L’ACTIVITÉ ÉCONOMIQUE
 Conceptos:
 sector primario
 sector secundario
 sector terciario definición, actividades que
comprenden y ejemplos
(p...
Tema 5. La actividad económica:
 La actividad económica: definición y estudio. Los sectores
económicos. Los agentes econó...
 Tema 6. Una economía globalizada.
 La globalización: definición, factores, efectos.
 Las instituciones de la economía ...
LA VUELTA AL
MUNDO DE UN
FORRO POLAR
ROJO
WOLFGANG
KORN
SIRUELA, 2010
 Nous avons tous des besoins:
 la nourriture
 les vêtements
 le logement
 les soins médicaux
 le transport
 les loi...
- La production, en économie, consiste à
créer des biens et services.
- La distribution permet au consommateur
d’accéder à...
 Depuis plusieurs siècles s’est développé la
science économique qui a pour fonction
 d’étudier les mécanismes de l’écono...
Minería
 Les activités économiques sont très
variées mais on peut les regrouper en
trois grands secteurs d’activité:
 Le secteur...
 Le secteur primaire est celui qui s’occupe de la
production d’aliments et de matières premières
provenant de la nature:
...
 Le secteur secondaire englobe les activités
économiques qui transforment les matières
premières tirées de la nature en p...
 Le secteur tertiaire regroupe une grande variété d’activités:
 lesquelles à la différence des autres secteurs, ne
produ...
Produits de la nature
Produits semi-finis
Biens de
consommation
Biens de
production
Extraction
Transformation
Consommation...
Charbon, fer, caoutchouc (caucho) etc.
Houille (hulla), fer, etc.
Industrie
automobile
Sidérurgie
Ind. Pneu
(neumáticos
Ma...
 Inflation: augmentation ample et soutenue du niveau général des prix,
mesurée par un index du coût de différents biens e...
3. Qui intervient dans l’activité
économique ?
 Les foyers (= les familles ou ménage)
 Les entreprises
 et l’État.
 Les foyers peuvent être formés par une ou
plusieurs personnes.
 Ils jouent un rôle économique double:
 D’un côté, ils ...
 Les entreprises se consacrent
 à la production des biens et services
 dans le but d’obtenir un bénéfice économique.
 ...
 Selon la propriété, les entreprises peuvent être:
 publiques lorsqu’elles appartiennent à l’État
 ou privées quand les...
 PME : Petite et moyenne entreprise PMI : Petite et moyenne
industrie
 SA : Société anonyme. Société commerciale faite p...
 L’État remplit les fonctions économiques fondamentales :
- Il élabore les normes qui régulent la vie économique du pays....
 Pour produire les biens et les services
nous avons besoin:
 des ressources naturelles
 de capitaux
 d’un ensemble de ...
 Le processus de production utilise de nombreuses ressources qu’offre
la nature :
 la terre
 l’eau
 l’air
 les plante...
 Toutes les ressources qui ne sont pas naturelles et qui s’emploient pour
produire des biens et des services constituent ...
 La technologie est l’ensemble des procédés utilisés pour produire
des biens et des services
 Selon la technologie emplo...
 Aujourd’hui, les avancées technologiques permettent d’augmenter la
productivité des entreprises et d’épargner les coûts ...
 Les connaissances du personnel constituent un facteur de
croissance économique de premier ordre.
 Si un pays veut dével...
 Le travail est l’activité humaine, autant physique
qu’intellectuelle, nécessaire pour produire des biens et des
services...
• Ventajas
• Puedes trabajar desde casa sin
necesidad de desplazarte.
• Evitas los atascos.
• Ahorro de gasolina.
• Ahorro...
 On considère comme population économiquement active:
 toutes les personnes de 16 ans et plus qui constitue une main
d’œ...
 Un travail peut:
 être rémunéré
 ou pas, comme dans le cas:
 des membres de la famille qui se consacrent aux travaux ...
 Le patron et le salarié négocient les
conditions concrètes de travail selon le
règlement légal.
 Ces conditions se form...
 Les intérêts de l’un et de l’autre diffèrent.
 Par exemple, les patrons veulent qu’il soit facile et pas
cher de licenc...
 https://www.youtube.com/watch?v=iDWGN_
w6TsU
 Le chomage
http://lewebpedagogique.com/blog/le-
chomage-par-ecodico/
http...
L'Espagne termine 2013 sur une nouvelle hausse du chômage (paro). 23-01-2014 LE FIGARO
Le taux de chômage dépasse (excede)...
L'Espagne termine 2013 sur une nouvelle hausse du chômage (paro). 23-01-2014 LE FIGARO
(continuation)
Un taux parmi les pl...
 https://www.youtube.com/watch?v=lGwhEjL
_HuQ 6 min 8 secondes
 Dette publique = emprunts réalisés par l’Etat auprès des...
Les Espagnols veulent comprendre la crise
LE MONDE | 24.07.2013 Par Sandrine Morel
Jamais les éditeurs espagnols n'avaient...
ESPAGNE : L’ÉCONOMIE SE RELÈVE...(se eleva) AU PRIX D’UN TRAUMATISME
SOCIAL FRANÇOIS MUSSEAU (20 MINUTES) 15 SEPTEMBRE 201...
Continuation: ESPAGNE : L’ÉCONOMIE SE RELÈVE…AU PRIX D’UN
TRAUMATISME SOCIAL
Le ministre de l’Economie, Luis de Guindos, l...
« Prudence, la reprise espagnole est relative » Le Monde.fr | 23.10.2014 Sandrine
Morel
Selon les chiffres de l’enquête de...
Continuation « Prudence, la reprise espagnole est relative » Le Monde.fr |
Quels sont les réformes ou les facteurs qui exp...
Continuation: « Prudence, la reprise espagnole est relative »
Sommet franco-espagnol à l’Elysée: croissance et énergie au ...
 L’activité économique s’organise de manière
différente selon les époques et les régions.
 C´est:
 la façon de produire...
 Dans le système traditionnel: les familles
produisent tout ce dont elles ont besoin
pour vivre.
 Ils cultivent la terre...
 Le système de planification central ou communiste
ne reconnaît pas la propriété privée des moyens de
production.
 L’Éta...
 On le connaît aussi sous le nom de
système de libre échange.
 Il est prédominant dans le monde
 et se caractérise par:...
 Cependant, il existe un certain nombre de limites à ces
caractéristiques:
 notamment quand une seule entreprise a la po...
 la loi de l’offre et de la demande
est celle qui régit le marché
capitaliste.
 Selon celle-ci, la production d’un
produ...
 Explication sur Le circuit économique
 https://www.youtube.com/watch?v=06DnEsZ
Jt9M
 La loi de l´offre et de la demand...
 Introduction à l´argent
http://www.brainpop.fr/histoiregeoandsociete/econ
omie/argent/
 La croissance économique
http:/...
 Ver y resumir “Film d´animation : marché du
travail” (youtube)
Le Marché Du Travail et Le Chômage
https://www.youtube.co...
 Population en emploi selon le secteur
d'activité
1. Définir un secteur d’activité.
2. Donnez la particularité de chaque ...
 Identifica la situación laboral de las siguientes personas según su actividad
económica:
1.- Un jornalero que no trabaja...
La mondialisation
http://lewebpedagogique.com/blog/la-
mondialisation-par-ecodico/
https://www.youtube.com/watch?v=WzFWOrp
GOak&index=28&lis...
 Le terme « mondialisation » désigne l’expansion et
l’harmonisation des liens d’interdépendance entre
les nations, les ac...
 Désigne le processus menant à une interdépendance et
intégration des économies mondiales chaque fois plus
grande On parl...
 On distingue 5 grands points :
1. - l’augmentation exponentielle des flux
financiers internationaux largement
supérieur ...
 On distingue 5 grands points :
2- la forte expansion du commerce
international. (doc 2 p 100)
3- les mouvements internat...
 On distingue 5 grands points:
4- les grandes entreprises multinationales ont été
parmi les principaux acteurs de la
mond...
 On distingue 5 grands points:
5- Une nouvelle organisation mondiale de la
production.
 Les entreprises effectuent chaqu...
 la mondialisation est plus profonde que les
transformations économiques.
 Il s’agit d’un processus d’intégration
 Écon...
 Depuis la fin de la dernière guerre mondiale
(1945) le monde connaît la tendance à
l’augmentation
 du commerce internat...
 a/ La globalisation n’a été possible que grâce aux
changements opérés par la société de
l’information.
 Les nouvelles t...
 c/ la mondialisation a été possible grâce mise en
marche de politiques de libéralisation par les
gouvernements.
d’une p...
 La richesse mondiale a augmenté au cours des
dernières décennies.
 Certains pays ont débuté une forte croissance
économ...
 Mais les bénéfices ne sont pas également répartis:
La mondialisation se fait au profit des pays développés et en
dévelo...
 Pays développés
 Un pays dont le développement industriel et
économique est suffisant. (_____________)
 Pays en voie d...
 Tiers-monde
 Ensemble de pays qui commencent à se développer.
 Pays industrialisés
 Un pays exploité selon les méthod...
 Il existe des institutions et des organisations
internationales dont les actions conditionnent
le fonctionnement de l’éc...
 La Banque Mondiale et le FMI font partie de
l’Organisation des Nations Unies (ONU).
 Presque tous les pays du monde son...
 Le FMI:
 conseille les gouvernements sur des questions financières
 et peut fournir des prêts aux pays membres.
 Mais...
 Beaucoup d’États appartiennent aussi à l’OMC.
 Son but est:
 d’établir les règles du commerce international
 et résou...
