Le jardin à l'anglaise
LA RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE
MINISTÈRE DE L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA R...
PLAN DE TRAVAIL / JARDINS
1*- Présentation du jardin.
2*- Définition du jardin
3*- LE JARDIN ET LA SYMBOLIQUE
4*- HISTORIQ...
PLAN DE TRAVAIL / JARDINS ANGLAIS
1*- Présentation du jardin.
2*- Caractéristique du jardin anglais
3*- Objectifs esthétiq...
l’art des jardins est destiné à embellir et
enrichir la nature. Une idée concrétisée
par les jardiniers britanniques du dé...
DÉFINITION
Définition -Larousse :
« Jardin : Lieu ordinairement enclos où l’on cultive des fleurs
(parterre), des légumes ...
LE JARDIN ET LA SYMBOLIQUE
Dans Le Dictionnaire des symboles, Robert Laffont, page 422
« Le jardin est un symbole du parad...
HISTORIQUE DES JARDINS
L’histoire du jardin commence avec les plus anciennes civilisations : celles de la Mésopotamie
d’Ég...
I*-LA VEGETATION:
LES COMPOSANTES DU JARDIN
Ensemble des plantes qui poussent en
un lieu donné.
Ils regroupent un grand no...
Les principales espèces végétales sont:
A-LE GAZON:
Revêtement de base des espaces verts mettant
en valeur les autres végé...
B- les massifs floraux:
groupement de fleurs plantées sur une surface de terre, saillie par rapport au gazon
environnant, ...
C- Les arbres :
jouent un rôle important dans les circulations piétonnes:
*- Protection contre le vent.
*- ombrage et jalo...
Quelques catégories d’arbres:
*- 7 à 10 m pour
le chaine et le
platane
*- 3 à 4m pour
le peuplier , le frêne et
l’érable.
...
*- Les conifères :
gardent leur feuillage en hiver, les variétés de petite taille peuvent être utilisées pour constituer
d...
*-Les arbres pleureurs :
leur feuillage retombe en parasol, sont plantés isolément afin de les mètre en valeur
Saule pleur...
D- Les arbustes:
Des végétaux de petites démentions qui se ramifient à la base et restent buissonnants sur une
hauteur de ...
II*-L’EAU :
LES COMPOSANTES DU JARDIN
*- L’eau a toujours été un élément
essentiel de la vie des jardins. Elle
leur apport...
Eau aménagée pour l’ornement d’un jardin, généralement grâce à un réseau
hydraulique complexe alimenté par un réservoir et...
III*-LES PARCOURS :
LES COMPOSANTES DU JARDIN
*- Jardins quadrillés par un réseau
d’allées rectilignes tracées sur un plan...
Les allées au jardin de
Villandrie
Jardins du château de Vaux-
le-Vicomte
parc de Stourhead, dans
le Wiltshire, en Anglete...
IV*- MOBILIER ET ACCESSOIRES :
LES COMPOSANTES DU JARDIN
*- Ensemble des objets ou dispositifs
publics ou privés installés...
LE JARDIN ANGLAIS
*- LE JARDIN A L’ANGLAISE
OU LE JARDIN ANGLAIS A
POUR SYMBOLISME D’IMITER
LA NATURE, S’INSPIRER DE
SON C...
Les jardins anglais de la fin du XVIIème siècle, était très européanisé : Le jardin ‘à la Française’
très ordonné géométri...
*-Le jardin à l’anglaise, ou jardin anglais, avec ses formes irrégulières, est souvent opposé au
« jardin à la française»....
*- Le peintre William Kent,(1685-1748). commence à « planter des tableaux », et crée les
premiers jardins paysages , le la...
*- les jardins anglais et leurs cousins anglo-chinois du continent. Au XVIIIe siècle, le jardin
engendre des folies artifi...
les jardins à l’anglaise se caractérisent par des cheminements sinueux ouvrant sur des points de
vue pittoresques, là où u...
