L´état

2 959 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 959
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
640
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

L´état

  1. 1. UNITÉ 3. Les états du monde UNITÉ 4. L’organisation politique d’Europe et Espagne
  2. 2.  Conceptos: Estado de bienestar, Estado democrático, dictadura, república, monarquía.  Completar e interpretar un esquema con las principales características del estado democrático.  Comparar y clasificar un estado centralizado y uno descentralizado a la vista de sendos esquemas con las características de ambos.  Conceptos: Unión Europea.  Localizar en un mapa mudo político los estados y las capitales estatales de Europa y las CCAA, provincias y capitales de ambas, de España.  Completar e interpretar un esquema de los tres poderes del estado español.
  3. 3. 3. Los Estados del mundo El Estado: definición y componentes; La diversidad de los Estados; Las funciones del Estado; El Estado de bienestar; Los Estados democráticos: participación de los ciudadanos, separación de poderes y Estado de derecho; Las dictaduras; Estados laicos, confesionales y teocracias; Monarquías y repúblicas; La organización territorial del Estado: Estados centralizados y descentralizados; Las relaciones entre los Estados; Las organizaciones internacionales. La ONU. Interpretación de mapas, mapas políticos, gráficos e imágenes para obtener información. Lectura de textos, especialmente de textos periodísticos. 4. La organización política de Europa, España y Aragón. Los actuales Estados de Europa; Las desigualdades entre los Estados europeos; La Unión Europea: historia, objetivos y peso en el mundo; Las instituciones de la Unión; El sistema político español; La organización territorial del Estado español; Los desequilibrios regionales en España; La organización política de Aragón.
  4. 4.  L'État est l'unité politique et administrative supérieure qui s’exerce sur un territoire et sa population.  L’État se compose donc de trois éléments :  un territoire  une population  et un gouvernement souverain.  Le terme « État »:  ne désigne pas uniquement l’autorité qui s’exerce sur un territoire national.  Il désigne aussi ce territoire même, délimité par des frontières nettes (on parle aussi dans ce cas de « pays »).
  5. 5.  En réalité, pour devenir effective, cette existence doit être reconnue par d’autres États.  Les États:  sont soumis au respect du droit international  et ne doivent pas s’ingérer dans les affaires intérieures les uns des autres.  Un État possède un ensemble de signes qui servent à l'identifier:  L'hymne  le drapeau  la capitale  la monnaie.
  6. 6.  Le territoire  Tous les États possèdent un territoire sur lequel ils exercent leur pouvoir.  Le territoire est délimité par des frontières qui servent à établir les différences avec le reste d'États.  La population  C'est l'ensemble de citoyens qui habitent dans le territoire d'un État.  Les citoyens ont des droits et des devoirs.
  7. 7.  Le rôle de l'État consiste:  Donner à la population un cadre juridique (les lois) lui permettant de vivre et d’agir dans l’ordre et la sécurité.  Établir un ensemble d'institutions dont la mission est de faire effectives les décissions de l'État.  Assurer:  la défense au moyen de l’armée  la justice au moyen des juridictions  et l’ordre intérieur au moyen de la police.  Les fonctionnaires s’occupent des services de l’État (appelés services publics). Ils forment l’administration. Ils sont chargés d’appliquer les décisions du gouvernement.
  8. 8. État-nation: •État dont les limites territoriales correspondent à une nation •c'est-à-dire à un peuple qui a le sentiment d'être uni par: • une histoire • une culture commune •et le désir de vivre ensemble. Connaissez-vous quelque exemple? Les frontières d'un État (voir manuel Santillana, p. 47)
  9. 9.  Dans le monde actuel il y a, à peu près, 200 états (voir carte, manuel Santillana, p. 50-51). Mais ces états sont assez différents.  Il y a des états qui viennent de naître (Monténegro, 2006, Soudan du sud, 2011) et d'autres états qui possèdent une histoire millénaire (l'Egypte, dont l'existence a plus de 5000 ans).  Les dimensions des états sont aussi très différentes, la Russie d'un autre côté  il existe des microétats, qui sont de villes en fait, comme Monaco ou Singapour.  Actividad: busca los países más grandes y más pequeños, más y menos poblados, más ricos y más pobres, los más reciéntes…
  10. 10.  À la fin du XIXème siècle toutes les terres émergées sont réparties entre une trentaine d'états.  Depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale, le nombre des états a été multiplié par trois.  C'est le résultat de l'effondrement des empires coloniaux et de l'éclatement de l'URSS en quinze républiques indépendantes en 1991.  D'autres états, constitués de plusieurs groupes nationaux (la Yugoslavie et la Tchécoslovaquie), ont connu le même sort après la chute de leur régime communiste. Actividad: Busca información sobre la caida del muro de Berlín
  11. 11. Article sur l´ouverture et la chute du mur http://www.berli n.de/mauer/oeff nung/index.fr.ht ml
  12. 12. Actividad: Diferencia entre estado y nación Les Kurdes enfin, sont installés sur un territoire riche en pétrole, aussi bien en Turquie qu’en Iran et en Irak.
  13. 13.  http://www.monde-diplomatique.fr/1959/02/ROULEAU/22924  par Eric Rouleau, février 1959  Le Kurdistan  réparti depuis la fin de la première guerre mondiale entre quatre Etats:  la Turquie  la Syrie  l’Irak  et l’Iran  est en effet situé dans une région-clé pour l’Occident.  Des troubles en Turquie ou en Iran menaceraient l’alliance atlantique, le pacte de Bagdad, et d’une manière générale ce qui reste du dispositif militaire érigé sur les frontières méridionales de l’U.R.S.S.  Un soulèvement kurde en Syrie, ce qui n’est pas exclu, aurait d’autre part des conséquences décisives sur le rapport des forces dans le monde arabe.
  14. 14.  http://www.europe1.fr/international/turqui e-a-kobane-l-insoluble-probleme-kurde- 2254417  Texte Modifié le 09 octobre 2014
  15. 15.  Les fonctions fondamentales de l'État sont:  Assurer:  la défense du territoire et de ses citoyens  l'ordre intérieur  La justice. l'État crée et fait appliquer les règles qui permettent à tous les citoyens de vivre dans l'ordre et la sécurité.  Établir des relations internationales  Fournir des services essentiels accessibles à l'ensemble de la population: santé publique, éducation et transports.  Régler l'économie et établir des lois de protection sociale.
