Cours fluides medicaux

10 362 vues

Publié le

0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
10 362
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
37
Actions
Partages
0
Téléchargements
245
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Cours fluides medicaux

  1. 1. Cour ESF - Septembre 2009 1 Les Fluides Médicaux Notions Générales et Sécurités
  2. 2. Cour ESF - Septembre 2009 2 Pourquoi ce cours? • Utilisation quotidienne à l’hôpital • Touchent toutes les professions hospitalières MAIS • Méconnaissance des risques liés aux fluides médicaux
  3. 3. Cour ESF - Septembre 2009 3
  4. 4. Cour ESF - Septembre 2009 4
  5. 5. Cour ESF - Septembre 2009 5EXPLOSION Bouteille azote dans Laboratoire
  6. 6. Cour ESF - Septembre 2009 6
  7. 7. Cour ESF - Septembre 2009 7Manipulation d’oxygène avec mains grasses
  8. 8. Cour ESF - Septembre 2009 8Explosion Bouteille O2 dans un avion
  9. 9. Cour ESF - Septembre 2009 9 Dépêche AFP - Le Mardi 21 octobre 2008 à 16h55 Ils venaient d'être appelés pour réanimer le patient. La bonbonne aurait explosé et « le feu est parti en torchère » au moment de son ouverture par un médecin-anesthésiste et un infirmier, brûlés au deuxième degré. Un patient de l'hôpital Laennec de Creil (Oise) est mort des suites de ses blessures après avoir été grièvement brûlé hier par l'explosion, pour une raison inconnue, d'une bonbonne d'oxygène dans le service de neurologie, a-t-on appris auprès de la direction de l'hôpital. Le patient âgé de 75 ans, brûlé au troisième degré, est décédé dans le courant de la soirée, après avoir été admis « dans un état critique » au service de réanimation de l'hôpital, où un médecin-anesthésiste, âgé de 57 ans, et un infirmier, dont l'âge n'a pas été précisé, ont été brûlés au deuxième degré, selon la même source. Le médecin et l'infirmier ont été transférés à l'hôpital Cochin à Paris.
  10. 10. Cour ESF - Septembre 2009 10 Les Fluides Médicaux Généralités
  11. 11. Cour ESF - Septembre 2009 11 Généralités sur les gaz  Notion de pression  = force appliquée sur une surface  200 bar = 200 kg/cm²  Différentes Pressions  P absolue = P atmosphérique + P Hydrostatique  Unité de pression :  Unité officielle = Pascal = 1 newton/m²  1 bar = 100 000 Pa  1 atm = 1.0133 bar  Cm de Hg  Cm d’H2O
  12. 12. Cour ESF - Septembre 2009 12 Généralités sur les gaz  Gaz :  Corps se présentant à l’état de fluide expansible et compressible dans des conditions normales de température et de pression Zone hypercritique C T
  13. 13. Cour ESF - Septembre 2009 13 Généralités sur les gaz  Classification des gaz  Selon la nature physique :  Gaz comprimés (O2, N2, He, Ar)  Gaz liquéfiés sous pression (CO2, N2O)  Gaz liquéfiés à basse température (O2, N2, He)  Gaz dissous dans une matière poreuse (Acétylène)  Selon nombre de constituants :  Gaz purs  Mélange de gaz (air reconstitué)
  14. 14. Cour ESF - Septembre 2009 14 Généralités sur les gaz  Cas des gaz liquéfiés :  La quantité de gaz restant dans la bouteille dépend de la pression de vapeur saturante. La pression « affichée » est indépendante de la quantité de gaz restante dans la bouteille  Pour une température donnée, si on vide une bouteille en regardant la pression : la pression restera constante jusqu’à ce que tout le liquide ait disparu. La pression chutera alors brutalement à zéro.