Les caractéristiques du jardin anglais
*-Sa conception est irrégulière : chemins sinueux ou tortueux,
végétation en appare...
*- un point de vue intéressant avec création de perspectives découvertes progressivement.
*- la suppression des clôtures.
...
Objectifs esthétiques du style anglais.
*- Imiter la nature ;
*- s’inspirer de son côté sauvage ;
*- recréer l’effet produ...
perception d’espace dans un jardin anglais
1*- Le jardin conçu comme une peinture
Le jardin anglais se définit comme un vé...
2*- Les roses
Un jardin anglais reflète un romantisme
effréné... L'un de ses objectifs principaux
est d'exhaler la poésie ...
les plantes typiques des jardins Anglais
3*- Une couleur : le vert
Si de nombreuses couleurs ont leur place au jardin à l'anglaise, le vert est le ton dominant. Le...
4*- Chemin faisant
Une invitation perpétuelle à la promenade
Les allées et les chemins sont des éléments essentiels. Ils s...
5*- Une règle : l'abondance
On ne comptera pas le nombre de végétaux, et pour une fois, on ne luttera pas contre les plant...
6*- Bancs à l'honneur
Si le jardin anglais se conçoit comme un tableau, il faut pouvoir le regarder. Bancs et autres
acces...
7*- La beauté des plates-bandes
La plate-bande, ou mixed border pour les initiés, est la grande spécialité de nos voisins ...
8*- La douceur du pastel
L'harmonie
Peu de couleurs vives, pas de couleurs chaudes, mais une priorité accordée aux tons pa...
9*- Une fenêtre sur la campagne
Une antichambre de la nature
Si le style anglais s'oppose autant au jardin à la française,...
10*- Ombres et lumières
La lumière est particulièrement importante,
dans le sens où elle insuffle vie et mouvement
aux vég...
*- Les temporalités
Le jardin de Stourhead
Conclusion
Par opposition au jardin à la française, classique et très ordonné, le jardin à l’anglaise est un
peu un « reto...
Réalisé par :
BOUANDEL Mouna
LE JARDIN À L'ANGLAISE (résumé)
ETYMOLOGIE DU MOT « JARDIN » :
L’art des jardins est destiné ...
Bibliographie et Sitographie :
*- L'homme dans le paysage, Editions Textuel, Paris, 2001.
*- Aménagement des espaces verts...
MERCI POUR VOTRE ATTENTION
jardin anglais
jardin anglais
jardin anglais
jardin anglais
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

jardin anglais

3 219 vues

Publié le

Le jardin à l'anglaise

PLAN DE TRAVAIL / JARDINS
1*- Présentation du jardin.
2*- Définition du jardin
3*- LE JARDIN ET LA SYMBOLIQUE
4*- HISTORIQUE DES JARDINS
5*- LES COMPOSANTES DU JARDIN

PLAN DE TRAVAIL / JARDINS ANGLAIS
1*- Présentation du jardin.
2*- Caractéristique du jardin anglais
3*- Objectifs esthétiques du style anglais.
4*- Perception d’espace dans un jardin anglais 

Conclusion


PRÉSENTATION
l’art des jardins est destiné à embellir et enrichir la nature. Une idée concrétisée par les jardiniers britanniques du début du XVIIIe siècle, qui façonnent le paysage en y ajoutant nombre d’éléments construits. Ils n’ont pas l’intention de recréer la nature, mais conçoivent une œuvre pittoresque (de pittore, peintre) valorisant jusqu’à l’exagération des paysages et des évocations poétiques dans un désordre habilement orchestré qui incite à la rêverie.
Etymologie du mot « jardin » :
« Jardin » remonte probablement à un gallo-romain hortus gardinus (gardinium est attesté au 9ème siècle en latin médiéval) signifiant « jardin entouré d'une clôture », dont le second élément est issu de l'ancien bas-francique gart ou gardo : « clôture ».
