Rapport d’activités 2014
Fédération des Centres Sociaux et Socioculturels de Seine-et-Marne
SOMMAIRE
Rapport d’activité 2015
3
2015, année de changement de notre conseil d’administration lors de notre assemblée
générale en ...
Fédération des Centres Sociaux et Socioculturels de Seine-et-Marne
A. NOS INSTANCES
Après deux années de mandat, l’ensembl...
Rapport d’activité 2015
5
Quelques retours d’administrateurs :
« Tout à fait satisfaite du séminaire -
contenu intéressant...
Fédération des Centres Sociaux et Socioculturels de Seine-et-Marne
titre d’exemple, nous pouvons signaler ce point
abordé ...
Rapport d’activité 2015
7
Association Théâtre de l’Opprimé.
En chiffres c’est :
21 jours de formation
119 bénévoles formés...
Fédération des Centres Sociaux et Socioculturels de Seine-et-Marne
de Bussy Saint Georges ont souhaité une
présentation du...
Rapport d’activité 2015
9
Pour conclure sur nos diverses participations,
il faut noter celle de notre président en tant
qu...
Fédération des Centres Sociaux et Socioculturels de Seine-et-Marne
A. ZOOMSURLE10ème
FORUM
10 ans de Forum ! Déjà !
A cett...
Rapport d’activité 2015
11
dès le début car ils ont dû s’exprimer sur
chacune des valeurs… Ensuite, les allocutions
offici...
Fédération des Centres Sociaux et Socioculturels de Seine-et-Marne
de la fédération, pour animer avec le délégué
une séanc...
Rapport d’activité 2015
13
- Tous en vacances en Seine et Marne :
Cetteopérationaétélancéeparledépartement
suite à un prem...
Fédération des Centres Sociaux et Socioculturels de Seine-et-Marne
valeurs,
- Rompre l’isolement contre l’exclusion et la
...
Rapport d’activité 2015
15
soutenir les initiatives associatives,
- Accompagner les familles dans leur fonction
parentale,...
Fédération des Centres Sociaux et Socioculturels de Seine-et-Marne
A. LESACTIONSJEUNESSE
Les actions jeunesse sont au cœur...
Rapport d’activité 2015
17
2. Service civique
5 ans que le Service civique existe ! 5 ans déjà
que la fédération permet au...
Fédération des Centres Sociaux et Socioculturels de Seine-et-Marne
Au total 15 jeunes de 3 centres sociaux ont
participé d...
Rapport d’activité 2015
19
B. LEVIEILLISSEMENT
Différentes actions se sont déroulées durant
l’année 2015 sur notre approch...
Fédération des Centres Sociaux et Socioculturels de Seine-et-Marne
« Comment concilier l’itinérance des acteurs
locaux et ...
Rapport d’activité 2015
21
et ses délégués, nous avons convenu de mettre
en place un cycle de 3 ateliers de formation à
de...
Fédération des Centres Sociaux et Socioculturels de Seine-et-Marne
partir d’une journée d’analyse collective qui a
eu lieu...
Rapport d’activité 2015
23
A. REGIONAL
Réunie en assemblée générale extraordinaire le
5 février 2015, la Coordination des ...
Fédération des Centres Sociaux et Socioculturels de Seine-et-Marne
Nous espérons que la lecture de ce rapport vous a permi...
Rapport d’activité 2015
25
ZOOM SUR L’ANNEE 2015, EN IMAGES
Rapport d’activité 2015
3
2015, année de changement de notre conseil d’administration lors de notre assemblée
générale en ...
Rapport d’activité 2015
3
2015, année de changement de notre conseil d’administration lors de notre assemblée
générale en ...
Fédération des Centres Sociaux et Socioculturels de Seine-et-Marne
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Rapport d'activité 2015..

28 vues

Publié le

RA

Publié dans : Art & Photos
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
28
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Rapport d'activité 2015..

  1. 1. Rapport d’activités 2014
  2. 2. Fédération des Centres Sociaux et Socioculturels de Seine-et-Marne SOMMAIRE
  3. 3. Rapport d’activité 2015 3 2015, année de changement de notre conseil d’administration lors de notre assemblée générale en mars, 2015, comme les autres années, ponctuée par de nombreux moments d’échanges, de formations, de rencontres et d’événements tant dans nos locaux fédéraux que dans les Centres Sociaux de notre réseau, 2015, deuxième année de mise en oeuvre de notre projet fédéral 2014-2018. Les projets avancent à différents rythmes et nous permettent de structurer notre travail fédéral durant l’année, 2015, troisième séminaire des administrateurs de notre conseil seine et marnais dans l’Yonne, 2015, délégation importante à l’assemblée générale de la FCSF à Charleville-Mézières, 2015, notre temps fort du réseau avec le 10ème forum des centres sociaux à Melun, 2015, notre participation à la rencontre nationale à Strasbourg (67) du réseau jeunes de la FCSF, 2015, dans le cadre du dispositif DLA (Dispositif Local d’Accompagnement), mise à plat complète du fonctionnement de la fédération avec l’appui d’un consultant et plusieurs réunions de travail avec le bureau fédéral et l’équipe fédérale, 2015, deuxième année de notre contrat d’objectifs avec la CAF77 et fin de notre convention avec le Conseil départemental, 2015, année de partenariat plus intense avec la DDCS du 77, 2015, fermeture de l’espace de vie sociale “Culture et Solidarité” de Lognes, adhérent depuis 2014 . Au 31 décembre 2015, le réseau se constitue de 44 adhérents (40 centres sociaux et 4 Espaces de Vie Sociale). INTRODUCTION
  4. 4. Fédération des Centres Sociaux et Socioculturels de Seine-et-Marne A. NOS INSTANCES Après deux années de mandat, l’ensemble des administrateurs a été renouvelé lors de notre assemblée générale en mars. A cette occasion, chaque administrateur sortant a reçu en souvenir un mug aux couleurs de la fédération. Une nouvelle équipe s’est mise en place, motivée et intéressée. Lors du premier conseil, chacun a reçu un dossier d’administrateur préparé par l’équipe fédérale afin d’appréhender sa nouvelle mission. Il est à noter également la participation du président de la CAS (Commission d’Action Sociale) de la CAF77, M. Serge VIALA. A la suite du premier conseil d’administration, une délégation importante a participé à l’assemblée générale de notre fédération nationale à Charleville Mézières. Pour la première fois, une journée de formation pour les administrateurs fédéraux a précédé l’AG. Les points des ordres du jour ont porté comme chaque année sur : le point sur notre projet fédéral, l’étude des demandes des nouvelles adhésions,lavalidationdesdocumentsdenotre vie fédérale et l’échange sur différents points faisantl’actualitédenotreréseauoudelasociété. I. LA FEDERATION DES CENTRES SOCIAUX EN 2015 Une mention particulière à notre bureau qui cette année a été très accaparé par l’activité de notre fédération avec les différentes représentations exercées et la préparation des différents conseils d’administration. B. SEMINAIRE DES ADMINISTRATEURS L’ensemble du conseil d’administration a été convié une nouvelle fois en séminaire au mois de décembre pendant deux jours ; comme l’a instauré le président depuis 3 ans, celui- ci s’est tenu dans un établissement qui cette année se trouvait dans l’Yonne. Durant ce moment privilégié, les administrateurs ont découvert la circulaire de la CNAF de juin 2012 et se sont penchés sur différents aspects des fonctions fédérales de base servant d’ossature au travail fédéral de chaque fédération. Un travail en groupe leur a permis de dresser un panorama des chiffres clés de notre département, de classifier les activités de la fédération dans les missions fédérales et de ventiler les différents partenaires au niveau départemental, régional et national. Par la suite, les administrateurs se sont appropriés un point sur l’axe 2 de notre projet en découvrant toutes les actions autour de la qualification des acteurs. Le séminaire s’est achevé par un conseil d’administration où ils ont pris de nombreuses décisions : prise en charge totale du coût des formations par la fédération pour les bénévoles, approbation du budget 2016, choix de la thématique de notre 11ème forum… Les retours des administrateurs ont été unanimement positifs. Tous les administrateurs attendent la quatrième édition en 2016.