  15. 15. Cour ESF - Septembre 2009 15 Généralités sur les gaz  Attention aux brûlures cryogéniques avec les gaz liquéfiés  CO2 = -78°C, N2O = -88°C, N2 = -196°C
  16. 16. Cour ESF - Septembre 2009 16 Les Fluides Médicaux Les différents conditionnements
  17. 17. Cour ESF - Septembre 2009 17 Fluides Médicaux à l’hôpital  Les conditionnements  Les évaporateurs  = réservoir cryogénique +dispositifs d’évaporation
  18. 18. Cour ESF - Septembre 2009 18 Fluides Médicaux à l’hôpital  Les conditionnements  Les centrales de compressions filtrations
  19. 19. Cour ESF - Septembre 2009 19 Fluides Médicaux à l’hôpital  Les conditionnements  Cadres Bouteilles pour réseaux de fluides  Centrale bouteilles murale
  20. 20. Cour ESF - Septembre 2009 20 Fluides Médicaux à l’hôpital  Les conditionnements  Prises murales
  21. 21. Cour ESF - Septembre 2009 21 Fluides Médicaux à l’hôpital  Les conditionnements  Bouteilles
  22. 22. Cour ESF - Septembre 2009 22 Les Fluides Médicaux Les bouteilles
  23. 23. Cour ESF - Septembre 2009 23 La bouteille Chapeau : sert à protéger la tête du robinet en cas de choc et à manipuler plus facilement les bouteilles Robinet : pour le remplissage et le soutirage du gaz Col : étroit et renforcé, il se situe entre le robinet et l’ogive. Ogive : renforcée en épaisseur, elle se situe entre le col et le corps. Elle comprend les renseignements sur la nature du gaz, le propriétaire de la bouteille… Corps : partie cylindrique de la bouteille Socle : partie inférieure de la bouteille. 2 grands types : • Sans Manodétendeur • Avec Manodétendeur intégré
  24. 24. Cour ESF - Septembre 2009 24 Bouteilles Classiques: • Bouteille Pin-Index • Bouteille détrompage Prise vis pour détendeur Robinet d’ouverture du la bouteille Bouteille avec raccord Pin-Index
  25. 25. Cour ESF - Septembre 2009 25 Bouteille Pin-Index
  26. 26. Cour ESF - Septembre 2009 26 Bouteille avec détrompage • Double détrompage cylindrique • Nécessite mise en place d’un manodétendeur compatible ISO 5145
  27. 27. Cour ESF - Septembre 2009 27 Bouteille avec manodétendeur intégré Sélecteur de débit (régulateur de débit) Olive Prise crantée Cadran du manomètre Robinet d’ouverture du la bouteille
  28. 28. Cour ESF - Septembre 2009 28 Bouteille avec manodétendeur intégré Sélecteur de débit (régulateur de débit) Olive Prise crantée Cadran du manomètre Robinet d’ouverture du la bouteille
  29. 29. Cour ESF - Septembre 2009 29 Différentes taille de bouteilles
  30. 30. Cour ESF - Septembre 2009 30
  31. 31. Cour ESF - Septembre 2009 31
  32. 32. Cour ESF - Septembre 2009 32
  33. 33. Cour ESF - Septembre 2009 33
  34. 34. Cour ESF - Septembre 2009 34 Code Couleur Bouteilles Couleurs actuelles Couleurs Futures Fin 2009
  35. 35. Cour ESF - Septembre 2009 35
  36. 36. Cour ESF - Septembre 2009 36 Les Fluides Médicaux Les Manodétendeurs
  37. 37. Cour ESF - Septembre 2009 37  Trois types de manodétendeur :  Manodétendeur débit-litre  Détendeurs à pression fixe  Détendeurs à pression réglable  Deux notions :  Compatibilité avec gaz  Pression résiduelle de la bouteille ou Pression de sortie (gaz détendu) Les manodétendeurs
  38. 38. Cour ESF - Septembre 2009 38 Les manodétendeurs  Détendeur débit-litre  détend l'oxygène médical d’une bouteille à 200 bar et délivre un débit réglable.
  39. 39. Cour ESF - Septembre 2009 39 Les manodétendeurs  Détendeurs à pression fixe  Equipé d'une prise normalisée, il permet d'alimenter, à partir d'une bouteille, tout appareil nécessitant pour son fonctionnement une pression constante.
  40. 40. Cour ESF - Septembre 2009 40 Les manodétendeurs  Détendeurs à pression réglable  Il permet d’obtenir une pression variable à partir d’une prise 3,5bar.