Définition -Larousse :

« Jardin : Lieu ordinairement enclos où l’on cultive des fleurs (parterre), des légumes (potager), des arbres (fruitier ou verger) ... »
*- Un jardin, espace organisé, généralement clos, indépendant ou associé à un édifice, comportant des végétaux d’utilité d’agrément cultivés en pleine terre ou hors sol .
Créé à partir d’une modification plus ou moins profonde du site naturel,

Publié dans : Formation
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 219
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
107
Actions
Partages
0
Téléchargements
40
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

jardin anglais

  1. 1. Le jardin à l'anglaise LA RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTÈRE DE L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITÉ DE JIJEL ,DÉPARTEMENT DE L’ARCHITECTURE 1ER MASTER ARCHITECTURE ET ENVIRONNEMENT URBAIN Année universitaire 2014/2015 Proposé par : Melle : KHELFALLAH Sheherazad. Réalisé par : BOUANDEL Mouna
  2. 2. PLAN DE TRAVAIL / JARDINS 1*- Présentation du jardin. 2*- Définition du jardin 3*- LE JARDIN ET LA SYMBOLIQUE 4*- HISTORIQUE DES JARDINS 5*- LES COMPOSANTES DU JARDIN
  3. 3. PLAN DE TRAVAIL / JARDINS ANGLAIS 1*- Présentation du jardin. 2*- Caractéristique du jardin anglais 3*- Objectifs esthétiques du style anglais. 4*- Perception d’espace dans un jardin anglais Conclusion
  4. 4. l’art des jardins est destiné à embellir et enrichir la nature. Une idée concrétisée par les jardiniers britanniques du début du XVIIIe siècle, qui façonnent le paysage en y ajoutant nombre d’éléments construits. Ils n’ont pas l’intention de recréer la nature, mais conçoivent une œuvre pittoresque (de pittore, peintre) valorisant jusqu’à l’exagération des paysages et des évocations poétiques dans un désordre habilement orchestré qui incite à la rêverie. PRÉSENTATION
  5. 5. DÉFINITION Définition -Larousse : « Jardin : Lieu ordinairement enclos où l’on cultive des fleurs (parterre), des légumes (potager), des arbres (fruitier ou verger) ... » *- Un jardin, espace organisé, généralement clos, indépendant ou associé à un édifice, comportant des végétaux d’utilité d’agrément cultivés en pleine terre ou hors sol . Créé à partir d’une modification plus ou moins profonde du site naturel, Etymologie du mot « jardin » : « Jardin » remonte probablement à un gallo-romain hortus gardinus (gardinium est attesté au 9ème siècle en latin médiéval) signifiant « jardin entouré d'une clôture », dont le second élément est issu de l'ancien bas-francique gart ou gardo : « clôture ».
  6. 6. LE JARDIN ET LA SYMBOLIQUE Dans Le Dictionnaire des symboles, Robert Laffont, page 422 « Le jardin est un symbole du paradis terrestre, et un symbole du Cosmos.. Le jardin d’Extrême-Orient, c’est le monde en petit. Le cloître des monastères, le jardin clos des maisons musulmanes avec sa fontaine centrale sont des images du Paradis... Les Romains ont poussé jusqu’aux raffinements les plus complexes mêlant architectures, statues, escaliers, sources, grottes, fontaines et jets d’eau aux charmes colorés d’une végétation obéissant aux lois et à la volonté de l’homme. ... Le jardin se révélait ainsi comme un symbole de la puissance de l’homme, et en particulier, de son pouvoir sur une nature domestiquée. ... En Perse... le jardin prit une signification non seulement cosmique comme au Japon mais aussi métaphysique et mystique... Le bassin du jardin est un miroir. Les jardins persans sont toujours ceints de murs : intimité protégée... ... II est le lieu de la connaissance, de la culture des phénomènes vitaux et intérieurs. Le déroulement des saisons s’y accomplit au moyen de formes ordonnées... »
  7. 7. HISTORIQUE DES JARDINS L’histoire du jardin commence avec les plus anciennes civilisations : celles de la Mésopotamie d’Égypte, de Perse, de Grèce et de Rome. ils sont agricoles, funéraires ou ornementaux. Tableau Historique des jardins
  8. 8. I*-LA VEGETATION: LES COMPOSANTES DU JARDIN Ensemble des plantes qui poussent en un lieu donné. Ils regroupent un grand nombre d’espèces qui sont utilisés en fonction de plusieurs paramètres: *-Leurs propres caractéristiques. *-La nature de l’aménagement à réaliser. *-La nature des sols. *-Les conditions climatiques (pluviométrie, variations de température…). *-Les conditions d’expositions.