 Le G-20, ou Groupe de 20 pays ou régions du monde, est un
groupe de consultation et de coopération.
 Ils se réunissent ...
 Tous les pays n’ont pas le même poids économique
(doc. 8 p 105).
 Un ensemble de pays contrôle:
 la plus grande partie...
PIB 2004
(MdUS$)
PIB 2010
(MdUS$)
PIB/HAB. 2004
($)
PIB/HAB. 2010
($)
ALLEMAGNE 2403 2859 29.115 34.901
FRANCE 1757 2164 2...
 Les puissances traditionnelles(depuis plusieurs années). Ce sont:
 les Etats-Unis
 le Japon
 et les pays de l’U.E.
 ...
 Espérance de vie: Durée de vie moyenne pour une population.
 Mortalité infantile: Le nombre de décès d’enfants rapporté...
 Le PIB
 https://www.youtube.com/watch?v=BgW9apl4m
a8
https://www.youtube.com/watch?v=RO
pFSrUMs-A
 PIB = produit inté...
 https://www.youtube.com/watch?v=R0b9WGi
7vPk (avec des soustitres en français, mais attention, parfois ils ne
sont pas b...
 Qu´est ce que c´est le PIB?
 C´est la richesse matériel produit dans l´interieur d´un pays
 Il est exprimé comme le po...
 PIB = produit intérieur brut = ensemble de la valeur des biens et
des services produits en 1 an par toutes les entrepris...
 Qu´est ce que c´est le IDH?
 L´Indice Développement humain
 et il est mésuré par trois parametres:
 la santé (mesurée...
 Qu´est ce que c´est un pays développé? Et un pays du Tiers Monde
(aussi appelés économies en développement)? Et les écon...
 https://www.youtube.com/watch?v=Hl8h9wp
AHpk
 Les États-Unis
 Le Japon
 L’Union Européenne
 La valeur de la production des États-Unis est supérieure à celle de n’importe quel
autre pays Sa production suppose un p...
 La population profite des revenus par habitants les plus élevés
la consommation est donc très élevée.
 Cette consommati...
 Malgré la récession dans laquelle est plongé le Japon depuis les années
1990, il continue d’être une puissance économiqu...
 L’économie japonaise présente certains points forts:
 l’industrie est très variée. Elle est surtout remarquable du poin...
 Il y a eu trois étapes (doc 9 p 106):
La première CEE était une UNION DOUANIÈRE
A partir de 1985, la CEE est devenu un...
 Trois étapes:
1. UNION DOUANIÈRE
 Les pays membres ont supprimé les droits de douane afin que les produits puissent êt...
 Grâce à l’union économique:
 l’UE est une grande puissance économique
 et la première puissance commerciale du monde.
...
 La Chine
 L´Inde
 Le Brésil
 La Russie
 Son modèle économique possède les 5 caractéristiques suivantes :
 La Chine est devenue « l’usine du monde »:
 elle occ...
 A partir de 1979 elle a cessé d’avoir une économie planifiée pour adopter une
économie de marché (capitaliste), bien que...
 En à peine deux décennies, l’Inde est devenue une des économies émergentes les
plus puissantes.
 En terme de production...
 L’industrie est très diversifiée:
 L’industrie du software informatique est la plus importante et la plus rentable.
 L...
 Le pays enregistre une croissance économique moyenne de 4% annuel depuis 2004 et
devrait entrer parmi les 5 premiers ava...
 En outre, on a découvert de nouveaux gisements de pétrole qui
peuvent faire du Brésil un des premiers producteurs mondia...
 Pendant des années, la Russie a été, face aux Etats-Unis, une des deux super -
puissances mondiales.
 La chute du bloc ...
 L’Australie
 Les « dragons asiatiques » (Singapour, Corée
du Sud, Taïwan)
 La République Sud-africaine
 Les pays prod...
 L’Australie est un des pays développés les plus prospères.
 Son économie s’appuie sur le secteur de services
 mais ce ...
 La République Sud-africaine possède de loin le PIB le plus élevé d’Afrique.
 Mais alors qu’une minorité s’enrichit, la ...
En groupes de deux, trouvez 5 aspects positifs et cinq aspects
négatifs de la mondialisation. Faites un tableau comme celu...
 Economies liées
 « Brain Drain » (fuga de cerebros)
 Diminution des ressources
naturelles/augmentation de la pollution...
 Choix / accessibilité de produits
 Disponibilité d’information
 Exposé à diverses cultures
 Éducation
 Commerce / éc...
 Conceptos:
 sector primario
 sector secundario
 sector terciario definición, actividades que
comprenden y ejemplos
 ...
Nouvelles d´actualité
Nouvelles d´actualité sur
l´économie en France
 Le déficit public français
 http://www.lesechos.fr/economie-france/budge...
Nouvelles d´actualité sur
l´économie en Espagne
 Sommet franco-espagnol à l’Elysée: croissance et énergie au menu
 http:...
 http://www.francetvinfo.fr/economie/entre
prises/
L´activité économique et la mondialisation
L´activité économique et la mondialisation
L´activité économique et la mondialisation
L´activité économique et la mondialisation
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

L´activité économique et la mondialisation

1 389 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 389
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
512
Actions
Partages
0
Téléchargements
15
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

L´activité économique et la mondialisation

  1. 1. L’ACTIVITÉ ÉCONOMIQUE
  2. 2.  Conceptos:  sector primario  sector secundario  sector terciario definición, actividades que comprenden y ejemplos (p.86; page 1)  ley de la oferta y la demanda(p.94; page 7  Identificar las características del sistema capitalista (p. 94,95;page 7.  Conocidos el PIB (p. 105)y el IDH de una serie de países, asociarlos al grupo al que pertenecen: desarrollados, emergentes y menos desarrollados (p.104,105,106)
  3. 3. Tema 5. La actividad económica:  La actividad económica: definición y estudio. Los sectores económicos. Los agentes económicos: las familias, las empresas y el Estado.  Los factores productivos: el trabajo, los recursos naturales, el capital, la tecnología, el conocimiento y el «saber hacer».  Principales problemas relacionados con el trabajo: el desempleo, la economía sumergida, la discriminación de la mujer y el trabajo infantil.  Los sistemas económicos: de subsistencia, comunista y capitalista.  La ley de la oferta y la demanda: cómo funciona y problemas que presenta.  Interpretación de mapas y gráficos con contenido económico; mapas de coropletas.  Trabajo en equipo sobre los problemas laborales en la Comunidad Autónoma.  Análisis de noticias de prensa.
  4. 4.  Tema 6. Una economía globalizada.  La globalización: definición, factores, efectos.  Las instituciones de la economía mundial: FMI, BM, OMC, G- 20.  Potencias económicas tradicionales: Estados Unidos, Japón y la UE.  Potencias emergentes: China, India, Brasil y Rusia.  Otros centros económicos importantes, sobre todo a escala regional: República Sudafricana, Australia, «dragones asiáticos» y países petrolíferos del golfo Pérsico.  Interpretación de mapas y gráficos con contenido económico y mapas de flujos. Análisis de países. Participación en el debate.
  5. 5. LA VUELTA AL MUNDO DE UN FORRO POLAR ROJO WOLFGANG KORN SIRUELA, 2010
  6. 6.  Nous avons tous des besoins:  la nourriture  les vêtements  le logement  les soins médicaux  le transport  les loisirs, etc.  L’activité économique est le processus par lequel nous obtenons les produits et les services qui couvrent ces nécessités.
  7. 7. - La production, en économie, consiste à créer des biens et services. - La distribution permet au consommateur d’accéder à ces produits. - La consommation désigne l’acquisition par la population des produits.
  8. 8.  Depuis plusieurs siècles s’est développé la science économique qui a pour fonction  d’étudier les mécanismes de l’économie  et de résoudre les problèmes que l’économie rencontre:  quels biens et services produire  avec quels moyens  comment distribuer les produits  quelle partie des bénéfices donner à l’investissement…
  9. 9. Minería
  10. 10.  Les activités économiques sont très variées mais on peut les regrouper en trois grands secteurs d’activité:  Le secteur primaire  Le secteur secondaire  Le secteur tertiaire
  11. 11.  Le secteur primaire est celui qui s’occupe de la production d’aliments et de matières premières provenant de la nature:  l’agriculture  l’élevage  la pêche  et l’exploitation forestière.
  12. 12.  Le secteur secondaire englobe les activités économiques qui transforment les matières premières tirées de la nature en produits finis:  l’industrie  la construction  les mines et l’exploitation des sources d’énergie (eau, pétrole, gaz…)
  13. 13.  Le secteur tertiaire regroupe une grande variété d’activités:  lesquelles à la différence des autres secteurs, ne produisent pas un bien matériel mais offrent un service à la société comme:  le commerce  les transports  la santé  ou bien l’éducation.  Ses services peuvent être  marchands (banques, assurances…)  ou non marchands (éducation nationale, santé publique…)  En règle générale, plus un pays est dit développé, plus le poids du secteur tertiaire est important et donc moins l’est celui des deux autres secteurs. •Comenta le gráfico de la pág 86 (doc 2)
  14. 14. Produits de la nature Produits semi-finis Biens de consommation Biens de production Extraction Transformation Consommation Secteur primaire Secteur secondaire Secteur tertiaire
  15. 15. Charbon, fer, caoutchouc (caucho) etc. Houille (hulla), fer, etc. Industrie automobile Sidérurgie Ind. Pneu (neumáticos Machines Extraction Transformation Consommation Secteur primaire Secteur secondaire Secteur tertiaire voitures
  16. 16.  Inflation: augmentation ample et soutenue du niveau général des prix, mesurée par un index du coût de différents biens et services.  Indice des prix: indicateur économique permettant de mesurer l’évolution des prix des biens et des services dans un pays. La comparaison des valeurs de cet indice dans le temps (mensuellement et/ou annuellement) permet de connaître la variation des prix, donc l’inflation.  Production: activité consistant à créer des biens et services.  Productivité: Rapport de la production de biens ou de services à la quantité de facteurs de production (le capital et le travail) utilisés pour produire ces biens ou services.  Produit intérieur brut [PIB]:évaluation monétaire de la somme des valeurs ajoutées créées en une année par toutes les entreprises nationales et étrangères, implantées sur le territoire d’un pays.