  41. 41. Cour ESF - Septembre 2009 41 Les manodétendeurs (autres types)
  42. 42. Cour ESF - Septembre 2009 42 Les manodétendeurs (autres types) Ancien modèle Nouveau modèle
  43. 43. Cour ESF - Septembre 2009 43 Les manodétendeurs  Montage : (Mains propres, gantées)  Oter le capsule de protection du raccord de la bouteille.  Ouvrir légèrement le robinet jusqu’à obtention d’un sifflement. Refermer aussi tôt.  Vérifier la compatibilité du détendeur  Vérifier qu’il soit fermé  Visser à fond le détendeur sur la bouteille, sans forcer  Raccord le détendeur à l’appareil
  44. 44. Cour ESF - Septembre 2009 44 Les manodétendeurs  Utilisation :  S’assurer que le débit soit à 0, ou robinet du détendeur fermé  Ouvrir progressivement le robinet de la bouteille  (S’assurer de la montée en pression en fct° du mano)  Ouvrir le robinet ou débit-litre.  Après utilisation fermer d’abord le robinet de la bouteille. À l’arrêt du gaz, fermer le robinet du détenteur.
  45. 45. Cour ESF - Septembre 2009 45 Montage d’un manodétendeur
  46. 46. Cour ESF - Septembre 2009 46 Démontage d’un manodétendeur
  47. 47. Cour ESF - Septembre 2009 47 Les Fluides Médicaux Les fluides médicaux à l’hôpital
  48. 48. Cour ESF - Septembre 2009 48 Fluides Médicaux à l’hôpital  Les principaux gaz à usage médical  Oxygène  Protoxyde d’azote  « Air Médicinal »(comprimé)  Azote  Dioxyde de Carbone  Helium  Gaz ophtalmique (SF6, C2F6, C3F8)  Argon  Xénon
  49. 49. Cour ESF - Septembre 2009 49 Fluides Médicaux à l’hôpital  Les Mélanges de gaz utilisés à l’hôpital  Azote/Oxygène (78/22)  Hélium/Azote  Dioxyde de carbone / Azote avec CO2 < à 7%  Monoxyde d’azote / Azote < 500 ppm  Protoxyde d’Azote / Oxygène 50/50  Etalon pour gaz du sang  Atmosphère pour cultures (bactérienne, cellulaire, FIV)  Exploration fonctionnelles respiratoire (EFR)  Gaz pour Laser (à base de CO2)
  50. 50. Cour ESF - Septembre 2009 50 Fluides Médicaux à l’hôpital  Les Gaz industriels  Soudure  Oxy-découpage  Les gaz pour analyse de laboratoire de biologie, pharmacie, recherche (CPG, SAA, Photométrie de flamme)  Ar, He, N2, Acétylène, H2, C3H8, O2, O2/N2…  Gaz de stérilisation (Oxyde d’éthylène)
  51. 51. Cour ESF - Septembre 2009 51 Les Gaz Médicinaux Médicaments
  52. 52. Cour ESF - Septembre 2009 52 Les Gaz Médicaments  Ils ont le statut de médicament  « Toute substance ou composition présentée comme possédant des propriétés curatives ou préventives à l’état des maladies humaines ainsi que tout produit pouvant être administré à l’homme en vue d’établir un diagnostic médical ou de restaurer, corriger ou modifier leurs fonctions organiques »  Sous la responsabilité d’un pharmacien  Soumis à une AMM  Dossiers pharmaceutique (Fabrication, contrôle, stabilité, conditionnement)  Dossiers toxico-pharmaco-clinique  Notion de lot et péremption.
