Source : Tocsin.net
<ul><li>Vox populi  </li></ul><ul><li>&quot;Bonjour Mme Michu, l'insécurité ne cesse de se développer en France, qu'en pen...
En toute subjectivité… <ul><li>Ainsi, le  journaliste est totalement maître des déclarations des anonymes  qu'il livre au ...
Version 1 <ul><li>moi je fais partie de ceux, justement qui n’iront pas voter aux prochaines élections. Les élections prés...
Version 1 <ul><li>la campagne électorale, ça reste un débat entre les hommes. Les femmes, qu’est-ce qu'elles deviennent là...
Version 2 <ul><li>J’ai fermement l’intention d’aller voter mais aux élections législatives. Là, aux législatives on va vra...
Bruno (1) « Ça ne m’étonne pas, écoutez , moi je fais partie de ceux, justement qui n’iront pas voter aux prochaines élect...
Bruno (2) « Ça ne m’étonne pas, écoutez, moi je fais partie de ceux, justement qui n’iront pas voter aux prochaines électi...
Patricia (1) « Personnellement moi, je ne comprends pas trop. Pour moi, c’est un devoir moral d’aller voter. Et, en fait, ...
Patricia (2) « Personnellement moi, je ne comprends pas trop.  Pour moi, c’est un devoir moral d’aller voter. Et, en fait,...
Anne-Sophie (1) « Écoutez je comprends tout à fait qu’ils aient du mal à choisir… C’est vrai que gauche, droite c’est pas ...
Anne-Sophie (2) « Écoutez je comprends tout à fait qu’ils aient du mal à choisir… C’est vrai que gauche, droite c’est pas ...
Taoufik (1) «  Je pense que le débat électoral n’est pas à la hauteur, tout simplement ! On a eu le 11 septembre, il y a l...
Taoufik (2) « Je pense que le débat électoral n’est pas à la hauteur, tout simplement ! On a eu le 11 septembre, il y a la...
Catherine (1) « Très mal ! Je réagis très mal parce que   la campagne électorale, ça reste un débat entre les hommes. Les ...
Catherine (2) « Très mal ! Je réagis très mal parce que  la campagne électorale, ça reste un débat entre les hommes. Les f...
René (1) « … Oh, mais je réagis très mal !   L’abstention volontaire pour moi, c’est une petite forme de lâcheté vis-à-vis...
René (2) « … Oh, mais je réagis très mal !  L’abstention volontaire pour moi, c’est une petite forme de lâcheté vis-à-vis ...
Radioscopie d ’un micro-trottoir <ul><li>Plus que tout autre reportage, le micro-trottoir obéit à  une mise en scène  des ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Microtrot

463 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
463
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Microtrot

  1. 1. Source : Tocsin.net
  2. 2. <ul><li>Vox populi </li></ul><ul><li>&quot;Bonjour Mme Michu, l'insécurité ne cesse de se développer en France, qu'en pensez-vous ?&quot; Le micro-trottoir est un mode de traitement de l'information de plus en plus utilisé dans la presse audiovisuelle. Ces interviews &quot;express&quot;, réalisées le plus souvent dans la rue, sont devenues quasi systématiques dans les émissions magazines (débats, &quot;talk shows&quot; etc.). Mais, on les retrouve aussi de plus en plus souvent dans les journaux télévisés (ou radio). </li></ul><ul><li>Objectifs de ces micro-trottoirs tels qu'ils sont revendiqués par les professionnels de l'audiovisuel : donner la parole aux &quot;gens de la rue&quot;, proposer une libre expression aux &quot;Français moyens&quot; ou, du moins, en donner l'illusion. De fait, ces reportages sont trop souvent présentés comme des photographies de l'opinion publique . Ils n'en sont pourtant qu'une illustration plus ou moins honnête. Leur valeur informative est quasi nulle. </li></ul>
  3. 3. En toute subjectivité… <ul><li>Ainsi, le journaliste est totalement maître des déclarations des anonymes qu'il livre au public après montage. Celles-ci dépendent, bien sûr, du hasard des rencontres mais surtout des choix effectués - en toute subjectivité - tout au long du processus de réalisation du reportage. </li></ul><ul><li>Qu'il s'agisse de la sélection des intervenants, de la manière de les filmer et de les interroger et surtout des multiples possibilités de manipulation de la parole et de l'image qu'offre l'écriture télévisuelle au moment du montage. </li></ul>
