+
Interroger le travail
scientifique en ligne
ou le développement d’une approche éthique et réflexive de la place du cherc...
+ Valeurs,
normes,
règles du
web et
recherche
Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
+
Internet et l’éthique : quels
convergences avec la pratique de
recherche ?
Source :
1/ L'éthique comme normes, comme dro...
+
Des valeurs centrales et
convergentes
Source :
 Les valeurs du Web 2.0
Le web 2.0 est participatif, collaboratif. La cr...
+
La notion de bien commun
 La connaissance comme bien commun 1/2
"Un bien commun n’existe qu’à travers une communauté qu...
+
La notion de bien commun
 La connaissance comme bien commun 2/2
"La vulnérabilité des Communs de la connaissance tient ...
+
http://cfeditions.com/libresSavoirs/
http://www.youtub
e.com/watch?v=AP
BOA1E2GDQ
L’idée de « bien commun » pour la
conn...
+
http://www.appeldesappels.org/pour-une-universite-au-service-drun-monde-
commun-60.htm
Pour une Université au service d’...
+
Pour une Université au service d’un
Monde Commun 2/2
« Cette conception utilitariste de l’excellence produit l’exclusion...
+
 Par Biens Communs, nous entendons plusieurs choses : il s’agit
d’abord de ressources que nous voulons partager et prom...
+
Ethique et responsabilité dans des choix quotidiens de la pratique
numérique et de recherche
Mélodie Faury – CCN – Paris...
+
Face à ces choix, Max Weber, dans Le Savant et le Politique identifiait deux morales :
la morale de la responsabilité et...
+
Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
La responsabilité dans des choix
Quels sont ces choix ? Se poser la q...
+
Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
Co-responsabilité(s)
Quant aux responsabilités liées aux impacts soci...
+ Intégrité
scientifique
et « bonnes
pratiques »
numériques
Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
+ Règles éthique en recherche
indépendamment de la pratique numérique
Source : Patricia Volland-Nail
http://fr.slideshare....
+
Règles éthique en recherche
indépendamment de la pratique
numérique
Source : Patricia Volland-Nail
http://fr.slideshare....
+
« Misconducts » et leurs causes
 Pression de publication
 Nombre très élevé du nombre de publications
 Importance d’o...
+
Mauvaises pratiques
Source : http://fr.slideshare.net/NicolasSORHAITZ/prsentation-ritme-maisonneuve-24-
octobre-v3
Mélod...
+
Mauvaises pratiques
Source : http://fr.slideshare.net/pvolland/ethique-publicationsscientifiquesauthorship2010pvn
Mélodi...
+
Mauvaises pratiques
Source : http://fr.slideshare.net/pvolland/ethique-publicationsscientifiquesauthorship2010pvn
Mélodi...
+
• Communalisme : connaissances scientifiques comme biens publics
• Universalisme : connaissance indépendantes de leurs p...
+
Sensibiliser à la question du droit
d’auteur
« Les œuvres publiées sous une licence Creative
Commons, ou sous une autre ...
+
Le blogging – « Bonnes pratiques »
« Il faut régulièrement demander à des carnetiers :
— de retirer des ressources sous ...
+
Publication et re-publication
Source : http://bn.hypotheses.org/11434
« Une erreur courante
La presse est soumise au mêm...
+
Comment écrire pour un blog ?
La communication scientifique – Logiques et méthodes. Bertrand Labasse, 2001
Contrat impli...
+
Référencer, tisser du lien avec des ressources
L’écriture sur un carnet ou un blog peut s’enrichir de liens hypertextes ...
+
Cette écriture reliée, référencée, appuyée sur des ressources et des références peut
permettre d’associer
brièveté et de...
+
• Une écriture multimédia
« C’est un espace plastique, qui favorise des formes d’écritures nouvelles (multimédia), qui
n...
+
L’échange, la disputatio
« Le carnet de recherches produit un
décentrement des lieux d'écriture vers des
espaces moins c...
+
Valoriser une forme centrale de la
communication scientifique
Mounier & Dacos
« le blogging scientifique se situe à
l'in...
+
Accès libre, accès ouvert
 Circulation des métadonnées (titre, résumé, auteur, URL
archive ouverte)
 Visibilité texte ...
+ Communication
en ligne et
circulation des
savoirs
Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
+
Libre accès à la communication
scientifique
- Logique du web 2.0 et mise en circulation des savoirs
Les archives ouverte...
+
Libre accès à la communication
scientifique : émergence de
nouveaux textes
- Lisible, manipulable, citable
- Interconnec...
+
UNESCO – La question de la
responsabilité
+
UNESCO – La question de la
responsabilité
UNESCO – La question de la
responsabilité
+
Des valeurs propres à la
pratique de recherche ?
Libre accès
et droit
d’auteur
Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Fév...
+
Libre accès à la communication
scientifique
 Définition
Libre accès (open access) : mise à disposition immédiate, gratu...
+
Libre accès à la communication
scientifique
 « 1990 : Le libre accès apparaît avec l'émergence des nouvelles
technologi...
+
Libre accès à la communication
scientifique
 « 1999 : La recherche des informations se compliquant avec la
multiplicati...
+
Libre accès à la communication
scientifique
« En France :
 2008 : Mise en place du protocole d'accord en vue d'une
appr...
+
L’open access en France
 OpenEdition est une structure d'édition numérique en sciences humaines et sociales à but
non l...
+
L’open access en France
1/2
 Archimer - Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer
 BIRD (Base Insti...
+
L’open access en France
2/2
 HAL - INSERM - Institut National de la Santé et la Recherche Médicale
 Institut de la Mon...
+ Archives ouvertes et valeurs de la
recherche ?
 Accès à l’information scientifique, circulation du savoir - Communalism...
+
Comment utiliser les archives
Source : http://fr.slideshare.net/lrhoulhanae/libre-accs-aux-publications-scientifiques
Mé...
http://www.ccsd.cnrs.fr/
Le CCSD (Centre pour la
Communication Scientifique Directe
- UMS3668) est une unité mixte de
serv...
+
Libre accès et engagement dans
une pratique de recherche
 « Mouvement du libre accès
Mise à disposition des publication...
+
Lesdifférentesvoiesdela
publicationscientifique
Source:http://www.biblio.univ-evry.fr/expos/oaweek2014/index2.html
Mélod...
+
Revues, droit d’auteur et archivage
Connaître la politique éditoriale d’une revue à partir de son nom
Mélodie Faury – CC...
+
Edition électronique: modèles
économiques
Origine des revenus
- Structure dans le temps de ces revenus (récurrents ou ve...
