Journal Au Coeur des Saveurs N°14

434 vues

Publié le

Le Journal Au Cœur des Saveurs relaie les actualités du Marché de Gros et est distribué auprès de nos clients et partenaires. Au sommaire de ce numéro, vous pourrez retrouver, entre autres, un focus sur les légumes racine et un zoom sur la nouvelle Charte de l'UNCGFL.

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
434
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Journal Au Coeur des Saveurs N°14

  1. 1. Numéro 14 - Décembre 2013 au cOeur des saveurs Edito La vie de la filière En tournée dans toute la France... TIC...TAC...TIC...TAC... Dans quelques jours, ce sera Noël et puis nous passerons en 2014. Jusque-là rien d’anormal, mais le 5 Janvier cela fera 5 ans que le Marché de Gros Lyon-Corbas a ouvert ses portes. Déjà!!! Cela passe trop vite… on n’a pas vu passer le temps… on court toujours… Toutes ces expressions et bien d’autres similaires caractérisent bien une société où l’on appréhende le temps qui passe par peur de le perdre en faisant des choses dont la rentabilité ne serait pas immédiate. Pourtant quand notre avenir passe par le collectif, il est impératif de partager pour construire quelque chose de solide. Si la seule façon d’être suivi, c’est de courir plus vite que les autres, alors profitons de notre avance pour bâtir ensemble des projets pour les 5 ans à venir. Nous n’avons pas raté l’opportunité du transfert, ne ratons pas les opportunités qui s’offrent à nous aujourd’hui car : « Le seul temps vraiment perdu est celui qu’on passe à regretter les occasions manquées. » Grégoire LACROIX Je vous souhaite à toutes et à tous de belles et bonnes fêtes de fin d’année. Christian BERTHE Président du Marché de Gros Lyon-Corbas La vie de la filière P. 1 Le Marché en actions P. 2 En direct du Marché P. 3 Les brèves / Agenda P. 4 Entre Pros P. 4 Rungis, Lille, Lyon, Bordeaux et Toulouse !!! Voici, pour commencer, les cinq marchés de gros choisis par l’UNCGFL pour présenter la Charte de professionnalisme et le référentiel « Fel’Excellence ». Pour cette matinée d’information qui s’est déroulée le lundi 18 novembre à Lyon, les opérateurs du Marché de Gros Lyon-Corbas étaient venus en nombre. A leurs côtés étaient également présents des grossistes parisiens qui ont participé à l’élaboration de la charte, un grossiste du Marché de St Etienne, des clients détaillants sur la région lyonnaise, la Présidente du Carreau des Producteurs, le CTIFL et des représentants de la famille des GASC. Elaborée sous l’égide de l’UNCGFL par les professionnels avec le concours du Ctifl (Centre Technique Interprofessionnel des Fruits et Légumes), la Charte définit les bonnes pratiques adaptées à l’exercice de la profession de grossistes en fruits et légumes sur marché en s’appuyant sur des outils existants. Les principes énoncés conduisent à garantir le professionnalisme de cette activité, à satisfaire les réglementations en vigueur et à prendre en compte les attentes des partenaires en amont comme en aval. Exposée synthétiquement lors de la journée Nationale des Marchés de Gros par Christian Berthe en tant que Président de l’UNCGFL, cette Charte a retenu l’attention de nombreux professionnels de la filière, dont la Fédération des Marchés de Gros de France. Les premières signatures se sont déroulées à Lille et de nombreuses autres sont attendues d’ici l’Assemblée Générale à Athènes.