  5. 5. Rapport d’activité 2015 5 Quelques retours d’administrateurs : « Tout à fait satisfaite du séminaire - contenu intéressant - participation active et dynamique - j’ai écouté - cela m’a plu - grosse machine avec une petite équipe - de l’intérieur on découvre autre chose - satisfait - fier de représenter le réseau - chapeau à l’équipe - recherche de solution - petite flamme - innovant - rendre service - dommage que nous ne soyons pas plus nombreux - excellente restauration » C. LEPROJETFEDERAL 1. Du côté de la jeunesse : Pour cette deuxième année du projet fédéral, une nouvelle partie de cet axe s’est ouverte avec l’accueil d’un stagiaire spécialisé sur l’Europe (ERASMUS +). A cette occasion la Fédération étudie les différentes possibilités d’accueil et d’envoi de volontaires européens. La fédération a aussi animé une journée de formation autour de la citoyenneté européenne pour les volontaires en Service civique de notre réseau. Les différents dispositifs : Juniors Associations, Service civique, le Réseau Jeunes et la bourse Envie d’agir, seront détaillés plus bas. L’action « accueil des jeunes stagiaires » inscrite dans le projet fédéral n’a pas encore été mise en œuvre et devrait démarrer en 2016. 2. Du côté de la parentalité : En 2015, la fédération a établi une convention avec la CAF77 afin d’animer le réseau urbain local nord REAAP. Ce projet s’est mis en place à partir de septembre 2015 avec l’animation d’une première réunion de réseau co-animée avec la CAF77. Du côté de l’animation des espaces d’échanges dans le réseau des Centres sociaux, la FCS77 continue à animer ses groupes : référents familles et vacances familles. Elle a aussi co-organisé avec la FRMJC (Fédération Régionale de Maisons des Jeunes et de la Culture) une rencontre autour des cuisines collectives. Celle-ci s’est déroulée au centre d’animation Gossigny à Paris. Les participants ont échangé sur la mise en place de leur cuisine collective et ont mis en commun les points forts de leur fonctionnement. Le détail des autres espaces d’échanges est développé plus bas. Sur cet axe, la fédération a abordé deux champs d’intervention : L’appel à projet formation des bénévoles, L’accompagnement de la démarche VAE (Validation des Acquis de l’Expérience) pour les professionnels. Nous pouvons signaler le travail important fourni par la commission formation qui s’est réunie à trois reprises au cours de l’année. Cette instance a permis de mettre en débat de nombreux sujets autour de la formation, mais a aussi été un appui dans le cadre de l’analyse des demandes déposées pour les formations de bénévoles par les centres de notre réseau. A Axe 1 : Accompagner les centres sociaux sur la parentalité et la jeunesse Axe 2 : Qualifier les acteurs
  6. 6. Fédération des Centres Sociaux et Socioculturels de Seine-et-Marne titre d’exemple, nous pouvons signaler ce point abordé par les participants à la commission : “la dimension du possible du bénévole”. La place politique et stratégique des bénévoles a été mise en débat. On parle de bénévoles, mais est-ce que les centres prennent la démarche de bénévolat comme un outil stratégique du centre ? Sous l’impulsion de l’assistante fédérale, la commission travaille à améliorer les supports pour faciliter le circuit d’une demande de formation des bénévoles. Ont ainsi été réalisées : la rédaction de l’appel à projet pour l’année 2015, l’actualisation de l’offre de formation pour les bénévoles des centres sociaux de Seine et Marne, la mise en place d’une demande préalable au projet de formation. Concernant le financement des formations, le dépôt de notre dossier au FDVA (Fonds de Développement de la Vie Associative) nous a permis d’obtenir 3600 euros . Dans le cadre de notre fonds mutualisé FOS.FO.RA. l’enveloppe obtenue se monte à 6260 euros. Notre axe 2 s’est tourné également vers la formation des professionnels de notre réseau. Dans la dynamique de l’organisation des formations professionnelles au niveau régional, plusieurs professionnels (7) se sont formés aux fondamentaux des centres sociaux, à l’accueil, à la fonction référente famille, aux problématiques du vieillissement et à l’animation participative. Nous accueillons certaines de ces formations dans nos locaux et le délégué fédéral est intervenu sur deux formations pour présenter l’union des fédérations et participer au bilan en fin de formation. 2015aétél’annéedulancementdeladémarche V.A.E. pour 14 directeurs et 5 référentes familles. En juin, chaque candidat a rempli le dossier de recevabilité. Toutes les demandes ont été acceptées. Dès lors, chaque groupe de pairs a participé à des ateliers méthodologiques et à des séances de regroupement. A la fin de l’année 2015, tous les candidats étaient dans la phase d’écriture de leur dossier. L’aboutissement est prévu dans le courant du premier trimestre de l’année 2016. Voici un aperçu des différentes actions de formation : Être bénévole en centre social, Accompagnement à la scolarité, ASL, Le jeu comme outil dans la formation linguistique, Prévention et secours civiques de niveau 1 (PSC1), Théâtre forum, Engagement, Relations bénévoles/salariés, Budget et projet social, Administrateur ou administratrice fédérale, un rôle aux multiples facettes : le portage politique. 2015 c’est aussi la deuxième année de lancement de notre appel à projet « formation des bénévoles ». Nous avons accompagné 7 centres sociaux dans leur démarche de formation. Nos partenaires consultants : - Jacques BERNARDIN : Formateur / G.F.E.N Groupe Français d’éducation nouvelle (mouvement de recherche et de formation en éducation), - Julien BUSCH : Formateur / Consultant, - Jean Luc COLL : Consultant indépendant / Formateur, - Fatma-Zohra MAMMAR : Formatrice de formateurs / Consultante, - Aurélien RAGOT : Union départementale des sapeurs-pompiers (77) / Pompier formateur, - Etienne RAGOT : Formateur - Accolades, - Alain RAMIREZ MENDEZ : Comédien /
  7. 7. Rapport d’activité 2015 7 Association Théâtre de l’Opprimé. En chiffres c’est : 21 jours de formation 119 bénévoles formés 9 thématiques abordées Témoignages - Formation bénévoles ASL : « Je suis personnellement ressortie de cette formation très satisfaite : formation bien structurée et équilibrée entre théorie et pratique, avec le sentiment d’avoir acquis des clés indispensables et de me rendre compte de l’importance qu’avait l’apprentissage du français pour les apprenants et des différents problèmes que je pourrais rencontrer. Et, cerise sur le gâteau, elle s’est déroulée dans une très bonne ambiance avec une formatrice qui a su se mettre au niveau des participants avecclarté,simplicitéetbonnehumeur.Bravo!» «Formatricetrèsdisponible,agréableet très claire. Le contenu : très judicieux les 2 jours puisreposetreprise1journée.Trèsintéressant, l’historique, comment aborder un cours et les ficelles données (scrabble, répertoire avec les mots acquis...). Il aurait été intéressant d’aborder le cas binôme formatrice-bénévole qui est de rigueur chez nous. Mais cela nous permet de comprendre ce qu’appliqueront les animatrices pendant leurs cours et de pouvoir les aider en conséquence. » - Formation des administrateurs nationaux : « Il y avait un décalage entre le discours de notre délégation et les autres qui étaient plus axés sur la posture bénévoles « professionnels ». Simplifier