  16. 16.  Mais quelquefois les états n'arrivent pas à accomplir ces fonctions et les conflits apparaissent.  À nos jours le nombre de guerres entre états est en diminution  par contre les conflits plus fréquents sont des guerres civiles pour des raisons nationalistes, ethniques, religieuses ou politiques. Guerre civile: Elle oppose des groupes d'habitants appartenant à un même pays. Actividad. busca información sobre conflictos actuales (localizacización, fechas, causas, desarrollo,…)
  17. 17.  Depuis le XIXe siècle, dans les pays développés, les responsabilités de l’État se sont étendues à de nouveaux secteurs comme:  les transports  l’éducation  l’énergie  etc.  Au cours du XXe siècle, l’État a constamment étendu ses interventions dans l’économie, la protection sociale ou la culture. On parle d’État-providence.  Les dépenses sont financées par les contributions que versent les citoyens, c’est-à-dire par les impôts.
  18. 18. Videos sur l´état-providence et la crise de l´état providence http://lewebpedagogique.com/blog/letat-providence-par- ecodico/ http://lewebpedagogique.com/blog/la-crise-de-letat- providence-par-ecodico/ Activité : Le débat sur l'État-providence (lire manuel Santillana, page 51) http://www.elpais.com/articulo/sociedad/Trampas/miserias/E stado/bienestar/elpepusoc/20090705elpepisoc_1/Tes. Qu´est-ce que vous pensez sur l´article? Pensez vous qu´il y a eu de changes? Regardez la date de publication de l´article et exprimez votre opinion en rapport à l´état-providence
  19. 19.  Les types de régimes politiques sont très nombreux.  De nos jours, on les classe en deux types principaux :  les régimes démocratiques, dans lesquels la population exerce le pouvoir par l’intermédiaire de représentants librement choisis lors des élections  et les régimes autoritaires, dans lesquels la population est gouvernée par une ou plusieurs personnes qui imposent leur.
  20. 20. La démocratie Façade de l'Elysée ( Site de l'Elysée) Façade du Parthénon, sur l'Acroplole à Athènes (source clio-photo)
  21. 21. . Jetons de vote en bronze utilisés par les jurés, de l'Héliée notamment.Vers 300 a. C. Musée de l'Agora antique d'Athènes Dans son sens originel (au Ve siècle avant J.C, à l'époque de Périclès et dans la cité d'Athènes), le mot démocratie* désigne un système politique où le peuple détient la souveraineté. (vient du grec dèmos: le peuple et kratos :la puissance) La démocratie Comment peut-on identifier une démocratie?
  22. 22.  Du grec dêmokratia:  dêmos, « peuple »  kratein, « gouverner » gouvernement du peuple  Peut être défini comme le système politique dans lequel la souveraineté procède de l’ensemble des citoyens.  Étant donné que les décisions des gouvernements doivent être respectées par les citoyens, ceux-ci doivent faire partie des décisions.
  23. 23.  http://www.brainpop.fr/histoiregeoandsociete/ histoiremondiale/athenes/ (3 min 9 seg)
  24. 24. Aujourd’hui, la démocratie est tellement inscrite dans notre quotidien qu’elle passe inaperçue. Nous la considérons comme une évidence et un acquis, alors qu’elle est le reflet de ce que nous décidons d’en faire collectivement ( …) Nombreuses fois, la démocratie a dû reculer (...).Autocrate, dictateur, fasciste, populiste, despote, oligarque, empereur, monarque absolu, technocrate, führer, guide suprême, machiste, raciste, ... La democratie n´est pas qu´une liste de droits et libertés à respecter, des partis politiques, des élections au suffrage universel, un Parlement et un gouvernement... La démocratie est bien plus et bien moins qu’un ensemble de règles à respecter pour vivre dans la paix et la prospérité. (...) La démocratie se fait et se défait à chaque instant, elle se nourrit, s’enrichit d’une pratique et d’une réflexion permanente qu’elle permet et suscite elle-même. Pierre WaaubArticle extrait de la Fiche pédagogique n°1 : "Ma petite démocratie : penser la question du pouvoir" ,crée dans le cadre de la campagne ’La démocratie, c’est pas que des mots (au Nord comme au Sud)’ en 2004 par le Programme public d’éducation au développement Annoncer La Couleur. En rè fo dé d' te
  25. 25.  http://www.brainpop.fr/histoiregeoandsociete/ societe/democratie/
  26. 26.  Les démocraties modernes mêlent, en général, des formes de:  démocratie directe  et de démocratie représentative  le pouvoir politique est exercé par les représentants élus au suffrage populaire par les citoyens et responsables devant eux  ou bien, plus rarement, il est exercé directement, notamment par le référendum, utilisé dans certains pays:  de manière large comme en Suisse  de manière beaucoup plus restreinte en Espagne ou en France.
  27. 27. LES LIBERTES I. LES LIBERTÉS ET LES DROITS •les droits de l'homme •les libertés publiques VIDEO SUR LA CITOYENNETE http://www.brainpop.fr /histoiregeoandsociete/ societe/citoyennete/
  28. 28.  Le suffrage doit être universel, c'est-à-dire, le droit de vote est accordé à tous les citoyens  vote égal et secret  sous certaines conditions (âge, nationalité, capacité morale, inscription sur une liste électorale)  sans restrictions par des raisons économiques, de sexe...  Tous les citoyens peuvent être candidats aux élections (s'ils respectent les règles du système démocratique).  Programmes électoraux librements exposés (sans censure).  Élections périodiques.  En Espagne les élections générales ont lieu tous les quatre ans.
  29. 29. A B C III. La séparation des trois pouvoirs UNE CONSTITUTION E X E C U T I F L E G I S L A T I F J U D I C I A I R E Le gouvernement assure l’exécution des lois. La loi est votée par le parlement Indépendance de l’autorité judiciaire. Les trois piliers de la démocratie La séparation des pouvoirs Il y a, dans chaque État, trois sortes de pouvoirs : la puissance législative, la puissance exécutrice des choses qui dépendent du droit des gens, et la puissance exécutrice de celles qui dépendent du droit civil. Montesquieu « De l’esprit des lois », 1748
  30. 30. Le peuple est roi: •Il a le pouvoir par le vote •Il détient la souveraineté nationale SUFFRAGE RESTREINT (CENSITAIRE) SUFFRAGE UNIVERSEL La souveraineté nationale III. La souveraineté nationale, fondement de la démocratie Suffrage universel 1944 : droit de vote des femmes
  31. 31. LA SÉPARATION DE POUVOIRS les pouvoirs ne sont pas concentrés en un seul homme ou institution, mais ils sont partagés entre: un pouvoir législatif (parlament) un pouvoir exécutif (gouvernement) et un pouvoir judiciaire (tribunaux).