  9. 9. Les principales espèces végétales sont: A-LE GAZON: Revêtement de base des espaces verts mettant en valeur les autres végétaux, utilisé aussi pour les aires de loisirs, surfaces de jeux ou terrains de sport. Le gazon est généralement constitué de plusieurs espèces et variétés de graminées . Dans les pentes raides ou dans les surfaces difficilement accessibles a la tondeuse, le gazon sera remplacé par des plantes vivaces.
  10. 10. B- les massifs floraux: groupement de fleurs plantées sur une surface de terre, saillie par rapport au gazon environnant, elles donnent des taches de couleurs variées. On utilise plusieurs catégories de fleurs: *- Les rosiers: faciles à entretenir et à la floraison abondante. *- Les fleurs annuelles: dont la plantation et l’entretien demandent du personnel. *- Les plantes vivaces: supportent les hivers normaux et se plantent par groupes de 3 à 15 au m². *- Les plantes grimpantes: se développent facilement et certaines peuvent recouvrir rapidement un grillage ou un mur nu. *- Les plantes de rocailles: contribuent dans les talus au maintien de la terre.
  11. 11. C- Les arbres : jouent un rôle important dans les circulations piétonnes: *- Protection contre le vent. *- ombrage et jalonnement des cheminements. - il faut les choisir judicieusement car certaines espèces maintiennent les terrains humides, les branches peuvent tomber, réduire le passage, créer de l’ombre sur les bâtiments. - Les arbres a feuille caduques et à fruits charnus jonchent le sol, ce - qui entraine un nettoyage.
  12. 12. Quelques catégories d’arbres: *- 7 à 10 m pour le chaine et le platane *- 3 à 4m pour le peuplier , le frêne et l’érable. Peuplier Frêne Erable *-6 à 8m pour le bouleau et le hêtre bouleaule chaine *-Les arbres a feuilles caduques : sont employés isolés, au centre d’un massif ou en avenue ou l’espacement varie de :
  13. 13. *- Les conifères : gardent leur feuillage en hiver, les variétés de petite taille peuvent être utilisées pour constituer des haies en rideau, a l’espacement de 1,5 à 2 m. Le cèdre Le cyprèsL’épicéa L’ifLe pin Le sapin
  14. 14. *-Les arbres pleureurs : leur feuillage retombe en parasol, sont plantés isolément afin de les mètre en valeur Saule pleureurLe cerisier du japon Le tilleul
  15. 15. D- Les arbustes: Des végétaux de petites démentions qui se ramifient à la base et restent buissonnants sur une hauteur de 1 à 3 m. ils constituent des haies des buissons et des groupements permettant de mêler essences, couleurs du feuillage et de fleurs. constituées par des arbustes plantés en alignement de manière à former un rideau continu dont la hauteur peut varier de 1 à 3m selon l’espèce choisie. *- les haies hautes constituent des brise-vent dans les régions de bord de mer. *- Si la haie constitue une clôture entre deux propriétés, il faut respecter les règles de la mitoyenneté a savoir : - Plantation sur la ligne séparative si les deux propriétaires sont d’accord. - Dans le cas contraire, plantation de la haie à 50cm de la ligne séparative si la hauteur ne dépasse pas 2m sinon à 2m. E- Les haies:
  16. 16. II*-L’EAU : LES COMPOSANTES DU JARDIN *- L’eau a toujours été un élément essentiel de la vie des jardins. Elle leur apporte la vie dans tous les sens du terme. *- L’eau dans toutes ses formes (jaillissante, cascadant ou calme),naturel ( lac, rivière..) ou artificiel ( bassin , fontaine …) *- L’eau calme des vastes nappes qui reflète le ciel et la lumière.