  2. 2. Le Marché en actions La Journée Nationale des Marchés de Gros de France La première édition de la Journée Nationale des Marchés de Gros, organisée par la Fédération des Marchés de Gros de France s’est déroulée Sylvia Pinel, Ministre de l’artisanat, du commerce et du tourisme le 22 novembre 2013 sur le Marché de Rungis. Le thème central de cette journée était « La proximité durable dans l’alimentation des français ». Sylvia Pinel, Ministre de l’artisanat, du commerce et du tourisme qui a ouvert cette Journée a rappelé que «les commerces de proximité doivent leur existence aux Parce que l’anniversaire du Marché de Gros Lyon-Corbas marchés de gros qui permettent l’approvisionnement de est également le vôtre, plusieurs manifestations vont tous les territoires même les plus enclavés» . ponctuer cette année qui marque nos 5 ans de présence à Une étude exclusive (disponible sur le site internet du Corbas. Ces 5 ans d’exploitation pendant lesquels ont été Marché) sur les nouvelles tendances de consommation mobilisés 24 grossistes, 64 producteurs et plus de 2000 et la relation des consommateurs à leurs commerces de clients représentent : proximité a été présentée. Celle-ci rappelle notamment que les commerces de proximité constituent la deuxième - 4 349 visiteurs source des Français en produits alimentaires et qu’ils - 879 900 passages clients bénificient d’une bonne image auprès des Français à - 1 450 000 tonnes 94%. de fruits et légumes Les tables rondes de cette Journée ont permis aux commercialisés en 5 ans producteurs, grossistes, élus, détaillants, d’échanger Au-delà de ces chiffres, ces cinq années soulignent sur des problématiques communes et de créer des également les réflexions et les améliorations constantes du synergies. site. Le fonctionnement même du Marché, outil privé géré par les opérateurs eux-mêmes, démontre 5 ans après, la viabilité et la pérennité de ce système unique en Europe. 5 ans avec vous Aujourd’hui, le chiffre symbolique pourrait être celui du taux de tri qui affiche une moyenne cumulée de 86% sur l’année 2013 et une réduction de 65% des déchets par rapport à l’ancien site de Perrache. Loin de s’arrêter sur ses acquis, le Marché de Gros LyonCorbas réfléchit à de nouveaux projets pour 2014 : un partenariat avec les détaillants, un partenariat avec un réseau d’épiceries solidaires, un agrandissement du bâtiment de l’accueil et pourquoi pas des ruches sur le Marché… 1 7 4 5 V I S I T E U R S Suivez le guide L’année 2013 aura été riche en visiteurs venus de tous horizons découvrir le Marché de Gros LyonCorbas. la discussion, ces rencontres permettent de présenter le Marché de manière plus approfondie et opérationnelle. Au niveau de la filière, le Marché a ainsi accueilli de nombreuses délégations intéressées par le modèle logistique et économique propre au Marché : la Présidente du Marché de Covent Garden de Londres, des producteurs d’ananas du Bénin et du Burkina Faso, une commission agricole du congrès de la NouvelleCalédonie, des chercheurs du Japon, des responsables de filière agroalimentaire de Roumanie, de Russie, de Chine et de Corée. Basées sur l’échange et Au niveau des visiteurs scolaires, le Marché aura accueilli aussi bien des maternelles, des primaires, des collégiens, des lycéens, que des étudiants et même des adultes en reconversion professionnelle. Les attentes étaient certes, différentes selon les groupes, mais tous sont repartis en ayant apprécié la visite. Les plus jeunes ont été enchantés de découvrir le goût d’une feuille d’épinard, la saveur d’une grenade, d’appréhender les métiers de la filière alors que d’autres plus âgés ont constaté la relation privilégiée que le Marché de Gros entretient avec les commerces de proximité indépendants. Et enfin, au niveau des associations et des particuliers, le bouche-àoreille, particulièrement positif, souligne, aujourd’hui, le besoin du grand public de comprendre la filière des fruits et légumes et de mieux appréhender la place des opérateurs dans la chaîne logistique des fruits et légumes. Pour preuve, il suffit de mentionner le franc succès des Journées du Patrimoine, deuxième édition. Ces Journées ont affiché un taux de remplissage quasi complet et ce sont 217 visiteurs qui ont été accueillis lors de cette seule semaine.