  53. 53. Cour ESF - Septembre 2009 53 Les Gaz Médicaments  Quels gaz ?  Oxygène médicinal  Protoxyde d’Azote  Mélange Protoxyde d’azote / Oxygène  Monoxyde d’Azote
  54. 54. Cour ESF - Septembre 2009 54 Les Gaz Médicaments : OXYGENE  Conditionnement  O2 gaz comprimé en bouteille 200 bar à 15°C  O2 liquide : gaz liquéfié cryogénique  Évaporateur (-170°C, 10 bar)  1 litre libère 854 litres de gaz à 15°C 1 bar  Prise murale : diam 7mm + 3 crans de 6mm à 120°  Indications :  Correction des hypoxies  Oxygénothérapie normobar en ventilation assistée ou non  Oxygénothérapie hyperbare (caisson)  Alimentation des respirateurs en anesthésie réanimation  Traitement crise algie de la face
  55. 55. Cour ESF - Septembre 2009 55 Bouteille Présence® ALS
  56. 56. Cour ESF - Septembre 2009 56 Les Gaz Médicaments : OXYGENE  Précautions d’emplois  Gaz comburant, attention pas de graisse, ni huile!!  Joint manodétendeur compatible O2  Bouteille en position debout  Effets indésirables  Chez insuffisants respiratoires : Apnée par dépression respiratoire  Microatélectasie  Barotraumatisme (hyperpression sur oreille interne, sinus, poumons)  Convulsions  Lésions pulmonaires si FiO2 > 80%  Chez nouveau-né exposé à forte concentration FiO2 > 40%, ou longue durée (> 10j) : Rétinopathie type fibroplasie rétrolentale pouvant régresser ou non.
  57. 57. Cour ESF - Septembre 2009 57 Les Gaz Médicaments : Protoxyde d’Azote  Conditionnement  N2O gaz liquéfié sous pression de vapeur saturante P=44bar à 15°C  Bouteille ou évaporateur  Prise murale : diam 7mm + 4 crans de 7mm à 90°  N2O liquide cryogénique sans tube plongeur généralement (Gaz DM)  Indications :  Gaz : Anesthésique en mélange extemporané avec l’oxygène (50 à 79% N2O) ; Analgésie en mélange avec O2 à 50 %  Liquide : cryothérapie + cryochirurgie  Précautions d’emplois  Brûlure cryogénique
  58. 58. Cour ESF - Septembre 2009 58 Les Gaz Médicaments : Protoxyde d’Azote  Effets secondaires :  Nausées, vomissements  Augmentation temporaire de pression et/ou volume des cavités aériques de l’organisme, normales ou pathologiques  Troubles hématologiques sévères (anémie mégaloblastique, agranulocytopénie) si utilisation > à 24h  Effets euphorisant, trouble psychodysleptique en l’absence d’association avec un autre agent anesthésique
  59. 59. Cour ESF - Septembre 2009 59 Les Gaz Médicaments : Protoxyde d’Azote + Oxygène  MEOPA Mélange gazeux Equimolaire d’Oxygène et de Protoxyde d’Azote KALINOX® , ENTONOX® , OXYNOX®  Conditionnement :  Mélange 50/50 N2O/O2 : pression variable selon fabricant 135 à 170 bar à 15°C  Indications :  Analgésie lors de l’aide médical d’urgence : traumatisme, brûlés, transport de patient douloureux  Préparation à des actes douloureux de courte durée chez adulte et l’enfant, notamment ponction lombaire, myélogramme, petite chirurgie superficielle, pansements de brûlés, réduction de fracture simples, réduction de certaine luxations périphériques et ponction veineuse chez l’enfant.  Soins dentaire, en milieu hospitalier exclusivement  En obstétrique, dans l’attente d’une analgésie péridurale, ou en cas de refus ou d’impossibilité de la réaliser.  Précautions d’emploi  Craint le gel : ne pas exposer les bouteilles à T< 0°C  Stockage horizontal obligatoire 48h avant utilisation ! (meilleure surface d’échange)
  60. 60. Cour ESF - Septembre 2009 60 Les Gaz Médicaments : Protoxyde d’Azote + Oxygène  Précautions en obstétrique :  Débuter dès apparition des contractions, avant douleur  La patiente doit respirer normalement. Pas d’hyperventilation car risque de dé-saturation en Oxygène entre les contractions  Inhalation interrompue dès disparition de la douleur  Surveillance saturation O2 obligatoire  Effets secondaires :  Euphorie, Rêve, Angoisse, Agitation  Paresthésie  Sédation profonde, Sensation de vertige  Nausée Vomissement  Modification perception sensorielle  Myéloneuropathie (exposition chronique)  Anémie mégaloblastique, leucopénie