les rencontres entre les administrateurs professionnels et les administrateurs bénévoles et adapter les échanges selon les compétences. » En 2014, les différents rendez-vous sur le territoire de Lagny sur Marne avaient été annoncés. Le 1er septembre 2015 a eu lieu la première préfiguration de son centre social. Pour rappel, le dispositif de préfiguration a été lancé par la CAF77 au début de l’année 2015, avec à la clef un soutien financier pour le futur gestionnaire d’une subvention à hauteur de 60000 euros par an sur un dispositif de deux années si nécessaire. Suivant cette première expérience, en fin d’année, une deuxième préfiguration a été votée à la Commission d’Action Sociale de novembre pour le futur centre social sur la communauté de communes de Moret Seine et Loing, en zone rurale. Celui-ci doit sortir de terre durant l’année 2016 ; la préfiguration sera assurée par le directeur actuel du premier centre. Notre territoire est vaste, donc rempli de potentialités de création. Cette année, différents contacts ont été établis par le biais des interventions du délégué fédéral : Le premier a été la rencontre avec l’équipe de la MJC Malt de Tournan en Brie souhaitant obtenir le label centre social. Cette démarche s’inscrit sur le territoire, un travail préalable avec les acteurs devant être réalisé, Le second est la rencontre avec les élus de la ville de Chartrettes qui se questionnent sur l’opportunité d’obtenir le label centre social pour leur espace multiculturel ; le délégué leur a présenté le concept centre social. Il est à noter la présence de l’élu aux affaires sociales de Chartrettes lors du dernier Forum à Melun, La troisième rencontre a porté sur un aspect technique. En effet, les techniciens de la ville Axe 3 : Développer l’animation de la vie sociale
  8. 8. Fédération des Centres Sociaux et Socioculturels de Seine-et-Marne de Bussy Saint Georges ont souhaité une présentation du concept centre social. Il sera intéressant de suivre en 2016 l’impact de cette présentation. Comme en 2014, à la demande de la CAF77 la fédération a participé à la rencontre départementale des Espaces de Vie Sociale qui s’est déroulée cette année à Vaux le Pénil en co- organisation avec l’Espace de Vie Sociale UFAL - de Vaux le Pénil - adhérent de notre fédération. Elle a également été présente dans les réseaux seine et marnais, avec la participation à un séminaire du CDAJEP travaillant son nouveau projet associatif. La représentation en était assurée par notre président avec, comme suppléante, la chargée de projets. Il est à noter qu’en juin s’est achevée notre mission hébergement d’un apprenti pour le compte du CDAJEP. Concernant notre participation à l’association RESO77, nous l’avons assurée jusqu’en décembre 2015. En effet, lors du conseil d’administration du séminaire des administrateurs en décembre, l’ensemble du conseil a décidé d’y mettre fin . D. LESADHERENTS EN 2015 13% RURAL 87% URBAIN 858 739 SALARIES BENEVOLES 44 40 4 36 2015 L’adhésion du Centre Social et Culturel de Dammartin en Goële L’adhésion de l’E.V.S. «ANIM ET LUDO» de la Houssaye en Brie
  9. 9. Rapport d’activité 2015 9 Pour conclure sur nos diverses participations, il faut noter celle de notre président en tant qu’administrateur du Centre d’Information Jeunesse de Melun. E. LACOMMUNICATIONNUMERIQUE Cette année a vu le départ en août 2015 de notre chargé de communication qui poursuit sa vie professionnelle dans une autre fédération de notre réseau. Au cours du premier semestre, il avait organisé une rencontre avec le réseau qui avait mis certains besoins en exergue, ce qui a fait ressortir l’intérêt de notre réseau pour cette thématique. 1. L’info FD : Notre Info FD 77 est parue à 9 reprises durant l’année 2015. Il y figure plusieurs rubriques dont : la vie fédérale, l’Actu des centres, l’Actu des partenaires, l’Astuce du mois et la Photo du mois. Elle est envoyée aux 1243 adresses mail actuellement dans notre fichier. Environ 15 à 20% des personnes cliquent sur un des liens de notre Info FD 77, ce qui représente environ 250 personnes. Le numéro de janvier a présenté une ouverture exceptionnelle de 50% des envois, sans doute en lien avec les évènements de Charlie Hebdo. 2. Le site internet de la fédération : Concernant notre site Internet, le nombre de visites a baissé en comparaison de l’année 2014. Nous passons de 18357 visites en 2014 à 15114 visites en 2015, soit une diminution de 17,67%. Le départ de notre chargé de mission sur la communication pourrait en être l’explication. En revanche nos visiteurs restent plus longtemps sur nos pages avec une progression de 19,93% de durée moyenne des sessions entre 2014 et 2015. Nombre de visites annuelles sur le site internet de la FCS77: Nombre de visites mensuelles sur le site de la FCS77 : 2011 15114 2015 2012 2014 1368 1231 1106 1427 1055 1349 752 643 1146 1725 1524 1788
  10. 10. Fédération des Centres Sociaux et Socioculturels de Seine-et-Marne A. ZOOMSURLE10ème FORUM 10 ans de Forum ! Déjà ! A cette occasion, la Fédération des centres sociaux et socioculturels de Seine et Marne, en partenariat avec la CAF77 et les centres sociaux de Melun, a organisé cette 10ème édition sous le signe d’un anniversaire. Il a eu lieu le 19 novembre 2015 à l’Escale de Melun. La thématique de cette année : « Depuis 10 ans, comment les centres sociaux seine et marnais participent-ils au mieux vivre ensemble sur leur territoire ? » Cette journée était articulée autour des trois valeurs de la charte des centres sociaux:démocratie,dignitéetsolidarité. Les 346 participants ont pu échanger et découvrir des actions autour du mieux vivre ensemble. Chaque valeur a été mise en scène. Le forum en chiffres : Un programme toujours aussi riche Les participants ont été accueillis par les bénévoles de la fédération et des centres sociaux de Melun qui leur ont remis un kit fédéral et un badge. Mais cet accueil n’aurait pas été complet sans la convivialité (café). Les participants ont été mis dans le bain II. DES ACTIONS AU SERVICE DU PROJET 31 centres sociaux 346 210 89 41 7 AUTRES 4PROFESSIONNELS 23PARTENAIRES DIFFERENTS 20PERSONNES DE LA CAF VOLONTAIRESBENEVOLES ELUS 7STAGIAIRES
  11. 11. Rapport d’activité 2015 11 dès le début car ils ont dû s’exprimer sur chacune des valeurs… Ensuite, les allocutions officielles ont ouvert la journée, suivies par la lecture des valeurs de la charte en trois langues différentes (anglais, russe et arabe). La matinée a été consacrée à deux valeurs : solidarité et démocratie. Après un déjeuner préparé par le collège de la Brossolette de Bois leRoi,l’après-midiaétéaxéautourdeladignité. A suivi une séance plénière animée par Pascal AUBERT du collectif Pouvoir d’agir et par Julien BASTIDE de la FCSF. Ils ont tenté de synthétiser les propos entendus durant cette journée. Enfin cette édition s’est conclue par un mot du délégué fédéral et du chef de service des centres sociaux de Melun, suivi d’un temps convivial préparé par les bénévoles de Melun. La solidarité s’anime Il semblait incontournable pour cette valeur de montrer ce que les centres sociaux du département mettaient en oeuvre. 