  32. 32. A:l'Assemblée Nationale B: le Sénat Panneaux électoraux Le multipartisme IV. Les partis et groupements politiques concourent à l'expression du suffrage. Ils se forment et exercent leur activité librement. Ils doivent respecter les principes de la souveraineté nationale et de la démocratie
  33. 33. Une démocratie respecte les principes suivants:I.La garantie des libertés fondamentales II.La séparation des trois pouvoirs III.Le peuple a le pouvoir par le vote .Il détient la souveraineté nationale Si il manque un de ces éléments, la démocratie peut être en danger.... A:l'Assemblée Nationale B: le Sénat A+B = le parlement IV.Multipartisme, pluralisme politi V. Règle de la majorité
  34. 34.  L'État de droit est un concept qui désigne tout État qui s’applique à garantir le respect des libertés publiques, c’est-à-dire: le respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales, par la mise en place d’une protection juridique.  Dans un État de droit, les autorités politiques elles- mêmes sont soumises au respect du droit.  Une Constitution:  est l'ensemble des lois fondamentales qui  régissent l’organisation et le fonctionnement des pouvoirs publics  constituent la loi suprême d’un État.
  35. 35.  il n’y a pas d’élections ou bien les élections sont truquées afin que le gouvernement en place ne soit pas remis en cause  l’opposition n’a pas le droit de s’exprimer  les partis politiques sont supprimés  Il n'y a pas d'élections et parfois un seul parti politique (celui du pouvoir) est autorisé et devient un instrument de propagande  les syndicats sont supprimés  l’ordre est maintenu par la violence  la presse est censurée et la culture est au service de l’État  le dictateur est l’objet d’un culte de la personnalité  L'État ne s'occupe pas de la défense des droits de ses citoyens.
  36. 36.  Une dictature ou régime autoritaire est fréquemment le résultat d'un coup d'état ou d'une revolution.  La plupart des pays du monde sont des démocraties mais les régimes politiques de certains États sont dictatures.  Leurs dirigeants autorisent des élections seulement pour les candidats d'un parti ou ils truquent les résultats. Coup d'État: prise du pouvoir par un petit groupe de personnes, par la force et en violation des règles constitutionnelles.  Révolution: changement brutal, voire violent, de la structure politique et sociale d’un pays à l’instigation d’une partie de la population. Propagande: diffusion d'idées auprès d'un large public, destinée à lui faire adopter certaines opinions politiques et à influencer ses choix électoraux et son comportement social
  37. 37. UNE DEMOCRATIE UN REGIME TOTALITAIRE I II III IV V Respect des droits-libertés. Elles sont inscrites dans une déclaration (D.D.H.C., D.U.D.H. Conventions ... ) Les trois pouvoirs sont séparés: - exécutif ( gouverner) - législatif ( faire les lois) - judiciaire ( sanctionner la loi) Ils sont inscrits dans une constitution. Les libertés essentielles sont supprimées. Elles sont remplacées par la censure, la propagande... Les pouvoirs sont concentrés entre les mains d'une seule personne ( confusion des pouvoirs) Le peuple gouverne. Il détient la souveraineté nationale: - suffrage restreint ( censitaire) - suffrage universel Multipartisme et respect de la liberté des opinions politique Un parti unique Une minorité s'impose sa loi par la force ( répression)La majorité gouverne Le peuple est soumis à un dictateur
  38. 38.  Pourquoi les dictatures ne sont pas bonnes?  http://www.brainpop.fr/histoiregeoandsociete/ histoiremondiale/adolfhitler/
  39. 39. Façade du Parthénon, sur l'Acroplole à Athènes (source clio-photo) Conclusion : La démocratie, un héritage ... Et surtout une conquête permanente....
  40. 40.  Les rapports existant entre l'État et la religion nous offrent une autre classification des régimes politiques.  États laïques.  États confessionnels.  États theócratiques (du grec theokratia, gouvernement de Dieu)
  41. 41.  Le pouvoir politique s’est progressivement détaché de son origine divine  donnant naissance à des États sécularisés où les institutions politiques sont séparés des institutions religieuses.  Les lois ne sont pas fondées sur des croyances spirituelles  les rapports de l'État avec les Églises sont dans une très large mesure ce qu'il veut, et non ce que celles-ci voudraient qu'ils soient.  Néanmoins certains États laïques établissent des accords avec certaines religions à cause de leur traditionnelle importance sociale.
  42. 42.  Il s'agit des États où il existe une religion officielle.  Certains de ces États sont démocratiques et la pratique d'autres religions est permise:  Grèce  Israël  Royaume Uni  Suède...  Mais la plupart des État confessionnels ne sont pas démocratiques et seulement la religion officielle est autorisée.
  43. 43.  du grec theokratia, gouvernement de Dieu.  Ici les textes religieux sont la loi  et les prêtres (sacerdotes) sont une autorité politique.  Le reste de religions sont défendues ou absolument limités à la vie privée.
  44. 44. •L’Iran est une république islamique depuis la révolution de 1979, qui a renversé le régime monarchique – le roi portait le nom de chah. •La république est dite « islamique » car la vie politique, économique et sociale repose sur le respect de la loi islamique, la charia. •Le pouvoir est en partie contrôlé par les religieux: on dit que le régime est de type théocratique. •En effet, le chef de l’État est le “Guide suprême” désigné à vie par une assemblée de religieux qui supervise les actions du gouvernement. L´IRAN:UNE RÉPUBLIQUE ISLAMIQUE
  45. 45. •Le régime iranien est à la fois théocratique et en quelque sorte démocratique: le gouvernement est dirigé par le président de la République  élu au suffrage universel pour un mandat de 4 ans (mais il y a beaucoup de partis qui ne sont pas autorisés par l’État). Les lois sont votées par un Parlement de 270 membres élus également au suffrage universel. Toutefois, elles doivent être approuvées par le Conseil des gardiens de la Constitution dont la moitié des membres est nommée par le Guide suprême. L´IRAN:UNE RÉPUBLIQUE ISLAMIQUE
  46. 46.  Les monarchies sont les États dans lesquels le chef d’État est un monarque (un roi ou un empereur) qui conserve sa charge à vie.  Généralement, un principe dynastique règle la succession au profit d’une même famille.  Les monarchies peuvent être démocratiques ou autoritaires.  Dans les républiques le chef de l'État est un président.  Si la république est démocratique le président est élu par les citoyens  si la république est une dictature ce sont les groupes qui contrôlent le pouvoir ceux qui élisent le président.
  47. 47. (Voir manuel Santillana, pages 56 et 57)  On distingue traditionnellement:  État unitaire, le pouvoir politique est concentré dans une autorité centrale  État fédéral, le pouvoir politique est partagé entre un gouvernement central et des territoires autonomes  Dans tous les cas, il y a des domaines qui relèvent exclusivement du pouvoir central. Ce sont:  la monnaie  la politique étrangère  et la défense nationale.