  61. 61. Cour ESF - Septembre 2009 61 Les Gaz Médicaments : Monoxyde d’Azote  KINOX® 225ppm ou 450ppm  Conditionnement :  Bouteille 200 bar à 15°C  Indications :  Association à la ventilation assistée et au traitement conventionnel des nouveau-né d’Ag > ou = à 34s, présentant une détresse respiratoire hypoxémiante associé à des signes cliniques ou échographiques d’hypertension artérielle pulmonaire, dans le but d’améliorer l’oxygénation et éviter le recours à l’oxygénation par circulation extracorporelle.  Hypertension artérielle pulmonaire chez le nouveau-né  En traitement des poussées d’hypertension artérielle pulmonaire péri-opératoire dans le cadre de la chirurgie cardio-thoracique  En test de la réversibilité de l’hypertension artérielle pulmonaire
  62. 62. Cour ESF - Septembre 2009 62 Les Gaz Médicaments : Monoxyde d’Azote  Effets secondaires :  Risque de Methémoglobulinémie  Phénomène rebond : majoration vasoconstriction pulmonaire et hypoxémie  Augmentation du temps de saignement par inhibition de l’agrégation plaquettaire
  63. 63. Cour ESF - Septembre 2009 63 Les Gaz Médicaux Dispositifs Médicaux
  64. 64. Cour ESF - Septembre 2009 64 Les Gaz Dispositifs Médicaux  Ils ont le statut de Dispositifs Médicaux  « Tout instrument, appareil, équipement, matière ou autre article, utilisé seul ou en association, y compris le logiciel nécessaire pour le bon fonctionnement de celui-ci, destiné par le fabricant à être utilisé chez l’homme à des fins :  De diagnostic, de prévention, de contrôle, de traitement ou d’atténuation d’une maladie,  De diagnostic, de contrôle, de traitement ou d’atténuation d’un blessure ou d’un handicap,  D’étude ou de remplacement ou modification de l’anatomie ou d’un processus physiologique,  De maîtrise de la conception  Et dont l’action principale voulue dans ou sur le corps humain n’est pas obtenue par des moyens pharmacologiques ou immunologique ni par métabolisme, mais dont la fonction peut être assistée par de tels moyens. »
  65. 65. Cour ESF - Septembre 2009 65 Les Gaz Dispositifs Médicaux  Conformité aux exigences essentielles de sécurité de santé :  Classification :  4 classes en fonction du risque : I, IIa, IIb, III  Marquage CE  Matériovigilance.
  66. 66. Cour ESF - Septembre 2009 66 Les Gaz Dispositifs Médicaux  Quels gaz ?  CO2 pour cœlioscopie  N2, N2O, CO2 pour cryothérapie  Ar pour électrocoagulation  SF6, C2F6, et C3F8 pour endotamponnade des oculaires.  Matériel :  Manodétendeur  Débit-litres  Flexible haute-pression  Le réseau de distribution + flexible Basse Pression
  67. 67. Cour ESF - Septembre 2009 67 Les Gaz sans statut (flou juridique)
  68. 68. Cour ESF - Septembre 2009 68 Les Gaz sans statut  Lesquels ?  Air médical Bouteille  Air médical produit par compression filtration  Oxygène par concentrateur  CO2/O2 avec CO2 <7%  Gaz pour EFR
  69. 69. Cour ESF - Septembre 2009 69 Gaz sans statut : Air Médical  Conditionnement  Air médical reconstitué en bouteille 200 bar à 15°C  Air par Compression filtration  Prise murale 2 crans de 9mm 180°  Indications :  Vecteur de médicaments pour inhalation administrés par nébuliseur (nébulisation)  Action mécanique de restauration de la ventilation (respiration artificielle)
  70. 70. Cour ESF - Septembre 2009 70 Les fluides médicaux Matériel d’Oxygénothérapie
  71. 71. Cour ESF - Septembre 2009 71 Définition • Oxygénothérapie = administration thérapeutique d’oxygène pur ou d’air enrichi en oxygène par sonde stérile, lunette ou masque – En milieu hospitalier – En ambulatoire
  72. 72. Cour ESF - Septembre 2009 72 Modes d’administration • Oxygénothérapie normobare : – Faire respirer au patient un mélange gazeux plus riche en oxygène que l’air ambiant à une pression de 1 atm • Oxygénothérapie hyperbare : – […] à une pression supérieure à 1 atm (caisson)
  73. 73. Cour ESF - Septembre 2009 73 Modes d’administration • Appareillage : – Si bouteille classique : manodétendeur + débitmètre – Si bouteille avec détendeur intégré : le débitmètre est intégré – Si prise murale : débitmètre à fixer sur la prise • Raccordement au patient: – Lunettes nasales – Masques faciaux – Sondes nasales – Cathéter trachéaux – Cloche de Hood (pédiatrie)