+
Auteur-Payeur
« On parle du modèle auteur-payeur quand l’auteur ou son
institution d’appartenance ou le bailleur de fond...
+
Lecteur-Payeur
« Le modèle lecteur-payeur correspond au modèle traditionnel de
l’édition, l’abonnement. Le lecteur ne pe...
+
Sponsor-Payeur
« Dans le modèle sponsor-payeur, le financement de la revue est
prise en charge par une société savante, ...
+
Modèles économiques :
émergences et exemples
Source : Par P. Mounier, janvier 2010 http://blog.homo-numericus.net/articl...
+
Modèles économiques :
émergences et exemples
Source : Par P. Mounier, janvier 2010 http://blog.homo-numericus.net/articl...
+
Open access : contexte juridique
« Recommandations pour un dépôt régulier d’une publication en archives ouvertes :
 1. ...
+
Open access : contexte juridique
 « Quelques conseils pour faciliter le dépôt de vos futures publications :
1. Un grand...
+
Open access : contexte juridique
« 3. Conservez l’ensemble de vos accords écrits ou électroniques
avec les éditeurs pour...
+
Qu’est-ce que le droit d’auteur ?
C’est une prérogative attribuée à l'auteur d'une oeuvre de l'esprit et qui
comporte un...
+
Droits conférés par le droit d’auteur
1/
 Les droits patrimoniaux « Ils offrent à l'auteur la possibilité de tirer prof...
+
Droits conférés par le droit d’auteur 2/
Les droits moraux
« Ils permettent à l'auteur de garder la maîtrise de son oeuv...
+ Droit d’auteur français
Source : http://www.dgdr.cnrs.fr/daj/propriete/droits/Docs/comparatif-auteur-copyright.pdf
Mélod...
+
Contre-modèle pour le droit d’auteur
Source : http://creativecommons.fr/
& L’édition électronique, M. Dacos et P. Mounie...
+
Licences Creative Commons
Source : http://www.biblio.univ-evry.fr/expos/oaweek2014/index2.html
Moteur de recherche CC : ...
+
Licences Creative Commons
Source : http://www.biblio.univ-evry.fr/expos/oaweek2014/index2.html
 Bonnes pratiques
Les dr...
+
Des valeurs propres à la
pratique de recherche ?
La question
du peer-
review
Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Févri...
+
•
http://www.actualitte.com/societe/la-communaute-des-chercheurs-appelle-au-boycott-d-elsevier-32032.htm
http://tomroud....
+
L’évaluation par les pairs, le collectif
« There is still, however, a serious obstacle blocking progress towards a
truly...
+
L’évaluation par les pairs, le collectif
« Although the majority of researchers feel that journals are essential to scho...
+
L’évaluation par les pairs, le collectif
 II. Independent peer review: With the consent of authors, research
output is ...
+
L’évaluation par les pairs, le collectif
IV. Open evaluation: Academic evaluation committees judge
scholars based on the...
+
La question du peer-review et de la
valeur d’une information scientifique
Source : http://fr.slideshare.net/pvolland/eth...
+
La question du peer-review et de la
valeur d’une information scientifique
 « The peer-review scam », Cat Ferguson, Adam...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Interroger le travail scientifique en ligne : ou le développement d’une approche éthique et réflexive de la place du chercheur dans la société ?

1 502 vues

Publié le

Ethique et Internet
Intervention CCN CFDIP - Paris Diderot
10 février 2015

Publié dans : Sciences
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 502
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
417
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Interroger le travail scientifique en ligne : ou le développement d’une approche éthique et réflexive de la place du chercheur dans la société ?

  1. 1. + Interroger le travail scientifique en ligne ou le développement d’une approche éthique et réflexive de la place du chercheur dans la société ? Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015 Paris Diderot Certificat de Compétences Numériques CCN – CFDIP 10 février 2015 Mélodie Faury
  2. 2. + Valeurs, normes, règles du web et recherche Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
  3. 3. + Internet et l’éthique : quels convergences avec la pratique de recherche ? Source : 1/ L'éthique comme normes, comme droits, comme règles et bonnes pratiques ; 2/ L'éthique comme valeurs de l'usage du web, qui se traduisent en pratiques partagées. Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
  4. 4. + Des valeurs centrales et convergentes Source :  Les valeurs du Web 2.0 Le web 2.0 est participatif, collaboratif. La création de valeur d'un objet, d'une information, d'une connaissance s'effectue par le partage de celle/celui-ci. Une connaissance, donc, a d'autant plus de valeur qu'elle est partagée, (donc accessible) réinscriptible et réinscrite, en circulation. Les questions posées par le Web 2.0 à la science (en société) et à la recherche sont immédiates : elles sont issues des pratiques collaboratives que la science peut potentiellement amplifier mais également des changements profonds de pratiques qui nécessitent de ré-expliciter les valeurs fondamentales de la recherche pour composer avec elles, réactualiser ses normes et règles, et construire une nouvelle déontologie intégrant ces potentialités. Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
  5. 5. + La notion de bien commun  La connaissance comme bien commun 1/2 "Un bien commun n’existe qu’à travers une communauté qui se fixe des règles et se donne les moyens de les appliquer. » "À la fin des années 1990, la théorie des Communs renouvelle la réflexion dans un autre champ que l’écologie, celui de la connaissance. Avec le développement d’internet, les connaissances, la culture, le réseau numérique lui-même peuvent être pensés comme des Communs, partagés par les usagers. On y retrouve l’idée centrale d’un accord entre le libre accès aux ressources communes et des règles de gestion communautaires pour assurer la permanence d’un travail coopératif. » Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
  6. 6. + La notion de bien commun  La connaissance comme bien commun 2/2 "La vulnérabilité des Communs de la connaissance tient également au risque dit du « passager clandestin » : il suffit que quelqu’un vienne et s’approprie ce bien commun engendré par le travail coopératif de milliers de personnes pour qu’elles en soient dépossédées au profit d’un monopole." http://www.vacarme.org/article1850.html  "comment faire en sorte que les diverses manifestations du numérique respectent l’éthique et, surtout, comment la penser ?" http://ethiquepublique.revues.org/987 Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
