Le commentaire d’écoute
Fiche technique, d’après
Claude Abromont
Petit précis du commentaire d’écoute
Les enjeux
• Enjeu : « L’apprentissage de la musique est organisé autour
de l’acquisition de compétences parcellaires, ave...
Les Trois écoutes
• 1ère ÉCOUTE
– Critères les plus généraux
• Relevé de l’effectif instrumental
• Situation historique, g...
Les Trois écoutes
• 2ème ÉCOUTE
• Critères les plus précis
– Selon le langage dégagé à la première écoute,
déterminer et n...
Les Trois écoutes
• 3ème ÉCOUTE
• Synthèse et corrections
• La forme doit découler du relevé précis de la 2ème
écoute, la ...
Les 7 fondamentaux
• L’effectif
• Le langage
• Le caractère
• Le genre
• Le matériau
• La forme
• L’identification
L’effectif
• Nature des instruments
– Datation (renaissance, baroque, instruments électroniques, saxophones, percussions)....
Situer le langage
• L’Antiquité
– Complexe, nombreux traités, musique grecque par tétracordes (diat, chrom, enharm.)
• Le ...
Situer le langage
• L’élargissement progressif de la tonalité
– Modulations plus poussées (médiantes), tonalité floue, chr...
Retranscrire le caractère
• Une appréciation globale
– Funèbre, solennel, parodique, imitation cri… Cf Sanguin et
mélancol...
Trouver le genre
• Situer le genre par élimination
– D’après le langage, on peut déduire une période historique (baroque, ...
Le matériau
Relever, étiqueter, analyser (Les experts – Madrid)
• Les thèmes
– Hauteurs, phrasés, dynamiques, ligne basse…...
Dégager la forme
• L’esprit et l’articulation de la forme
– Langage, époque, genre, extrait, caractère…
– Déroulement musi...
Identifier le compositeur
• Proposer une fourchette historique
– Limiter l’empan (1er quart 18e, Fin du 20e )
• Proposer u...
L’art de rédiger
• Elaborer un plan
– Introduction : situer œuvre, problématique, annoncer
– Présentation du texte (si bes...
Le commentaire d’écoute à la
maison
Recette pour environ 20 personnes
Le commentaire à la maison
• Choisir une pièce assez courte (maximum 4 minutes),
qui vous plaît et que vous voulez faire d...
Commentaire d'écoute
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Commentaire d'écoute

20 810 vues

Publié le

1 commentaire
9 j’aime
Statistiques
Remarques
  • merci pour votre commentaire d'écoute mais je n'arrive pas à faire le commentaire d'écoute du concerto pour 2 mandolines de vivaldi j'aurai besoin de votre aide
    merci davance
       Répondre 
    Voulez-vous vraiment ?  Oui  Non
    Votre message apparaîtra ici
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
20 810
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
292
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
1
J’aime
9
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Commentaire d'écoute

