ais
notre enfance,
"Il était une fois"
com ence
m
À Göttingen.

H spielte a...
B sûr nous, nous
ien
avons la S
eine
E puis notre bois
t
de Vincennes,
M Dieu que les
ais
roses sont belles
À Göttingen, à...
Nous, nous avons
nos m
atins blêm
es
E l'âm grise de
t
e
Verlaine,
E c'est la
ux
m
élancolie m e,
êm
À Göttingen, à
Göttin...
Quand ils ne savent
rien nous dire,
Ils restent là à
nous sourire
M nous les
ais
com
prenons
quand m e,
êm

L enfants blon...
E tant pis pour ceux
t
qui s'étonnent
E que les autres m
t
e
pardonnent,
M les enfants ce
ais
sont les m es,
êm
ÀP
aris ou...
Le 22 janvier
Le 22 janvier
Le 22 janvier
Le 22 janvier
Le 22 janvier
Le 22 janvier
Le 22 janvier
Le 22 janvier
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Le 22 janvier

561 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
561
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
336
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le 22 janvier

  1. 1. Les relations francoallemandes depuis 1950
  2. 2. Cet hom e politique français m est l’un des fondateurs de la construction européenne. Au lendem de la guerre, ain il a su convaincre les pays européens: il était absolum nécessaire de ent s’unir dans la prospérité, la paix et la dém ocratie.
  3. 3. « S ans une réconciliation sincère et définitive entre F rançais et Allem ands, une E urope pacifique n'est pas pensable. » « L urope, avant d’être ’E une alliance m ilitaire ou une entité économ ique, doit être une com unauté m culturelle dans le sens le plus élevé de ce term e. »
  4. 4. L accords de P es aris entre l’Allem agne de l’Ouest et les trois pays occidentaux: la F rance, le R oyaum e-Uni et les E tats-Unis prévoient la restauration de la souveraineté de la R A. F
  5. 5. L Traités de R e instaurent la es om Com unauté économ m ique européenne, la CE et la Com unauté européenne de E m l’énergie atom ique , la CE A. L Chancelier allem e and K onrad Adenauer et le général de Gaulle, président du Conseil se rencontrent.
  6. 6.   A cette occasion, le 9 septem bre 1962, dans la cour du château de L udwigsburg, le général de Gaulle prononce alors une allocution qui s'adresse à la jeunesse allem ande.
  7. 7. Quant à vous, je vous félicite ! J vous e félicite, d'abord, d'être jeunes. Il n'est que de voir cette flam e dans vos yeux, m d'entendre la vigueur de vos tém oignages, de discerner ce que chacun de vous recèle d'ardeur personnelle et ce que votre ensem représente d'essor collectif, pour ble savoir que, devant votre élan, la vie n'a qu'à bien se tenir et que l'avenir est à vous.
  8. 8. J vous félicite, ensuite, d'être de jeunes e Allem ands, c'est-à-dire les enfants d'un grand peuple. Oui ! d'un grand peuple ! qui parfois, au cours de son H istoire, a com is de grandes fautes et causé de m grands m alheurs condam nables et condam nés. M qui, d'autre part, ais répandit de par le m onde des vagues fécondes de pensée, de science, d'art, de philosophie, enrichit l'univers des produits innom brables de son invention, de sa technique et de son travail, déploya dans les œuvres de la paix et dans les épreuves de la guerre des trésors de courage, de discipline, d'organisation. S achez que le peuple
  9. 9. d'être des jeunes de ce tem Au ps. m ent m e où débute votre om êm activité, notre espèce com ence une m vie nouvelle. (...)
  10. 10. signent à P aris le traité sur la coopération franco-allem ande Traité d’am itié franco-allem and, dit Traité de l’E lysée.
  11. 11. A cette occasion est créé l’Office F ranco-allem and pour la J eunesse Il a pour m ission d’approfondir les liens qui unissent les enfants, les jeunes, les jeunes adultes et les responsables de jeunesse des deux pays.
  12. 12. L du 13e som et ors m franco-allem and à P aris, les deux gouvernem ents décident de la production en com un m de l’Airbus, et de la création des prem ières sections bilingues dans les écoles du B adeW urtem berg, de B avière et de R hénanie du Nord-W estphalie
  13. 13. est signée à P aris de la convention concernant l’établissem de lycées ent franco-allem ands et établissant la création du baccalauréat franco-allem and. les relations diplom atiques entre la F rance et la R épublique dém ocratique allem ande sont ouvertes.
  14. 14. rendent ensem hom age aux ble m soldats des deux pays tom bés durant les deux guerres m ondiales.
  15. 15. L deux états com ém es m orent le 25èm e anniversaire du traité de l’E lysée  
  16. 16. est créée la brigade franco-allem ande
  17. 17. les pays de l’Union signent le traité sur l’Union européenne L traité de M e aastricht. L du 59ème som et francoors m allem and est créé l’E urocorps (un corps d’arm européen). ée