  7. 7. + http://cfeditions.com/libresSavoirs/ http://www.youtub e.com/watch?v=AP BOA1E2GDQ L’idée de « bien commun » pour la connaissance « La connaissance est un moteur de l'économie et de l'organisation sociale. Aujourd'hui numérisée, elle circule, se diffuse et se partage aisément, permettant la coopération de communautés et la création de nouvelles connaissances. Cette émergence dynamique et collective de nouveaux biens communs vient à son tour bousculer et renouveler la pensée économique et politique. Les biens communs de la connaissance constituent ainsi une utopie pragmatique qui propose des voies nouvelles pour aborder les défis du XXIe siècle. » Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
  8. 8. + http://www.appeldesappels.org/pour-une-universite-au-service-drun-monde- commun-60.htm Pour une Université au service d’un Monde Commun 1/2 Pétition - Pour une Université au service d’un Monde Commun « Aujourd’hui, il devient chaque jour plus évident que la mise en place des réformes récentes au sein de l’Université, de l’Education Nationale et des organismes de recherche (Loi de Réforme des Universités, Révision Générale des Politiques Publiques, Evaluations AERES) heurte de front les valeurs qui nous animent et nos missions premières : produire de la connaissance et partager le savoir. » « Les réformes actuelles mettent en œuvre les mêmes principes : la rentabilité plutôt que l’intérêt général, la compétition plutôt que la coopération, la concurrence plutôt que la solidarité, l’utilité productiviste plutôt que l’amélioration du bien être collectif. La recherche de la haute performance devient le critère ultime pour exister. » Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
  9. 9. + Pour une Université au service d’un Monde Commun 2/2 « Cette conception utilitariste de l’excellence produit l’exclusion et intensifie la lutte des places dans tous les secteurs. Lae management par projet nous conduit à passer plus de temps pour acquérir les moyens de travailler qu’à travailler vraiment. Il affecte les ressources à des projets incertains en les réduisant d’autant pour nos activités d’enseignement et de recherche. L’évaluation prescriptive et quantitative pervertit les fondements même de la recherche, fondés sur la discussion publique, l’argumentation et la controverse. L’idéologie des ressources humaines instrumentalise l’humain pour le soumettre à des critères de productivité immédiate et de rentabilité. La culture de l’urgence nous entraîne dans une course permanente qui empêche de prendre le temps de la réflexion et de la critique. » [...] http://www.appeldesappels.org/pour-une-universite-au-service-drun-monde- commun-60.htm Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
  10. 10. +  Par Biens Communs, nous entendons plusieurs choses : il s’agit d’abord de ressources que nous voulons partager et promouvoir, que celles-ci soient naturelles – une forêt, une rivière, la biosphère-, matérielles – une machine-outil, une imprimante – ou immatérielles – une connaissance, un logiciel, l’ADN d’une plante ou d’un animal-. Il s’agit aussi des formes de gouvernance associées à ces ressources, qui vont permettre leur partage, le cas échéant leur circulation, leur valorisation sans destruction, leur protection contre ceux qui pourraient atteindre à leur intégrité.  Les Biens Communs sont donc à la fois une approche alternative de la gestion de biens et de services, qui bouscule le modèle économique dominant basé sur la propriété, et un imaginaire politique renouvelé. http://www.savoirscom1.info/ L’idée de bien commun – Un espace politique Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
  11. 11. + Ethique et responsabilité dans des choix quotidiens de la pratique numérique et de recherche Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015 Un discours aux valeurs explicites La responsabilité dans une multitude de choix, au quotidien de la recherche « Être responsable, c’est choisir librement, à partir de la meilleure information possible, mais sans jamais pouvoir être sûr de l’avenir, et en acceptant la possibilité d’avoir, plus tard, à réviser ce choix. » (Jean-Claude Ameisen, 2005 ; p72) Ainsi, par exemple, cela reviendrait à se demander : « Où sont les choix réels que l’on fait en publiant, en étant évalué, en enseignant, en choisissant de mettre à disposition ses données ou non, en communication à l’oral telle information plutôt qu’une autre, etc. » « Quels sont les comportement intègres ou non ? » « Quels sont les choix éthiques, ou non, responsables ou non ? » « Pourquoi ai-je choisi d’être financé par tel organisme plutôt que tel autre ? Avais-je le choix ? » « Où sont mes choix ? »
  12. 12. + Face à ces choix, Max Weber, dans Le Savant et le Politique identifiait deux morales : la morale de la responsabilité et celle de la conviction. « Max Weber ne veut pas dire que le moraliste de la responsabilité n’a pas de conviction ni le moraliste de la conviction pas de sens de la responsabilité. Il suggère que, dans des situations extrêmes, les deux attitudes peuvent se contredire et qu’en dernière analyse l’un préfère l’affirmation intransigeante de ses convictions au succès et l’autre sacrifie ses convictions aux nécessités de la réussite, l’un et l’autre étant moraux à l’intérieur d’une conception de la moralité. » (préface de Raymond Aron, Le Savant et le Politique, 1959 ; p.53) « Ou bien j’obéis à mes convictions – pacifistes ou révolutionnaires, peu importe – sans me soucier des conséquences de mes actes [morale de la responsabilité], ou bien je me tiens pour comptable de ce que je fais, même sans l’avoir directement voulu, et alors les bonnes intentions et les cœurs purs ne suffisent pas à justifier les acteurs [morale de la conviction]. » (préface de Raymond Aron, Le Savant et le Politique, 1959 ; p.31) La responsabilité dans des choix
  13. 13. + Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015 La responsabilité dans des choix Quels sont ces choix ? Se poser la question et les identifier Encore faut-il identifier où se situent ces choix et se rendre compte, dans la pratique, que l’on fait un choix : - en choisissant de publier dans une revue plutôt qu’une autre (voir boycott récent), - en brevetant un résultat ou en favorisant l’open science, - en acceptant un financement au détriment d’un autre, - en participant à la diffusion mise en circulation des savoirs, en contribuant à des recherches interdisciplinaires, etc. => Et ces choix engagent des valeurs.
  14. 14. + Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015 Co-responsabilité(s) Quant aux responsabilités liées aux impacts sociétaux, puisqu’il s’agit de choix de société, nous impliquant tous en tant que citoyens, il me semble qu’elles ne peuvent être prise que collectivement, dans des formes de co-responsabilités, qu’il reste encore à inventer, et que certains expérimentent déjà.
