Former a l'information Brevets dans l'Enseignement superieur

488 vues

Publié le

La formation a la P.I. dans les filieres STM, ingenieurs, milieux medicaux. Bilan en France et a l'international

Publié dans : Formation

Former a l'information Brevets dans l'Enseignement superieur

  1. 1. Former à l'information Brevets dans l'enseignement supérieur Manuel DURAND-BARTHEZ Unité régionale de Formation à l’Information scientifique et technique de Paris – URFIST École nationale des Chartes Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche
  2. 2. État des lieux  Postulat : forte carence de la P.I. dans l’Enseignement supérieur  En France : attitude résolument réticente du milieu académique universitaire vs. l’info Brevets => ≅ 2000 ◦ Forte tendance à privilégier l’article de revue scientifique de haut rang (évaluation administrative bibliométrique) ◦ Brevet = document moins « noble », trop « technique », secondaire
  3. 3. État des lieux  Cette tendance négative affecte notamment les filières universitaires de type STM (Sciences, technologie, Médecine) + spécialement visées ici  Au contraire des écoles d’ingénieurs françaises : attitude résolument positive depuis ≥ 1990
  4. 4. Programme P-150 de la LOLF (recherche universitaire)  OBJECTIF n° 9 : Contribuer à l’amélioration de la compétitivité de l’économie nationale par le transfert et la valorisation des résultats de la recherche ◦ INDICATEUR 9.1 (du point de vue du citoyen) : Part des opérateurs du programme dans les brevets déposés (INPI + OEB) ◦ INDICATEUR 9.2 (du point de vue du contribuable) : Part des ressources apportées aux opérateurs par les redevances sur titre de propriété intellectuelle ◦ INDICATEUR 9.3 (du point de vue du contribuable) : Part des contrats de recherche passés avec les entreprises dans les ressources des opérateurs
  5. 5. Exemples français  En région Midi-Pyrénées : ENSTIMAC (Mines Albi-Carmaux) initiation dès la première année  En Île-de-France: ENS Ponts- ParisTech (filière Ingénieur / Génie industriel) 13 séances de 3 heures, 7 enseignants
  6. 6. Exemples français  Propositions INPI (outre les formations classiques) : Former les Enseignants et les Formateurs ◦ Formateurs à la propriété industrielle: booster votre potentiel pédagogique ◦ Formateurs à la PI : booster votre potentiel de communication en formation ◦ Génération innovation: enseigner la propriété industrielle au lycée
  7. 7. Exemples français  Études spécifiquement juridiques à l’inverse plutôt bien dotées (28 filières, recensement INPI 2009)  Le CEIPI de Strasbourg accueille une proportion significative d’étudiants issus de filières STM, la double qualification restant une condition évidemment et éminemment importante
  8. 8. Exemples à l’international  La compétition MIT $100K: implique des étudiants dans la mise au point d’un processus industriel assorti d’un prototype brevetable http://www.mit100k.org/  À l’occasion de son 40ème anniversaire, l’OEB a organisé en 2013 une compétition similaire
  9. 9. Exemples à l’international  2 autres initiatives OEB : ◦ IP Teaching Kit ◦ EPO Virtual Classrooms Online
  10. 10. Enquêtes et bilans  Teaching of Intellectual Property (Takagi et al.) ed. WIPO 2008 ◦ Référence de base s/ l’analyse du sujet  Jon R. Cavicchi, prof. & dir. rech., Law School Univ. New Hampshire, Franklin Pierce IP Center  http://www.ipmall.info/hosted_resources/TeachingI P.asp
  11. 11. Enquêtes et bilans  Report on Research by the National Union of Students (NSU) for the IP Awareness Network and the Intellectual Property Office (Royaume- Uni, octobre 2012) ◦ Student Attitudes towards Intellectual Property http://ipmall.info/hosted_resources/Teaching_IP/IPAN-NUS- IPO_student_attitides_to_IP_report_sml_0.pdf  Également le constat d’une carence majeure
  12. 12. Plagiat = 73% Brevets = 12% NSU Report : interprétation de la notion d’I.P. Majoritairement Intellectual vs. Industrial Property