  48. 48.  État unitaire, le pouvoir politique est concentré dans une autorité centrale  La France est l’exemple même de l’État unitaire centralisé.  Toutefois, depuis les années 1980, elle s’est engagée dans un processus de décentralisation:  l’État délègue certaines de ses compétences à des collectivités, pourvues de leurs propres organes de décision et de leurs propres ressources.  Ces collectivités territoriales sont la commune, le département et la Région.  Aujourd´ hui, il y a un projet pour réduire des régions
  49. 49.  État fédéral, le pouvoir politique est partagé entre un gouvernement central et des territoires autonomes  L’État fédéral réunit sous l’autorité d’un gouvernement central des territoires autonomes.  Ces territoires possèdent leurs propres institutions :  un Parlement  un gouvernement  et des organes judiciaires.  Les États-Unis sont un État fédéral. Ils sont formés de 50 « États », qui appliquent leurs propres lois.  L’Allemagne est également un État fédéral. Elle est divisée en 16 territoires, les Länder.
  50. 50.  Les communautés humaines ont besoin d'avoir des relations avec le reste de pays, prochains ou lointains:  Les échanges économiques  les migrations  et la coopération internalionale sont reglés par des accords, pactes, protocoles ou traités.  Mais quelquefois des conflits éclatent entre les États.  Ces conflits peuvent être économiques ou militaires.  Afin d'éviter ou de resoudre ces conflits les États peuvent demander la médiation d'organisations internationales.
  51. 51.  Elles ont été crées pour aborder des questions d'intérêt commun.  Le cadre d'action de ces organisations est très différent.  Il peut être régional (UE, Ligue Arabe, OCDE) ou mondial(ONU, OMS, OMC).  Les objectifs des organisations sont très différents:  l'OTAN est une organisation militaire  l'OPEP une organisation économique  la FAO une organisation qui s'occupe de l’alimentation et l’agriculture dans le monde UE: Union européenne OCDE: Organisation de coopération et de développement économiques ONU: Organisation des Nations unies OTAN: Organisation du traité de l'Atlantique Nord OPEP: Organisation des pays exportateurs de pétrole
  52. 52.  Le 26 juin 1945, 50 pays signent à San Francisco la Charte des Nations unies, le texte fondateur de l’Organisation des Nations unies (ONU).  Dans le préambule de la Charte, les membres fondateurs de l’ONU proclament notamment leur volonté:  d’assurer le maintien de la paix  de favoriser le progrès social  et de promouvoir la démocratie dans le monde.
  53. 53.  http://www.brainpop.fr/histoiregeoandsociete /societe/onu/ QUELS SONT LES ORGANES PRINCIPAUX DE L’ONU ? L’Assemblée générale Le Conseil de sécurité
  54. 54.  L’Assemblée générale:  Elle est l’organe de délibération de l’ONU  Les délégués des 191 États membres de l’ONU se réunissent chaque année en Assemblée générale  Chaque État membre dispose d’une voix.
  55. 55.  Le Conseil de sécurité est l’organe le plus important de l’ONU, parce qu´Il dispose d’un pouvoir de décision  il prend des mesures (appelées « résolutions ») en cas de menace pour la paix.  Il est responsable du maintien de la paix  Il est constitué de:  dix membres élus par l’Assemblée générale pour deux ans  et cinq membres permanents:  qui sont les États-Unis, le Royaume-Uni, la France, la Russie et la Chine, établiés en 1945. C’est pourquoi l’Allemagne et le Japon n’en font pas partie.  très importants car ils possèdent un droit de veto : ils peuvent s’opposer à n’importe quelle décision.
  56. 56.  De la diplomatie aux sanctions militaires:  La diplomatie est la première arme dont dispose l’ONU.  Le Conseil de sécurité doit encourager les nations à résoudre pacifiquement leurs conflits  En dernier recours, il peut autoriser une action militaire pour imposer la paix.  Celle-ci est menée par une coalition de pays, regroupés sous l’égide de l’ONU.  Cette manière d’imposer la paix n’est utilisée que très rarement.  Les Casques bleus
  57. 57.  L’action de l’ONU a été paralysée par la guerre froide pendant de longues années et la division du monde en deux blocs: capitaliste (États-Unis) et comuniste (l’URSS)  Au sein du Conseil de sécurité, chacun utilisait son droit de veto pour bloquer les projets de l’autre.  Aujourd’hui l’ONU a des difficultés pour établir une stratégie de paix efficace.  De longues situations de conflit perdurent, comme au Proche-Orient.  De plus, les dernières décennies ont vu naître de nombreuses guerres civiles (à l’intérieur d’un même pays), en particulier en Afrique, mais aussi en Europe, avec le conflit yougoslave.  L’ONU peut difficilement intervenir dans ces conflits internes car elle a pour règle de ne pas se mêler de ce qui se passe à l’intérieur d’un pays: elle est soumise au principe de non-ingérence dans les affaires intérieures des États.
  58. 58.  L’action de l’ONU dépend de la volonté des États membres  notamment celle des grandes puissances qui ont un siège permanent au Conseil de sécurité — et qui possède donc un droit de veto —  et en particulier la première d’entre elles, les États-Unis.  Les moyens financiers de l’ONU sont insuffisants  Le financement de l’ONU est en effet l’une de ses grandes difficultés.  Ce sont les contributions de tous les États membres qui financent les actions de l’ONU.  Depuis le milieu des années 1980, l’ONU traverse une grave crise financière, et peu de pays sont à jour de leurs cotisations.
  59. 59.  Elle soutient les processus de pacification et de démocratisation  Depuis sa création, l’ONU a mis en place plus de 50 opérations de maintien de la paix, dont une quinzaine sont encore en cours.  L’ONU ne parvient donc pas toujours à éviter les guerres, mais elle a un rôle déterminant lorsqu’il s’agit d’accompagner les processus de pacification :  faciliter la mise en œuvre d’accords de paix  surveiller les cessez-le-feu  favoriser l’aide d’urgence, etc.  L’ONU aide aussi les pays qui sortent d’une guerre à mettre en place des institutions démocratiques (prise en charge de l’administration provisoire, organisation et supervision d’élections, etc.).
  60. 60.  Récemment, l’ONU a par exemple accompagné le processus d’indépendance du Soudan du Sud (Afrique), qui est devenu en 2011 le 193e pays membre des Nations unies (http://www.un.org/fr/members/growth.shtml).  Elle favorise le progrès économique et social  Comme la pauvreté est l’un des principaux obstacles à la paix, l’ONU s’est dotée d’organismes de coopération internationale  qui doivent favoriser le développement économique et social de tous les pays  . L’ONU consacre 70 % de ses activités à la coopération internationale.
  61. 61.  Les organismes de coopération internationale: ce sont des institutions qui travaillent dans des domaines spécialisés, par exemple:  la FAO (alimentation et agriculture)  l’OMS (santé)  l’Unicef (enfance)  l’Unesco (éducation, science et culture)  le PNUD (aide au développement)  le HCR (High Commissioner for refugees, protection et assistance aux réfugiés, ACNUR, selon les sigles en espagnol)  etc.