  74. 74. Cour ESF - Septembre 2009 74 Les débitmètres • Rotamètre (=débit mètre à bille) • Débitmètre à cadran • Débitmètre à orifices précalibrés à encliquetage (9 débits)
  75. 75. Cour ESF - Septembre 2009 75 Lunettes nasales • Pour malade en oxygénothérapie à domicile ou hôpital • Beaucoup de pertes (FiO2 entre 20 et 60%) • Pas d’humidification car respiration par le nez
  76. 76. Cour ESF - Septembre 2009 76 Sondes nasales • Apporte une plus grandes fractions d’oxygène inspirées qu’avec les lunettes. • Doivent être changées quotidiennement • Peuvent être source d’infections ou hémorragies
  77. 77. Cour ESF - Septembre 2009 77 Cathéter trachéal • Pour patient nécessitant de fort débit d’oxygène sur trachéotomie • Nécessite obligatoirement humidification
  78. 78. Cour ESF - Septembre 2009 78 Cloche de Hood • Dit aussi tente à oxygène, réservée actuellement à la pédiatrie  Rare
  79. 79. Cour ESF - Septembre 2009 79 Masques faciaux • Couvre nez et bouche • FiO2 dépend du malade et du modèle utilisé (+de 60% possible) • Utilisé pour les grandes détresses respiratoires
  80. 80. Cour ESF - Septembre 2009 80 L’humidification • Relève d’un prescription médicale • Humidification non nécessaire pour courte durée (ex transport) • Dépend de – État du patient (muqueuses lésées ou sensibles…) – L’âge du patient (obligatoire chez nouveau-né) – En fonction débit et durée (<3h ou <3L/min  non nécessaire) – Du matériel : • Lunettes : non nécessaire • Masque faciale : non nécessaire • Sonde nasopharyngée : sur prescription médicale • Masque pour trachéotomie : sur prescription médicale • Cloche de Hood : sur prescription médicale
  81. 81. Cour ESF - Septembre 2009 81 L’humidification • Humidificateur non chauffant (type microdiffuseur à bulle) : peu efficace • Humidificateur type réservoir à UU rempli d’eau (ex Respiflow) • Les réchauffeurs humidificateurs (à 37°C) en soins intensifs et en réanimation.
  82. 82. Cour ESF - Septembre 2009 82 Responsabilité • La mise en place, le réglage du débit et le branchement sont sous la responsabilité de l’infirmière ou du médecin ainsi que la vérification de l’autonomie de la bouteille.
  83. 83. Cour ESF - Septembre 2009 83 Risques liés à l’utilisation de corps gras • Danger : brûlure du visage si incendie • Ne pas utiliser de pommades à base de corps gras (type vaseline, lanoline…) • Utiliser des pâtes à l’eau (sans corps gras) type alloplastine, ou pansements hydrocolloïdes…
  84. 84. Cour ESF - Septembre 2009 84 Bonnes Pratiques d’Utilisation Les Risques et Dangers
  85. 85. Cour ESF - Septembre 2009 85 Les dangers des gaz en bouteilles  Fuites  risque incendie, asphyxie potentielle  Incendie (O2, N2O…)  Compression adiabatique (O2, N2O haute pression)  Asphyxie (gaz inerte en milieu clos non ventilé)  Chute, Chocs  Explosion par augmentation de la température (gaz comprimés)  Brûlures par le froid (CO2, N2O : soutirage liquide, gaz cryogénique)  Rétropollution (récipient réutilisable)
  86. 86. Cour ESF - Septembre 2009 86 Risques liés aux gaz : Gaz asphyxiant  Gaz non comburants, ininflammables et non toxiques, qui diluent ou remplacent l’oxygène normalement présent dans l’air.  Gaz concernés:  CO2 médical  Azote  Monoxyde d’azote…  Risques principaux :  Anoxie  Brûlure par le froid  Asphyxie (CO2)  Que faire ?  Ventiler les pièces  Port de gants, lunettes de protection
  87. 87. Cour ESF - Septembre 2009 87 Risques liés aux gaz : Gaz Comburants  Permettent et accélèrent la combustion  Gaz concernés:  Oxygène médicinal  Protoxyde d’azote  Air médical reconstitué  Mélange Proto+O2  Risques principaux :  Entretien vivement la combustion  Peuvent réagir vivement avec matières combustibles  Brûlures par le froid  Que faire ?  Ventiler les pièces  Ne pas fumer en présence d’une source d’O2  Dégraisser le matériel mis en œuvre  Port de gants, lunettes de protection  ATTENTION à la suroxygénation des vêtements!!!!