  17. 17. 3. Qui intervient dans l’activité économique ?  Les foyers (= les familles ou ménage)  Les entreprises  et l’État.
  18. 18.  Les foyers peuvent être formés par une ou plusieurs personnes.  Ils jouent un rôle économique double:  D’un côté, ils participent à la production en apportant aux entreprises et à l’État leur travail et leur capital.  D’un autre côté, ils consomment les biens et services produits et cette consommation stimule l’activité économique.
  19. 19.  Les entreprises se consacrent  à la production des biens et services  dans le but d’obtenir un bénéfice économique.  Pour développer leur activité, elles ont besoin du travail de la population, en échange duquel:  elles payent un salaire  et achètent des biens et des services à d’autres entreprises (les machines par exemple)  Il y a différents types d’entreprises:  Selon la propriété  Selon leur taille
  20. 20.  Selon la propriété, les entreprises peuvent être:  publiques lorsqu’elles appartiennent à l’État  ou privées quand les possèdent des personnes ou des entités particulières.  Leur taille en fonction du nombre de travailleurs qu’elles emploient ou leur chiffre d’affaire.  Une micro entreprise: moins de 10 employés ou une chiffre d’affaire annuel inférieur à 2 millions d’euros.  Une petite entreprise: moins de 50 travailleurs ou un chiffre d’affaire entre 2 et 10 millions d’euros.  Une entreprise moyenne a jusqu’à 250 travailleurs ou un chiffre inférieur à 50 millions d’euros.  Et quand l’on dépasse ces chiffres on parle alors de grande entreprise.  Il y a des entreprises individuelles qui appartiennent à une seule personne et d’autres qui ont plusieurs propriétaires.  Dans ce cas, les propriétaires ont l’habitude de s’associer et de créer des sociétés.
  21. 21.  PME : Petite et moyenne entreprise PMI : Petite et moyenne industrie  SA : Société anonyme. Société commerciale faite pour les grandes entreprises où les associés, appelés actionnaires (accionistas) ne sont responsables des dettes sociales qu’à concurrence de leurs apports.  SNC : Société en nom collectif. Société de personnes peu onéreuse à créer, mais qui rend les associés directement responsables sur leur patrimoine privé des dettes éventuelles de l'entreprise.  SARL: Société à responsabilité limitée. Semblable à une SA mais avec un mode de gestion plus simple.  Une SARL est gérée par un gérant, qui est tenu de rendre des comptes au moins une fois par an à une assemblée générale des associés.  Par contre, une SA est gérée par un directeur général (ou directoire) qui rend des comptes au conseil d'administration (ou au conseil de surveillance), et les membres de ce dernier rendent à leur tour des comptes à l'assemblée générale des actionnaires. Define y señala las diferencias entre una SL y una SA (PÁG 88)
  22. 22.  L’État remplit les fonctions économiques fondamentales : - Il élabore les normes qui régulent la vie économique du pays. - Il incite l’activité du secteur privé au moyen de subventions et d’autres aides. - Il crée des entreprises dans des secteurs stratégiques (la défense, l’aéronautique…) et dans des secteurs en difficultés. - Il s’occupe des services publics (l’éducation, la santé, la poste…) et, pour cela, il acquiert de nombreux biens et services. - Il génère beaucoup d’emplois car il a besoin de travailleurs (les fonctionnaires) qui gèrent les services publics (professeurs, médecins, juges, policiers, etc).  Pour financer ces activités, l’État prélève des impôts (voir manuel Santillana, p.89). Realiza un esquema.
  23. 23.  Pour produire les biens et les services nous avons besoin:  des ressources naturelles  de capitaux  d’un ensemble de technologies et de connaissances  et, bien sûr, du travail de la population.  Ces éléments sont les facteurs productifs.
  24. 24.  Le processus de production utilise de nombreuses ressources qu’offre la nature :  la terre  l’eau  l’air  les plantes  les animaux  les minéraux  et ressources énergétiques.  Certaines sont renouvelables: ne peuvent s’épuiser ou peuvent se régénérer dans un temps relativement bref.  Cependant, d’autres ne le sont pas, elles sont non renouvelables.  Les entreprises doivent faire attention à gérer les ressources naturelles de façon adéquate afin qu’elles ne disparaissent pas.
  25. 25.  Toutes les ressources qui ne sont pas naturelles et qui s’emploient pour produire des biens et des services constituent le capital. Il y a trois types:  Physique: constitué par les éléments matériels comme les bâtiments, les machines, les outils, l’équipement informatique ou les véhicules.  Humain fait référence à la formation ou à la qualification des travailleurs et à leur expérience.  Généralement, plus les travailleurs sont qualifiés et expérimentés, meilleure est la productivité d’une entreprise.  La formation permanente des travailleurs est de plus en plus nécessaire.  Financier: l’argent dont on a besoin pour créer une entreprise et maintenir son activité.  Parfois les propriétaires de l’entreprise ont l’argent suffisant, mais très souvent ils doivent emprunter ou demander des subventions de la part de l’Etat pour la création de l’entreprise ou pour la poursuite de son activité.
  26. 26.  La technologie est l’ensemble des procédés utilisés pour produire des biens et des services  Selon la technologie employée, on distingue trois formes de production :  Manuelle: l’homme fournit la force et le maniement des outils.  Par exemple, un paysan qui laboure la terre avec une charrue.  Mécanisée: la machine fournit la force, mais c’est le travailleur qui manipule les outils.  Technicisée: les machines fournissent la force et contrôlent les outils alors que les travailleurs ne font que programmer les machines et superviser leur fonctionnement.
  27. 27.  Aujourd’hui, les avancées technologiques permettent d’augmenter la productivité des entreprises et d’épargner les coûts de main d’œuvre.  Mais toutes les entreprises ne profitent pas des avancées technologiques:  La technologie est souvent couteuse.  Seules les entreprises qui:  ont le plus de ressources économiques  réalisent beaucoup de profits  sont celles qui investissent dans les nouvelles technologies.  La technologie offre d’énormes possibilités mais pose de nombreux problèmes:  le chômage touche de nombreux travailleurs  D’autre part, le développement technologique ne profitent pas à tous les pays et notamment aux plus pauvres.
  28. 28.  Les connaissances du personnel constituent un facteur de croissance économique de premier ordre.  Si un pays veut développer une économie moderne et compétitive, elle a besoin d’un système éducatif et de centres de recherche de qualité.  Il faut former des gens compétents et créatifs.  Le « savoir faire » fait référence à l’ensemble des savoirs et des pratiques nécessaires pour réaliser une activité.  Ces connaissances peuvent s’acquérir de différentes manières:  par l’éducation  le travail quotidien  et l’environnement social.
  29. 29.  Le travail est l’activité humaine, autant physique qu’intellectuelle, nécessaire pour produire des biens et des services.  La productivité d’un travailleur se mesure en fonction de la quantité de biens et de services que le travailleur est capable de fournir en un jour.  Cette productivité dépend de beaucoup de facteurs:  principalement de sa formation  et de son expérience  des moyens dont il dispose pour travailler (le capital et la technologie disponibles)  et de la manière dont la production est organisée.
  30. 30. • Ventajas • Puedes trabajar desde casa sin necesidad de desplazarte. • Evitas los atascos. • Ahorro de gasolina. • Ahorro de tiempo y espacio. • Te puedes organizar a tu manera. • Evitas accidentes • Menos contaminación • Cuidar de los niños u otros familiares. • Más comodidad • Ahorro de dinero, en determinadas ocasiones • Disponibilidad en cada momento  Inconvenientes  Menos comunicación con los demás, seremos menos sociables.  Aburrido.  Cada persona tiene que correr normalmente con los gasto.  Imposibilidad de trabajar en equipo y enriquecimiento mutuo.  Menos posibilidad de hacer deporte  Menos control en la prevención de riesgos laborales
  31. 31.  On considère comme population économiquement active:  toutes les personnes de 16 ans et plus qui constitue une main d’œuvre pour la production de biens et de services, ou qui sont disposées à le faire.  La population économiquement inactive:  englobe toutes les personnes de 16 ans et plus non classés comme travaillant ni en recherche d’emploi (chômage).  Ce sont par exemple les étudiants et les retraités.  L’INE (en Espagne) met en place des enquêtes tous les trimestres pour analyser le marché du travail espagnol (doc 14 p. 93)  Copia el esquema general de la clasificación de la población según el trabajo
  32. 32.  Un travail peut:  être rémunéré  ou pas, comme dans le cas:  des membres de la famille qui se consacrent aux travaux dans le foyer  ou dans celui des grands-parents retraités qui s’occupent de leurs petits enfants.  Il y a différents types de travaux rémunérés :  salariés employés par une entreprise ou par l’Etat en échange d’un salaire.  D’autres travailleurs s’associent en coopératives.  Il y a aussi ceux qui travaillent à leur propre compte
  33. 33.  Le patron et le salarié négocient les conditions concrètes de travail selon le règlement légal.  Ces conditions se formulent dans un contrat de travail; on spécifie:  la période d’essai  la durée du contrat (à durée indéterminée – C.D.I- ou temporaire – C.D.D)  le poste et la catégorie  les vacances et le salaire. Dans chaque pays existent des lois qui régissent le travail. Par exemple en Espagne comme en France: •on ne peut pas employer des jeunes de moins de 16 ans • il est interdit de payer quelqu’un au- dessous du salaire minimum •et le temps de travail par semaine ne peut pas dépasser 40 heures en théorie.