  1. 1. Le commentaire d’écoute Fiche technique, d’après Claude Abromont Petit précis du commentaire d’écoute
  2. 2. Les enjeux • Enjeu : « L’apprentissage de la musique est organisé autour de l’acquisition de compétences parcellaires, avec l’espoir qu’une synthèse de l’ensemble de ces apprentissages élémentaires soit ensuite effectuée. L’enjeu du commentaire d’écoute est d’évaluer le degré atteint par le candidat dans l’accomplissement de cette synthèse. » • Compétences : instrument, formation musicale, analyse, esthétique, histoire, harmonie, fugue, ethnomusicologie, acoustique, contrepoint… • Critères : identification, relevé de l’effectif et de la forme, notation d’éléments thématiques, vocabulaire adapté, capacité à retranscrire le caractère musical, logique formelle…
  3. 3. Les Trois écoutes • 1ère ÉCOUTE – Critères les plus généraux • Relevé de l’effectif instrumental • Situation historique, géographique, stylistique • Langage, caractères, présence de contrastes • Mise en valeur du texte (musique vocale) • 1ère hypothèse sur le genre
  4. 4. Les Trois écoutes • 2ème ÉCOUTE • Critères les plus précis – Selon le langage dégagé à la première écoute, déterminer et noter le « matériau » de l’œuvre : métrique, thématique, plan tonal, motifs, cellules, notes polaires… – Valider ou infirmer l’hypothèse du genre
  5. 5. Les Trois écoutes • 3ème ÉCOUTE • Synthèse et corrections • La forme doit découler du relevé précis de la 2ème écoute, la 3e permettant de la détailler tout en corrigeant les imperfections • Selon la pièce, cette écoute doit privilégier un point de vue plus personnel en sélectionnant un ou deux paramètres particuliers (modes de jeu, dynamiques, registres, contrepoint, figuralismes…)
  6. 6. Les 7 fondamentaux • L’effectif • Le langage • Le caractère • Le genre • Le matériau • La forme • L’identification
  7. 7. L’effectif • Nature des instruments – Datation (renaissance, baroque, instruments électroniques, saxophones, percussions). Clarinette en 1785 par Mozart, 22e concerto • Musique instrumentale ou vocale – Indique le genre (chant allemand = lied, français-russe =mélodie, Bach latin=messe all=cantate) • Formations instrumentales – Soliste, duo, trio (poids des instruments),4or, consort, orchestre de chambre – Orchestre baroque/préclassique (+continuo), classique (par 2), romantique (par 3), moderne (x), néo • Formations vocales – Solistes, ensembles, voix mixtes, enfants, haute-contre, a capella • Effectifs standardisés – Sonate en trio (2 dessus (cornets, violons) et continuo (clavecin/luth/orgue… + vcl/viole) BAROQUE – Quatuor CLASSIQUE, Quintette (variable), Trio d’anches, 5te à vent, ensemble avec piano, fanfares • Instruments rares – Saxophone (Bizet, 1872), Cymbalum (Strawinsky), Mandoline (Webern)… • L’électronique – Ondes martenot, synthétiseurs, bande magnétique, mixte, informatique temps réel • Les modes de jeu – Chevalet, touche, col legno, battuto, pizz bartok, harmoniques, sourdines, multiphoniques, flatt…
  8. 8. Situer le langage • L’Antiquité – Complexe, nombreux traités, musique grecque par tétracordes (diat, chrom, enharm.) • Le langage médiéval – 8 modes, cordes de récitation, teneur, note finale – 1) Polyphonie (monodie, organum parallèle, 3-4 vx) – 2) Traitement modal : D’abord stable (-> XIIIe) puis complexification (Ars nova) – 3) Rythme : au début, souple, non mesuré, puis modes rythmiques (Notre-dame), puis mesure, complexification (Ars Nova, XIVe) • De la fin du médiéval à la Renaissance – Lignes plus simples, plus conjointes, 6te et 3ce, rythmes clairs et réguliers (musique anglaise, Franco-flamande), contrepoint imitatif, cadences vers majeur et mineur • De la fin de la Renaissance au Baroque – Apogée de la renaissance (Palestrina), naissance accord parfait (Xve) – Focalisation sur chant et basse, ère de la basse continue, opéra, sonate et concerto baroque, tonalité naissante • Le XVIIIe siècle, âge d’or de la tonalité – Tournure de phrases cadentielles, marches harmoniques, modulation tons voisins, cycle des quintes, retards • Le classicisme – Débuts 1730, fils Bach, école Manheim, Mozart et Haydn. Accords, cadences, modulations + style galant, disparition basse continue, pré-romantique, figure d’accompagnement (basse d’alberti), modulation dramatique.
  9. 9. Situer le langage • L’élargissement progressif de la tonalité – Modulations plus poussées (médiantes), tonalité floue, chromatismes, transformations, accords ambigus, mélodie infinie, ultra-thématisme, tonalité évolutive, tonalité suspendue) • Une redécouverte de la modalité – Gout pour l’exotique (russe, Espagne, amérique, chine, jazz, grégorien, modes inventés…) • La musique atonale – Émancipation de la dissonance (4t + triton, 9m, 2m….), hyper-expressif, registre, timbre, polarités (bartok diat/chrom), spectrale • Déterminer les modes • Dégager les cadences – Ouvert/clos, XIIIe cad landini, parfaite, rompue etc… Taille (rapide, groupe cadentiel…) • Noter le plan tonal – Stratégies : modulations aux tons voisins (baroque), passage d’une TP à une autre (classique), exploration de tons éloignés (romantiques)l • Les polarités