  15. 15. + Intégrité scientifique et « bonnes pratiques » numériques Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
  16. 16. + Règles éthique en recherche indépendamment de la pratique numérique Source : Patricia Volland-Nail http://fr.slideshare.net/pvolland/ethique-publicationsscientifiquesauthorship2010pvn Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
  17. 17. + Règles éthique en recherche indépendamment de la pratique numérique Source : Patricia Volland-Nail http://fr.slideshare.net/pvolland/ethique-publicationsscientifiquesauthorship2010pvn Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
  18. 18. + « Misconducts » et leurs causes  Pression de publication  Nombre très élevé du nombre de publications  Importance d’obtenir des résultats « positifs »  Tension quant aux besoins de financement  Peu d’intérêt pour la reproductibilité Initiative Scientific Red Cards Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
  19. 19. + Mauvaises pratiques Source : http://fr.slideshare.net/NicolasSORHAITZ/prsentation-ritme-maisonneuve-24- octobre-v3 Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
  20. 20. + Mauvaises pratiques Source : http://fr.slideshare.net/pvolland/ethique-publicationsscientifiquesauthorship2010pvn Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
  21. 21. + Mauvaises pratiques Source : http://fr.slideshare.net/pvolland/ethique-publicationsscientifiquesauthorship2010pvn Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
  22. 22. + • Communalisme : connaissances scientifiques comme biens publics • Universalisme : connaissance indépendantes de leurs producteurs • Désintéressement : seule compte la quête de vérité • Scepticisme organisé : pratique organisée autour de la mise en doute et la critique des résultats Issu de : Vinck D. (2001), Sciences et sociétés. Sociologie du travail scientifique, Paris, Ed. Armand Colin. (p.9) L’idéal scientifique – La science de Merton (1942)  Normes mertoniennes guidant les pratiques scientifiques et permettant l’autonomie de la communauté scientifique : Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
  23. 23. + Sensibiliser à la question du droit d’auteur « Les œuvres publiées sous une licence Creative Commons, ou sous une autre licence libre, peuvent être intégralement copiées et diffusées à condition d'être correctement attribuées à leur auteur. D'autres limites, comme l'utilisation non commerciale du document ou encore l'interdiction de le modifier, peuvent être spécifiées par la licence choisie. Mais si le contenu que vous souhaitez utiliser est protégé par le droit d'auteur, il est important de suivre les quelques consignes que nous vous proposons afin de pouvoir les partager légalement. Notez bien que sauf mention contraire, toutes les œuvres sont par défaut protégées par le droit d'auteur qui interdit la copie, la diffusion, la distribution et la modification de l’œuvre si vous n'avez pas l'accord explicite et préalable de l'auteur. Il existe néanmoins une exception : le droit de courte citation qui autorise la reprise d'un extrait limité de l'œuvre à condition que l'insertion soit partielle, justifiée, et que le texte soit clairement attribué à son auteur. » Source : « Citer un texte sur son carnet de recherche », F. Muscinesi Carnet de recherche Maison des carnets 28 septembre 2011 http://maisondescarnets.hypotheses.org/949 Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
  24. 24. + Le blogging – « Bonnes pratiques » « Il faut régulièrement demander à des carnetiers : — de retirer des ressources sous droit, des articles de journaux repris in extenso ; — de réduire la longueur des extraits de textes qui dépassent les limites de la courte citation. Pour certains supports, son conseil est de préférer "l’embed" (encapsulage4 ) des images comme pour les vidéos, quand les conditions techniques des plateformes de diffusion le permettent (Internet Archive, CanalU, You Tube, Vimeo, Dailymotion) ; — d'établir un lien vers une ressource plutôt que d’en recopier le contenu… » Source : http://ethiquedroit.hypotheses.org/655 Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
  25. 25. + Publication et re-publication Source : http://bn.hypotheses.org/11434 « Une erreur courante La presse est soumise au même régime juridique que les contenus scientifiques. Nous rencontrons de temps en temps un carnetier d'Hypothèses qui croit qu'il peut republier intégralement sur son carnet de recherche un article du journal Le Monde parce que celui-ci est en accès ouvert. Il est bien en accès ouvert (gratis open access) et non accès libre (libre open access). Par conséquent, il n'est pas possible de citer le texte autrement que sous la forme de courte citation, sauf à avoir obtenu l'accord explicite des ayants-droits. C'est la raison pour laquelle, en tant qu'hébergeur, je donne 24 heures au carnetier fautif pour retirer le texte copié sans autorisation. » Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
  26. 26. + Comment écrire pour un blog ? La communication scientifique – Logiques et méthodes. Bertrand Labasse, 2001 Contrat implicite entre émetteur d’un message et son destinataire 1. Règle de quantité : donner ni trop, ni trop peu d’informations 2. Règle de qualité : ne pas affirmer ce que l’on pense faux ou incertain 3. Règle de relation : parler à propos 4. Règle de modalité : être aussi clair et bref que possible Contrat de communication Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
  27. 27. + Référencer, tisser du lien avec des ressources L’écriture sur un carnet ou un blog peut s’enrichir de liens hypertextes qui créent des liens, pointent sur des ressources, changent le mode de discours, donnent de l’épaisseur à l’article, se mettant en relation avec des travaux académiques ou journalistiques (articles en lignes, billets, ouvrages numérisés, évènements scientifiques, etc.) ou avec des textes précédemment écrits par l’ auteur du billet lui-même (sorte d’auto- éditorialisation, de construction d’une articulation entre des écrits successifs, qui n’est pas nécessairement anticipée). « Comment écrire pour un carnet de recherche ? », Mounier, P. et Faury, M. in THATCamp Paris 2012, Paris, Éditions de la Maison des Sciences de l'Homme (« La Non-Collection »), 2012. Les liens hypertextes : une écriture hyper-reliée Comment écrire pour un blog ? Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
  28. 28. + Cette écriture reliée, référencée, appuyée sur des ressources et des références peut permettre d’associer brièveté et densité Les liens hypertextes, qu’ils soient explicitement présentés comme des ressources bibliographiques, ou non, peuvent construire en quelque sorte le cadre de référence du billet et donner accès aux ressources permettant au discours de se construire. « Comment écrire pour un carnet de recherche ? », Mounier, P. et Faury, M. in THATCamp Paris 2012, Paris, Éditions de la Maison des Sciences de l'Homme (« La Non-Collection »), 2012. Les liens hypertextes : une écriture hyper-reliée Comment écrire pour un blog ? Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
  29. 29. + • Une écriture multimédia « C’est un espace plastique, qui favorise des formes d’écritures nouvelles (multimédia), qui ne passent pas forcément par les mots (images, vidéos, sons…). » participante à l’atelier ThatCamp 2012 Attention aux droits d’auteurs ! « Comment écrire pour un carnet de recherche ? », Mounier, P. et Faury, M. in THATCamp Paris 2012, Paris, Éditions de la Maison des Sciences de l'Homme (« La Non-Collection »), 2012. Les liens hypertextes : une écriture hyper-reliée Comment écrire pour un blog ? Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