  88. 88. Cour ESF - Septembre 2009 88 Risques liés à la bouteille  Haute Pression : 200 bar à 15°C  Risque de fuite, d’éclatement, explosion car P° augmente avec température  Eloigner les bouteilles des sources de chaleur  Expulsion du manodétendeur :  En cas de mauvaise fixation : projection du manodétendeur  Ouvrir la bouteille en se plaçant sur le coté, ne pas la diriger vers une tierce personne  Utiliser un manodétendeur adapté au gaz
  89. 89. Cour ESF - Septembre 2009 89 Risques liés à la bouteille  Compression adiabatique (pompe à vélo)  Lors de l’ouverture rapide d’une bouteille, la compression brutale de l’Oxygène conduit une augmentation très importante de la température (500 à 600°C)  Risque inflammation violente, ou coup de feu lorsque le phénomène est associé à la présence éventuelle de toute matière organique (plastique, corps gras, poussière…)  Ouvrir lentement le robinet  Avant fixation du manomètre, ouvrir légèrement la bouteille afin d’éliminer les poussières au niveau de la sortie
  90. 90. Cour ESF - Septembre 2009 90 Risques liés à la bouteille  Blessure utilisateur:  Par chute de la bouteille  Attacher les bouteilles si capacité supérieure à 10L
  91. 91. Cour ESF - Septembre 2009 91 Risques liés au stockage  Asphyxie :  Ne pas stocker en espace clos  Erreur de délivrance  Ne pas mélanger les bouteilles pleines avec le vide  Ne pas mélanger les bouteilles de gaz industriels aux les gaz médicaux
  92. 92. Cour ESF - Septembre 2009 92 Bonnes Pratiques d’Utilisation Comment bien faire ? Fascicule AFSSAPS fin 2009
  93. 93. Cour ESF - Septembre 2009 93 Consignes de sécurité  Pour tous les fluides médicaux :  La bouteille doit être ouverte en position verticale, posée sur le sol.  Ne jamais procéder à plusieurs mises en pression successives rapprochés  Ouvrir lentement le débitmètre jusqu’au débit souhaité  Ne jamais ouvrir le débitmètre avant d’ouvrir la vanne Haute Pression (il doit toujours être réglé à 0L/min au préalable)  Fermer la vanne Haute Pression sans forcer.  Précautions particulières liées à l’oxygène :  Ne pas fumer, Ne pas approcher de flamme.  Ne pas utiliser de corps gras.  ex: pommades sur le visage, Mains propres de préférence gantées  le savon est un corps gras donc doit être proscrit, ou bien rincé  Ne jamais se placer face à la sortie du robinet  Ne jamais exposer le patient au flux gazeux direct  Ne pas utiliser d’aérosol (laque, désodorisant), de solvant (alcool, SHA)  Ne jamais forcer le robinet pour l’ouvrir.
  94. 94. Cour ESF - Septembre 2009 94 Consignes de sécurité  Décontamination d’un bouteille au bloc  Jamais d’aérosol  Compresse stérile + produit désinfectant sans alcool  tamponnement (ne pas faire de mousse)  Pas de produit ammoniaqué car corrode le laiton du manodétendeur  empêche ouverture bouteille

×