  13. 13. NSU Report  Incompétence ? Students are not convinced that academics are well-informed about IP issues. Only 52% believed their lecturers were well- informed about IP issues.  Inadéquation [> 50% ] students wanted the relevance of IP for their studies and future career to be more clearly set out and integrated into their course  Information tardive Currently, very few students report receiving information about IP at key times, for example, just 4% said they received information before a placement (p. 32-33)
  14. 14. La symbiose P.I. / STM : un RV manqué ?  Ph. Mendes, consultant Opteon, Brisbane (AU) conférence OMPI mars 2013: ◦ Focus is not IP teaching to lawyers  But rather IP teaching to other disciplines ◦ Lawyers are taught law… ◦ Accountants are taught accounting… ◦ Scientists are taught science, and ◦ …Engineers are taught engineering…!  There isn’t room, so it is said, for anything else – the syllabus already being too crowded
  15. 15. La symbiose P.I. / STM : un RV manqué ?  John Villasenor, blogger Forbes Magazine 27/11/2012  All universities should require their STEM graduate students to participate in a short (…) training session on “IP Basics” at the beginning of their 1st year of study.  Sondage UCLA 2012 filière Ingénieurs (J.Vilasenor) :
  16. 16. Exemples de «short training sessions on “IP Basics”»  « Micro-réalisations » en matière de formation: au Service commun de documentation de l’Université Paul Sabatier (Toulouse 3) fin 2003 - fin 2009 ◦ Séances de 2h30 présentant Espacenet à tout public intéressé, avec commentaires sur les notions essentielles ◦ M1-M2 : T.P. sur Chemical Abstracts ; montrer que le brevet est au moins aussi important que l’article académique
  17. 17. «Short training sessions on “IP Basics”»  Format standard 2 X 3h (URFIST Paris 2009=>) ◦ Principes juridiques fondamentaux ◦ Interrogation des bases de données  Cible principale: doctorants STM Potentiellement M2 voire M1  Évolution vers des pédagogies innovantes ◦ « interactive, web-based training sessions » (J.Villasenor, ibidem)
  18. 18. Objectif : prospecter, évaluer  Examiner l’État de la Technique vs. l’axe de travail de l’équipe, du Labo…  Définir les codes CPC / IPC adéquats  Constituer un répertoire de demandeurs et d’inventeurs du domaine  Cartographier les données  Avoir une base de discussion avec les spécialistes P.I. qui récupèrent le dossier
  19. 19. Application Patent2Net  Développé sous licence libre (CECILL-B)  Scripts python d’interrogation d’EspaceNet  À télécharger sur Git : https://github.com/Patent2net/Patent2Net  DEMO (version Web) : http://patent2net.vlab4u.info 1 9
  20. 20. Chaîne de traitement P2N Collecter Analyser Explorer Présenter Visualiser • Navigateur • Iramuteq Analyser • Gephi • Tableur
  21. 21. Objectif : Ingénieur « hybride » ?  La partie juridique et administrative suscite chez certains stagiaires STM une vocation de Patent Liaison  i.e. garder sa spécificité d’Ingénieur, de membre d’une équipe de Labo  + exercer une fonction d’interface avec les services de Valo ou de T.T
  22. 22. Pour conclure  Pourrait s’appliquer à la France comme à d’autres pays…  Aux futurs ingénieurs chimistes comme à ceux d’autres secteurs industriels… ◦ Le mot de la fin à Norman B. RAINER, Eltex Res. Corp. (Providence, R.I.) Criteria for the chemist in choosing a career in patent work …/… [Symposium Challenges and Opportunities for Chemists in Patent Work, American Chemical Society Meeting, Division of Chemical Literature, September 7, 1961, Chicago-IL], Journal of chemical documentation, vol. 2, n°3, July 1962, p.144-147
  23. 23. 1961-2015… In conclusion, it is seen that a patent chemist is a sort of professional chameleon. He can be part chemist, chemical engineer, lawyer, businessman, or salesman. In view of the great diversity of gradations of challenging job characteristics, it is a wonder that the field is not overcrowded and « book solid » for years to come

×