  30. 30. + L’échange, la disputatio « Le carnet de recherches produit un décentrement des lieux d'écriture vers des espaces moins codifiés et moins formels que les espaces de publication traditionnels, prenant ainsi le relais de formes plus volatiles et moins individuelles de conversation. Ce qui est en jeu est moins une économie de l'écriture que de la lecture. En jetant les bases d'une nouvelle relation au lectorat, le carnet de recherche offre l'opportunité de réinventer l'écriture scientifique autour du paradigme de la conversation, renouant ainsi avec une vieille tradition de débat scientifique, tout en se dotant d'une rhétorique adaptée au nouvel espace qui se met en place. » Source : « Un angle mort ? Les infrastructures pour les SHS en général et pour les carnets de recherche en particulier » 27/10/2013 Marin Dacos http://bn.hypotheses.org/11261 Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
  31. 31. + Valoriser une forme centrale de la communication scientifique Mounier & Dacos « le blogging scientifique se situe à l'intersection des formes classiques de communication scientifique. Il n'est pas exactement une conférence (oral public), ni une publication (écrit public), ni une correspondance (écrit privé), ni une conversation (oral privé), mais un assemblage de toutes ces dimensions, pour produire une forme que j'appelle mineure de communication scientifique. Cette forme est mineure car elle n'entre pas dans les formes canoniques (conférence, publication) qui sont évaluées. » Source : Marin Dacos, Pierre Mounier. Les carnets de recherche en ligne, espace d'une conversation scientifique décentrée. Lieux de savoir, T.2, Gestes et supports du travail savant, Albin Michel, pp.N/A, 2010. <sic_00439849> Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
  32. 32. + Accès libre, accès ouvert  Circulation des métadonnées (titre, résumé, auteur, URL archive ouverte)  Visibilité texte et plateforme  Republication totale problématique : prive le site d’origine de la possibilité de mesurer les usages de la ressource Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015 Source : Accès libre, accès ouvert, quelques précisions basiqueshttp://bn.hypotheses.org/11434
  33. 33. + Communication en ligne et circulation des savoirs Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
  34. 34. + Libre accès à la communication scientifique - Logique du web 2.0 et mise en circulation des savoirs Les archives ouvertes : « La communication scientifique directe, de chercheur à chercheur », dépôt direct du travail du chercheur, pas de travail éditorial « A l’heure du texte réinscriptible, liquide, mouvant et évoluant sans cesse (…) »  Modifications profondes du rôle de l’éditeur  Texte éditorialisé en libre accès : ex revues, livres avec sélection classique par les pairs, correction, mise en forme et mise en collection Source : L’édition électronique, M. Dacos et P. Mounier, Ed. la Découverte, 2010 Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
  35. 35. + Libre accès à la communication scientifique : émergence de nouveaux textes - Lisible, manipulable, citable - Interconnecté : « maillage de liens important et signifant. » => Les fonctionnalités numériques : processus de création de valeurs cohérentes avec les valeurs et l’éthique de la recherche (interconnexion, éditorialsation) Source : L’édition électronique, M. Dacos et P. Mounier, Ed. la Découverte, 2010 Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
  36. 36. + UNESCO – La question de la responsabilité
  37. 37. + UNESCO – La question de la responsabilité
  38. 38. UNESCO – La question de la responsabilité
  39. 39. + Des valeurs propres à la pratique de recherche ? Libre accès et droit d’auteur Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
  40. 40. + Libre accès à la communication scientifique  Définition Libre accès (open access) : mise à disposition immédiate, gratuite et permanente sur Internet des publications scientifiques issues de la recherche et de l'enseignement.  Accès ouvert (gratis open access) : données disponibles directement en accès gratuit sur internet.  Libre accès (libre open access) : données disponibles en accès gratuit et libre mais soumises à une licence d'utilisation dite libre (ex. Creative commons).  Archives ouvertes : réservoir où sont déposées des publications issues de la recherche scientifique et de l'enseignement dont l'accès est libre et gratuit. Des protocoles communs facilitent l'accessibilité de contenus provenant de plusieurs entrepôts maintenus par différents fournisseurs de données. Source : http://www.biblio.univ-evry.fr/expos/oaweek2014/index2.html Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
  41. 41. + Libre accès à la communication scientifique  « 1990 : Le libre accès apparaît avec l'émergence des nouvelles technologies de l'information, et l'essor d'Internet. La communauté scientifique remet en cause le monopole exercé par les grands éditeurs scientifiques sur les revues. Les chercheurs, contraints de céder leurs droits d'auteur aux éditeurs (contrats de publication), assistent à une flambée des tarifs. En réponse, ils s'organisent spontanément pour échanger leurs articles et créent les premières revues électroniques en libre accès (exemple "Psycoloquy", créée par Stephan Harnad, l'un des fondateurs du mouvement).  1991 : Progressivement, de nombreux organismes nationaux et internationaux se positionnent en faveur de la libre circulation des publications. Les premières archives ouvertes naissent dont ArXiv.org dans le domaine de la physique. » Source : http://www.biblio.univ-evry.fr/expos/oaweek2014/index2.html Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
  42. 42. + Libre accès à la communication scientifique  « 1999 : La recherche des informations se compliquant avec la multiplication des archives scientifiques, l'Open Archive Initiative (OAI) est créée afin de développer des protocoles communs et des standards d'interopérabilité pour faciliter la diffusion des contenus électroniques (exemple OAI-PMH).  À partir de 2000 : Emergence d'initiatives internationales, dont la Budapest Open Access Initiative (BOAI) lancée le 14 février 2002 et la déclaration de Berlin en octobre 2003, qui fixent les principes fondateurs de l'Open Access. » Source : http://www.biblio.univ-evry.fr/expos/oaweek2014/index2.html Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
  43. 43. + Libre accès à la communication scientifique « En France :  2008 : Mise en place du protocole d'accord en vue d'une approche coordonnée, au niveau national, pour l'archivage ouvert de la production scientifique.  2013 : Signature d'une convention de partenariat en faveur des archives ouvertes et de la plateforme mutualisée HAL. » Source : http://www.biblio.univ-evry.fr/expos/oaweek2014/index2.html Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