  62. 62.  Elle défend les droits de l’homme: en élaborant des normes qui concernent tous les aspects des droits de l’homme:  droits politiques  droits économiques  sociaux et culturels  lutte contre le racisme, etc.)  l’ONU a permis de faire changer les mentalités (en ce qui concerne les droits de la femme et de l’enfant notamment).  L’un des grands résultats positifs de l’ONU a également été son intervention en faveur du mouvement de décolonisation dans les années 1960.  L’Assemblée générale a servi de tribune pour les peuples colonisés qui revendiquaient leur droit à disposer d’eux- mêmes.
  63. 63.  L’Europe  donne sur l’océan Atlantique à l’ouest  sur la mer Méditerranée au sud  sur la mer du Nord et la mer de Norvège au nord.  Elle est bordée par l’Asie à l’est (les montagnes de l’Oural constituent la frontière naturelle entre les deux continents).  L’Europe compte une population de près de 730 millions d’habitants pour une superficie de plus de 23 millions de km²  soit une densité de population d’un peu plus d’une trentaine d’habitants au km².
  64. 64.  L'Europe est globalement un continent riche. Mais certaines inégalités de développement sont tout de même repérables.  Les pays les plus développés appartiennent à l'Europe occidentale (France, Royaume-Uni, Benelux ) et septentrionale (pays scandinaves).  L'Europe méridionale connaît déjà une situation un peu moins privilégiée (péninsule ibérique, Grèce).  L'Europe centre-orientale est constituée des anciens pays satellites de l'ex -URSS : leur niveau de développement est intermédiaire, quoiqu'en progression.  Les pays de l'ex –URSS et de l'ex -Yougoslavie connaissent en revanche un net retard de développement : c'est la frange pauvre de l'Europe.
  65. 65.  Aujourd'hui l'Europe compte 50 États (en tenant compte des pays du Caucase et du Kosovo).  Il y a des États qui ont une longue histoire, c'est le cas de la Grèce, la France ou l'Espagne.  Par contre certains États sont le résultat d'événements très récents qui ont eu lieu à partir de 1989  date de l'effondrement (hundimiento, desplome) du système communiste en Europe.
  66. 66. La fin de la division de l’Europe en deux blocs fait éclater certains des anciens pays de l’Est :  En Yougoslavie  Le démembrement de l'URSS a donné lieu à 15 États nouveaux desquels 10 sont européens:  Russie  Lettonie  Lituanie  Estonie  Moldavie  Ukraine  Biélorussie  Géorgie  Arménie  et Azerbaïdjan.  Vers la fin de l’année 1989, l’Allemagne de l’Est (la République démocratique allemande) fut intégrée à l’Allemagne de l’Ouest (la République fédérale d’Allemagne).  En 1993, la Tchécoslovaquie s'est divisée en deux états indépendants, la République tchèque et la Slovaquie.
  67. 67.  En Yougoslavie, une violente guerre civile oppose les différentes communautés:  Serbe  Croate  bosniaque,  etc.  le pays explose et se divise en:  Croatie  Slovénie  Macédoine  Bosnie-Herzégovine  et Serbie-et-Monténégro, plus tard également divisée en deux pays distincts  la Serbie  et le Monténégro  En 2008 Le Kosovo, province serbe, a proclamé son indépendance, ce nouvel État a été reconnu par plus de 50 pays malgré les protestations de la Russie et de la Serbie.
  68. 68.  Vers la fin de l’année 1989, le mur de Berlin, construit par l’Allemagne de l’Est pour empêcher ses habitants de rejoindre Berlin-Ouest, fut abattu.  Le régime de l’Allemagne de l’Est s’effondra  et, en octobre 1990, l’Allemagne de l’Est (la République démocratique allemande) fut intégrée à l’Allemagne de l’Ouest (la République fédérale d’Allemagne).
  69. 69.  Selon leur extension  Selon leur situation.  Selon leur forme.  Selon leur population.  Selon leur richesse.
  70. 70.  Extension:  La Russie (européenne et asiatique ) a une superficie de 17 millions de km².  En marge de ce pays les États les plus vastes de l'Europe sont l'Ukraine, la France et l'Espagne.  Mais il existe aussi des États don la superficie ne dépasse pas les 500 km² (Andorre, Malte, Liechtenstein, Saint-Marin, Monaco et Le Vatican).  Situation:  La plupart des États d'Europe possèdent des littoraux  par contre certains États n'ont pas de sortie vers la mer (Suisse, Autriche).  Forme:  On parle d'Etat fragmenté quand il n'y a pas de continuité territoriale. C'est le cas, par exemple, des États composés d'une partie continentale et d'une partie insulaire (Espagne, Grèce, Danemark...)
  71. 71.  Population.  Les différences sont très considérables.  La Russie a 140 millions d'habitants  Le Vatican a à peine un millier (environ mille)  L'Espagne a 46 millions d'habitants.  Richesse.  La principale puissance économique d'Europe est l'Allemagne.  Mais le Luxembourg est le pays qui possède le plus haut pouvoir d'achat (poder adquisitivo) par habitant du continent (78.000 dollars par an).  Les États où le niveau de vie est plus bas son la Géorgie et la Moldavie (4000 dollars par habitant /an).  La Russie exerce une grande influence politique et militaire, mais non pas politique.
  72. 72. •Europe occidentale •Europe ex- soviétique • Europe centre- orientale.
  73. 73.  Cet ensemble d’inégalités ainsi que les différences historiques, culturelles et de situation géographique nous permettent d’établir trois régions : -Europe occidentale formée par l’Europe nordique, atlantique, alpine et méditerranéenne.  C’est la région la plus développée du continent. - Europe ex-soviétique, où il y a aussi plusieurs sous-régions:  la Russie dont l’étendue et l’importance politique l’individualisent du reste  les pays baltes  l’ensemble constitué par la Biélorussie, l’Ukraine et la Moldavie (situés entre les pays baltes et la mer Noire  et les états caucasiens (Azerbaïdjan, Géorgie et Arménie). - Europe centre-orientale. Les anciens pays communistes qui n’appartenaient pas à l’URSS.
