Préparer les futurs enseignants au c2i®      grâce à un « jeu sérieux » en équipe.Effets de la comparaison entre groupes, ...
Introduction    La préparation à la certification Informatique et Internet - C2i® - fait partie    intégrante du paysage ...
Objectif de cette recherche    Étudier les effets sur les performances dun feedback qui délivre en temps    réel une info...
Les comparaisons sociales    Daprès la théorie de la comparaison sociale, les performances sont    meilleures lorsque lin...
Lanonymat    A partir de la théorie de lidentité sociale, le modèle SIDE (Social Identity Model of    Deindividuation Eff...
Le niveau de compétence     Le contrôle du niveau de compétence des participants est indispensable     dans un contexte a...
Hypothèses    En sappuyant sur le modèle SIDE (e.g., Postmes, 1997 ; Spears & Lea, 1992), on    attendait quen situation ...
MéthodeParticipants343 étudiants (257 femmes et 86 hommes) inscrits en Master Métiers de lEnseignement   et de la Formatio...
Condition «Anonymat»Matériel                   Condition «forte saillance de la comparaison»
Mesures et stratégie danalyses de donnéesPerformance aux quiz: Moyenne des scores de chaque étudiant (juste = +2 ;  faux= ...
RésultatsLanalyse de régression sur les performances aux quiz montre que le modèle complet   est significatif, F(7, 256) =...
Lorsque la comparaison intergroupes est saillante, les étudiantes de niveau élevé ont de meilleures performances que celle...
Discussion    Les résultats ne vérifient pas les prédictions du modèle SIDE → effet    modérateur du niveau de compétence...
Analyses complémentaires sur lesbuts daccomplissement    Mesures des buts daccomplissement (échelle en 12 items) dans le ...
Lorsque la comparaison intergroupes est saillante, les étudiantes de niveau élevé se    fixent davantage un but dapproche ...
Conclusion  Les étudiantes de niveau faible peuvent obtenir desperformances équivalentes (jamais supérieures !)           ...
Perspectives      Les recherches futures devront chercher à susciter des buts dapproche de      maîtrise (« chercher à pr...
Merci de votre attention     Contact :     Benjamin Le Hénaff - benjamin.lehenaff@gmail.com54 ème Congrès de la Société Fr...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Colloque sfp2012

759 vues

Publié le

Présentation d'une recherche de thèse de Benjamin Le Hénaff au colloque de la SFP à Montpellier (sept 2012).

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
759
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Colloque sfp2012