20 stands ont été animés par 15 centres sociaux différents présentant leur action autour de la solidarité. Y étaient présentées des actions comme le jardin partagé de Melun, la gratuiterie de Lieusaint, les départs en vacances de Pontault Combault, la semaine de la solidarité d’Ozoir la Ferrière, de nombreuses autres encore. En visitant ce village solidaire, chacun a pu y trouver les informations dont il avait besoin pour initier ce type de projets, ou tout simplement échanger avec les bénévoles et professionnels qui tenaient les stands. Le jeu de rôle de la démocratie Quand on parle de démocratie dans les centres sociaux, on imagine souvent des débats. C’est ainsi que cette valeur a été mise en scène lors du forum. Chaque participant s’est vu attribuer un rôle (professionnel, gestionnaire, bénévole) au sein d’un groupe ; puis, partant d’une situation tirée au sort, tous devaient se mettre d’accord sur un argumentaire à présenter en plénière. Un exercice pas simple qui a permis d’animer des échanges hauts en couleur. La dignité se met en scène Comment parler de la dignité dans les centres sociaux ? C’est en se posant cette question que les bénévoles et les professionnels du comité d’organisation ont choisi de montrer sous la forme d’un Théâtre Forum des situations où il est question de dignité dans les centres sociaux. Pour que ce dernier puisse être bien exploité, deux groupes ont été formés. Ce temps a été animé par le Théâtre de l’Opprimé qui avait accompagné lors d’un stage de préparation les 13 bénévoles et professionnels qui sont montés sur scène le jour du forum. B. L’ANIMATIONDURESEAU 1. Les réunions de directeurs Moments indispensables pour nos directeurs, quisesontréunisàquatreoccasionscetteannée. Deux d’entre elles se sont déroulées dans les locaux du centre social Dallens à Chelles et les deux autres aux Airelles à Roissy en Brie. Une réunion s’est déroulée seulement le matin. Lors de la dernière rencontre, nous avons accueilli M. Jérome MOGENIER, administrateur Rendez-vous le 17 Novembre 2016 pour le 11ème FORUM SUR LA THEMATIQUE « L’animation de la vie sociale »
  12. 12. Fédération des Centres Sociaux et Socioculturels de Seine-et-Marne de la fédération, pour animer avec le délégué une séance de sensibilisation au processus du pouvoir d’agir des habitants et des collectivités. A chaque rencontre, un point de l’ordre du jour a concerné les différentes actualités de notre fédération. L’après-midi était consacré à des moments de réflexion ou de production. Dans ce cadre nous avons abordé : 20 janvier 2015 : 13 centres représentés Discussion autour des attentats 18 juin 2015 : 18 centres représentés La question du bénévole dans nos centres sociaux 28 septembre 2015 en matinée : 22 centres représentés Infos fédérales 15 décembre 2015 : 16 centres représentés Le pouvoir d’agir des habitants et collectivités 2. Les retours de l’accueil Cette année les chargés d’accueil de notre réseau ont été réunis une fois en mars 2015. Cette rencontre a eu lieu dans nos locaux à Lognes. Ce rendez-vous leur a permis de travailler sur une thématique qu’ils avaient choisie : communiquer sur le centre social (comment en parler à un habitant qui arrive) et travailler sur les outils de communication. Ce temps a été animé par notre ancien chargé de communication qui a pris le temps de définir avec les participants de quels outils ils auraient besoin au sein de leur structure tout en leur présentant les outils déjà existants. 19 Chargés d’accueil présents. 3. Les projets vacances Lesprojetsvacancesdanslescentressociaux,ce n’est pas nouveau. Depuis six ans, la fédération accompagne son réseau dans la mise en place de ces projets. 2015 a été marquée par la multiplication des aides au départ. - Appel à participation ANCV/FCSF : Dans le cadre de son action sociale, l’ANCV développe différents dispositifs avec divers partenaires. Depuis plusieurs années la FCSF a un partenariat avec l’ANCV dans le cadre des APV (Aides aux Projets Vacances). Celui-ci permet aux centres sociaux de solliciter des chèques ANCV pour aider des familles à partir en vacances. La fédération a animé 5 groupes de travail autour de cette thématique pour : - Présenter les différents dispositifs, - Echanger sur les projets, - Travailler les modes de préparation collective avec les familles. Les Centres Sociaux de Seine et Marne participent en force à ce projet comme le montrent les chiffres ci-dessous :
  13. 13. Rapport d’activité 2015 13 - Tous en vacances en Seine et Marne : Cetteopérationaétélancéeparledépartement suite à un premier travail de diagnostic en 2011. A la suite de ce dernier, des expérimentations autourdedépartsenSeineetMarneavaientété lancées. Pour la deuxième année consécutive, Seine et Marne Tourisme a relancé cette opération afin de permettre aux familles qui ne partent pas de partir une semaine près de chez elles avec un programme d’activités très complet. Cette année, 11 centres sociaux ont participé à cette opération, ce qui a permis à 19 familles de partir en vacances. Les retours ont été très positifs et ont permis à ces familles de se projeter pour un départ un peu plus loin. A ce titre, il a reçu les félicitations des administrateurs de la CAF77. Champs sur Marne / 2 centres sociaux A l’occasion du renouvellement des deux projets,lesdeuxréférentsfamillesenformation ont approfondi le diagnostic de territoire sur les deux structures. Les orientations pour Georges Brassens sont : - Renforcer et développer les liens au sein des familles, - Renforcer la prise d’initiative des habitants, - Favoriser les rencontres intergénérationnelles et interculturelles, - Communiquer sur le centre social et ses Brie Comte Robert Les axes pour les trois prochaines années : - Promouvoir le centre social, - Offrir une écoute attentive et structurer des réponses collectives, - Susciter la rencontre et l’échange, - Valoriser la citoyenneté, - Valoriser la fonction parentale et poursuivre le travail de partenariat initié et animé par le centre social. Il est à signaler au crédit du directeur, une commission délocalisée de présentation du projet tout à fait particulière. En effet, celle- ci s’est déroulée en marchant dans les locaux du centre social avec une animation dans chaque pièce du centre. C. ACCOMPAGNEMENTDESCENTRESSOCIAUX Chaque année, une partie de notre réseau renouvelle ses projets sociaux. Ce renouvellement constant permet de se questionner sur son territoire, et les demandes d’accompagnement formulées à la fédération sont très diverses. Pour cette année 2015, la fédération a suivi dans ce processus 13 centres de son réseau. Voici en quelques lignes les orientations de chaque centre : Témoignage centre social Nangis sur les départs en vacances : « Le centre social Nangis Lude propose un accompagnement aux vacances depuis 2011, enpartenariataveclaCAFetquelquespartenaires locaux. Le projet vacances est très important pour nous car il nous permet de toucher des familles isolées qui n’auraient pas poussé notre porte sans ce projet. Au cours de ce projet qui alterne temps de travail individuels et collectifs, elles tissent de nouveaux liens, s’intéressent aux possibilités du territoire, elles prennent confiance en elles, se surpassent ; certains reprennent un rythme de vie et de travail... Ce projet permet également d’aborder des notions de gestion de budget, de parentalité, de projet. Au cours du processus d’accompagnement et après ce dernier, les familless’investissentdansdenombreusesactions ducentresocialentantquebénévoles.»