  18. 18. le 22 janvier devient alors en F rance et en Allem agne la journée de l’am francoitié allem ande. L som ets franco-allem es m ands sont désorm rem ais placés par des conseils des m inistres com uns. m
  19. 19. 13 m 2004 ai 3èm conseil des m e inistres franco-allem and àP aris 26 octobre 2004 4èm conseil des m e inistres franco-allem and à B erlin
  20. 20. C’est le 40èm anniversaire de l’Office e franco-allem and pour la J eunesse (OF ) AJ
  21. 21. on célèbre pour la prem ière fois la « journée franco-allem ande ». Décidée lors du 40èm anniversaire du e Traité de l’E lysée en 2003, cette journée est un signal à l’adresse de la jeunesse.
  22. 22. Création de la chaine culturelle francoallem ande AR TE
  23. 23. P la prem our ière fois, un chancelier d'Allem agne prend part aux cérém onies d'anniversaire de la libération de la capitale française des arm du IIIe ées R eich.
  24. 24. L chancelière a allem ande Angela M erkel est invitée à la com ém m oration de l’arm istice de la P ière Guerre rem m ondiale. P la our 1ère fois, un chancelier allem and participe en F rance à la cérém onie du 11 novem bre.
  25. 25. Un soir de 1964, un jeune Allem and qui a entendu la chanteuse à P aris lui dem ande de venir se produire dans son petit théâtre à Göttingen, ville universitaire célèbre de B asse S axe. B arbara refuse d'abord : la guerre a laissé des traces qu'elle ne peut oublier. M le lendem elle finit ais ain par accepter.
  26. 26. Quand elle arrive à Göttingen en juillet, elle reçoit un accueil chaleureux et enthousiaste. P rise d'une inspiration subite, elle écrit et com pose "Göttingen" l'après-m idi de son dernier récital. L soir m e, e êm aidée de son brouillon, elle chante le texte sur une m élodie inachevée
  27. 27. E octobre 1967, elle revient à Göttingen n pour un concert unique et y chante "Göttingen" en allem and. L public lui e fait une ovation de plusieurs m inutes. "Göttingen" sera toujours inscrit au répertoire de la chanteuse. E 1986, n B arbara reçoit l'ordre du m érite fédéral allem and.
  28. 28. L tem passant, les terribles traces e ps peuvent s'estom et donner de per l'espoir aux enfants et à la jeunesse qui ne sont pas responsable des atrocités qui ont pu être com ises par m leurs parents.
  29. 29. B sûr, ce n'est ien pas la S eine, Ce n'est pas le bois de Vincennes, M c'est bien ais joli tout de m e, êm À Göttingen, à Göttingen. Gewiß, dort gibt es keine S eine und auch den W nicht von ald Vincennes, doch gäb's viel, was zu sagen bliebe von Göttingen, von Göttingen.
  30. 30. P de quais et pas as de rengaines Qui se lam entent et qui se traînent, M l'am y ais our fleurit quand m e, êm À Göttingen, à Göttingen. P aris besingt m an im er wieder, m von Göttingen gibt's keine L ieder, und dabei blüht auch dort die L iebe in Göttingen, in Göttingen.
  31. 31. Ils savent m ieux que nous, je pense, L 'histoire de nos rois de F rance, H ann, P erm eter, H elga et H ans, À Göttingen. M scheint, wir sind ir weit schlecht're K enner in punkto "F rankreichs große M änner" als H ann, erm H elga, F und ritz F ranz in Göttingen.
  32. 32. E que personne ne t s'offense, M les contes de ais notre enfance, "Il était une fois" com ence m À Göttingen. H spielte auch ier ganz ohne F rage, das M ärchen uns'rer K indertage : "E war s einm al...", ja, wo begann's ? in Göttingen.
  33. 33. B sûr nous, nous ien avons la S eine E puis notre bois t de Vincennes, M Dieu que les ais roses sont belles À Göttingen, à Göttingen. Gewiß, dort gibt es keine S eine und auch den W nicht von ald Vincennes, doch sah ich nie so schöne R osen in Göttingen, in Göttingen.
  34. 34. Nous, nous avons nos m atins blêm es E l'âm grise de t e Verlaine, E c'est la ux m élancolie m e, êm À Göttingen, à Göttingen. Das M orgengrau ist nicht das gleiche wie bei Verlaine, das silbernbleiche, doch traurig stim t es auch m F ranzosen in Göttingen, in Göttingen.
  35. 35. Quand ils ne savent rien nous dire, Ils restent là à nous sourire M nous les ais com prenons quand m e, êm L enfants blonds de es Göttingen K m es m om t it W orten nicht m ehr weiter, dann weiß es, L ächeln ist gescheiter : E kann bei uns s noch m ehr erreichen, das blonde K in ind Göttingen...
  36. 36. E tant pis pour ceux t qui s'étonnent E que les autres m t e pardonnent, M les enfants ce ais sont les m es, êm ÀP aris ou à Göttingen. W ich nun sage, as das klingt freilich für m anche L eute unverzeihlich : Die K inder sind genau die gleichen in P aris, wie in Göttingen.

×