  1. 1. Préparer les futurs enseignants au c2i® grâce à un « jeu sérieux » en équipe.Effets de la comparaison entre groupes, de l’anonymat et du niveau en informatique des participants sur les performances Benjamin Le Hénaff, Nicolas Michinov, Olivier Le Bohec, Elsa Chusseau, Thierry Marivain 54 ème Congrès de la Société Française de Psychologie, Montpellier, 3-5 Septembre 2012
  2. 2. Introduction La préparation à la certification Informatique et Internet - C2i® - fait partie intégrante du paysage universitaire. Une faible motivation des étudiants pour se préparer à la certification. Un environnement numérique de type « jeux sérieux » a été construit pour faciliter cette préparation de manière ludique à partir de quiz (Q2i - Testez et développez votre Quotient Informatique et Internet). Un nombre croissant de « jeux sociaux » au scénario minimaliste se développent, certains prenant la forme de quiz en ligne qui se jouent en équipe. La recherche en psychologie sociale sinterroge sur le rôle que peuvent avoir les facteurs psychosociaux dans la conception et lévaluation de ce type denvironnements pour léducation et la formation.
  3. 3. Objectif de cette recherche Étudier les effets sur les performances dun feedback qui délivre en temps réel une information permettant aux étudiants de comparer leur performance aux membres de leur équipe ou dune autre équipe,...dans des situations où ils sont anonymes ou identifiables à partir dun pseudo,... en contrôlant leur niveau de compétence.
  4. 4. Les comparaisons sociales Daprès la théorie de la comparaison sociale, les performances sont meilleures lorsque lindividu est amené à comparer sa performance à dautres personnes légèrement supérieures (e.g., Blanton et al., 1999; Festinger, 1954 ; Huguet et al., 1999 ; 2001 ; Michinov & Primois, 2005 ; voir aussi Dijkstra et al., 2008 pour une revue). Daprès la théorie de lidentité sociale, lindividu peut aussi comparer le niveau de son groupe (endogroupe) à celui dun autre groupe (exogroupe) (e.g., Oakes et al.,1994; Tajfel & Turner, 1986 ; Turner et al., 1994). De nombreuses recherches ont mis en évidence linfluence de la comparaison entre groupes sur les comportements et les états affectifs (voir Postmes & Branscombe, 2010, pour une revue). Rares sont celles qui ont examiné les effets de la comparaison entre groupes sur les performances (e.g., Ouwerkerk et al., 2000 ; Worchel et al., 1998).
  5. 5. Lanonymat A partir de la théorie de lidentité sociale, le modèle SIDE (Social Identity Model of Deindividuation Effects ; Reicher et al., 1995; Spears & Lea, 1992) accorde une place centrale à l’anonymat. L’anonymat augmente la saillance de son groupe dappartenance en réduisant l’attention portée aux individualités qui le composent par un glissement de l’identité personnelle («moi») vers lidentité sociale («nous»). Dans les environnements numériques, lanonymat permet aux individus de ne pas dévoiler leur identité (e.g., Guegan & E. Michinov, 2012) et, en situation de comparaison entre groupes, il influence: - lattraction envers son groupe (e.g., Lea & Spears, 1992 ; Postmes et al. 2002) - la perception stéréotypée de lexogroupe (e.g., Lea et al., 2001) - l’adhésion aux normes du groupe (e.g., Lea & Spears, 1991; Postmes et al., 2001), etc. Rares sont les recherches qui ont examiné les effets de la comparaison entre groupes et de lanonymat sur les performances (e.g., Michinov et al., 2004 ; Monteil & Huguet, 1991).
  6. 6. Le niveau de compétence Le contrôle du niveau de compétence des participants est indispensable dans un contexte académique où les performances sont mesurées. Lorsque la comparaison sociale est rendue saillante, les élèves de niveau élevé ou faible obtiennent des performances différentes selon quils sont mis en situation danonymat ou de visibilité en classe (e.g., Monteil, 1988 ; 1993 ; Monteil & Huguet, 1993 ; 2001 ; 2003).  Ces différences napparaissent pas lorsque la comparaison nest pas rendue saillante, les élèves de niveau élevé réussissent mieux que ceux de niveau faible.
  7. 7. Hypothèses En sappuyant sur le modèle SIDE (e.g., Postmes, 1997 ; Spears & Lea, 1992), on attendait quen situation de comparaison entre groupes, lanonymat entraîne de meilleures performances en engageant les étudiants à faire plus defforts pour faire réussir leur groupe (H1). Cet effet devrait être modéré par le niveau de compétence (H2) (e.g., Monteil, 1988 ; Monteil & Huguet, 1993 ; 2001):- lorsque la comparaison entre groupes est rendue saillante, les étudiants de niveau élevé obtiendraient de meilleures performances que ceux de niveau faible mais uniquement lorsquils sont identifiables. Cette différence devrait disparaître lorsque lanonymat est préservé (H2a).- lorsque la comparaison entre groupes nest pas rendue saillante, aucune différence nétait attendue à lexception de celle sur le niveau de compétence : les étudiants de niveau élevé devraient avoir de meilleures performances que ceux de niveau faible (H2b).