  44. 44. + L’open access en France  OpenEdition est une structure d'édition numérique en sciences humaines et sociales à but non lucratif. Elle est gérée par le Centre pour l'édition électronique ouverte (Cléo).  Son portail est constitué de quatre plateformes :  Revues.org propose des revues éditées par des sociétés savantes, des établissements de recherche, des presses universitaires ou des éditeurs privés. dont tout ou partie des articles sont en accès libre.  OpenEdition Books propose depuis 2013 des livres électroniques dont la moitié en libre accès.  Calenda, animé par la communauté scientifique, est un calendrier des événements de la recherche en lettres et sciences humaines et sociales en France et à l'étranger.  Hypothèses regroupe des carnets de recherche de différents horizons. Source : http://www.biblio.univ-evry.fr/expos/oaweek2014/index2.html Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
  45. 45. + L’open access en France 1/2  Archimer - Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer  BIRD (Base Institutionnelle de Recherche de l'Université Dauphine) - Université Paris- Dauphine  Dumas (Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance) - HAL  HAL - IN2P3 - Institut national de physique nucléaire et de physique des particules  HAL - CEA - Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives  HAL - INRIA - Institut National de Recherche en Informatique et en Automatique  HAL - Polytechnique - Ecole Polytechnique  HAL - SDE (Sciences de l'Environnement) - Centre National de la Recherche Scientifique Source : http://www.biblio.univ-evry.fr/expos/oaweek2014/index2.html Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
  46. 46. + L’open access en France 2/2  HAL - INSERM - Institut National de la Santé et la Recherche Médicale  Institut de la Montagne - Institut de la Montagne  Archives électroniques - Institut Jean Nicod - Institut Nicod  IRIS, Bibliothèque numérique en histoire des sciences - Université Lille 1  LARA (Libre Accès aux Rapports Scientifiques et Techniques) - INIST-CNRS (Institut de l'Information Scientifique et Technique du CNRS)  OpenGrey Repository - INIST-CNRS (Institut de l'Information Scientifique et Technique du CNRS)  Pastel (thèses en ligne de ParisTech) - Paris Tech (Paris Institute of Technology)  Persée - PRES Lyon  ProdINRA - Institut National de la Recherche Agronomique  SPIRE (Sciences Po Institutional Repository) - Sciences Po  TEL - CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique), CCSD (Centre pour la Communication Scientifique Directe) Source : http://www.biblio.univ-evry.fr/expos/oaweek2014/index2.html Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
  47. 47. + Archives ouvertes et valeurs de la recherche ?  Accès à l’information scientifique, circulation du savoir - Communalisme  Archivage, mobilisation et citation des travaux précédents  Collaboration Enjeux scientifiques versus de capital symbolique, de positionnement individuel Source : http://fr.slideshare.net/lrhoulhanae/libre-accs-aux-publications-scientifiques « Pour les chercheurs : - Visibilité des chercheurs et de la production scientifique - Conservation à long terme des données numériques - Intégration des réseaux scientifiques nationaux - Renforcement des collaborations internationales et des sources de financement » Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
  48. 48. + Comment utiliser les archives Source : http://fr.slideshare.net/lrhoulhanae/libre-accs-aux-publications-scientifiques Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
  49. 49. http://www.ccsd.cnrs.fr/ Le CCSD (Centre pour la Communication Scientifique Directe - UMS3668) est une unité mixte de service du CNRS, INRIA et PRES de Lyon, créée fin 2000 et principalement dédiée à la réalisation d’archives ouvertes. Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
  50. 50. + Libre accès et engagement dans une pratique de recherche  « Mouvement du libre accès Mise à disposition des publications scientifiques sur l’Internet public, permettant à tout à un chacun de lire, télécharger, copier, transmettre, imprimer, chercher ou faire un lien vers le texte intégral de ces articles, les disséquer pour les indexer, s’en servir de données pour un logiciel, ou s’en servir à toute autre fin légale, sans barrière financière, légale ou technique autre que celles indissociables de l’accès et l’utilisation d’Internet. La seule contrainte sur la reproduction et la distribution, et le seul rôle du copyright dans ce domaine devrait être de garantir aux auteurs un contrôle sur l’intégrité de leurs travaux et le droit à être correctement reconnus et cités. » Source : http://fr.slideshare.net/lrhoulhanae/libre-accs-aux-publications-scientifiques Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
  51. 51. + Lesdifférentesvoiesdela publicationscientifique Source:http://www.biblio.univ-evry.fr/expos/oaweek2014/index2.html Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
  52. 52. + Revues, droit d’auteur et archivage Connaître la politique éditoriale d’une revue à partir de son nom Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
  53. 53. + Edition électronique: modèles économiques Origine des revenus - Structure dans le temps de ces revenus (récurrents ou versés à l’unité) - Accès : libre ou non ? Total ou partiel ? Nouveautés ou archives ?Autre découpage ?Définition : Différents modèles économiques existent qui ont comme objectif de rendre accessible librement et au plus grand nombre les documents scientifiques :  modèle auteur-payeur ;  modèle lecteur-payeur ;  modèle sponsor-payeur.  Certains modèles peuvent coexister pour une même revue, comme le modèle hybride. Source : http://openaccess.inist.fr/spip.php?page=glossaire & L’édition électronique, M. Dacos et P. Mounier, Ed. la Découverte, 2010 Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
  54. 54. + Auteur-Payeur « On parle du modèle auteur-payeur quand l’auteur ou son institution d’appartenance ou le bailleur de fonds donne une contribution à l’éditeur pour rendre l’article librement et gratuitement accessible à tout lecteur. Il est opposé aux modèles lecteur-payeur et sponsor-payeur. » Source : http://openaccess.inist.fr/spip.php?page=glossaire Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
  55. 55. + Lecteur-Payeur « Le modèle lecteur-payeur correspond au modèle traditionnel de l’édition, l’abonnement. Le lecteur ne peut avoir accès qu’aux revues et aux ouvrages pour lesquels il a pris, mais le plus souvent il s’agit de son institution, un abonnement auprès d’un ou plusieurs éditeurs. Il est opposé aux modèles auteur-payeur et sponsor-payeur. » Source : http://openaccess.inist.fr/spip.php?page=glossaire Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
  56. 56. + Sponsor-Payeur « Dans le modèle sponsor-payeur, le financement de la revue est prise en charge par une société savante, un organisme de recherche, une fondation... Il est opposé aux modèles auteur-payeur et lecteur-payeur. » Source : http://openaccess.inist.fr/spip.php?page=glossaire = > Certains modèles peuvent coexister pour une même revue, comme le modèle hybride. Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
  57. 57. + Modèles économiques : émergences et exemples Source : Par P. Mounier, janvier 2010 http://blog.homo-numericus.net/article10359.html Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