  74. 74. L’ Union Européenne Page officiel www.europa.ue
  75. 75. Quelles sont les différences entre l’Europe et l’Union européenne ? •Il ne faut pas confondre l’Europe et l’Union européenne. L’Europe est un continent, il compte 50 pays. Et, l´Union européenne est composée par 27 pays; cet année 28, avec La Croatie
  76. 76. L’Europe
  77. 77. L’ Union Europenne
  78. 78. http://www.tv5monde.com/TV5Site/europe/c asertaquoi.php
  79. 79.  En 1945, les États européens sortent très affaiblis (debilitados) économiquement et démographiquement de la Seconde Guerre mondiale.  Les plus importants d'entre eux ne sont que des puissances de second rang face à deux grands vainqueurs qui sont les États- Unis et l'Union Soviétique.  Pourquoi et comment ont-ils crée la Communauté économique européenne?  Pour éviter une nouvelle "guerre civile européenne«  pour échapper à la domination des deux superpuissances  six États de l'Europe de l'Ouest (Allemagne, France, Italie, Belgique, Pays-Bas et Luxembourg) décident de s'associer volontairement en créant en 1951 la CECA (communauté européenne du charbon et de l’acier): c'est le début de la construction européenne.
  80. 80. L’histoire de l’union européenne •L’Union européenne s’est construite petit à petit. •Les pays d’Europe ont commencé à mettre en commun certaines richesses comme le charbon et l’acier (CECA - 1951). •Puis, ils ont mis en commun leurs idées. • Le 25 mars 1957, la signature du Traité de Rome institue la Communauté économique européenne avec 6 pays: C´est le début de l´association que s´est élargie progressivement à toute l´Europe de l´Ouest et à partir de 2004 à plusieurs pays de l´ancien bloc comuniste: voir document 7, page 72 manuel Santillana La création de l’Union européenne a commencé en 1951
  81. 81. Des idées novatrices pour assurer la paix et la prospérité Konrad Adenauer Robert Schuman Winston Churchill Alcide De Gasperi Jean Monnet
  82. 82. Six pays d’Europe décident de mettre en commun leur production de charbon et d’acier:  La France  L’Allemagne  L’Italie  La Belgique  Les Pays-Bas  Le Luxembourg
  83. 83.  Le 4 millions de km² et près de 500 millions d'habitants sont de chiffres qui expliquent l'importance de cette association régionale (PIB total d'environ 12.268 milliards de dollars).  Au début (1957) les pays de la CEE ont mis en place une zone de libre-échange économique ou marché commun.  À partir de cette finalité économique, cette association de pays s'est préoccupée de faire progresser la construction européenne dans d'autres domaines, politique notamment, ce qui s'est traduit far la signature du traité de Maastricht (1992) et sa transformation en Union européenne  Actuellement l’Union européenne rassemble 28 pays d’Europe qui coopèrent sur les plans  économique  monétaire  et politique.
  84. 84.  Tous ces pays partagent des valeurs communes comme:  la démocratie  le respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales.  À partir de l’entrée en vigueur du traité de Maastricht (1993) la CEE a changé son nom par celui d’Union européenne.  Ce traité a décidé l’établissement d’une union économique et monétaire:  un fait qui devient évident pour les citoyens d’onze pays le premier janvier 2002, date de l’introduction de la monnaie unique l’euro.  En 2009 il y avait seize états avec l’euro comme monnaie officielle.
  85. 85.  L’intégration politique a été approfondie:  par la reconnaissance de la citoyenneté européenne (libre circulation de personnes et de résidence)  et par l’établissement de nouveaux droits pour les citoyens européens.  On a aussi établi des fonds et des politiques de solidarité pour les régions moins développées  et on a stimulé les politiques:  sociales  et environnementales.
  86. 86.  L’échec de la constitution européenne a donné lieu à un nouveau traité, le traité de Lisbonne qui est entré en vigueur le 1er décembre 2009.  Voici les aspects les plus importants de ce traité : - Un rôle renforcé pour le Parlement européen - Le vote à la majorité qualifiée au sein du Conseil. -Établissement d’une Charte des droits. - Création de deux nouveaux postes de haute responsabilité au sein de l’UE: - Le président de l’UE - et un haut représentant de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité.
  87. 87. - Un rôle renforcé pour le Parlement européen: - directement élu par les citoyens de l'UE, le parlement européen se voit octroyer (accorder) de nouveaux pouvoirs importants dans le domaine :  de la législation  du budget  et des accords internationaux. - Un processus décisionnel efficace: • e vote à la majorité qualifiée au sein du Conseil. -Établissement d’une Charte des droits fondamentaux qui préserve les droits existants tout en en introduisant de nouveaux. - Création de deux postes: le président de l’UE et un haut représentant de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, qui ont la mission:  de donner une plus grande cohérence à la politique intérieure  ainsi qu’aux actions extérieures européennes.
  88. 88. 1952 1973 1981 1986 1990 1995 2004 2007 •1957 - l’Europe à 6 : l’Allemagne, la Belgique, la France, l’Italie, le Luxembourg et les Pays-Bas. • 1973 - l’Europe à 9 : Danemark, Irlande, Royaume-Uni. • 1981 - l’Europe à 10 : Grèce. • 1986 - l’Europe à 12 : Espagne, Portugal. • 1995 - l’Europe à 15 : Autriche, Finlande et Suède. • 2004 - l’Europe à 25 : Chypre, Estonie, Hongrie, Lettonie, Lituanie, Malte, Pologne, Slovaquie, Slovénie et la Rép Tchèque. • 2007: - l’Europe à 27 : La Rumanie et la Bulgarie. • 2013: - l’Europe à 28 : La Croatie
  89. 89. À quelle date sont entrés les pays membres de l’Union européenne? • 1957 - l’Europe à 6 : l’Allemagne, la Belgique, la France, l’Italie, le Luxembourg et les Pays-Bas. • 1973 - l’Europe à 9 : Danemark, Irlande, Royaume-Uni. • 1981 - l’Europe à 10 : Grèce. • 1986 - l’Europe à 12 : Espagne, Portugal. • 1995 - l’Europe à 15 : Autriche, Finlande et Suède. • 2004 - l’Europe à 25 : Chypre, Estonie, Hongrie, Lettonie, Lituanie, Malte, Pologne, Slovaquie, Slovénie et la République Tchèque. • 2007: - l’Europe à 27 : La Rumanie et la Bulgarie • 2013: - l’Europe à 28 : La Croatie
  90. 90. L´Union Européenne La Croatie
  91. 91. Comment entre-t-on dans l’Union européenne ?  Il faut un avis favorable de la majorité des habitants du pays concerné, de la Commission européenne et des pays membres.  Le pays candidat doit respecter les valeurs de la démocratie et faire partie du continent européen.  Il doit aussi respecter les critères économiques et institutionnels.
  92. 92. Le drapeau européen L’hymne européen 9 mai: journée de l’Europe Une devise: « Unie dans la diversité »
  93. 93. Le drapeau •Le 26 mai 1986 le drapeau bleu aux 12 étoiles jaunes devient officiellement le drapeau de l'Union européenne. •Est le symbole: • non seulement de l'Union européenne • mais aussi de l'unité •et de l'identité de l'Europe dans un sens plus large. •Chaque élément le constituant a été choisi pour sa symbolique
  94. 94.  L'hymne symbolise:  non seulement l'Union européenne  mais aussi l'Europe au sens large
  95. 95. La Devise •« Unie dans la diversité » utilisée pour la première fois en 2000 La Journée de l´Europe est célébrée le 9 mai •En souvenir de la déclaration Schuman, point de départ de la construction européenne.