  14. 14. Fédération des Centres Sociaux et Socioculturels de Seine-et-Marne valeurs, - Rompre l’isolement contre l’exclusion et la discrimination. Les orientations pour Victor Jara sont : - Une maison plus proche des habitants qui veille à la rencontre d’une grande diversité de personnes avec une préoccupation particulière pour la famille, la jeunesse et le lien entre les générations, -Unemaisonquiinciteetfacilitelaparticipation des habitants sur des initiatives sociales, culturelles et artistiques, - Une maison qui valorise et encourage l’engagement citoyen et les actions d’entraide et de solidarité. Dammarie les Lys Après 28 ans d’expériences, les orientations du nouvel agrément sont : - Renforcer l’image du CSE autour du concept centre social, - Développer le pouvoir d’agir des habitants, - Renforcer la citoyenneté, - Développer les liens inter et intra familiaux. Dammartin en Goële Il est à signaler le changement de gestionnaire au 1er janvier 2015, le centre étant repris par la municipalité de Dammartin. Le délégué est venu en appui à ce nouveau gestionnaire qui a adhéré en 2015. Les orientations sont : - Améliorer les conditions d’accueil du public, - Ajuster les activités au service du projet social, - Favoriser la participation des habitants, - Développer la synergie des acteurs locaux. Le Mée sur Seine Déplacés dans des locaux transitoires durant quelque temps, l’équipe et les habitants ont pu enfin redécouvrir leur centre rénové à neuf. Après 33 ans d’expériences, les orientations du nouvel agrément sont : - Soutenir et accompagner les parents dans leurs missions d’éducation, - Favoriser l’égalité des chances et l’accès aux droits en direction en particulier des publics fragiles, - Lutter contre l’isolement et renforcer les liens sociaux, - Développer la mixité et la rencontre des publics. Melun - Centre Lavoisier Les orientations sont : - Accès aux droits et à la santé, - Mieux vivre ensemble, - Participation des habitants. Montereau Comme pour le Centre du Mée sur Seine, les locaux de la Maison des Familles ont été refaits à neuf. Après une année de travaux, les habitants et l’équipe ont réinvesti les lieux à la rentrée de septembre. La commission délocalisée s’est déroulée dans un local décentralisé. Les orientations du projet sont : - Développement de la démocratie locale, - Prévention de l’isolement des seniors, - Développement de l’accueil, - Promouvoir l’insertion sociale et la culture dans une dynamique citoyenne, - Accompagner la fonction parentale. Noisiel Importante structure du territoire, la Maison pour Tous-MJC a renouvelé son agrément pour les trois prochaines années. Il est à noter l’arrivée d’un nouveau directeur durant l’élaboration du projet, dont les orientations sont : -Développerunaxeculturelcommevalorisation et expression des habitants, - Participer à l’animation des quartiers et
  15. 15. Rapport d’activité 2015 15 soutenir les initiatives associatives, - Accompagner les familles dans leur fonction parentale, - Favoriser et structurer l’accueil informel. Val d’Europe Agglomération Seul centre social dont le gestionnaire est une communauté d’agglomérations, le centre a renouvelé son projet lors de plusieurs séances de travail organisées conjointement avec le délégué. Les orientations du projet sont : - Rompre l’isolement sur le Val d’Europe, - Favoriser et développer l’implication des habitants, - Développer les synergies partenariales, - Renforcer l’accueil, - Développer l’accompagnement à la scolarité. Villeparisis Après une année de rétroplanning, avec des commissions restreintes pour l’accompagnement du projet, les orientations du projet sont : - Être un pôle ressources, - Lutter contre l’exclusion et l’isolement tout en rapprochant les générations, - Favoriser l’intégration des jeunes, - Rendre les habitants acteurs de leur quartier et de leur ville, - Développer et fédérer le partenariat autour des projets de territoire. Communauté de communes des Monts de la Goële Cette intercommunalité a choisi pour les trois prochaines années les orientations suivantes : - Renforcer la démarche participative des habitants dans la vie et les projets locaux, - Prendre en compte les situations d’isolement, de précarité économique et sociale Thorigny Sur Marne Jeune centre social, dont le gestionnaire a proposé pour son troisième projet les axes d’orientation suivants : - Accueil/participation des habitants, - Vivre ensemble et vie locale, - Prévention/solidarité, - Soutien à la parentalité, - Accès aux loisirs pour tous, - Actions de proximité/Solidarité D. DYNAMIQUEBENEVOLES 2015 a été une année de questionnement autour des rencontres de bénévoles. Après une première rencontre en janvier 2015 au centre social de Pontault Combault, il a semblé évident tant pour les participants que pour la fédération que ces rencontres devaient évoluer. En juin 2015, une deuxième rencontre a continué la réflexion dans les locaux de la fédération.