  3. 3. En direct du Marché Les légumes racines prennent de la hauteur Les plantes qui donnent des racines comestibles forment le groupe des légumes racines. C’est l’un des quatre groupes de plantes potagères, au même titre que les légumes feuilles (choux), les légumes fruits (tomates) et les légumes graines (haricots, pois). Nourrissants et peu onéreux, les légumes racines profitent de l’engouement de grands chefs cuisiniers à leur égard pour être remis au goût du jour. Betterave Rutabaga D’origine scandinave (rotabaggar en suédois), le rutabaga est un hybride spontané d’un chou et d’un navet. Il se différencie du navet par une forme plus allongée ainsi que par sa couleur jaune tirant sur le vert. Pour les choisir, préférez les rutabagas de taille petite ou moyenne qui seront idéals pour une consommation crue. Les plus gros risqueront d’être plus piquants et plus durs. Sa chair jaune à la saveur poivrée nécessite une cuisson beaucoup plus longue que celle du navet. Ce mot est composé de « bette », plante dont la betterave provient et de «rave» qui désigne toute plante potagère que l’on cultive pour sa racine. On distingue notamment la betterave sucrière, utilisée pour la fabrication de sucre, d’alcool ou de carburant, la betterave fourragère, destinée à l’alimentation animale, et la betterave potagère, celle dont nous nous régalons. La culture des betteraves couvre aujourd’hui près de 385 500 ha en France. Il existe de nombreuses variétés de betteraves. La crapaudine, par exemple, est une variété très ancienne, rustique et tardive. Sa peau non-appétante l’a fait disparaître de nos étals pendant fort longtemps. Pourtant, cette racine allongée et conique dévoile une chair rouge violacée cerclée de couleurs plus ou moins claires et particulièrement exquise. Salsifis Mauvais souvenir de cantine pour bon nombre d’entre nous, le salsifis se révèle être un légume doux et légèrement sucré quand on sait le cuisiner. Un vrai régal !! Souvent confondu avec le scorsonère, on les différencie par la couleur de leur peau : celle du salsifis est blanche, celle de la scorsonère est noire. Pour plus de facilité et éviter de vous tacher les mains, cuisez-les pendant 10 minutes et épluchez-les ensuite. Si vous avez la chance d’en trouver des frais, vous pouvez également consommer les jeunes feuilles de cette racine mélangées avec de la salade. Bon à savoir : l’épluchage fait perdre 40% du poids total du salsifis. Autre variété, la betterave chioggia. Celle-ci provient d’une ville côtière de l’Italie du même nom. Sa racine ronde se décline en plusieurs coloris mais sa principale particularité se trouve dans les coloris de sa chair qui se décomposent en de multiples anneaux. Plus douce et plus tendre que les betteraves traditionnelles, la chioggia nécessite un temps de cuisson bien inférieur. Si vous voulez profitez de sa couleur bien spécifique, il est préférable de la consommer crue. Panais Supposé être l’ancêtre de la carotte, ce légume est resté très consommé en Angleterre contrairement en France où il avait disparu. De couleur blanchâtre, il est deux fois plus sucré que la carotte. Les gros panais ayant tendance à être fibreux, choisissez la version « cuit » dans ces cas-là. Le panais se consomme également cru, râpé comme la carotte. Sa saveur qui rappelle la noisette et le céleri par petites touches se marie très bien avec les noix. Vu du Marché Tous les mois, retrouver un focus sur les produits de saison en vous connectant sur notre compte facebook, sur notre site internet ou sur youtube.
