Apprendre former

2 292 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 292
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
809
Actions
Partages
0
Téléchargements
46
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Apprendre former

  1. 1. Apprendre et Former... Pascale Bouton André Zeitler Michel Parratte, 2011
  2. 2. Apprendre et Former, petits détours... •Ce sont 2 choses différentes... •Apprendre concerne uniquement le soi •Apprendre, c’est transformer ses propres ressources pour faire face à une nouvelle situation (différent entre les personnes, pas immédiat…) concerne l’autre (c’est « l’alter qui fait l’ego ») •Former, c’est aider une personne à apprendre •Former
  3. 3. Apprendre et Former, petits détours... •Ce sont 2 choses différentes... •Chacun d’entre nous apprend… tout le monde ne forme pas ! d’adultes = autonomie, responsabilité, expériences et identité ...(mais situation sociale contraignante et inhabituelle… voire quelquefois conflictuelle ; personnalités compatibles ou non ! Les couples !) • Former c’est d’abord et surtout aider l’autre à apprendre, c’est l’accompagner •Relation
  4. 4. Apprendre... verbe apprendre ne se conjugue pas à l’impératif •Ne peut qu’être une démarche personnelle...(je n’apprends rien contre mon gré ou difficilement…) • Entraîne une transformation de ses ressources pour faire face à une nouvelle situation (quelquefois contre ses ressources précédentes, quelquefois en se faisant bousculer...) • Est un processus, intime, lent ou spontané, souvent irrégulier, complexe en tout cas, souvent différent d’un individu à l’autre... •Le
  5. 5. Pourquoi apprendre ? Parce que je suis motivé • Parce j’ai un motif d’agir • Parce que le rapport est favorable entre le(s) coûts et le(s) bénéfices engagés Conséquence: le dispositif doit apparaître cohérent pour celui qui apprend : il est en interrogation permanente (Qui suis-je ? Qu’est-ce que je fais là ?) •
  6. 6. Qu’ai-je besoin d’apprendre ? •Ce que je ne sais pas encore faire… •(Lors d’une « situation de référence », je me rends mieux compte (en sensibilisant l’apprenant sur ce qu’il ne sait pas faire ou pas encore tout à fait faire). •Ce que je perçois que je vais être capable de faire… Auto-évaluation de l’action, je suis capable d’évaluer par moi-même s’il j’ai réussi ou non ma manœuvre (implique des indicateurs de réussite) Mettre en compétition les apprenants peut être inhibant…
  7. 7. Plusieurs façons d’apprendre ? Il existe de nombreux styles , des profils pédagogiques (au travers d’images mentales, auditives, visuelles ou kinesthésiques). Manuels ou Visuels Cognitifs Timides, Casse-cou , etc…
  8. 8. Comment puis-je apprendre ? En transformant de nouveaux circuits neuronaux par le biais de l’activité (action/intentions/engagement). L’idée, c’est un cheminement, une construction (automatismes, routines, règles…) En me retrouvant dans une position qui peut être inconfortable (pour l’adulte que je suis, un processus de deuil, de dépit, de perte…) Je reconnais plus que je ne vois (Varella) les choses nouvelles, mais j’ai quelquefois besoin d’aide !
  9. 9. A quelles conditions puis-je apprendre ? Lorsque je parviens à mettre en relation le but de l’action (ce que je fais là, maintenant ) avec le motif de l’activité (les raisons pour lesquelles je veux apprendre cela)  Ne pas percevoir le rapport entre ce que je fais et ce vers quoi je veux aller peut me poser problème !
  10. 10. A quelles conditions puis-je apprendre ? Lorsque je suis actif c’est-à-dire en prise sur le réel : en faisant mais aussi en observant (interpréter, s’expérimenter dans l’action d’un autre) 
  11. 11. A quelles conditions puis-je apprendre ? Lorsque la situation proposée est sollicitante…  Lorsque je suis dans ma Zone Proximale de Développement (Vygotski), quand la situation n’est ni trop dure, ni trop facile.  Quand il y a une logique dans les progressions  Les objectifs 10 / 11 / 12 / 13 permettent de maîtriser les fondamentaux de la conduite du bateau avant d’aborder les manœuvres plus complexe.
  12. 12. A quelles conditions puis-je apprendre ? Lorsque la situation ne menace pas ma propre sécurité ou/et celle de celles et ceux qui apprennent en même temps que moi !  Attention à la mise en difficulté publique ! Nécessité de bien séparer les moments de formation et de certification…
  13. 13. A quelles conditions puis-je apprendre ?  quand je vis un conflit socio-cognitif… (Attaquer non la personne, mais l’argument pour qu’il y ait transformation !) Argumenter, énoncer clairement, faire douter…
  14. 14. A quelles conditions puis-je apprendre ? Quand la situation est simplifiée Contextualisation : explication du contexte…Influence du vent dans la manœuvre d’accostage Décontextualisation : pratique hors contexte…Premières manœuvres dans une zone à l’abri du vent Recontextualisation : pratique dans le contexte Quand c’est OK à l’abri du vent, changement de zone pour une plus ventée