  58. 58. + Modèles économiques : émergences et exemples Source : Par P. Mounier, janvier 2010 http://blog.homo-numericus.net/article10359.html - « L’origine des revenus : lecteurs (ou leurs représentants come les bibliothèques, auteurs (ou leurs représentants comme des institutions de recherche dans le cas des publications scientifiques), revenus publicitaires, prestations (comme des réalisations de sites web, des prestations de correction, de mises en page, de marketing, ventes d’exemplaires papier, dons et subventions enfin. - La structure dans le temps de ces revenus : sont-ils récurrents (subventions, abonnements, cotisations) ou versés « à l’unités » (vente, dons, prestations). - L’accès : la dernière variable ne relève pas directement du modèle d’affaire mais joue malgré tout un rôle important : l’accès aux publications sur Internet est-il libre ou non ? Totalement ou partiellement ? Dans ce dernier cas, concerne-t-il les nouveautés ou les archives, ou s’effectue-t-il selon un autre découpage ? » Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
  59. 59. + Open access : contexte juridique « Recommandations pour un dépôt régulier d’une publication en archives ouvertes :  1. Vérifiez que le document n’est pas confidentiel (résultat brevetable, savoir-faire secret, …). S’il l’est, il ne doit pas être déposé. 2. Assurez-vous de l’accord, pour le dépôt dans l’archive, de vos coauteurs et autres contributeurs (photographes, illustrateurs, autres auteurs…). 3 . Si votre document n’a pas été confié à un éditeur ou à un diffuseur : Vous êtes libre de le déposer mais en cas de projet ultérieur de publication, pensez à informer votre éditeur de ce dépôt. 4. Si votre document a été confié à un éditeur ou à un diffuseur : - Si aucun contrat écrit de cession de droits n’a été conclu, Vous êtes libre de le déposer après la première publication. Néanmoins dans le cadre d’une relation loyale, informez votre éditeur. - Si le contrat conclu n’a pas prévu la cession exclusive des droits pour tous supports ou pour les supports électroniques, Vous êtes libre de le déposer. - Si le contrat a prévu la possibilité de diffuser le document en accès ouvert après un certain délai, Vous êtes libre de le déposer passé le délai. - Si le contrat a prévu la cession de vos droits à titre exclusif pour tout support, ou pour le seul support électronique, pour la durée de la protection légale : Contactez votre éditeur pour obtenir son autorisation écrite pour le dépôt, en vous appuyant sur sa politique actuelle en matière de libre accès diffusée sur son site, ou sur les sites dédiés à ces questions : http://www.sherpa.ac.uk/romeo.php pour les éditeurs, http://romeo.eprints.org pour les journaux. Source : http://www.biblio.univ-evry.fr/expos/oaweek2014/index2.html Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
  60. 60. + Open access : contexte juridique  « Quelques conseils pour faciliter le dépôt de vos futures publications : 1. Un grand nombre d’éditeurs internationaux autorisent désormais l’archivage en libre accès des publications par les auteurs : optez pour l'un d’entre eux. Consultez à cet effet la politique éditoriale des éditeurs sur leur site ou sur http://www.sherpa.ac.uk/romeo.php (http://romeo.eprints.org pour les journaux). 2. Les contrats qui vous sont transmis par les éditeurs sont très importants : lisez-les avec attention avant de signer votre cession de droit. En cas de besoin, n’hésitez pas à négocier la possibilité de déposer votre publication en archives ouvertes:  en cédant les droits sur votre document à titre non exclusif,  à défaut… en conservant les droits sur le format numérique du document  à défaut… en conservant le droit d’archiver la publication, sans délai ou après délai,  à défaut… en conservant le droit d’archiver la prépublication » Source : http://www.biblio.univ-evry.fr/expos/oaweek2014/index2.html Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
  61. 61. + Open access : contexte juridique « 3. Conservez l’ensemble de vos accords écrits ou électroniques avec les éditeurs pour garder la connaissance des droits que vous avez cédés et/ou conservés pour chacune de vos publications. Certains éditeurs autorisent l’auto-archivage ("self-archiving") des articles qu’ils publient. Les auteurs sont ainsi autorisés à publier sur leur site web personnel, ou le site de leur institution, les versions preprint (publication n’ayant pas encore fait l’objet d’un contrôle par les pairs) et/ou postprint (publication contrôlée par les pairs) de ces articles scientifiques. » Source : http://www.biblio.univ-evry.fr/expos/oaweek2014/index2.html Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
  62. 62. + Qu’est-ce que le droit d’auteur ? C’est une prérogative attribuée à l'auteur d'une oeuvre de l'esprit et qui comporte un droit patrimonial et un droit moral.  Article L 111-1 du Code de la propriété intellectuelle : “L'auteur d'une œuvre jouit sur cette oeuvre, du seul fait de sa création, d'un droit de propriété incorporelle exclusif et opposable à tous. Ce droit comporte des attributs d'ordre intellectuel et moral ainsi que des attributs d'ordre patrimonial, qui sont déterminés par les livres I et III du présent code. L'existence ou la conclusion d'un contrat de louage d'ouvrage ou de service par l'auteur d'une oeuvre de l'esprit n'emporte aucune dérogation à la jouissance du droit reconnu par l'alinéa 1er.” L'œuvre est protégée à compter de sa création et jusqu'à 70 ans après la mort de l'auteur. L'œuvre est protégée du fait même de son existence (…) Source : http://www.dgdr.cnrs.fr/daj/propriete/droits/droits.htm#auteur Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
  63. 63. + Droits conférés par le droit d’auteur 1/  Les droits patrimoniaux « Ils offrent à l'auteur la possibilité de tirer profit de l'exploitation de son oeuvre et d’exercer un contrôle sur cette exploitation. » Les droits patrimoniaux comprennent les droits de reproduction, de représentation et le droit de suite.  Le droit de reproduction consiste en la fixation matérielle de l'oeuvre, par tout procédé, qui permette de la communiquer au public de manière indirecte. (…) Il existe, sous réserve que soient clairement indiqués le nom de l'auteur et la source, des exceptions à l'obligation de demander l'autorisation de l'auteur (article L 122-5 CPI) : - les analyses et courtes citations : la citation doit être justifiée, courte (l'emprunt ne doit pas reprendre l'essentiel de l'oeuvre), et ne doit pas porter atteinte au droit moral de l'auteur cité ; les revues de presse ; la parodie, le pastiche et la caricature  Le droit de représentation qui "consiste dans la communication de l’oeuvre au public par un procédé quelconque (…)  Le droit de suite qui permet aux auteurs d'oeuvres graphiques et plastiques de participer au produit de la revente ultérieure de l'oeuvre aux enchères publiques ou par l'intermédiaire d'un commerçant. Le tarif perçu est de 3% du prix de revente sur toutes les ventes et même si aucune plus-value n'a été réalisée. Source : http://www.dgdr.cnrs.fr/daj/propriete/droits/droits.htm#auteur Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
  64. 64. + Droits conférés par le droit d’auteur 2/ Les droits moraux « Ils permettent à l'auteur de garder la maîtrise de son oeuvre, même après avoir cédé ses droits patrimoniaux à un tiers. » Il comprend :  « Le droit de divulgation, c’est-à-dire le droit de décider, ou non, de la communication de l’oeuvre au public et des conditions de cette divulgation. »  « Le droit au respect de l'intégrité de l'oeuvre, qui permet à l'auteur de s’opposer à toute modification ou altération de son oeuvre. »  »Le droit à la paternité, qui autorise l'auteur à exiger que son nom et sa qualité apparaissent sur son oeuvre. »  « Le droit de retrait ou de repentir prévoit la possibilité pour l'auteur, même postérieurement à la publication de son oeuvre, d'exercer un droit de repentir ou de retrait vis à vis du cessionnaire à charge pour l'auteur d'indemniser préalablement celui-ci de son préjudice. » Source : http://www.dgdr.cnrs.fr/daj/propriete/droits/droits.htm#auteur Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