  4. 4. GIE Deux nouveaux membres ont rejoint le GIE du Marché de Gros Lyon-Corbas : Blampin Therme et Jabri, portant ainsi le nombre des adhérents à 15. Save the date La prochaine Assemblée Générale de l’UNCGFL aura lieu à Athènes du 21 au 24 Mars 2014. Pour plus de renseignements et inscriptions, contactez directement l’UNCGFL au 01 45 60 72 83. Le nombre de places étant limité, ne tardez pas à vous inscrire. Commission Détail Le Lundi 20 Janvier 2014, le Marché de Gros Lyon-Corbas (choisi comme marché pilote) accueillera la première Commission Détail d’Interfel délocalisée. Composée de membres de l’UNFD, de membres de l’UNCGFL et de détaillants lyonnais, cette réunion aura pour objectif de bâtir un partenariat entre grossistes et détaillants favorisant ainsi leur développement en répondant aux attentes des consommateurs. Bilan Fête de la gastronomie Partenaire de cette manifestation sur 32 marchés, le Marché de Gros Lyon-Corbas aura fourni 1 460 kg de fruits et légumes pour cette édition 2013. Soupe de potiron et pommes de terre au parmesan, velouté de courge, gaspacho sucré, velouté gourmand aux deux pommes, soupe de poivrons, velouté de chou-fleur et pomme Granny Smith sont quelques-unes des succulentes réalisations des chefs qui devaient cuisiner les produits dans leur intégralité. Au total, 8886 gobelets de soupes ou smoothies ont été dégustés permettant ainsi de réunir commerçants, chefs et consommateurs. Re’Bol’Ote Pour la deuxième année consécutive, le Marché de Gros Lyon-Corbas s’engage au côté du chef Fabrice Bonnot pour le Soup’R’Bol 2014. La date a été fixée au Jeudi 20 Février 2014 de 17h à 22h sur la Place de la République à Lyon 2. En présence de Mickaël Jones, à nouveau parrain de cette édition et d’autres personnalités lyonnaises, vous pourrez déguster 3 soupes différentes à 2€ la louche. Comme 2013, le bénéficiaire de cette manifestation demeure le Foyer Notre-Dame des Sans Abris. Venez nombreux soutenir ce rendezvous de la générosité. Entre Pros Sur le Carreau des Producteurs Issu du monde agricole, Yann Savignon possède, depuis 2007, une exploitation située à St Etienne de St Geoirs, voisine de la ferme familiale. Yann Savignon emploie deux personnes à plein temps et travaille, depuis peu, avec sa femme, également salariée de l’exploitation. En effet, ils ne sont pas trop de deux pour la vente sur le Carreau où ils se rendent quotidiennement pendant la haute saison de mai à octobre. Si Yann cultive de nombreux produits : céréales, fraises, noix, pommes, poires, petits pois et haricots verts, il souhaiterait, aujourd’hui, développer deux de ses spécialités. La première est la fraise de plein champ (hors et sous abris) qui occupe 5 hectares des sols et dont la production annuelle avoisine les 150 tonnes. La main d’œuvre spécifique à sa récolte représente environ quinze personnes à plein temps. Ce fruit rouge, très fragile, craint les chocs de température. C’est pour cette raison que la marchandise est toujours rentrée en deux fois. Le conditionnement s’effectue en chambres froides entre 12 et 14 degrés et le stockage à 8 degrés. Sa deuxième spécialité est la nuciculture (culture de noix) . Ses plantations s’étendent sur 10 hectares et bénéficient de l’AOP. Le ramassage, entièrement automatisé , est divisé en plusieurs étapes : la secousse et la ramasse mécanique, le lavage des noix qui sont ensuite triées et séchées. L’ensemble de ce processus se déroule sur l’exploitation même. Présent depuis le début à Corbas sur deux cases, Yann a su fidéliser une clientèle en proposant des produits de qualité. S’il confirme que le métier et que les conditions sanitaires se sont largement améliorées depuis leur installation à Corbas, pour lui, les possibilités d’évolution restent encore multiples. Agenda 14 - 16 Janvier 2014 : SIVAL, Salon des Productions Végétales, ANGERS 5 - 7 Février 2014 : Fruit Logistica, BERLIN 22 Février - 2 Mars 2014 : Salon international de l’Agriculture, PARIS Inauguration de la Maison des Entreprises La Maison des Entreprises du SudEst lyonnais a été inaugurée le 6 Novembre 2013. Véritable pôle de compétence, ce lieu regroupe 11 acteurs économiques locaux aux services de toutes les entreprises du Sud-Est lyonnais. Ce journal est imprimé sur un papier écologique, issu de forêts gérées durablement. Les brèves Le journal est disponible en version numérique sur Facebook et Slide & Share. ASL Marché de Gros Lyon-Corbas 69, rue Marcel Mérieux 69961 CORBAS cedex Tel : +33 (0)4 72 50 69 53 accueil@marchedegros-lyoncorbas.com www.marchedegros-lyoncorbas.com Retrouvez toute l’actualité et les infos pratiques du Marché de Gros de Lyon-Corbas sur : www.marchedegros-lyoncorbas.com

×