  96. 96. Pays de l’UE utilisant l’euro Pays de l’UE n’utilisant pas l’euro L’euro est utilisé dans toute la zone euro. 4Pièces: le côté pile est commun, le côté face arbore des symboles nationaux 4Billets: pas de face nationale
  97. 97. Pourquoi l´euro?  http://lewebpedagogique.com/blog/dossier-euro- pourquoi-leuro-2/ L'euro en bref  http://lewebpedagogique.com/blog/dossier-euro- leuro-en-bref-2/ L'euro en crise  http://lewebpedagogique.com/blog/dossier-euro- leuro-en-crise-2/ Sortir de l'euro  http://lewebpedagogique.com/blog/dossier-euro- sortir-de-leuro-2/
  98. 98. Dis moi ce qu’il y a dans ton assiette, je te dirai dans quel pays tu vis ! •Les habitudes culinaires traduisent les habitudes et les traditions d’un pays. • On connaissait: •la pizza italienne •la charcuterie allemande •les viennoiseries autrichiennes •et le pudding anglais. Avec l’Europe élargie, d’autres produits et d’autres recettes viendront enrichir notre patrimoine.
  99. 99.  L’UE est un système politique et institutionnel unique dans l’histoire mondiale:  ses états cèdent une partie de leur souveraineté à certaines institutions qui représentent les intérêts de l’ensemble de l’Union.  À Bruxelles il y a une représentation permanente chargée de la défense des intérêts particuliers de chaque état.  Pour mener à terme leurs politiques, les institutions de l’Union créent:  des lois  des règlements  des directives  et des recommandations. Ces règles ont une incidence directe sur la vie quotidienne des citoyens, car tous les états sont obligés à les respecter.  Les principales institutions de l’UE sont le Conseil de l’Union européenne, le Parlement européen et la Commission européenne.
  100. 100. Parlement européen Les institutions de l’Union européenne Conseil des ministres (le Conseil) Commission européenne Conseil européen (sommets)
  101. 101. Le Parlement européen, voix du peuple Martin Schulz, président du Parlement européen Il a été réélu le 1er juillet 2014 président du Parlement européen suite aux élections européennes de juin Le Conseil européen et le Conseil, voix des États membres Herman Van Rompuy, président du Conseil européen Donald Tusk Herman Van Rompuy est président du Conseil européen depuis le 1er janvier 2010 ; le Polonais Donald Tusk lui succédera le 1er décembre 2014. La Commission européenne, soucieuse de l’intérêt commun José Manuel Barroso, président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker succèdé le 15 juillet 2014 à José Maunuel Barroso qui a effectué deux mandats consécutifs. Titulaire actuel Jean- Claude Juncker depuis le 1 er novembre 2014
  102. 102.  Il est le principal organe possédant capacité de décision dans l’UE.  Le système de présidence du conseil est rotatoire: chaque six mois un pays préside le Conseil et est le responsable de l’organisation des réunions du Conseil.  Mais le traité de Lisbonne a créé deux institutions à caractère permanent :  un PRÉSIDENT DU CONSEIL EUROPÉEN qui a un mandat de deux ans et demi  et un HAUT REPRÉSENTANT DE L'UNION pour les affaires étrangères et la politique de sécurité qui est en charge le Service extérieur  Dans cette instance se réunissent les ministres des gouvernements de chaque pays membre de l'UE pour:  adopter des actes législatifs  et coordonner les politiques.  Il ne doit pas être confondu avec Le Conseil européen institution de l'UE réunissant les chefs d'État et de gouvernement, environ quatre fois par an, pour débattre des priorités politiques de l'Union.
  103. 103.  Il adopte la législation de l'UE.  Il coordonne les grandes orientations des politiques économiques des États membres.  Il signe des accords entre l'UE et d'autres pays.  Il approuve le budget annuel de l'UE.  Il définit la «Politique étrangère et de sécurité commune» PESC qui est:  la politique étrangère  et de défense de l'UE  Il coordonne la coopération entre les tribunaux et les forces de police des États membres:  surveillance des frontières  et des demandes d’asile politique).
  104. 104.  Le Parlement européen est une institution de caractère démocratique  Les membres ou députés européens élus directement tous les cinq ans sont les représentants des citoyens des 28 pays membres.  Le nombre de députés européens de chaque pays est fonction de la taille de sa population.  Les députés européens sont regroupés par famille politique, et non par nationalité.  Le Parlement européen est établi dans trois villes:  Bruxelles (Belgique) lieu ou se déroulent les réunions des commissions parlementaires  Strasbourg (France)  et Luxembourg (Luxembourg) y sont installés les services administratifs (le « secrétariat général ») les « séances plénières», auxquelles participent tous les députés, ont lieu à Strasbourg et à Bruxelles.
  105. 105.  il examine et adopte les actes législatifs européens avec le Conseil  il exerce un contrôle sur les activités des autres institutions de l'UE  notamment la Commission  afin de garantir que celles-ci fonctionnent démocratiquement  il examine et adopte le budget de l'UE avec le Conseil.
  106. 106. http://www.planet.fr/politique-le- nouveau-parlement-europeen-se- reunit-sous-la-pression-des- europhobes.650207.29334.html
  107. 107. Source: le parisien.fr
  108. 108.  C´est l’organe exécutif de l’UE.  Elle représente et défend les intérêts de l'UE dans son ensemble et dans les institutions internationales sans se soumettre aux instructions d’aucun gouvernement national  La Commission est composée de 28 commissaires et d’un président.  Les 28 commissaires, un par État membre de l'UE, assument la responsabilité politique de la Commission au cours d'un mandat de cinq ans.  Le président :  charge chaque commissaire d'un ou de plusieurs domaines politiques spécifiques.  est désigné par le Conseil européen, qui nomme également les autres commissaires en accord avec le président désigné.
  109. 109.  La Commission gère et met en œuvre les politiques de l'UE:  elle soumet des propositions législatives nouvelles au Parlement et au Conseil;  elle gère le budget de l'UE et octroie des financements;  elle veille à l'application du droit européen, directives, règlements, traités (de concert avec la Cour de justice);  elle représente l'Union européenne sur la scène internationale, par exemple en négociant des accords entre l'UE et d'autres pays.