  4. 4. Version 1 <ul><li>moi je fais partie de ceux, justement qui n’iront pas voter aux prochaines élections. Les élections présidentielles, ça ne m’intéresse pas du tout. Ça ne m’intéresse pas du tout, je suis même contre  </li></ul><ul><li>Et en fait, les gens ne croient plus en rien. Même pas à l’amour ! </li></ul><ul><li>Avant, avant, ça me paraissait un petit peu plus simple. Il y avait la gauche, social, justice, à droite la tradition, l’ordre… Il me semble que maintenant, ce n’est pas forcément aussi simple. Et que du coup, eh bien, les gens hésitent…. </li></ul><ul><li>Je pense que le débat électoral n’est pas à la hauteur, tout simplement ! </li></ul><ul><li>On a eu le 11 septembre, il y a la situation au Moyen-Orient. Il y a le dégât de la mondialisation… Or, on parle insécurité, on parle affaires, scandales… </li></ul>
  5. 5. Version 1 <ul><li>la campagne électorale, ça reste un débat entre les hommes. Les femmes, qu’est-ce qu'elles deviennent là-dedans ? Et la vache folle… Personne n’en parle plus de la vache folle. Qu’est-ce que ça devient ? On met nos enfants à l’école, ils vont à la cantine ; personne ne dit rien non plus… Alors, il y en a vraiment ras le bol ! </li></ul><ul><li>Je voulais vous dire quelque chose concernant les sondages et les enquêtes d'opinion. Les sondés répondent-ils toujours ce qu’ils pensent ? Ils dissimulent, ils mentent parfois, euh, voilà, donc, je n’ai pas une confiance absolue dans la sincérité des sondages et des sondés. </li></ul>
  6. 6. Version 2 <ul><li>J’ai fermement l’intention d’aller voter mais aux élections législatives. Là, aux législatives on va vraiment décider de l’orientation politique du pays, alors qu’un régime présidentiel moi je suis, je suis contre. </li></ul><ul><li>Pour moi, c’est un devoir moral d’aller voter. Et, en fait, s’intéresser aux autres, au monde, à ceux qui nous entourent… </li></ul><ul><li>gauche, droite, il y a forcément du bon et probablement du mauvais aussi de chaque côté ! </li></ul><ul><li>Pour ce qui me concerne, j’hésite entre deux candidats. </li></ul><ul><li>la campagne électorale, ça reste un débat entre les hommes. Les femmes, qu’est-ce qu'elles deviennent là-dedans ? Tout est imposé par les hommes. Donc… </li></ul><ul><li>L’abstention volontaire pour moi, c’est une petite forme de lâcheté vis-à-vis des institutions de la République. On peut voter à gauche, on peut voter à droite, au centre ou mettre un bulletin blanc mais on doit avoir le courage civique de se déplacer et de mettre un bulletin dans l’urne, voilà ! Moi, depuis 1945, j’ai participé à tous les scrutins. </li></ul>
  7. 7. Bruno (1) « Ça ne m’étonne pas, écoutez , moi je fais partie de ceux, justement qui n’iront pas voter aux prochaines élections. Les élections présidentielles, ça ne m’intéresse pas du tout. Ça ne m’intéresse pas du tout, je suis même contre   ! Donc, cela ne m’étonne pas. Maintenant, attention… ça ne veut pas dire que je ne m’intéresse pas aux élections, que je suis contre le principe des élections… J’ai fermement l’intention d’aller voter mais aux élections législatives. Là, aux législatives on va vraiment décider de l’orientation politique du pays, alors qu’un régime présidentiel moi je suis, je suis contre . Donc, j’essaie d’être logique avec moi-même... Comme en France, il semble qu’on soit de plus en plus vers un régime présidentiel, eh bien, je n’ai pas l’intention d’aller voter… Voilà ! »
  8. 8. Bruno (2) « Ça ne m’étonne pas, écoutez, moi je fais partie de ceux, justement qui n’iront pas voter aux prochaines élections. Les élections présidentielles, ça ne m’intéresse pas du tout. Ça ne m’intéresse pas du tout, je suis même contre ! Donc, cela ne m’étonne pas. Maintenant, attention… ça ne veut pas dire que je ne m’intéresse pas aux élections, que je suis contre le principe des élections… J’ai fermement l’intention d’aller voter mais aux élections législatives. Là, aux législatives on va vraiment décider de l’orientation politique du pays, alors qu’un régime présidentiel moi je suis, je suis contre. Donc, j’essaie d’être logique avec moi-même... Comme en France, il semble qu’on soit de plus en plus vers un régime présidentiel, eh bien, je n’ai pas l’intention d’aller voter… Voilà ! »