  65. 65. + Droit d’auteur français Source : http://www.dgdr.cnrs.fr/daj/propriete/droits/Docs/comparatif-auteur-copyright.pdf Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
  66. 66. + Contre-modèle pour le droit d’auteur Source : http://creativecommons.fr/ & L’édition électronique, M. Dacos et P. Mounier, Ed. la Découverte, 2010 Décision souveraine par l’auteur des usages qu’il souhaite pour son œuvre => Famille de licences MoteurderechercheCC http://flickrcc.bluemountains.net/flickrCC/ind ex.php Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
  67. 67. + Licences Creative Commons Source : http://www.biblio.univ-evry.fr/expos/oaweek2014/index2.html Moteur de recherche CC : http://flickrcc.bluemountains.net/flickrCC/index.php Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
  68. 68. + Licences Creative Commons Source : http://www.biblio.univ-evry.fr/expos/oaweek2014/index2.html  Bonnes pratiques Les droits d’utilisation, la propriété intellectuelle Crédit photographique : Eruption par Spettacolopuro, licence CC by Lien vers le contrat Creative Commons http://creativecommons.org/licenses/by/2.0/deed.en Nom de l’auteur + lien Nom de la photo + lien Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
  69. 69. + Des valeurs propres à la pratique de recherche ? La question du peer- review Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
  70. 70. + • http://www.actualitte.com/societe/la-communaute-des-chercheurs-appelle-au-boycott-d-elsevier-32032.htm http://tomroud.cafe-sciences.org/ http://tomroud.cafe-sciences.org/ http://tomroud.cafe-sciences.org/ Le cas Elsevier, 2010 Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
  71. 71. + L’évaluation par les pairs, le collectif « There is still, however, a serious obstacle blocking progress towards a truly open and democratic system of knowledge creation and exchange. At present, the formal evaluation of research output is exclusively controlled by academic journals that are also responsible for access to knowledge. Journal dominance over both, research evaluation and publication has led to an accumulation of influence that is limiting academia. Questionable measures of journal impact have become synonymous with prestige and are so pervasive that our academic worth as individuals is now being judged based upon where we publish instead of what we publish. » « Our goal is an independent, democratic academic evaluation model free from the conflicts of interest imposed by the agendas of journals and their commercial publishers. » Source : http://www.openscholar.org.uk/independent-peer-review-initiative/ Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
  72. 72. + L’évaluation par les pairs, le collectif « Although the majority of researchers feel that journals are essential to scholarly communication, more and more voices are being raised and are questioning the way journal peer review is used to certify the validity and quality of our work. Indeed, there is a growing conviction among scholars that scientific progress and society would benefit from the open and transparent scrutiny of original ideas, results, data and code by the entire academic community, whose collective wisdom can lead to a more accurate and objective evaluation. » « To achieve immediate, free, journal-independent, open and transparent peer review, we propose the following four complementary strategies: I. Immediate free public access: Scholars post, and license their research output (articles, linked data and open source code) in free, open electronic archives (preprint archives, institutional repositories etc.) immediately. It is important that archives provide persistent digital object identifiers to content and have a zero-embargo policy. » Source : http://www.openscholar.org.uk/independent-peer-review-initiative/ Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
  73. 73. + L’évaluation par les pairs, le collectif  II. Independent peer review: With the consent of authors, research output is independently reviewed by an unlimited number of voluntary peers whose reviews should be signed, made immediate public access, and conform to a standard digital format so that metadata can be indexed and harvested as for published articles. Reviews are licensed and assigned a persistent digital object identifier so that reviewers receive proper academic credit for their work. It is important that no limit is imposed on the number of independent assessments so that collective wisdom can be used as a resource to filter out biased views. Openness and transparency in the review process will allow the community to control possible conflicts of interest.  III. Versioning and dissemination: Scholars respond to reviews and public commentary and archive new versions of their work. A free public access revised article linked to the independent peer review of its previous version, constitutes an Open Publication which is indexed and citable. Academic journals can solicit open publications from the authors and use all available technological means to efficiently package and distribute them to relevant audiences as a value-added service Source : http://www.openscholar.org.uk/independent-peer-review-initiative/ Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
  74. 74. + L’évaluation par les pairs, le collectif IV. Open evaluation: Academic evaluation committees judge scholars based on the quality of their work as reflected by independent peer reviews and not by superficial criteria such as the name of the journal where the work is published or by application of statistically-flawed bibliometric indices. Source : http://www.openscholar.org.uk/independent-peer-review-initiative/ Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
  75. 75. + La question du peer-review et de la valeur d’une information scientifique Source : http://fr.slideshare.net/pvolland/ethique-publicationsscientifiquesauthorship2010pvn  « Transparency showcases stregh of peer review », Bernd Pulverer, Nature ,4 nov. 2010, Vol. 468, p. 31  « Modelling the effects of subjective and objective decision making in scientific peer review », Nature , 6 feb. 2014, Vol. 506, p. 93  « Review rewards – Welcome efforts are being made to regognize academic who give their time to peer review » Nature , 16 oct. 2014, Vol 514, p. 274  « Open access is tiring out peer reviewers », Nature , 27 nov. 2014, Vol. 515, p. 467 Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015
  76. 76. + La question du peer-review et de la valeur d’une information scientifique  « The peer-review scam », Cat Ferguson, Adam Marcus & Ivan Oransky, Nature ,27 nov. 2014, Vol. 515, p. 480  « Double-bind under review »,Alastair Brown, Nature Nanotechnology, nov. 2014, Vol. 9 , p. 871  « Double-bind peer review », Editorial, Nature Nanotechnology, nov. 2014, Vol. 9 , p. 869 Mélodie Faury – CCN – Paris Diderot – Février 2015

×