  34. 34.  Les intérêts de l’un et de l’autre diffèrent.  Par exemple, les patrons veulent qu’il soit facile et pas cher de licencier un travailleur  alors que les travailleurs demandent  à ce que leurs contrats soient à durée indéterminée  et qu’il soit difficile et coûteux à l’employeur de les licencier.  Le chômage: Resume el apartado en la pág 93  Ver: »les chomage des mois de 25 ans en Europe »
  35. 35.  https://www.youtube.com/watch?v=iDWGN_ w6TsU  Le chomage http://lewebpedagogique.com/blog/le- chomage-par-ecodico/ http://www.touteleurope.eu/actualite/le- taux-de-chomage-des-jeunes.html L´ACTUALITÉ: LISSEZ L´ARTICLE DU FIGARO
  36. 36. L'Espagne termine 2013 sur une nouvelle hausse du chômage (paro). 23-01-2014 LE FIGARO Le taux de chômage dépasse (excede) 26% et devrait rester longtemps encore le principal point noir d'une économie qui a renoué avec la croissance. Le chômage en Espagne a terminé l'année 2013 sur une nouvelle hausse, à plus de 26%, et devrait rester longtemps encore le principal point noir d'une économie (…) avec une faible croissance. L'Espagne, quatrième économie de la zone euro, soumise depuis fin 2011 à une cure (cura) d'austérité (…) pour assainir (sanear) ses comptes publics, n'aura pas réussi à consolider la tendance à la baisse du chômage amorcée (iniciada) durant deux trimestres en 2013, alors qu'elle émerge de la récession avec une croissance trop timide pour permettre le retour à la création d'emploi. Le vice-président de la Commission européenne, Olli Rehn, a averti jeudi 23 janvier qu'il faudrait encore "plus de 10 ans à l'Espagne pour retrouver le taux de chômage qu'elle affichait avant l'explosion de la bulle immobilière (burbuja inmobiliaria)", en 2008. (…) "L'économie espagnole doit se remettre d'une décennie d'excès. La bulle a été énorme et la récupération sera longue et douloureuse". L'enquête de l'Institut national de la statistique (Ine), publiée jeudi, souligne que le nombre de sans- emploi a reculé de 69.000 personnes sur un an, soit une baisse annuelle "pour la première fois depuis le deuxième trimestre 2007". A la fin décembre, l'Espagne a enregistré 5.896.300 chômeurs (parados), soit 8.400 de moins que trois mois plus tôt: une tendance pouvant s'expliquer par une baisse de la population active (…), et par une baisse du nombre de personnes recherchant activement un emploi.
  37. 37. L'Espagne termine 2013 sur une nouvelle hausse du chômage (paro). 23-01-2014 LE FIGARO (continuation) Un taux parmi les plus élevés au sein des pays industrialisés Même si le gouvernement se félicite du "meilleur résultat sur une année depuis avant la crise", en pourcentage, le chômage affiche (…)une légère hausse, (…), un des plus élevés parmi les pays industrialisés. Pour José Ramon Pin, professeur à l'école de commerce IESE, le recul du nombre de chômeurs "donne de l'espoir". Mais il souligne néanmoins que "le salaire moyen a baissé"(el salario medio ha bajado), sous l'effet des réformes et des mesures d'austérité (austeridad), "ce qui a un impact sur la consommation et freine la reprise"(recuperación). La crise sociale reste donc profonde au moment où le pays, frappé doublement en 2008 par l'éclatement de la bulle immobilière et la crise financière internationale, vient de sortir timidement de deux années de récession. (…) Les jeunes restent parmi les plus touchés par le chômage, avec un taux de 55,06% chez les 16-24 ans, en hausse par rapport aux trois mois précédents. Le nombre de foyers (hogares) dont tous les membres actifs sont au chômage progresse lui aussi(…). Taux record en Andalousie : L'Andalousie, dans le sud du pays, violemment frappée par l'éclatement de la bulle immobilière après avoir basé son développement sur la construction liée au tourisme, affiche toujours un taux record de 36,32%. Le Pays Basque, riche région industrielle du nord, reste la plus épargnée (ahorradora), à 15,76%.(…)
  38. 38.  https://www.youtube.com/watch?v=lGwhEjL _HuQ 6 min 8 secondes  Dette publique = emprunts réalisés par l’Etat auprès des collectivités (régions, départements…) et des particuliers (personnes).  https://www.youtube.com/watch?v=3i9s66B PEvY (en inglés con subtítulos en francés, unos 30 min)
  39. 39. Les Espagnols veulent comprendre la crise LE MONDE | 24.07.2013 Par Sandrine Morel Jamais les éditeurs espagnols n'avaient vendu autant de livres d'économie. Après quatre ans de crise, la nécessité de comprendre le jargon (jerga) dans les médias, de savoir qui sont les responsables des 27 % de chômeurs et que faire de son argent a dopé les ventes dans un domaine auparavant réservé à une minorité de professionnels avertis et d'intellectuels curieux. (…) Invités récurrents des programmes de radio et de télévision, hyperactifs sur les réseaux sociaux, les économistes sont devenus des personnages médiatiques qui vendent. Et pour cause : les Espagnols ne parlent que de la crise. Un souci qui s'exprime dans les discussions de café, dans les jardins publics et les réunions entre amis.
  40. 40. ESPAGNE : L’ÉCONOMIE SE RELÈVE...(se eleva) AU PRIX D’UN TRAUMATISME SOCIAL FRANÇOIS MUSSEAU (20 MINUTES) 15 SEPTEMBRE 2014 En dépit des signes de reprise (recuperación) encourageants (alentadores, esperanzadores) après sa sévère cure d’austérité, le pays reste miné (minado) par la dette (deuda) tandis que pauvreté et inégalités progressent. L’année 2012 fut celle des «ajustements» (…) ; 2013, celle des réformes; 2014, enfin, celle de la reprise économique. C’est un Mariano Rajoy euphorique qui, le mois dernier, résumait sa trajectoire comme chef du gouvernement (…) Sortie de deux récessions, l’Espagne, qui traîne le boulet(arrastra el agravante) d’un chômage colossal (un quart des actifs) et de dépenses publiques liées au sauvetage partiel de ses banques (un crédit de 80 milliards d’euros accordé en juin 2012), serait-elle sur le chemin d’une lente et difficile reconquête ? «Fragile». Les indicateurs lui seraient, depuis le début de l’année, plutôt favorables. Grâce notamment à la baisse radicale du coût de la main-d’œuvre, une meilleure productivité lui a permis de réaliser de beaux résultats à l’exportation. La consommation des ménages (familles), longtemps en chute libre, a ainsi timidement redécollé (progresado)(…) Et la confiance des investisseurs étrangers semble être revenue. Résultat : le pays se finance de nouveau à des taux avantageux. La prime de risque (prima de riesgo) se situe aujourd’hui sous les 150 points, loin, très loin, du plafond qu’elle avait touché au pic de la crise, (…)à plus de 700 points… «On s’est de nouveau inscrit dans un cercle vertueux (círculo vicioso) (…)
  41. 41. Continuation: ESPAGNE : L’ÉCONOMIE SE RELÈVE…AU PRIX D’UN TRAUMATISME SOCIAL Le ministre de l’Economie, Luis de Guindos, l’a reconnu samedi : «L’UE doit faire un exercice d’autocritique et commencer un virage, sans quoi nous allons dans le mur, et nous, les Espagnols, risquons de plonger vers une troisième récession.» En clair, la phase de politique d’austérité à tous crins, pilotée par Berlin, doit de toute urgence s’accompagner d’une politique de relance «pour croître et créer des emplois».(…) Autre gros sujet d’inquiétude: la baisse des salaires - depuis la libéralisation du marché du travail en 2012 - et donc la perte du pouvoir d’achat. «La dévaluation salariale a été trop loin, et de nombreuses conventions collectives ont été détruites»,proteste Ignacio Toxo, secrétaire général des Commissions ouvrières, la CCOO. Du côté de l’autre grande centrale, l’Union générale des travailleurs (UGT), on s’inquiète de cette tendance qui a laminé la consommation depuis le début de la crise, en 2008 (…) Pendant ce temps-là, les inégalités augmentent. D’après Caritas, un quart des familles avec un ou deux enfants sont en situation de pauvreté. L’Espagne est désormais le deuxième pays de l’UE (derrière la Grèce) avec le plus fort taux de pauvreté infantile.