  9. 9. Patricia (1) « Personnellement moi, je ne comprends pas trop. Pour moi, c’est un devoir moral d’aller voter. Et, en fait, s’intéresser aux autres, au monde, à ceux qui nous entourent… Et en fait, les gens ne croient plus en rien. Même pas à l’amour ! Comment dire… Les gens n’ont plus de repères, plus de valeurs. Peut-être qu’on ne leur en propose plus, je ne sais pas. En tout cas, pour moi, c’est une évidence… »
  10. 10. Patricia (2) « Personnellement moi, je ne comprends pas trop. Pour moi, c’est un devoir moral d’aller voter. Et, en fait, s’intéresser aux autres, au monde, à ceux qui nous entourent… Et en fait, les gens ne croient plus en rien. Même pas à l’amour ! Comment dire… Les gens n’ont plus de repères, plus de valeurs. Peut-être qu’on ne leur en propose plus, je ne sais pas. En tout cas, pour moi, c’est une évidence… »
  11. 11. Anne-Sophie (1) « Écoutez je comprends tout à fait qu’ils aient du mal à choisir… C’est vrai que gauche, droite c’est pas évident ! Il me semble qu’ avant, avant, ça me paraissait un petit peu plus simple. Il y avait la gauche, social, justice, à droite la tradition, l’ordre… Il me semble que maintenant, ce n’est pas forcément aussi simple. Et que du coup, eh bien, les gens hésitent…. Je pense que les gens sont déroutés. C’est difficile… ils hésitent. Et gauche, droite, il y a forcément du bon et probablement du mauvais aussi de chaque côté ! »
  12. 12. Anne-Sophie (2) « Écoutez je comprends tout à fait qu’ils aient du mal à choisir… C’est vrai que gauche, droite c’est pas évident ! Il me semble qu’avant, avant, ça me paraissait un petit peu plus simple. Il y avait la gauche, social, justice, à droite la tradition, l’ordre… Il me semble que maintenant, ce n’est pas forcément aussi simple. Et que du coup, eh bien, les gens hésitent…. Je pense que les gens sont déroutés. C’est difficile… ils hésitent. Et gauche, droite, il y a forcément du bon et probablement du mauvais aussi de chaque côté ! »
  13. 13. Taoufik (1) « Je pense que le débat électoral n’est pas à la hauteur, tout simplement ! On a eu le 11 septembre, il y a la situation au Moyen-Orient. Il y a le dégât de la mondialisation… Or, on parle insécurité, on parle affaires, scandales… Enfin, je crois vraiment que les politiques ne sont pas à la hauteur ! Et, ceci dit, les médias ne posent pas toujours les bonnes questions ! La télé, ça ne vole pas très haut ! Pour ce qui me concerne, j’hésite entre deux candidats. J’irai voter mais sans enthousiasme… je dirais même plus… sans passion ni désir… »
  14. 14. Taoufik (2) « Je pense que le débat électoral n’est pas à la hauteur, tout simplement ! On a eu le 11 septembre, il y a la situation au Moyen-Orient. Il y a le dégât de la mondialisation… Or, on parle insécurité, on parle affaires, scandales… Enfin, je crois vraiment que les politiques ne sont pas à la hauteur ! Et, ceci dit, les médias ne posent pas toujours les bonnes questions ! La télé, ça ne vole pas très haut ! Pour ce qui me concerne, j’hésite entre deux candidats. J’irai voter mais sans enthousiasme… je dirais même plus… sans passion ni désir… »
  15. 15. Catherine (1) « Très mal ! Je réagis très mal parce que la campagne électorale, ça reste un débat entre les hommes. Les femmes, qu’est-ce qu'elles deviennent là-dedans ? Tout est imposé par les hommes. Donc… les femmes en ont ras le bol. Elles sont dégoûtées. On aimerait bien qu’on nous parle de choses un peu plus concrètes. L’éducation, l’école, les vieux, personne n’en parle des vieux ! Il y a plein de chose à faire pour les vieux ! Et la vache folle… Personne n’en parle plus de la vache folle. Qu’est-ce que ça devient ? On met nos enfants à l’école, ils vont à la cantine ; personne ne dit rien non plus… Alors, il y en a vraiment ras le bol ! Mais vous savez, hein, je voterai quand même. Parce que j’estime que c’est un devoir. Mais vous ne saurez pas pour qui je vote. Parce que cela ne vous regarde pas. Et puis de toute façon, même si je vous le disais, vous couperez la séquence… donc, c’est pas la peine que je vous le dise… ! »