  17. 17. Eau aménagée pour l’ornement d’un jardin, généralement grâce à un réseau hydraulique complexe alimenté par un réservoir et aboutissant à un déversoir.
  18. 18. III*-LES PARCOURS : LES COMPOSANTES DU JARDIN *- Jardins quadrillés par un réseau d’allées rectilignes tracées sur un plan géométrique. *- Des allées rectilignes tracées sur un axe le longue du jardin *- Des allées sinueuses marquées par un revêtement naturel (pierres, sables…..etc.)
  19. 19. Les allées au jardin de Villandrie Jardins du château de Vaux- le-Vicomte parc de Stourhead, dans le Wiltshire, en Angleterre
  20. 20. IV*- MOBILIER ET ACCESSOIRES : LES COMPOSANTES DU JARDIN *- Ensemble des objets ou dispositifs publics ou privés installés dans l'espace public et liés à une fonction ou à un service offert par la collectivité *- mobilier de repos :bancs, banquettes, sièges, tables *-d’objets contribuant à la propreté du jardin (poubelles, corbeilles, sanitaires publics) *- Mobilier s de loisir comme les jeux pour enfants: *-Mobiliers décoratif, Les fontaines, Les statues
  21. 21. LE JARDIN ANGLAIS *- LE JARDIN A L’ANGLAISE OU LE JARDIN ANGLAIS A POUR SYMBOLISME D’IMITER LA NATURE, S’INSPIRER DE SON CÔTÉ SAUVAGE, RECRÉER L’EFFET PRODUIT PAR LA NATURE SUR L’ÂME HUMAINE .
  22. 22. Les jardins anglais de la fin du XVIIème siècle, était très européanisé : Le jardin ‘à la Française’ très ordonné géométriquement répondait à la main mise de l’homme sur la nature. PRÉSENTATION JARDIN FRANÇAIS Des lignes très franches, ligne droite, angle droit et courbes bien dessinées. C’est sous l’influence de Louis XIV, le Roi Soleil que le jardin à la française vu le jour grâce à André Le Notre, paysagiste du roi. Ce style ne s’impose plus uniquement sur les parcs de château mais également pour des allées ou sur les maisons d’architectes modernes. Vous retrouverez dans un jardin Français des boules de buis finement taillées, des labyrinthes géométriques de sapin et une forte obsession de la symétrie.
  23. 23. *-Le jardin à l’anglaise, ou jardin anglais, avec ses formes irrégulières, est souvent opposé au « jardin à la française». *- Au début du XVIIIème siècle des tentatives sont réalisées pour insérer la campagne environnante dans le concept du jardin. (naissance de jardin a l’anglaise) Jardins à l’anglaise jardins à la française
  24. 24. *- Le peintre William Kent,(1685-1748). commence à « planter des tableaux », et crée les premiers jardins paysages , le landscape fut davantage apprécié comme un agréable panorama élargi que comme une idée poétique et philosophique. Le mouvement s’exprima d’abord dans la littérature, notamment avec le poète Alexander Pope qui railla l’artificialité du jardin « à la française ». - Il est donc normal que concepteurs des jardins anglais soient fréquemment des peintres. *- L’esthétique du paysage anglais articulé autour de ce qui touche à la vision et aux gammes de sensations engendrées par un déplacement physique, stratégiquement gouverné et dissimulé sous les attraits de la promenade. jardin anglais Stourhead
  25. 25. *- les jardins anglais et leurs cousins anglo-chinois du continent. Au XVIIIe siècle, le jardin engendre des folies artificielles, des mélancolies en trompe-l'œil, « car il serait illusoire de penser qu’un jardin paysager est conçu comme un spectacle naturel : il est avant tout une succession soigneusement ordonnée de “points de vue” sur des objets architecturaux ou plastiques, c’est-à- dire de mises en scène de reliques culturelles. ». Roland Recht dit . Roland Recht Né en 1941, professeur honoraire au Collège de France à la chaire d'Histoire de l'art européen médiéval et moderne (2001-2012). Stourhead Landscape Garden, Wiltshire. Le Temple de la Vertu Antique, Stowe Landscape Garden, Buckinghamshire.