  42. 42. « Prudence, la reprise espagnole est relative » Le Monde.fr | 23.10.2014 Sandrine Morel Selon les chiffres de l’enquête de population active (EPA), publiée ce matin par l’Institut national de statistiques, l’Espagne a recensé 195 200 chômeurs de moins au troisième trimestre 2014 et 151 000 emplois ont été créés. En un an, le taux de chômage est ainsi descendu de deux points, de 25,6 à 23,6 % des actifs (5,4 millions de personnes). Les chiffres du chômage reculent rapidement. L’Espagne note une accélération de la création d’emplois. Le PIB devrait afficher une croissance d’1,3 % en 2014. L’Espagne peut-elle être un modèle de la sortie de la crise ? (…) Il faut rester prudent. La reprise espagnole est relative.(…). Il est possible que le taux de croissance du pays soit parmi les plus élevés de la zone euro l’an prochain, mais cela ne veut pas dire que l’Espagne va mieux que ses voisins car sa récession a été plus longue, avec une double contraction économique.
  43. 43. Continuation « Prudence, la reprise espagnole est relative » Le Monde.fr | Quels sont les réformes ou les facteurs qui expliquent la croissance du PIB et de l’emploi ? La récupération de la compétitivité est due à la modération salariale, consécutive aux brutales réductions d’emplois vécues par l’Espagne. (…)Les réformes espagnoles n’ont contribué qu’en partie à la reprise. La réforme du marché travail a certes facilité la baisse des salaires grâce à la possibilité donnée aux entreprises d’abandonner les conventions collectives (convenios colectivos), à la baisse des coûts de licenciement (despidos) et à la flexibilité, mais ce qui a été plus important encore c’est la peur du chômage. Les Espagnols ont surtout accepté de baisser leur salaire (sueldos) parce qu’ils voyaient autour d’eux croître les licenciements de manière brutale et qu’ils préféraient cela à perdre leur emploi. L’EPA montre une baisse du nombre d’emplois à durée indéterminée (empleos a tiempo indefinido), au profit des emplois temporaires et à temps partiel. La reprise espagnole est-elle solide et de qualité ? Il vaut mieux des contrats précaires, à temps partiel, qui maintiennent les gens sur le marché du travail que le chômage. Durant les deux premières années de crise, les salaires ont continué d’augmenter, s’il y avait eu plus de flexibilité et s’ils avaient pu baisser, il y aurait certainement eu moins de destructions d’emplois.(…) Quant à la solidité de la reprise, il semble difficile que l’Espagne continue de croître de manière soutenue si l’Allemagne et la France entrent en récession. Tout dépendrait alors de la capacité des entreprises à trouver d’autres clients, car la croissance est tirée par les exportations.
  44. 44. Continuation: « Prudence, la reprise espagnole est relative » Sommet franco-espagnol à l’Elysée: croissance et énergie au menu 1 décembre 2014 François Hollande et Mariano Rajoy (…), ont rendez-vous (…) à l’Elysée pour un sommet franco-espagnol dominé par la relance de la croissance en Europe et la question, très sensible en Espagne, des interconnexions énergétiques.(…) L’économie espagnole se remet péniblement du cataclysme provoqué par l’éclatement de sa bulle immobilière avec un chômage en léger recul mais qui frappe toujours près d’un quart de sa population active tandis que la France bataille pour contenir ses déficits publics et un chômage qui ne cesse de croître. (…) «Nous nous retrouvons à chaque étape avec l’Espagne pour alerter sur le fait que la situation est sérieuse, que la croissance est trop basse, que l’inflation est exceptionnellement faible, que le chômage et les dettes sont trop élevés et qu’il faut donc agir»(…)
  45. 45.  L’activité économique s’organise de manière différente selon les époques et les régions.  C´est:  la façon de produire les biens et les services dans une société  et la manière dont on distribue les bénéfices entre ses habitants.  Types de systèmes économiques:  Le système de subsistance  Le système communiste  Le système capitaliste
  46. 46.  Dans le système traditionnel: les familles produisent tout ce dont elles ont besoin pour vivre.  Ils cultivent la terre pour obtenir de la nourriture  ils construisent leur propre logement avec les matériaux locaux (bois, pierre…)  ils fabriquent leurs vêtements etc.  Ce qu’il y a en trop est vendu ou échangé au marché local où l’on peut aussi acheter des produits artisanaux.  C’est le type de système que l’on rencontre dans les pays en développement.
  47. 47.  Le système de planification central ou communiste ne reconnaît pas la propriété privée des moyens de production.  L’État contrôle tous les aspects de l’économie:  il est propriétaire des entreprises  il décide de ce qu’il faut produire et en quelle quantité pour satisfaire aux besoins de la société qu’il considère opportunes.  Il fixe également les prix des produits et décide de comment seront repartis les bénéfices.  L'économie y est centralisée:  Elle est caractérisée par une planification organisée et impérative qui détermine le niveau de production des biens et services. Ce système était très répandu dans tout LE BLOC SOVIÉTIQUE après la seconde guerre mondiale jusqu’à sa chute en 1991. Cependant, il continue à fonctionner à CUBA, en CORÉE DU NORD ou en CHINE même malgré l’ouverture de ce dernier aux investissements étrangers et au secteur privé.
  48. 48.  On le connaît aussi sous le nom de système de libre échange.  Il est prédominant dans le monde  et se caractérise par:  la propriété privée des moyens de production (bâtiments, machines, véhicules…)  la recherche du profit  la concurrence libre permettant à chaque individu ou entreprise de créer son activité selon les normes établies.  la loi de l’offre et de la demande
  49. 49.  Cependant, il existe un certain nombre de limites à ces caractéristiques:  notamment quand une seule entreprise a la position de monopole:  quand il n’y a plus de concurrence.  lui permet de fixer les prix et les quantités d’un produit selon sa volonté.  Par exemple, le monopole de l’entreprise du milliardaire Bill Gates, Microsoft, qui détient presque tout le marché de l’informatique.  De la même manière, l’oligopole:  quand un petit nombre d’entreprises ont entre leurs mains la production d’un produit.  peuvent se mettre d’accord sur la production et les prix et donc empêchent le fonctionnement de la loi de l’offre et de la demande.  par exemple l’oligopole des opérateurs téléphoniques, très peu nombreux sur le marché. Les États doivent corriger les imperfections du système capitaliste: • empêcher la formation de monopoles • protéger les travailleurs et les consommateurs • et développer l’économie de façon harmonieuse.
  50. 50.  la loi de l’offre et de la demande est celle qui régit le marché capitaliste.  Selon celle-ci, la production d’un produit et son prix varient quand il est rare ou abondant.  Copia el funcionamiento de la ley de la oferta y la demanda (pág 94) Offre: quantité de biens ou de services proposés sur le marché à un prix donné Demande: quantité (d'un bien ou d'un service disponibles sur le marché) que les consommateurs sont disposés à acheter à un prix donné
  51. 51.  Explication sur Le circuit économique  https://www.youtube.com/watch?v=06DnEsZ Jt9M  La loi de l´offre et de la demande  https://www.youtube.com/watch?v=wvOPgj3 mJbU
  52. 52.  Introduction à l´argent http://www.brainpop.fr/histoiregeoandsociete/econ omie/argent/  La croissance économique http://lewebpedagogique.com/blog/la-croissance- economique-par-ecodico/ https://www.youtube.com/watch?v=yqTmBF-ryfg  Capitalisme versus communisme: http://www.brainpop.fr/histoiregeoandsociete/econom ie/communisme/
  53. 53.  Ver y resumir “Film d´animation : marché du travail” (youtube) Le Marché Du Travail et Le Chômage https://www.youtube.com/watch?v=X_elnRZKJ 3Y Le stress au travail https://www.youtube.com/watch?v=34b6Pqch nXg
  54. 54.  Population en emploi selon le secteur d'activité 1. Définir un secteur d’activité. 2. Donnez la particularité de chaque secteur d’activité. 3. Classez les actifs dans le bon secteur d’activité (faites une croix).
  55. 55.  Identifica la situación laboral de las siguientes personas según su actividad económica: 1.- Un jornalero que no trabaja porque ha terminado la recolección de la aceituna. 2.- Una ama de casa. 3.- Un empleado que trabaja cuatro horas diarias en una guardería. 4.- Un trabajador de la Genrals Motors que despiden porque suprimen puestos en la cadena. 5.- Un estudiante de 14 años en 2º de la ESO. 6.- Un pastor propietario del ganado. 7.- Un estudiante universitario que busca trabajo de fin de semana. 8.- Un jubilado. 9.- Un empleado de banca. 10.- Una peluquera propietaria de su negocio.
  56. 56. La mondialisation
  57. 57. http://lewebpedagogique.com/blog/la- mondialisation-par-ecodico/ https://www.youtube.com/watch?v=WzFWOrp GOak&index=28&list=PLE2F05645C84E07AC https://www.youtube.com/watch?v=- Su6FDAJAuw (11 min 20 seg) https://www.youtube.com/watch?v=Hi11mtNu qcU La mondalisation en trois minutes https://www.youtube.com/watch?v=3uP2zYwM M48 Mondialisation : le tour du monde d'un jeans
  58. 58.  Le terme « mondialisation » désigne l’expansion et l’harmonisation des liens d’interdépendance entre les nations, les activités humaines et les systèmes politique du monde.  Ce terme est souvent utilisé pour désigner la mondialisation économique et les changements commencés par la diffusion mondiales des informations sur l’Internet.
  59. 59.  Désigne le processus menant à une interdépendance et intégration des économies mondiales chaque fois plus grande On parle de globalisation économique.  On distingue 5 grands points : - l’augmentation exponentielle des flux financiers internationaux - la forte expansion du commerce international - la concentration des entreprises. - les grandes entreprises multinationales. - Une nouvelle organisation mondiale de la production.