  16. 16. Catherine (2) « Très mal ! Je réagis très mal parce que la campagne électorale, ça reste un débat entre les hommes. Les femmes, qu’est-ce qu'elles deviennent là-dedans ? Tout est imposé par les hommes. Donc… les femmes en ont ras le bol. Elles sont dégoûtées. On aimerait bien qu’on nous parle de choses un peu plus concrètes. L’éducation, l’école, les vieux, personne n’en parle des vieux ! Il y a plein de chose à faire pour les vieux ! Et la vache folle… Personne n’en parle plus de la vache folle. Qu’est-ce que ça devient ? On met nos enfants à l’école, ils vont à la cantine ; personne ne dit rien non plus… Alors, il y en a vraiment ras le bol ! Mais vous savez, hein, je voterai quand même. Parce que j’estime que c’est un devoir. Mais vous ne saurez pas pour qui je vote . Parce que cela ne vous regarde pas. Et puis de toute façon, même si je vous le disais, vous couperez la séquence… donc, c’est pas la peine que je vous le dise… ! »
  17. 17. René (1) « … Oh, mais je réagis très mal ! L’abstention volontaire pour moi, c’est une petite forme de lâcheté vis-à-vis des institutions de la République. On peut voter à gauche, on peut voter à droite, au centre ou mettre un bulletin blanc mais on doit avoir le courage civique de se déplacer et de mettre un bulletin dans l’urne, voilà ! Moi, depuis 1945, j’ai participé à tous les scrutins. Il y en a eu beaucoup et je n’en suis pas peu fier ! Ma sensibilité personnelle me pousse à voter à gauche, mais autour de moi, mes amis, ma famille, il y en a beaucoup qui votent différemment. Je respecte parfaitement les opinions. Voilà. Je voulais vous dire quelque chose concernant les sondages et les enquêtes d'opinion. Les sondés répondent-ils toujours ce qu’ils pensent ? Ils dissimulent, ils mentent parfois, euh, voilà, donc, je n’ai pas une confiance absolue dans la sincérité des sondages et des sondés. Merci Monsieur. »
  18. 18. René (2) « … Oh, mais je réagis très mal ! L’abstention volontaire pour moi, c’est une petite forme de lâcheté vis-à-vis des institutions de la République. On peut voter à gauche, on peut voter à droite, au centre ou mettre un bulletin blanc mais on doit avoir le courage civique de se déplacer et de mettre un bulletin dans l’urne, voilà ! Moi, depuis 1945, j’ai participé à tous les scrutins. Il y en a eu beaucoup et je n’en suis pas peu fier ! Ma sensibilité personnelle me pousse à voter à gauche, mais autour de moi, mes amis, ma famille, il y en a beaucoup qui votent différemment. Je respecte parfaitement les opinions. Voilà. Je voulais vous dire quelque chose concernant les sondages et les enquêtes d'opinion. Les sondés répondent-ils toujours ce qu’ils pensent ? Ils dissimulent, ils mentent parfois, euh, voilà, donc, je n’ai pas une confiance absolue dans la sincérité des sondages et des sondés. Merci Monsieur. »
  19. 19. Radioscopie d ’un micro-trottoir <ul><li>Plus que tout autre reportage, le micro-trottoir obéit à une mise en scène des images et des propos des personnes interviewées. </li></ul><ul><li>Le choix des personnes et du lieu de tournage, celui du cadrage et de l’angle de prise de vue mais surtout les décisions prises lors du montage peuvent modifier radicalement le contenu et le sens du reportage. Avec des possibilités d’autant plus grandes de manipulations par les professionnels de l’information que les interviewés sont des anonymes. (1) </li></ul><ul><li>Le micro-trottoir est un mode de traitement journalistique utilisé aussi bien en radio qu’en télévision. Le « cas d’école » proposé ici permet donc de porter une attention critique sur cette pratique trop courante dans les deux médias. Le thème choisi permet bien sûr d’aborder la question plus générale du traitement de l’opinion publique et des sondages dans la presse audiovisuelle en période électorale. </li></ul>Source http://www.tocsin.net

×