  15. 15. Avec qui puis-je apprendre ? Seul… Avec mes pairs qui sont oubliés trop souvent  Avec mes « pères », mes formateurs…
  16. 16. Le rôle du formateur Proposer des situations (conception) Accompagner (écoute, simulation, renforcement) Stabiliser les apprentissages (aide l’autoévaluation, répétition) à
  17. 17. Comment aider à apprendre ? d’accompagnement et d’écoute Transformer le statut de l’erreur (l’échec devient alors un repère, un signe, un indicateur que quelque chose se transforme….) Faire émerger et susciter la motivation intrinsèque (motif) surtout dans les phases instables (dans les doutes, dans les difficultés) Convaincre l’apprenant (postulat d’éducabilité) Posture
  18. 18. Comment aider à apprendre ? En accompagnant les progrès, diversifiant ainsi ses modes d’intervention… La démonstration (regarde) Les consignes d’action (tu vas monter dans l’axe du vent pour prendre ton coffre) Les critères de réussite (pas plus de 5 de décalage par rapport à l’alignement)
  19. 19. Comment aider à apprendre ? En accompagnant les progrès, diversifiant ainsi ses modes d’intervention… Le «laisser chercher » (va te placer sur cet alignement) Le guidage (inverse ta barre, ton volant) Les repères (tu vas à 5 nœuds…le vent est face à toi…) L’entraide (Paul conduit, mais c’est Virginie qui place les pare-battages)
  20. 20. Former ....cela s’apprend aussi ! Les compétences d’un formateur relèvent à la fois : de la maîtrise de l’analyse de l’action (l’apprenant conduisant le bateau) au travers d’opérations combinées… de celle de l’analyse de son activité (il veut apprendre à piloter pour différentes raisons…)
  21. 21. Quand intervenir ?
  22. 22. Intervenir… à différents moments de l’action Avant l’action, briefer Pour contractualiser (évaluation par exemple) Rappeler quelques repères, quelques consignes et/ou solutions essentielles pour réussir !
  23. 23. Intervenir… à différents moments de l’action Pendant l’action, Dans les moments de formation (mais pas pendant ceux de certification) Quand la situation pose problème… PS : l’apprenant peut régler le curseur…
  24. 24. Intervenir… à différents moments de l’action Après l’action, debriefer Faire o o o o un bilan formatif plus qu’évaluatif Quelles ont été vos difficultés ? Que vous faut-il faire pour résoudre les problèmes que vous avez rencontrés ? Qu’allez vous tenter de faire pour améliorer ? Avez-vous des questions ? Proposer ensuite ce qui pourrait être fait pour améliorer (ou accélérer) la performance…
  25. 25. Intervenir… dans les cas d’échecs décalage d’interprétation est toujours possible… Cerner d’où peuvent venir les difficultés (histoire avec la mer ou avec…)… Comprendre et écouter la personne… Questionner sur les difficultés plutôt que rabâcher les consignes (changer de mode)… Imaginer, aménager, adapter les situations proposées… Un
  26. 26. Merci… …pour votre attention Avez-vous appris quelque chose?
  27. 27. Les raisons d’apprendre, une question de sens ! « je veux amener ma famille en ballade » (projet) « c’est raisonnable et plus prudent de bien piloter avant de prendre la mer tout seul » (sensé) « j’ai du plaisir , j’aime être en mer », « la mer, c’est mon truc ! » (sensible) « tous mes potes ont le permis, je dois l’avoir aussi » (social)
  28. 28. Les raisons d’apprendre, une question de sens ! De l’explicite à l’implicite… De la réalité des actions à la complexité des attentes et des besoins A quoi ça sert de savoir suivre un cap compas alors que je ne sais pas tracer une route et calculer un cap sur la carte ?
  29. 29. Les raisons d’apprendre, une question de sens ! Pour Léontiev, il existerait 3 niveaux d’activité l’action L’activité proprement dite Outils Technique Savoir-faire But conscient Projet implicite Motif Motivation profonde Ce dont l’apprenant dispose au moment d’agir Le but poursuivi par l’apprenant au moment d’agir Ce qui est réalisé pour assouvir des motifs qui ne sont pas forcément conscients les opérations
  30. 30. Un exemple... •Ce dont l’apprenant dispose au moment d’agir Ne pas perdre l’HLM de vue Piloter le bateau Prendre en compte le vent, le courant … Le but poursuivi par l’apprenant au moment d’agir Réussir la manœuvre du HLM (récupérer le skieur nautique ou le plongeur en surface…) Ce qui est réalisé pour assouvir des motifs qui ne sont pas forcément conscients L’exploration, la découverte de nouveaux espaces par la mer
  31. 31. La Motivation … Motivation extrinsèque : Je veux le permis parce que mon père m’oblige à le passer… Je veux le permis parce que mes copains l’ont… Motivation intrinsèque : Je veux avoir les compétences pour piloter un bateau moteur ! J’aimerais partir seul à la pèche pour être tranquille…
  32. 32. Dis moi et j’oublierai, Montre moi et je me souviendrai, Implique moi et je ferai ! Confucius

×