  26. 26. les jardins à l’anglaise se caractérisent par des cheminements sinueux ouvrant sur des points de vue pittoresques, là où un peintre poserait volontiers son chevalet. Tout comme dans un tableau, on recherche l’équilibre des volumes, la variété et l’harmonie des couleurs et des matières végétales avec des arbres rares aux feuillages colorés, des troncs torturés, pelouse, ruisseau, étang, prairie ou précipice. La perspective atmosphérique prime sur la perspective optique. Par conséquent, les imperfections de la nature y sont exploitées et non corrigées. On trouve donc dans ces jardins à l’anglaise une association de diverses espèces ornementales de formes et de couleurs variées, des arbustes, des fourrés, des rochers, des statues, des bancs. L’itinéraire n’est pas balisé : la promenade dans un jardin à l’anglaise laisse une grande part à la surprise et à la découverte. Pas d’allées rectilignes guidant les pas du promeneur mais plutôt une sorte d’errance poétique. Le jardin à l’anglaise est en somme une peinture vivante
  27. 27. Les caractéristiques du jardin anglais *-Sa conception est irrégulière : chemins sinueux ou tortueux, végétation en apparence non domestiquée donnant une impression naturelle. Les accidents du terrain (vallons, pentes) sont conservés et exploités. Un projet de jardin anglais d'agrément du XIXe siècle *-présence d’arbustes, de fourrés et d’éléments architecturaux participant à sa décoration :fabrique du jardin , rochers, statues, bancs .. *-association de diverses espèces ornementales. Les formes et les couleurs des végétaux sont variées. Les pelouses et les chemins agrémentant le jardin. Jardin de Charleston Farmhouse Sussex. Jardin enclos de Barrington Court par Gertrude Jekyll *-l’itinéraire n’est pas balisé : la promenade dans un jardin à l’anglaise laisse une grande part à la surprise et à la découverte. Pas d’allées rectilignes guidant les pas du promeneur mais plutôt une sorte « d’errance poétique ». Jardins de Sissinghurst Castle, Grande- Bretagne
  28. 28. *- un point de vue intéressant avec création de perspectives découvertes progressivement. *- la suppression des clôtures. *- l’utilisation de courbes, de buttes, de relief. *- la plantation d’arbres en quantité et en groupes de façon à recréer un espace naturel *- l’utilisation des jeux d’ombre et de lumière *- l’implantation de fabriques, temples, ruines, pagodes, ponts, embarcadères.