  16. 16. Fédération des Centres Sociaux et Socioculturels de Seine-et-Marne A. LESACTIONSJEUNESSE Les actions jeunesse sont au cœur de notre projet fédéral. Cette année encore ces dispositifs ont marqué l’activité de notre fédération. 1. Le dispositif Junior Association Le dispositif Junior Association permet à des mineurs d’obtenir un cadre pour la réalisation de leurs projets, avec des démarches simplifiées. Se monter en Junior Association, c’est également avoir la possibilité d’ouvrir un compte bancaire, et de bénéficier d’une assurance à un tarif symbolique. En 2015, l’UDMJC a assuré le secrétariat du CDJA (Comité Départemental des Juniors Associations) jusqu’en septembre. Puis la Fédération a pris le relais suite à la fermeture de la Focel fin août. Pour assurer les missions liées au dispositif, la fédération a accueilli à partir de début avril un volontaire en Service civique pour communiquer autour du dispositif auprès des jeunes. Zoom sur la rencontre départementale : Tous les deux ans, le CDJA organise une rencontre départementale pour les Juniors Associations.Cetteannée,lacommunedeTorcy a accueilli la rencontre avec les différents types d’accompagnateurs possibles (Informateur Jeunesse, MJC et Centre social). Le 18 Avril 2015 à la Ferme du Couvent, 108 participants se sont retrouvés pour échanger et s’informer sur leurs pratiques. Cette rencontre a été co-construite et animée par les jeunes en Junior Association. Elle a été ponctuée par les ouvertures officielles (Mme Bullot, Vice- Présidente au département, les élus associatifs - MJC et centre social et l’élu de la commune en charge de la jeunesse), des scènes ouvertes, un speed dating et des ateliers (danses, recherche de financement, web radio…) Cette rencontre a aussi permis à des jeunes de se renseigner sur le dispositif, et suite à cet évènement 3 Juniors Associations se sont créées. La prochaine rencontre aura lieu en 2017. III. UNE EXPERTISE COLLECTIVE RECONNUE Junior Associa!on en 2015 32 Juniors Associations 124 Jeunes : 48 filles et 76 garçons 1 Page FACEBOOK avec 500 j’aime 1 Goûter Partage 7 Prés-Jurys 1 Journée d’information pour les accompagnateurs 2 CDJA
  17. 17. Rapport d’activité 2015 17 2. Service civique 5 ans que le Service civique existe ! 5 ans déjà que la fédération permet aux centres sociaux de notre réseau d’accueillir des jeunes en Service civique. Il faut dire que la question de l’engagement des jeunes tient une place importante au sein de notre fédération. A travers le Service civique, la fédération souhaite permettre à notre réseau d’accueillir des jeunes pour effectuer des missions d’intérêt général, le tout dans une relation gagnante avec le jeune. A cette occasion, la FCS77 souhaitait avoir un retour sur l’impact du Service civique sur les jeunes qui sont passés dans les centres sociaux. Pour cela elle a fait appel à un groupe d’étudiants dans le cadre d’un projet tutoré pour qu’il questionne les anciens volontaires. Cette enquête se terminera dans le courant du 1er semestre 2016. 2015 a été chargée en actualités pour nos volontaires qui ont eu l’occasion de se retrouver lors de plusieurs occasions : 15 jeunes se sont retrouvés à la fédération pour une journée de rencontre autour de leur projet d’avenir et de la présentation du dispositif “départ 18 - 25 ans”, 5 jeunes ont participé à la Panthéisation de Germaine Tillion en mai : Sans compter les formations civiques et citoyennes et les formations PSC1. En fin d’année, forte d’un bilan très positif partagé avec notre partenaire institutionnel, la fédération a renouvelé son agrément collectif pour 2 ans avec une sensible augmentation du nombre de volontaires pouvant être accueillis dans notre réseau. 42 Volontaires répartis dans 18 Centres Sociaux 3 Formations Civiques et Citoyennes 2 Formations PSC1 2 Rencontres Tuteurs - Volontaires 1 Formation Tuteurs 3. Réseau jeunes Pourla2ème année,leréseaudescentressociaux seine et marnais, avec l’aide de sa fédération, a participé au Réseau jeunes. Cette dynamique nationale permet aux jeunes des centres sociaux de se rencontrer et d’échanger sur une thématique. Cette rencontre est co-organisée avec des jeunes et des animateurs du réseau des centres sociaux. Cette année la rencontre portait sur le mieux vivre ensemble au-delà de nos différences. Notre réseau était représenté pour la préparation par l’espace Chaillot de Sens. Service Civique en 2015
  18. 18. Fédération des Centres Sociaux et Socioculturels de Seine-et-Marne Au total 15 jeunes de 3 centres sociaux ont participé du 20 au 24 octobre 2015 à la 5ème rencontre du Réseau jeunes à Obernai. Avec l’aide de la CAF77 et de la DDCS77, le groupe seine et marnais a pu se rendre à ce temps fort national. En échange, les jeunes se sont retrouvés en décembre pour réaliser une exposition photo de la rencontre (disponible à la fédération). Témoignage de Mathieu, animateur à l’Espace Chaillot de Sens : “ Au fur et à mesure de leur participation au sein des différentes rencontres, les jeunes du centre social ont beaucoup mûri. En effet, le fait de pouvoir échanger avec d’autres jeunes issus de toute la France leur a permis de se rendre compte de ce qui se faisait dans d’autres territoires. En ce qui concerne les impacts sur notre centre, le constat est plus qu’encourageant. Aujourd’hui nos jeunes sont de plus en plus présents au sein de notre structure. Une présence plutôt active car ils viennent de se créer en Junior Association et ont également organisé un « mini Réseau jeunes » en accueillant les jeunes de Douai sur une semaine à Sens. Ils ont ainsi pu se rendre compte de la charge de travail que représentait l’organisation d’une telle rencontre. Une initiative qui vient faire suite à la participation aux différents réseaux jeunes et aux échanges avec leurs pairs. Les jeunes sont désormais dans une posture «acteur» de leurs propres actions. Ils ont évolué également dans la méthodologie de projets. En effet, ils sont accompagnés par les animateurs du centre social dans l’écriture de leurs projets, et sont ainsi amenés à réfléchir différemment. Le réseau est aussi un moyen de faire se rencontrer les professionnels. En ce qui me concerne, le réseau m’a permis d’acquérir des techniques, des compétences, que ce soit dans l’animation de groupe, ou bien dans la méthodologie de projet. Ce qui est vraiment enrichissant reste la rencontre avec des animateurs venus de toute la France avec chacun ses spécificités, son public, ses méthodes… Pour conclure, je dirais que le Réseau jeunes est vraiment le moyen de faire évoluer les jeunes dans leur démarche de citoyen.” 4. Envie d’Agir Depuis 2014, la FCS77 est l’un des trois relais départementaux du dispositif Envie d’Agir, proposé par la DDCS permettant aux jeunes d’obtenir une bourse pour la réalisation de leurs projets. L’année 2015 a été riche en termes de productions, de réflexions et de partage de savoirs avec les différents partenaires. En effet, trois réunions ont été organisées pour retravailler le dossier de candidature et mettre au point une charte, échanger sur l’organisation des jurys et la formation des référents locaux. La DDCS, le Conseil départemental, Familles rurales, Foyers ruraux, le PIJ de Torcy et Pince Oreilles se sont tous prononcés positivement sur la dynamique de travail obtenue. L’embauche d’un apprenti en contrat d’apprentissage pour une durée d’un an a permis un investissement sur ce dispositif. Sa collaboration a été précieuse et a permis d’avancer efficacement et intelligemment. Un jury Envie d’Agir a été organisé, au sein de la Fédérationdescentressociauxetsocioculturels de Seine et Marne, en octobre 2015. Quatre dossiers ont été déposés et sont passés devant le jury, dont deux ont été subventionnés.