  60. 60.  On distingue 5 grands points : 1. - l’augmentation exponentielle des flux financiers internationaux largement supérieur à ceux des biens et services.  Les investissements directs de capitaux à l‘extérieur a par conséquent augmenté.  Les bourses sont les véritables centres de la globalisation. (doc 1 p 100)
  61. 61.  On distingue 5 grands points : 2- la forte expansion du commerce international. (doc 2 p 100) 3- les mouvements internationaux de capital ont favorisé la concentration des entreprises, dans le but d’être plus compétitives.
  62. 62.  On distingue 5 grands points: 4- les grandes entreprises multinationales ont été parmi les principaux acteurs de la mondialisation (doc 3 p. 101). Ils ont une influence très importante sur:  les gouvernements  les institutions économiques internationales.
  63. 63.  On distingue 5 grands points: 5- Une nouvelle organisation mondiale de la production.  Les entreprises effectuent chaque phase de la production dans la zone du monde qu’elles considèrent la plus adéquate.  On appelle délocalisation ce processus de division de la production entre différents territoires.
  64. 64.  la mondialisation est plus profonde que les transformations économiques.  Il s’agit d’un processus d’intégration  Économique  socioculturel  et politique qui implique une ouverture toujours plus grande de chaque pays au reste du monde.
  65. 65.  Depuis la fin de la dernière guerre mondiale (1945) le monde connaît la tendance à l’augmentation  du commerce international  et du poids des multinationales dans l’économie.  Mais une série de phénomènes se sont produits au cours des dernières décennies et ont intensifié le processus de mondialisation.
  66. 66.  a/ La globalisation n’a été possible que grâce aux changements opérés par la société de l’information.  Les nouvelles technologies de l’information et de la communication (informatique, internet, télécommunications, etc.) on permit:  organiser la production à l’échelle mondiale  et déplacer les capitaux d’un bout à l’autre de la planète en quelques secondes.  b/ l’amélioration et la baisse de coût des transport
  67. 67.  c/ la mondialisation a été possible grâce mise en marche de politiques de libéralisation par les gouvernements. d’une part, ils ont libéralisé les marchés financiers, ce qui a facilité l’entrée et la sortie de capitaux. D’autre part, ils les sont arrivés à des accords pour la disparition des taxes douanières à l’importation de marchandises et services  d/ la chute du bloc communiste (Sauf quelques exceptions: Cuba, Corée du Nord) tous les pays forment aujourd‘hui un unique marché mondial.
  68. 68.  La richesse mondiale a augmenté au cours des dernières décennies.  Certains pays ont débuté une forte croissance économique et développement, faisant ainsi sortir des centaines de millions de famille de la pauvreté.  Les cas les plus significatifs sont la Chine et l’Inde.  On note aussi de sensibles avancées sociales en matière sanitaire et éducative .
  69. 69.  Mais les bénéfices ne sont pas également répartis: La mondialisation se fait au profit des pays développés et en développement, alors que les pays les plus pauvres restent à la marge.  Les inégalités ont aussi augmenté à l’intérieur de chaque pays.  La globalisation est en général plus bénéfique aux villes et a détérioré la situation des régions rurales. La baisse de la capacité des Etats à intervenir et contrôler leur économie. A titre d’exemple: pendant les quatre dernières décennies, le revenu des 20 pays les plus riches a augmenté de 300%, alors que celui des 20 pays les plus pauvres a seulement augmenté de 26%.
  70. 70.  Pays développés  Un pays dont le développement industriel et économique est suffisant. (_____________)  Pays en voie de développement  Pays qui commencent à se développer. ( _____)  Pays sous-développé  Un pays dont le développement industriel et économique est insuffisant. (__________)
  71. 71.  Tiers-monde  Ensemble de pays qui commencent à se développer.  Pays industrialisés  Un pays exploité selon les méthodes industrielles  Disparité  Un défaut d’harmonie entre des choses, ou pays, qu’on compare. Ex: Il y a un disparité entre le Canada et l’Haïti.
  72. 72.  Il existe des institutions et des organisations internationales dont les actions conditionnent le fonctionnement de l’économie mondiale.  On peut citer les principales :  La Banque Mondiale (BM)  le Fond Monétaire International (FMI)  l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC)  et le G-20 (doc.6, p. 103).
  73. 73.  La Banque Mondiale et le FMI font partie de l’Organisation des Nations Unies (ONU).  Presque tous les pays du monde sont donc membres de ces institutions.  La Banque Mondiale a pour principal objectif de réduire la pauvreté.  Pour cela, elle fournit des prêts et assiste les pays pour développer leur croissance économique.
  74. 74.  Le FMI:  conseille les gouvernements sur des questions financières  et peut fournir des prêts aux pays membres.  Mais tous les pays n’ont pas le même pouvoir pour les décisions que prennent ces institutions.  Les pays les plus riches:  ont une plus grande représentation et plus de votes  peuvent ainsi imposer leurs intérêts.
  75. 75.  Beaucoup d’États appartiennent aussi à l’OMC.  Son but est:  d’établir les règles du commerce international  et résoudre les désaccords commerciaux qui interviennent entre ses membres.
  76. 76.  Le G-20, ou Groupe de 20 pays ou régions du monde, est un groupe de consultation et de coopération.  Ils se réunissent au moins une fois par an pour:  débattre de la situation économique mondiale  et décider d’action conjointe en cas de crise.  Il est formé par:  les pays du G8 (Etats-Unis, Allemagne, Royaume-Uni, France, Japon, Italie, Canada, Russie)  onze Etats de diverses régions du monde (Arabie Saoudite, Argentine, Australie, Brésil, Chine, Inde, Mexique, Corée du Sud, République sud-africaine et Turquie)  et l’Union européenne (L’Espagne et les Pays-Bas participent aussi aux réunions.
  77. 77.  Tous les pays n’ont pas le même poids économique (doc. 8 p 105).  Un ensemble de pays contrôle:  la plus grande partie de la production économique et des échanges mondiaux  et leurs décisions ont par conséquent une grande influence sur l’économie de la planète.  C’est pourquoi on les considère comme des puissances économiques
  78. 78. PIB 2004 (MdUS$) PIB 2010 (MdUS$) PIB/HAB. 2004 ($) PIB/HAB. 2010 ($) ALLEMAGNE 2403 2859 29.115 34.901 FRANCE 1757 2164 29.410 34.392 BELGIQUE 301 389 29.096 36.117 LUXEMBOURG 26,5 39 59.143 78.682 ESPAGNE 838 1374 20.404 29.545 POLOGNE 209 711 5.487 18.673 BULGARIE 19 88 2.539 11.699 ÉTATS-UNIS 10948 14704 37.648 47.400 CHINE 1417 9668 1.100 7.210 INDE 600 3812 564 3.124 JAPON 4300 4321 33.713 33.910 BRÉSIL 492 2103 2.788 10.882 NICARAGUA 4 17,2 745 2665 MAROC 43 153 1.452 4.740 ZIMBABWE 0,1 200 RÉP DÉMOCRATIQUE DU CONGO 5 107 23 346 MdUS $= milliards (1000 millions) de dollars améri- cains
  79. 79.  Les puissances traditionnelles(depuis plusieurs années). Ce sont:  les Etats-Unis  le Japon  et les pays de l’U.E.  Les puissances émergentes; en pleine croissance (doc. 7):  de la Chine  de l’Inde  du Brésil  et de la Russie qui reçoivent le nom de BRIC (cf. initiales).  Les puissances régionales, représentent un important pourcentage de l’activité économique d’une région.
  80. 80.  Espérance de vie: Durée de vie moyenne pour une population.  Mortalité infantile: Le nombre de décès d’enfants rapporté dans une population pour un temps donné.  Produit National Brut (PNB) par personne: la valeur des biens et services en dollars divisé par la population du pays  Produit Intérieur Brut (PIB): valeur totale des biens et services produit sur un territoire pendant un an.  Revenu par habitant: c’est le PIB par habitant, résultat de la division du PIB d’un territoire par le nombre de ses habitants. Il permet de connaître la richesse moyenne d’une population
  81. 81.  Le PIB  https://www.youtube.com/watch?v=BgW9apl4m a8 https://www.youtube.com/watch?v=RO pFSrUMs-A  PIB = produit intérieur brut = ensemble de la valeur des biens et des services produits en 1 an par toutes les entreprises d’un pays
  82. 82.  https://www.youtube.com/watch?v=R0b9WGi 7vPk (avec des soustitres en français, mais attention, parfois ils ne sont pas bien écris)  Qu´est ce que c´est le PIB?  Qu´est ce que c´est le IDH?  Qu´est ce que c´est un pays développé? Et un pays du Tiers Monde (aussi appelés économies en développement)? Et les économies en transition?