  29. 29. Objectifs esthétiques du style anglais. *- Imiter la nature ; *- s’inspirer de son côté sauvage ; *- recréer l’effet produit par la nature sur l’âme humaine ; *- exhaler la poésie d’un lieu ; *- recréer un décor naturel dans une démarche aussi bien artistique qu’architecturale. Le choix des couleurs et des formes ayant pour objectif de composer une « peinture vivante » en opposition au style classique *- le refus de la régularité topologique crée une esthétique du renouvellement. *- Selon les saisons et les moments de la journée, le jardin « à l’anglaise » offre des sensations et des vues différentes. La métamorphose des éléments crée un lieu constamment renouvelé. Le rapport à la nature et par conséquent au monde, est ainsi réinventé en permanence
  30. 30. perception d’espace dans un jardin anglais 1*- Le jardin conçu comme une peinture Le jardin anglais se définit comme un véritable travail d'artiste. Ses origines, qui remontent au XVIe siècle, marquent un tournant dans la conception des jardins en les souhaitant paysages et tableaux. L'irrégularité est donc de mise, en profonde opposition avec le modèle français et sa rigoureuse symétrie. Mais cette irrégularité est réfléchie : il s'agit de penser le jardin comme un décor, que l'on aime contempler. Vallons, formes torturées des troncs d'arbres, ruisseaux... Chaque coin du jardin que l'on découvre peu à peu doit offrir un point de vue pittoresque. Jardin anglais, Munich. © Arin Leitner
  31. 31. 2*- Les roses Un jardin anglais reflète un romantisme effréné... L'un de ses objectifs principaux est d'exhaler la poésie du lieu. Comment se passer alors de la reine des fleurs, qui assure une floraison de toute beauté, du printemps à l'automne ? Des massifs de rosiers, comme des rosiers grimpants, sont ainsi à composer et à disperser. Les rosiers anglais, classiques dans leurs formes et leurs parfums, offrent une riche palette de couleurs. Les variétés sont très nombreuses, et parmi les plus parfumées, 'Rosemoor' et 'Eglatyne' sont spectaculaires.
  32. 32. les plantes typiques des jardins Anglais
  33. 33. 3*- Une couleur : le vert Si de nombreuses couleurs ont leur place au jardin à l'anglaise, le vert est le ton dominant. Le jardin à l'anglaise, en se voulant le miroir le plus fidèle à la nature, fait ainsi la part belle aux feuillages, fourrés et arbustes. La pelouse est également un élément essentiel de la composition du jardin. Verdoyante, elle met en relief les autres végétaux plus clairs et plus foncés.
  34. 34. 4*- Chemin faisant Une invitation perpétuelle à la promenade Les allées et les chemins sont des éléments essentiels. Ils structurent le jardin tout en le dotant de nouvelles perspectives. Tortueux, ils contribuent à l'irrégularité apparente de l'espace. Ils aident à exploiter les reliefs et les accidents de terrains. Droits ou arrondis, leur rôle est également de surprendre le promeneur au gré de son avancée.
  35. 35. 5*- Une règle : l'abondance On ne comptera pas le nombre de végétaux, et pour une fois, on ne luttera pas contre les plantes envahissantes. La règle est de laisser la priorité à l'abondance et de laisser les végétaux se placer selon les souhaits de Dame Nature, y compris pour les plantes envahissantes. La faune du jardin y est également la bienvenue. Papillons et oiseaux ont leur place dans ce jardin à l'apparence sauvage.
  36. 36. 6*- Bancs à l'honneur Si le jardin anglais se conçoit comme un tableau, il faut pouvoir le regarder. Bancs et autres accessoires de détente sont bien sûr prévus pour admirer le travail effectué et inviter à la flânerie. En fer forgé, ils s'insèrent parfaitement dans l'ensemble. Des bancs en bois peuvent également se révéler très esthétiques. Des éléments architecturaux, comme des rochers et des statues, peuvent enfin être ajoutés.
  37. 37. 7*- La beauté des plates-bandes La plate-bande, ou mixed border pour les initiés, est la grande spécialité de nos voisins d'outre- Manche. Ce type de bordure, très ornemental mais pas toujours facile à réaliser, mélange vivaces et plantes de saison. Sur un terrain plat ou légèrement pentu, les mixed-borders permettent d'associer certains végétaux aux silhouettes différentes. De même, leur hauteur ne doit pas être homogène, les plantes les plus hautes devant être de préférence placées au fond du massif.
  38. 38. 8*- La douceur du pastel L'harmonie Peu de couleurs vives, pas de couleurs chaudes, mais une priorité accordée aux tons pastel : la douceur et la rêverie prédominent au jardin anglais. Outre les roses, qui offrent de belles nuances, les hortensias peuvent se révéler des alliés de choix. Le pastel souligne la verdure environnante, sans pour autant passer au second plan. Les contrastes entre couleurs trop vives sont à éviter. Hortensia. © Galerie photo de L'Internaute Magazine couleurs pastel comme le bleu, le rose ou le blanc. Il est vital de garder une harmonie entre les couleurs,Le but est de créer une fresque, En résumé : tout est question d’harmonie.