  19. 19. Rapport d’activité 2015 19 B. LEVIEILLISSEMENT Différentes actions se sont déroulées durant l’année 2015 sur notre approche du dossier vieillissement. En voici quelques-unes : Réunion de travail à la FCSF avec notre chargé de mission national, Point sur l’avancée du chantier national CS, DSL et Vieillissement, et les suites en Ile de France, Participation aux comités de pilotage régionaux des 17 juin et 16 décembre, Participation aux groupes de travail avec la CNAV IDF les 21 juillet, 17 et 23 septembre, Participation du délégué au colloque national qui s’est déroulé en novembre à Paris. 2015 a connu une montée en charge dans les différents aspects du dossier seniors au sein de notre fédération. De nombreux centres commencent à prendre en compte ce public. L’assistante fédérale va se former pour venir en appui au délégué sur le suivi de ce dossier. La fédération souhaite être vigilante quant à son accompagnement afin de permettre des actions structurées et pertinentes sur les différents territoires. Plusieurs actions ont également été mises en place en dehors des dossiers déposés, montrant le développement de ce public sur les différents territoires. Le partenariat prend de l’ampleur avec la CNAV IDF. Dans le cadre de la dynamique commission seniors, qui s’est réunie à trois reprises en 2015, nous avons eu la participation de 16 centres intéressés pour ce public. Notre deuxième année de dialogue de gestion avec la CNAV IDF a permis à 7 centres sociaux d’obtenir pour l’année 2015 un montant total de 90 984 euros pour des actions auprès de leurs adhérents seniors. C. LARURALITE La Fédération des Centres Sociaux et Socioculturels de Seine et Marne et la Fédération des Familles Rurales de Seine- et-Marne, en partenariat avec la Caisse d’Allocations Familiales de Seine-et-Marne, ont organisé conjointement le jeudi 12 février 2015 enaprès-midila2ème Rencontredépartementale « Construire ensemble une nouvelle ruralité » dans la commune de Fontenailles dont la thématique était : « Les dynamiques de déplacement en milieu rural » Les 60 participants ont réfléchi et échangé autour des questions que posent les distances à parcourir pour les habitants du milieu rural et se sont demandé quelles dynamiques se créent autour des relations domicile/travail et domicile/services. Pour nourrir la réflexion de tous, l’après-midi a été marqué par l’intervention de Madame Béatrice Mariolle, architecte, urbaniste, enseignante à l’école d’architecture de Paris Belleville, chercheuse à l’IPRAUS UMR AUSSER et membre du Conseil scientifique de l’Atelier International du Grand Paris. La conférence portait sur la question :
  20. 20. Fédération des Centres Sociaux et Socioculturels de Seine-et-Marne « Comment concilier l’itinérance des acteurs locaux et la mobilité des habitants pour le développement de l’animation dans le milieu rural ? » Pour cette 2ème Rencontre départementale, la Fédération des Familles Rurales de Seine-et- Marne, la Fédération des Centres Sociaux et Socioculturels de Seine-et-Marne ainsi que la Caisse d’Allocations Familiales de Seine- et-Marne ont mené en amont un travail partenarialpourorganisercetterencontre,mais également pour créer la pochette contenant les fiches actions innovantes du milieu rural distribuées aux participants. Toutes les fiches actions ont été recueillies en dehors du réseau seine et marnais dont elles sont désormais une ressource supplémentaire pour les structures. A la suite des premiers comités, pour l’organisation de la troisième édition, nous avons mis cette démarche entre parenthèses afin d’établir un contact plus approfondi avec les acteurs du territoire. En parallèle, nous avions initié une démarche de trois rencontres “Jeudis de la ruralité”. Deux rencontres ont eu lieu : le 12 mars à la salle communale de Vimpelles en présence de 9 personnes, et le 21 mai à Bray sur Seine en présence de 22 personnes dont beaucoup d’adolescents. Lebilannousaamenésàsuspendrelatroisième rencontre car notre investissement ne trouvait pas de piste de relais au niveau local. D. LAPOLITIQUEDELAVILLE La politique de la Ville a évolué ces derniers mois en définissant de nouveaux territoires. Aujourd’hui 17 territoires sont définis dans le cadre de la nouvelle géographie prioritaire ; parmi eux 15 Centres sociaux sont impactés et situés directement dans le quartier prioritaire. En mai 2014, le sous-préfet ville est venu à la fédération pour mieux connaître le travail fédéral. Depuis, plusieurs séances de travail ont été menées, notamment avec les délégués du préfet. Enoctobre2014,notrefédérationaréponduàla bourseexpérimentaleautourdelaparticipation citoyenne des habitants à la demande du sous- préfet ville. Notre candidature n’a pas été retenue. Notre fédération et les centres sociaux du département sont des acteurs repérés sur la question de la participation des habitants, tant pour leurs méthodes d’animation que pour leur travail avec les habitants les plus éloignés des questions citoyennes. Suite à plusieurs rencontres avec le sous-préfet
  21. 21. Rapport d’activité 2015 21 et ses délégués, nous avons convenu de mettre en place un cycle de 3 ateliers de formation à destination des membres des conseils citoyens, sur les thèmes suivants : les conseils citoyens : fonctions et missions, la méthodologie de projets, les techniques d’animation. C’est dans un esprit de co-construction que les ateliers ont été construits avec les délégués du préfet, les chefs de projets politiques de la Ville, et les directeurs de centres sociaux. Chaque atelier a eu 2 séances de préparation et a donné lieu à une fiche animation. Afin d’être au plus près des habitants membres des conseils citoyens et de favoriser leur mise en réseau, chaque atelier a été animé sur les arrondissements des préfectures. Enfin, un kit méthodologique a été réalisé pour que chaque participant puisse aller plus loin s’il le souhaite. Ce kit a été réalisé par un stagiaire en DEJEPS que nous avons accueilli durant la dernière partie de l’année. Poli que de la ville en 2015 12 ateliers de formation animés 6 groupes de travail 184 habitants formés cumulés 15 communes concernées C. OBSERVATOIRE-SENACS SENACS : Système d’Échanges National et d’Analyse des Centres Sociaux. Créé dans le Rhône par la CAF et la Fédération régionale; cet observatoire est depuis 2012 mis en oeuvre sur l’ensemble du territoire. Depuis 2013, le réseau des centres sociaux y participe. Cet observatoire permet de : Donner à voir ce que sont les centres sociaux, Améliorer la lisibilité du travail et des actions des centres sociaux en lien avec leurs publics, Favoriser la reconnaissance des centres sociauxdanslanégociationaveclespartenaires. En 2015, les 42 centres sociaux du département ont répondu au questionnaire comportant plus de 100 questions. Pour permettre à chacun de saisir sereinement, la fédération a reconduit les ateliers SENACS avec la CAF77. Cela a permis aux directeurs qui avaient des questions de compréhension sur le questionnaire d’obtenir leur réponse en direct. Une commission Ile de France est composée, pour chaque département, d’un représentant de la CAF et de la fédération. L’analyse et la réalisation de la plaquette IDF ont été réalisées lors de 4 commissions. La 3ème plaquette francilienne est sortie en octobre 2015, elle met en avant : Ce qu’est un centre social, Quelques repères clés, La spécificité de l’Ile de France : territoire et mode de gestion, Des projets à plusieurs dimensions, Les modalités de mise en oeuvre : des bénévoles moteurs du projet, Les moyens et les ressources. Quant au département, notre fédération et la CAF77 ont réalisé un quatre pages départemental pour donner plus de lisibilité à la plaquette régionale. Celui-ci a été réalisé à