  83. 83.  Qu´est ce que c´est le PIB?  C´est la richesse matériel produit dans l´interieur d´un pays  Il est exprimé comme le pouvoir d´achat, mais, actuellement, il n´est pas très clair pour calculer la richesse d´un pays, c´est pourquoi on utilise le Revenu National Brut (RNB)avec trois clasifications:  Les pays à revenu élevé  À Revenu moyen  Les économies à faible revenu
  84. 84.  PIB = produit intérieur brut = ensemble de la valeur des biens et des services produits en 1 an par toutes les entreprises d’un pays.  https://www.youtube.com/watch? v=ROpFSrUMs-A
  85. 85.  Qu´est ce que c´est le IDH?  L´Indice Développement humain  et il est mésuré par trois parametres:  la santé (mesurée par l´experance de vie à la naissance);  l´éducation (mesurée par le taux d´illettrisme)  et le niveau de vie (messuré par le PIB par habitant; attention au soutitre, n´est pas bien écrit)  C´est pourquoi on a:  Les pays à développement humain élevé  À développement moyen  À développement faible
  86. 86.  Qu´est ce que c´est un pays développé? Et un pays du Tiers Monde (aussi appelés économies en développement)? Et les économies en transition?  Le Tiers Monde fait réference aux pays qui souffrent de la faim, de l´analphabétisme et du sous-développement  Le monde développé: ce sont les pays qui ont de la richesse et du développement, avec des régimes démocratiques et une économie de marché  Les économies en transition sont les pays du bloc soviétique et yougoslaves  On utilise souvent aussi les termes du pays du nord ou du sud pour parler du développement, mais il n´y a pas de ligne bien marqué
  87. 87.  https://www.youtube.com/watch?v=Hl8h9wp AHpk
  88. 88.  Les États-Unis  Le Japon  L’Union Européenne
  89. 89.  La valeur de la production des États-Unis est supérieure à celle de n’importe quel autre pays Sa production suppose un peu plus de 23% du PIB mondial.  Cela est dû à certains FACTEURS :  Beaucoup des grandes entreprises Nord-américaines sont leaders dans le monde.  La société valorise de manière très positive l’esprit d’entreprise.  Les grands investissements dans la recherche situent les Etats-Unis à la tête des avancées scientifiques et technologiques, ce qui se répercute dans la productivité et la compétitivité des entreprises.  Un enseignement universitaire de qualité permet de disposer d’une main d’oeuvre très qualifiée.  Le pays possède une grande richesse de ressources naturelles et énergétiques.  L’économie est très flexible et capable de s’adapter rapidement aux changements.  Les États-Unis captent d’importants investissements étrangers.  Comme conséquence de son pouvoir économique, le dollar est la monnaie la plus importante du monde.
  90. 90.  La population profite des revenus par habitants les plus élevés la consommation est donc très élevée.  Cette consommation élevée impulse  la croissance de la production nationale  et celle des pays d’où proviennent une grande partie des produits consommés. Ainsi, ce qui se passe dans l’économie américaine est important pour tous.  Cependant l’économie étasunienne présente aussi de grandes faiblesses :  la consommation est très importante mais c’est au prix d’un fort endettement des familles.  Le pays importe aussi beaucoup plus qu’il n’exporte et présente donc une balance commerciale déficitaire.
  91. 91.  Malgré la récession dans laquelle est plongé le Japon depuis les années 1990, il continue d’être une puissance économique et financière.  Après les Etats-Unis et la Chine, c’est la troisième puissance par la valeur de sa production.  Le pouvoir économique du Japon s’est basé sur les piliers suivants:  sa grande capacité industrielle  ses exportations à l’échelle mondiale  le haut niveau de l’économie interne  les investissements publics constants  et la maîtrise sur les marchés financiers internationaux.
  92. 92.  L’économie japonaise présente certains points forts:  l’industrie est très variée. Elle est surtout remarquable du point de vue:  des nouvelles technologies (électronique, informatique…)  et des secteurs automobile et naval.  La robotique est un des secteurs où le Japon possède des avantages technologiques*  Il exporte des manufactures et ses produits ont une excellente qualité-prix.  Le japon est le second investisseur mondial Ses entreprises se trouvent sur tous les continents(Toyota, Fujitsu, Panasonic…).  Le Yen est une des monnaies les plus utilisées dans les échanges internationaux.  La distribution de la richesse est plus égalitaire que dans d’autres pays développés. Et le taux de chômage est aussi faible, autour de 5%.  Deux facteurs négatifs relatifs au développement économique sont:  le vieillissement croissant de la population qui implique des dépenses sociales élevées  ses faibles ressources naturelles et énergétiques: le rendent très dépendant de l’extérieur *Il a plus de robots industriels que tous les pays développés réunis. Les Etats- Unis importe du Japon 80 % de cette technologie.
  93. 93.  Il y a eu trois étapes (doc 9 p 106): La première CEE était une UNION DOUANIÈRE A partir de 1985, la CEE est devenu un MARCHÉ COMMUN En 1993 le traité de Maastricht est entré en vigueur et a instauré les bases de L’UNION ECONOMIQUE ET MONÉTAIRE. L’un des grands objectifs de l’UE est de créer un espace économique qui permettrait à l’Europe d’être compétitive sur le marché mondial (ce que les pays ne pouvaient pas faire individuellement).
  94. 94.  Trois étapes: 1. UNION DOUANIÈRE  Les pays membres ont supprimé les droits de douane afin que les produits puissent être vendus d’un pays à l’autre dans les mêmes conditions que les produits nationaux. 2. A partir de 1985, MARCHÉ COMMUN  Avantages grâce à l’élimination de ces barrières:  les entreprises européennes ont un marché plus important pour leurs produits formé par les consommateurs des pays communautaires  les entreprises font face à la concurrence des entreprises des autres pays stimulation car pour réussir, les entreprises doivent améliorer la qualité et le prix de leurs produits Ces améliorations rendent les entreprises européennes plus compétitives sur le marché mondiale. 3. En 1993 L’UNION ECONOMIQUE ET MONÉTAIRE.  Union économique: les membres de l’UE doivent maintenir des politiques économiques en accord les unes avec les autres.  l’union monétaire: l’adoption de l’euro comme monnaie européenne même si tous les pays ne l’ont pas adoptée. Les Etats membres ont négocié des centaines de directives pour éliminer les barrières qui existaient toujours contre la libre circulation des produits, des travailleurs, des services et des capitaux. Ce qui leur permet d’augmenter leur production et de baisser les prix de ventes
  95. 95.  Grâce à l’union économique:  l’UE est une grande puissance économique  et la première puissance commerciale du monde.  Cependant, tous les pays communautaires ne se trouvent pas dans la même situation…  l’Allemagne, le Royaume-Uni, la France (et l’Italie…) sont les économies les plus importantes.  Il y a de grande différences dans le PIB par habitant des différentes populations (doc 10 p 106 : très important à étudier car la carte offre en plus l’avantage d’être à l’échelle des régions…)  Mais l’union européenne n’est pas une puissance isolée des autres pays du monde. Depuis son origine des accords ont été signés pour encourager les échanges avec d’autres régions. PAR EXEMPLE:  Mais l’Europe a aussi de graves faiblesses: La Croissance économique, le PIB par habitant, la productivité des travailleurs et le développement technologique sont inférieurs aux valeurs des Etats-Unis et du Japon. Ses membres ont atteint un haut niveau d’intégration économique : par exemple, 70 % des échanges commerciaux des 27 pays de l’UE se font avec d’autres membres de l’organisation européenne. En 1975 est signée la Convention de Lomé avec plusieurs pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique:  théoriquement afin d’établir des rapports commerciaux avec ces pays pauvres  mais, malheureusement, et à cause du manque d’un vrai intérêt pour la lutte contre la pauvreté tout simplement pour chercher des avantages économiques pour les pays de l’UE. En 1994 l’Espace Economique Européen (EEE) entre en vigueur et est formé par les pays de l’Europe plus la Suisse, l’Islande, le Liechtenstein et la Norvège.
  96. 96.  La Chine  L´Inde  Le Brésil  La Russie
  97. 97.  Son modèle économique possède les 5 caractéristiques suivantes :  La Chine est devenue « l’usine du monde »:  elle occupe la première place des fabricants de produits  Masi la qualité de la production n’égale pas toujours les standards internationaux et beaucoup de produits sont des copies-pirates (contrefaçon)  Elle est devenue la première destination des grandes multinationales, attirées par:  une main d’œuvre nombreuse, docile et bon marché  ainsi que par un marché interne en croissance continue.  Elle augmente ses dépenses dans la recherche et le développement (= I+D) et fournit un effort similaire à celui de l’UE en terme de pourcentage du PIB. C’est pourquoi dans un futur proche la Chine augmentera sa capacité d’innovation.  En outre, elle mène une politique d’internationalisation de ses entreprises.  Par exemple, les entreprises chinoises acquièrent en ce moment des parts de multinationales étrangères, comme l’achat par Lenovo de la section informatique d’IBM.  La Chine investit aussi beaucoup en Afrique et en Amérique latine.  Ses réserves en devises sont les plus importantes de la planète. La chine est actuellement l’économie la plus dynamique et gagne de plus en plus de poids sur la scène mondiale (docs 11et 12 p.107). • de haute technologie: ordinateurs, téléphones portables, télévision, etc. • de textile: vêtements, chaussure • de meubles et de jouets.
  98. 98.  A partir de 1979 elle a cessé d’avoir une économie planifiée pour adopter une économie de marché (capitaliste), bien que sous un fort contrôle politique.  Vers 1997 La Chine commence à avoir une croissance économique de 8% par an.  Elle est aujourd’hui la deuxième puissance de production avec 9 milliards de dollars (les Etats-Unis en produisent 14).  Son PIB double tous les 7 ans, alors que celui des Etats-Unis ne double que tous les 20 ans et celui de l’UE tous les 24 ans.  Mais cette croissance économique montre de grands déséquilibres.  La Chine dépasse à peine les 7000 dollars de revenu par habitant, bien qu’elle occupe déjà le second rang mondial en ce qui concerne le nombre total de millionnaires.  Elle présente encore d’autres points faibles :  les conditions de travail sont très dures  et le développement économique est obtenu au prix:  d’une pollution intense  et de la destruction de l’environnement. Travail des enfants Journée de 12 heures Absence de la liberté d’association Plus de la moitié de la population ne bénéficie pas de la sécurité sociale
  99. 99.  En à peine deux décennies, l’Inde est devenue une des économies émergentes les plus puissantes.  En terme de production annuelle elle est aujourd’hui la quatrième puissance mondiale et la seconde en terme de rythme de croissance : on estime que sa croissance sera en moyenne de 8% jusqu’en 2020.  Son décollage économique a été favorisé par:  l’usage habituel de l’anglais dans les affaires  une forte demande interne (près de 400 millions d’habitants disposent d’un pouvoir d’achat)  les investissements et capitaux étrangers  les bas salaires  et la haute qualification technique d’une grande partie de la population active.  l’Inde a d’importantes ressources naturelles  C’est le premier producteur mondial de thé, de lait et de légumes  et le second de fruits, de ciment et de poissons d’eau douce.  Elle se trouve parmi les premiers producteurs de charbon, de fer et d’aluminium.