  10. 10. Retranscrire le caractère • Une appréciation globale – Funèbre, solennel, parodique, imitation cri… Cf Sanguin et mélancolique, le gibet, la lugubre, andante amoroso… • Les effets dramatiques – Si l’extrait comporte plusieurs atmosphères, les caractériser. Rôle silence, dissonance, narration, transitions… • La dimension rythmique – Lien tempo-caractère (largo, presto), formules rythmiques (menuet, barcarolle, habanera, marche nuptiale, funèbre) • Musique et texte – Figuralisme, madrigalisme, rhétorique… • La courbe expressive – Profil dynamique, évolution narration, storytelling, climax • Les variations d’écriture – Passage de l’homorythmie au contrepoint, fugato, cf madrigaux • L’ethos des modes
  11. 11. Trouver le genre • Situer le genre par élimination – D’après le langage, on peut déduire une période historique (baroque, classique),voire une école de composition (ars nova, école de vienne) et trouver le genre. – Ex : musique vocale classique. -> Lieder, messes, oratorios… Si allemand, Singspiel ou mélodrame, si italien, opera buffa ou seria etc… • Les grandes dualités – Vocale / instrumentale sacrée/profane savant/populaire narrative-pure • Les genres à partir du XIXe siècle – Œuvre parfois difficile à classer : préludes, nocturnes, feuillets d’album, fragments, structures, ionisations, etc… • De la forme d’écriture au genre – Contrepoint strict (canon, caccia, fugue, inventions, ricercar)… – Contrepoint libre (motet, chanson polyphonique, canzone…) – Aspect vertical (chorals luthériens harmonisés, psaumes calvinistes,…) – Mélodie accompagnée (nocturne, valse, aria…) – Rhapsodique (préludes, fantaisies, toccatas) ou idiomatiques (concertos, études) – Variation (thème, danse et double, tiento, chaconne, passacaille, folia…) • Situer l’extrait dans son contexte
  12. 12. Le matériau Relever, étiqueter, analyser (Les experts – Madrid) • Les thèmes – Hauteurs, phrasés, dynamiques, ligne basse… • Les motifs – Idée brève et bien caractérisée • Les cellules – Entité musicale abstraite (rythme, intervalle) • Les reprises – Attention à la fin des reprises (ouvert, clos, antécédent-conséquent) • La variation – Ornement, improvisation, cadences… • Le développement – Période de déstabilisation : • Élément devient tonalement instable (modulation continue ou abrupte, séquentiel) • Élément éliminé, fragmenté, morcelé • Traitement contrapuntique (canon, renversable…) • Les combinaisons contrapuntiques – Augmentation, diminution, renversement (miroir), rétrograde… • Le schéma harmonique • Les logiques atonales – Polarités, total chromatique, dodécaphonique, sériel, athématique, motivique, sur le timbre…
  13. 13. Dégager la forme • L’esprit et l’articulation de la forme – Langage, époque, genre, extrait, caractère… – Déroulement musical : continu, improvisé, ruptures ? – Système de reprise : petites sections, reprises, da capo, sections développantes? • Identifier la forme – Cf recueil de formes, attention entre schéma et forme • Faire un schéma formel – Horizontal (tableau, synthétique, plan tonal, sections, reprises, carrures) – Vertical (Section et commentaire) • Les fonctions formelles – Exposition, commentaire, complément thématique, introduction, conduit, transition, inserts, parenthèses, développement, coda, pont, retransition, contre- exposition, périodes, divertissements, codetta) • La rhétorique – Exordium, narratio, propositio, confutatio, confirmatio, peroratio • Les formes à partir du XIXe siècle – Structures : forme sonate, œuvre fragment, ballade • Les formes continues et à processus – Déphasages, morphings, texture générale
  14. 14. Identifier le compositeur • Proposer une fourchette historique – Limiter l’empan (1er quart 18e, Fin du 20e ) • Proposer une fourchette de noms – École (romantique allemand tardif : Mahler, Bruckner…), compositeurs vraiment apparentés • Compositeurs aux mille facettes – Cf Bach, Strawinsky, Berg, Liszt, Beethoven… • Justification de l’identification
  15. 15. L’art de rédiger • Elaborer un plan – Introduction : situer œuvre, problématique, annoncer – Présentation du texte (si besoin) – Forme (schéma) et matériau (portée – Angle d’analyse – Conclusion (situer précisément, compositeur en justifiant), ouverture • Les dangers – Description de la tête au pied – Le commentaire négatif (ce n’est pas, il n’y a aucun…) – L’effet horoscope – Le commentaire « à l’arrache »
  16. 16. Le commentaire d’écoute à la maison Recette pour environ 20 personnes
  17. 17. Le commentaire à la maison • Choisir une pièce assez courte (maximum 4 minutes), qui vous plaît et que vous voulez faire découvrir • Récupérer un enregistrement de qualité • Faire le commentaire dans les conditions (3 écoutes) • Récupérer une partition (personnelle ou via IMSLP) • Pouvoir répondre précisément aux questions de base • L’effectif - Le langage - Le caractère - Le genre - Le matériau - La forme - L’identification • Récupérer des informations annexes (analyses succinctes, contexte biographique, remarques sur l’interprétation) • Envoyer une courte synthèse par mail

×