  8. 8. MéthodeParticipants343 étudiants (257 femmes et 86 hommes) inscrits en Master Métiers de lEnseignement et de la Formation.Procédure1) Répartition aléatoire dans deux équipes (Dièse ou Arobase) à partir dune tâche fictive destimation de symboles sur ordinateur (cf. paradigme des groupes minimaux; Tajfel et al., 1971).2) Attribution dun pseudo pour accéder à lenvironnement numérique qui les place en situation danonymat (ex. #_aqw766) ou d’identification (ex. @_benLeh).3) Passation dun test de positionnement en informatique (20 items) pour mesurer leur niveau de compétence dans ce domaine.4) Réalisation dun quiz de connaissances en informatique selon 4 conditions expérimentales.5) Remplissage dun web-questionnaire.
  9. 9. Condition «Anonymat»Matériel Condition «forte saillance de la comparaison»
  10. 10. Mesures et stratégie danalyses de donnéesPerformance aux quiz: Moyenne des scores de chaque étudiant (juste = +2 ; faux= -1 ; NSP= 0).Un prétest sur un autre échantillon (N=132) a montré des différences de performances au test de niveau en informatique (20 items) entre les hommes (M= 10.5 ; SD= 3.1) et les femmes (M= 7.07 ; SD= 2.5), t = -6.58, p<. 001.Dans cette expérience, les analyses statistiques ont uniquement porté sur léchantillon de femmes (N=257).
  11. 11. RésultatsLanalyse de régression sur les performances aux quiz montre que le modèle complet est significatif, F(7, 256) = 3.004, p<.005, R2= .08, y compris sur lensemble de léchantillon qui intègre les 86 hommes, F(7, 342) = 2.86, p<.007, R2= .06 Anonymat > Identification Niveau élevé > faible H1 nest pas vérifiée Interaction CS X AI X NI
  12. 12. Lorsque la comparaison intergroupes est saillante, les étudiantes de niveau élevé ont de meilleures performances que celles de niveau faible lorsquelles H2a est sont identifiables ; pas de différence lorsquelles sont anonymes. vérifiée Lorsque la comparaison intergroupes nest pas saillante, les étudiantes de H2b nest niveau élevé ont de meilleures performances que celles de niveau faible pas vérifiée lorsquelles sont anonymes ; pas de différence lorsquelles sont identifiables.
  13. 13. Discussion Les résultats ne vérifient pas les prédictions du modèle SIDE → effet modérateur du niveau de compétence. Ils confirment partiellement ceux obtenus par Monteil (1993) et Monteil et Huguet (2001) dans les classes.Comparaison sociale saillante → les étudiantes de niveau élevé ont de meilleures performances que celles de niveau faible lorsquelles sont identifiables ; pas de différence lorsquelles sont anonymes.Comparaison sociale non saillante → les étudiantes de niveau élevé ont de meilleures performances que celles de niveau faible lorsquelles sont anonymes ; pas de différence lorsquelles sont identifiables. Les buts daccomplissement que se fixent les étudiantes pendant le jeu en équipe pourraient expliquer les effets de la comparaison sociale sur les performances.
  14. 14. Analyses complémentaires sur lesbuts daccomplissement Mesures des buts daccomplissement (échelle en 12 items) dans le web- questionnaire Les analyses de régression montrent que le modèle est significatif uniquementsur les buts dapproche de performance, F(1, 160) = 5.964, p<.02, R2= .03. Effet dinteraction Comparaison Sociale X Anonymat X Niveau en informatique(β= -.19, t= -2,44, p<.02) → Même pattern de résultats que sur les performances
  15. 15. Lorsque la comparaison intergroupes est saillante, les étudiantes de niveau élevé se fixent davantage un but dapproche de performance que celles de niveau faible lorsquelles sont identifiables ; pas de différence lorsquelles sont anonymes. Lorsque la comparaison intergroupes nest pas saillante, les étudiantes de niveauélevé se fixent davantage un but dapproche de performance que celles de niveau faible lorsquelles sont anonymes ; pas de différence lorsquelles sont identifiables.
  16. 16. Conclusion Les étudiantes de niveau faible peuvent obtenir desperformances équivalentes (jamais supérieures !) Vérification du modèle à celles de niveau élevé sous certaines conditions: SIDE chez les étudiantes de niveau faible (comparaison entre groupes + anonymat) Anonymat Comparaison entre groupes Niveau élevé = faible Niveau élevé > faible Pas de comparaison entre groupes Niveau élevé > faible Identification Niveau élevé = faible
  17. 17. Perspectives Les recherches futures devront chercher à susciter des buts dapproche de maîtrise (« chercher à progresser ») plutôt que de performance (« chercher à faire mieux que les autres »). Il conviendra dévaluer limpact de cette préparation à partir de quiz en équipe sur les apprentissages et lobtention effective de la certification C2i®. Rendre plus accessible Q2i aux étudiants à partir denvironnements portables (« mobile-learning »).
  18. 18. Merci de votre attention Contact : Benjamin Le Hénaff - benjamin.lehenaff@gmail.com54 ème Congrès de la Société Française de Psychologie, Montpellier, 3-5 Septembre 2012

×