  100. 100.  L’industrie est très diversifiée:  L’industrie du software informatique est la plus importante et la plus rentable.  Le secteur des télécommunications s’est énormément développé : on estime à 6 millions le nombre de nouveaux utilisateurs de téléphone par mois.  Beaucoup de secteurs industriels (textile, automobile, pharmaceutique, pétrochimique) sont devenus extrêmement compétitifs.  Sa capacité d’innovation croît dans des secteurs de pointe comme la biotechnologie, la nanotechnologie, la génétique, les TIC et les énergies alternatives.  Son expansion internationale est aujourd’hui importante de nombreuses entreprises indiennes se localisent dans d’autres pays.  Mais l’Inde doit aussi faire face à de grands défis :  sortir des millions de gens de la pauvreté et de l’économie de subsistance  améliorer le système éducatif et les infrastructures  moderniser son système financier.
  101. 101.  Le pays enregistre une croissance économique moyenne de 4% annuel depuis 2004 et devrait entrer parmi les 5 premiers avant de 2015.  Son développement est favorisé par une combinaison stratégique de plusieurs facteurs:  une main d’œuvre bon marché  un marché intérieur en pleine croissance  et de très importantes ressources naturelles et énergétiques.  Ces dernières années, le Brésil a été le principal destinataire des investissements étrangers en Amérique latine.  Une autre de ses forces est l’autosuffisance énergétique grâce à l’énorme production d’énergie hydroélectrique et aux biocombustibles (éthanol).  Il occupe les premiers rangs mondiaux en tant que producteurs  agricoles (café, soja, tabac, bétail, etc.)  de ressources minières (fer, acier, or, étain, etc.)  et forestière (fibres, caoutchouc, huiles, bois, etc.) •Avec une production annuelle de 20millards de dollars, le Brésil est la première économie d’Amérique latine et la neuvième à l’échelle mondiale. •Le pays enregistre une croissance économique moyenne de 4% annuel depuis 2004 et devrait entrer parmi les 5 premiers avant de 2015.
  102. 102.  En outre, on a découvert de nouveaux gisements de pétrole qui peuvent faire du Brésil un des premiers producteurs mondiaux.  San Paulo est le moteur économique du pays. Sa bourse est la plus rentable de l’Amérique latine.  Son dynamisme économique lui a permis de réduire la dette externe et d’augmenter ses ressources en dollars.  Cette croissance a permis que le PIB par habitant ait augmenté de façon significative entre 2001 et 2010, de 7000 a environ 10000 dollars.  Cela dit le niveau de pauvreté et les écarts de richesses sont encore très élevés: on estime qu’en 2008 environ 20% de la population vivaient sous le seuil de pauvreté.  D’autres points faibles sont :  le poids énorme de l’économie sous-terraine ou informelle  les problèmes environnementaux entrainés par la déforestation de l’Amazonie  des déficiences sanitaires et éducatives notoires  et des infrastructures encore trop insuffisantes. Parmi les industries, on distingue : •le secteur du cuir et de la chaussure • la construction mécanique, la chimie, l’électronique •et surtout le secteur de l’automobile.
  103. 103.  Pendant des années, la Russie a été, face aux Etats-Unis, une des deux super - puissances mondiales.  La chute du bloc communiste à partir de 1989 et la transition vers une économie de marché a fait entrer la Russie dans une grave crise.  Son PIB a beaucoup diminué.  Comme conséquence, le chômage a explosé  les salaires ont baissé et presqu’un tiers de la population vit dans la pauvreté.  Aujourd´hui, l’économie russe commence à se récupérer et enregistre une croissance bien supérieure à la moyenne des pays développés.  Elle possède deux ressources fondamentales:  de grandes réserves de pétrole et de gaz naturel  et une population bien formée.  Mais une série de problèmes rendent sa croissance difficile:  Le retard technologique qui limite la qualité de ses produits.  Les situations de monopole et oligopole dans quelques secteurs.  Le manque de lois claires  la bureaucratie excessive  et l’importante corruption politique qui découragent les entreprises étrangères à s’installer sur le territoire
  104. 104.  L’Australie  Les « dragons asiatiques » (Singapour, Corée du Sud, Taïwan)  La République Sud-africaine  Les pays producteurs de pétrole du golfe persique
  105. 105.  L’Australie est un des pays développés les plus prospères.  Son économie s’appuie sur le secteur de services  mais ce sont ses produits minéraux et agricoles qui font concurrence sur le marché mondial.  L’Australie exerce une influence notable dans la région de l’Asie orientale et dans les territoires du Pacifique.  Les « dragons asiatiques » (Singapour, Corée du Sud, Taïwan) occupent aussi une place fondamentale dans cette région du monde.  Jusqu’au milieu du dernier siècle, ces territoires vivaient dans une situation de pauvreté extrême mais ils ont commencé à s’industrialiser rapidement grâce à la disposition d’une main d’œuvre bon marché et qualifiée.  Ces pays sont devenus des puissances exportatrices étant donné que leur production qui était de bonne qualité et peu chère, était très compétitive.  Par conséquent, ces pays ont dépassé la situation de sous-développement et sont devenus les leaders de certains secteurs industriels innovants.
  106. 106.  La République Sud-africaine possède de loin le PIB le plus élevé d’Afrique.  Mais alors qu’une minorité s’enrichit, la majorité de la population vit dans une extrême pauvreté.  Et des facteurs comme :  le manque de main d’oeuvre qualifiée  le fort taux de SIDA  et les forts taux de criminalité agissent négativement sur le développement et freinent les investissements étrangers.  Les pays producteurs de pétrole du golfe persique dominent une ressource stratégique.  Les revenus du pétrole leur permettent d’obtenir une grande quantité de devises qu’ils investissent dans des pays et des entreprises étrangère.  Leurs décisions d’investissement ont un grand impact sur l’économie mondiale.  Mais leur présence est pratiquement inexistante en dehors du marché énergétique et financier.
  107. 107. En groupes de deux, trouvez 5 aspects positifs et cinq aspects négatifs de la mondialisation. Faites un tableau comme celui-ci dans vos cartables: Voir page 113 Santillana. Pour ou contre la mondialisation? Positif Négatif
  108. 108.  Economies liées  « Brain Drain » (fuga de cerebros)  Diminution des ressources naturelles/augmentation de la pollution  Exploitation des pays sous-développés ou en voie de développement  Les compagnies ont beaucoup de pouvoir
  109. 109.  Choix / accessibilité de produits  Disponibilité d’information  Exposé à diverses cultures  Éducation  Commerce / échange mondiale  Emplois  Communication
  110. 110.  Conceptos:  sector primario  sector secundario  sector terciario definición, actividades que comprenden y ejemplos  ley de la oferta y la demanda.  Identificar las características del sistema capitalista.  Conocidos el PIB y el IDH de una serie de países, asociarlos al grupo al que pertenecen: desarrollados, emergentes y menos desarrollados.
  111. 111. Nouvelles d´actualité
  112. 112. Nouvelles d´actualité sur l´économie en France  Le déficit public français  http://www.lesechos.fr/economie-france/budget-fiscalite/0203984954695- france-le-deficit-sera-meilleur-que-prevu-en-2015-1070861.php  http://www.lepoint.fr/economie/deficit-budgetaire-deux-annees-pour-rien- 03-12-2014-1886494_28.php  Cinéma : les salaires des stars désormais encadrés http://www.lesechos.fr/tech-medias/medias/0203985149934-cinema-le-cnc- encadre-les-salaires-des-stars-1070925.php  La competitivité dans les entreprises  http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20141128trib4bf651b92 /pas-de-competitivite-des-entreprises-sans-competitivite-de-l-etat.html  La politique monnétaire européenne  http://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/la-bce-et-la-politique- monetaire-europeenne_1549023.html  Payer la santé?  http://www.leparisien.fr/economie/sante-les-hopitaux-passent-au- telepaiement-03-12-2014-4343393.php
  113. 113. Nouvelles d´actualité sur l´économie en Espagne  Sommet franco-espagnol à l’Elysée: croissance et énergie au menu  http://www.liberation.fr/politiques/2014/12/01/sommet-franco- espagnol-a-l-elysee-croissance-et-energie-au-menu_1154209  L'Espagne termine 2013 sur une nouvelle hausse du chômage  http://www.challenges.fr/economie/20140123.CHA9629/l-espagne- termine-2013-sur-une-nouvelle-hausse-du-chomage.html  « Prudence, la reprise espagnole est relative »  http://www.lemonde.fr/economie/article/2014/10/23/prudence-la- reprise-espagnole-est-relative_4510960_3234.html  Les Espagnols veulent comprendre la crise  http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/07/24/les-espagnols- veulent-comprendre-la-crise_3452881_3232.html
  114. 114.  http://www.francetvinfo.fr/economie/entre prises/

×