  22. 22. Fédération des Centres Sociaux et Socioculturels de Seine-et-Marne partir d’une journée d’analyse collective qui a eu lieu en mai 2015 dans les nouveaux locaux delaCAF77enprésenced’administrateursetde professionnels de chaque structure. Le groupe a décidé de ce qu’il souhaiterait présenter dans ce document. Les résultats de l’observatoire 2015
  23. 23. Rapport d’activité 2015 23 A. REGIONAL Réunie en assemblée générale extraordinaire le 5 février 2015, la Coordination des Fédérations des Centres Sociaux d’Ile de France (CFCS IDF) a décidé de modifier ses statuts et de devenir l’Union Francilienne des Fédérations des Centres Sociaux et socioculturels (UFFCS) qui reprend intégralement l’actif de la Coordination des Fédérations de Centres Sociaux d’Ile-de- France. Il a été fondé entre toutes les Fédérations Départementales des Centres Sociaux et socioculturels d’Ile-de-France adhérentes à la FédérationdesCentresSociauxetsocioculturels de France (FCSF), une association régie par la Loi du 1er juillet 1901 et le Décret du 16 août 1901, ayant pour titre : UNION FRANCILIENNE DES FEDERATIONS DES CENTRES SOCIAUX ET SOCIOCULTURELS dont le sigle est UFFCS. Conformément aux valeurs et principes de la Charte nationale votée à l’assemblée générale de la Fédération des centres sociaux et socioculturels de France en juin 2000, les buts de l’Union Francilienne des Fédérations des Centres Sociaux et socioculturels sont : Être un interlocuteur reconnu à l’échelle des institutions régionales ; Assurer la coordination d’actions sur des dossiers à dimension régionale ; Assurer une veille sur les évolutions des politiques publiques régionales ; Animer le réseau régional en contribuant à la qualification des acteurs et à la mutualisation ; Contribuer au débat sur les enjeux de société pour être force de propositions et d’actions ; Créer une dynamique autour des expertises fédérales ; Développerlacommunication,outild’échange et de valorisation du réseau, en interne et en externe. L’union est un lieu de réflexion collective, d’échanges de production, de formation, d’information et de représentation de ses membres. Elle joue également un rôle de préconisation au regard de l’évolution du contexte régional et des dispositifs. L’Union exerce son action dans la région Ile-de- France. Toute l’année, des groupes de travail se sont réunis pour travailler sur le projet associatif de cette nouvelle union. IV. UNE IMPLICATION DANS LE RESEAU REGIONAL ET NATIONAL B. NATIONAL Sur le plan politique, notre chargée de projets a achevé son mandat au conseil d’administration lors de l’assemblée générale de Charleville-Mézières. Le président de la fédération entame sa deuxième année en tant que secrétaire du bureau national. Sur le plan technique, le délégué participe aux réunions de délégués, et sa mission dans le cadre du comité technique national est l’instruction des dossiers de fonds mutualisés présentés par les fédérations départementales. La chargée de projets continue également sa mission dans le cadre du dossier vacances familles.
  24. 24. Fédération des Centres Sociaux et Socioculturels de Seine-et-Marne Nous espérons que la lecture de ce rapport vous a permis de prendre connaissance de l’activité riche et variée de notre tête de réseau. Nous remercions l’ensemble de nos adhérents pour leur collaboration, leur implication et leur expertise. Nous tenons aussi à remercier tous nos financeurs et en particulier la CAF77, le Conseil départemental 77 et la DDCS77 qui nous font confiance dans tous les dossiers présentés au profit de nos adhérents. Au regard des deux événements dramatiques que nous avons subis en 2015, notre détermination est d’autant plus grande de contribuer au vivre ensemble au regard de nos valeurs de dignité, de démocratie et de solidarité. L’équipe fédérale
  25. 25. Rapport d’activité 2015 25 ZOOM SUR L’ANNEE 2015, EN IMAGES
  26. 26. Rapport d’activité 2015 3 2015, année de changement de notre conseil d’administration lors de notre assemblée générale en mars, 2015, comme les autres années, ponctuée par de nombreux moments d’échanges, de formations, de rencontres et d’événements tant dans nos locaux fédéraux que dans les Centres Sociaux de notre réseau, 2015, deuxième année de mise en oeuvre de notre projet fédéral 2014-2018. Les projets avancent à différents rythmes et nous permettent de structurer notre travail fédéral durant l’année, 2015, troisième séminaire des administrateurs de notre conseil seine et marnais dans l’Yonne, 2015, délégation importante à l’assemblée générale de la FCSF à Charleville-Mézières, 2015, notre temps fort du réseau avec le 10ème forum des centres sociaux à Melun, 2015, notre participation à la rencontre nationale à Strasbourg (67) du réseau jeunes de la FCSF, 2015, dans le cadre du dispositif DLA (Dispositif Local d’Accompagnement), mise à plat complète du fonctionnement de la fédération avec l’appui d’un consultant et plusieurs réunions de travail avec le bureau fédéral et l’équipe fédérale, 2015, deuxième année de notre contrat d’objectifs avec la CAF77 et fin de notre convention avec le Conseil départemental, 2015, année de partenariat plus intense avec la DDCS du 77, 2015, fermeture de l’espace de vie sociale “Culture et Solidarité” de Lognes, adhérent depuis 2014 . Au 31 décembre 2015, le réseau se constitue de 44 adhérents (40 centres sociaux et 4 Espaces de Vie Sociale). INTRODUCTION
  27. 27. Rapport d’activité 2015 3 2015, année de changement de notre conseil d’administration lors de notre assemblée générale en mars, 2015, comme les autres années, ponctuée par de nombreux moments d’échanges, de formations, de rencontres et d’événements tant dans nos locaux fédéraux que dans les Centres Sociaux de notre réseau, 2015, deuxième année de mise en oeuvre de notre projet fédéral 2014-2018. Les projets avancent à différents rythmes et nous permettent de structurer notre travail fédéral durant l’année, 2015, troisième séminaire des administrateurs de notre conseil seine et marnais dans l’Yonne, 2015, délégation importante à l’assemblée générale de la FCSF à Charleville-Mézières, 2015, notre temps fort du réseau avec le 10ème forum des centres sociaux à Melun, 2015, notre participation à la rencontre nationale à Strasbourg (67) du réseau jeunes de la FCSF, 2015, dans le cadre du dispositif DLA (Dispositif Local d’Accompagnement), mise à plat complète du fonctionnement de la fédération avec l’appui d’un consultant et plusieurs réunions de travail avec le bureau fédéral et l’équipe fédérale, 2015, deuxième année de notre contrat d’objectifs avec la CAF77 et fin de notre convention avec le Conseil départemental, 2015, année de partenariat plus intense avec la DDCS du 77, 2015, fermeture de l’espace de vie sociale “Culture et Solidarité” de Lognes, adhérent depuis 2014 . Au 31 décembre 2015, le réseau se constitue de 44 adhérents (40 centres sociaux et 4 Espaces de Vie Sociale). INTRODUCTION
  28. 28. Fédération des Centres Sociaux et Socioculturels de Seine-et-Marne

×