  110. 110. Il ne faut pas oublier que les députés du Parlement européen peuvent aussi proposer des lois
  111. 111.  La Banque centrale européenne (BCE)  La Cour de justice  La Cour des comptes européenne  Le Comité économique et social
  112. 112.  La Banque centrale européenne (BCE) a son siège à Francfort, en Allemagne.  Elle gère l'euro, la monnaie unique européenne  et veille à la stabilité des prix dans l'UE.  La Cour des comptes européenne examine les finances de l'Union.  Elle a pour mission:  d'améliorer la gestion financière de l'UE  et de rendre compte de l'utilisation de l'argent public.  Crée en 1975, elle a son siège à Luxembourg.
  113. 113.  La Cour de justice interprète la législation européenne de manière à garantir une application uniforme du droit dans tous les pays de l'UE.  Le Comité économique et social dans lequel les représentants des employeurs, des syndicats et d'autres organisations sociales peuvent exprimer leurs points de vue sur les questions européennes.  Ce comité émet des avis à l'intention des principales institutions de l'UE, notamment le Conseil, la Commission et le Parlement européen.
  114. 114.  Espagne appartient à l'UE depuis le premier janvier 1986.  Cette date est le point de départ d'un développement économico-social d'un des pays plus vastes de l'Union (505.000 km²)  et dont la densité de population est une des plus faibles d'Europe (81 habitants au km²).  La modernisation du pays a fait changer l'importance des activités économiques.  L'agriculture et l'élevage ont diminué leur importance  Tandis que le secteur tertiaire (servicios) est devenu le moteur du progrès d'un pays où l'industrie est plus faible que dans d'autres pays de l'Union.
  115. 115.  Chaque étape d’élargissement a été un moment de contradiction car  d’un côté l’UE a augmenté son potentiel dans le contexte mondial  mais de l’autre les difficultés  d’organisation  et d’harmonisation d’une fédération de 28 états dont les structures économiques et les revenus (ingresos)moyens de ses citoyens sont encore assez différents
  116. 116.  Pour adhérer à l’UE il faut respecter les trois critères de Copenhague: politique:  institutions stables garantissant la démocratie, l'Etat de droit, le respect des minorités et leur protection ; économique:  économie de marché viable et capable de faire face aux forces du marché et à la pression concurrentielle à l'intérieur de l'Union ; acquis communautaire:  mettre en oeuvre et appliquer la législation et les politiques de l'UE à 28 dans la législation de l’état.
  117. 117.  Pour atteindre ses objectifs, l’UE a un budget annuel.  Même si ce budget a augmenté, il représente un pourcentage très petit de la richesse européenne.  L’UE dispose d'un produit intérieur brut (PIB: valeur totale des biens et services produits) plus important que celui des États-Unis, 12 billions d’€ en 2010, par contre son budget n’a pas dépassé 130.000 millions d’€.  La plus grande partie des fonds sont consacrés:  à la réduction des inégalités de revenu et des inégalités sociales  à l’amélioration du niveau de vie de ses citoyens, en particulier celui des régions et des groupes plus défavorisés.  Le secteur primaire absorbe une grande partie des dépenses.
  118. 118.  Politique menée par l’Union européenne (UE) dans le domaine agricole, visant:  à assurer une stabilité des prix sur les marchés  à garantir un revenu minimum à certains agriculteurs  et à améliorer les conditions de la production agricole en agissant sur les structures de la production.  L'agriculture est la politique la plus intégrée de l'UE et absorbe de ce fait une part non négligeable du budget européen.  Cet argent est géré par l'UE et correspond à des dépenses que les États effectueraient de toute façon.  Par ailleurs, les dépenses agricoles ont fortement baissé au fil du temps: de 70 % dans les années 1970, elles sont passées à 34 % au cours de la période 2007-2013.
  119. 119.  Les différences des revenus moyens entre les 28 pays sont la plus grande difficulté pour le fonctionnement d’une association politique aussi complexe que l’Union européenne.  La politique régionale a comme objectif l’approche des niveaux de vie des régions plus pauvres à celui des plus riches (voir document 9, manuel Santillana, p.73).  Environ un tiers du budget de l’Union est affecté à ces essais d’équilibre.  Le financement de ces mesures politiques se fait au moyen de trois fonds structurels:  le Fonds structurel européen du développement régional (FEDER)  le Fonds social européen (FSE)  et le Fonds de cohésion
  120. 120.  Convergence :  Le 81’5% du budget de la politique régionale est destiné aux régions moins développées, c’est-à-dire, à celles qui ont un PIB inférieur au 75% de la moyenne de l’Union.  Compétitivité :  Le 16% de budget est consacré à l’aide des régions plus riches afin qu’elles puissent aborder les défis de la modernisation économique.  Coopération :  Le 2’5% du budget de la politique régionale est destiné à des projets qui cherchent des solutions communes entre deux pays ou plus pour des problèmes de domaines urbains, ruraux, de la recherche, etc.
  121. 121.  Les obstacles à la construction politique tiennent à ce que les États ont du mal à abandonner  certains pouvoirs  et certaines compétences à un organe supranational (placé au-dessus de leurs propres institutions) ils peinent à renoncer à une partie de leur souveraineté.  L'Europe a vocation à devenir une fédération d'États et non un État fédéral comme les États-Unis.  Il s'agit plus d'un partage de souveraineté que d'un transfert de souveraineté.
  122. 122.  On ne peut pas oublier que l'UE:  représente le 30% de la richesse mondiale  et qu'elle est la première puissance commerciale du monde (21% des échanges internationaux).  l’UE est en projet en construction  et que les différents points de vue des pays membres ne permettent pas de trouver des positions unitaires faces aux problèmes politiques internationaux.  Pourtant, individuellement, les pays européens ne pèsent pas lourd à l’échelle de la planète, face à de grands pays très peuplés ou puissants tels que la Chine, l’Inde ou les États-Unis.  En revanche, s’ils parviennent:  à s’unir sur le plan politique  et à parler d’une seule voix sur la scène internationale, ils ont plus de chances d’influencer les décisions mondiales.
  123. 123.  En un demi-siècle, 28 pays ont rejoint la famille européenne.  Il y a une nouvelle adhésion: la Croatie ( 2013)  Certains frappent à la porte, comme la Turquie ou la Macedonie
  124. 124. Superficie (x 1 000 km²) Population (en millions) Richesse (produit intérieur brut par habitant) Bosnie-Herzégovine 51 3,8 7 400 Monténégro 13 0,6 10 500 Islande 100 0,3 28 100 Kosovo (en vertu de la résolution 1244 du Conseil de sécurité des Nations unies) 11 2,2 Ancienne République yougoslave de Macédoine 25 2,1 9 100 Albanie 27 3,2 6 500 Serbie 77 7,3 8 300 Turquie 770 73,7 13 000
  125. 125. Il y a une nouvelle adhésion: la Croatie ( 2013)

×