  39. 39. 9*- Une fenêtre sur la campagne Une antichambre de la nature Si le style anglais s'oppose autant au jardin à la française, c'est parce ce qu'il cherche avant tout à reproduire la nature le plus fidèlement possible. Il doit donc être ouvert vers l'extérieur, sans cloisonnement d'espace. La campagne est son prolongement.
  40. 40. 10*- Ombres et lumières La lumière est particulièrement importante, dans le sens où elle insuffle vie et mouvement aux végétaux. Dans un jardin anglais, son rôle est d'autant plus primordial qu'elle influe sur la perception du paysage, et donc sur sa contemplation. Si le cloisonnement des espaces par des haies est déconseillé, la création de zones d'ombres est vivement conseillée pour mettre en valeur tous les aspects et recoins du jardin.
  41. 41. *- Les temporalités Le jardin de Stourhead
  42. 42. Conclusion Par opposition au jardin à la française, classique et très ordonné, le jardin à l’anglaise est un peu un « retour à la nature », un style qui repousse le tracé géométrique et les perspectives tirées au cordeau, pour donner à la nature ce qu’elle a de plus romantique. Désordre volontaire, le jardin à l’anglaise est une invitation au voyage, au rêve, façonnant le paysage, les exagérant parfois, pour devenir une œuvre.
  43. 43. Réalisé par : BOUANDEL Mouna LE JARDIN À L'ANGLAISE (résumé) ETYMOLOGIE DU MOT « JARDIN » : L’art des jardins est destiné à embellir et enrichir la nature. Une idée concrétisée par les jardiniers britanniques du début du XVIIIe siècle, qui façonnent le paysage en y ajoutant nombre d’éléments construits. Ils n’ont pas l’intention de recréer la nature, mais conçoivent une œuvre pittoresque, valorisant jusqu’à l’exagération des paysages et des évocations poétiques dans un désordre habilement orchestré qui incite à la rêverie. «Jardin» remonte probablement à un gallo-romain hortus gardinus (gardinium est attesté au 9ème siècle en latin médiéval) signifiant «jardin entouré d'une clôture» LE JARDIN ET LA SYMBOLIQUE Dans Le Dictionnaire des symboles, Robert Laffont « Le jardin est un symbole du paradis terrestre, et un symbole du Cosmos » *Le jardin se révélait ainsi comme un symbole de la puissance de l’homme, et en particulier, de son pouvoir sur une nature domestiquée. *LES COMPOSANTES DU JARDIN Le minéralLe végétale gazon massifs floraux arbres Arbustes et haies eau bâtis et statues Parcours Mobilier et accessoires tortueuse rectiligne De repos et de propreté De décoration LE JARDIN ANGLAIS LE JARDIN A L’ANGLAISE OU LE JARDIN ANGLAIS A POUR SYMBOLISME D’IMITER LA NATURE, S’INSPIRER DE SON CÔTÉSAUVAGE, RECRÉER L’EFFET PRODUIT PAR LA NATURE SUR L’ÂME HUMAINE . PRESENTATION Les jardins anglais de la fin du XVIIème siècle, était très européanisé : Le jardin ‘à la Française’ très ordonné géométriquement répondait à la main mise de l’homme sur la nature. *- Au début du XVIIIème siècle des tentatives sont réalisées pour insérer la campagne environnante dans le concept du jardin. *- Le jardin à l’anglaise, ou jardin anglais, avec ses formes irrégulières, est souvent opposé au « jardin à la française». Jardins à l’anglaise jardins à la française *-Le peintre William Kent,(1685-1748).commence à «planter des tableaux» et crée les premiers jardins paysages. *- L’esthétique du paysage anglais articulé autour de ce qui touche à la vision et aux gammes de sensations engendrées par un déplacement physique, stratégiquement gouverné et dissimulé sous les attraits de la promenade. *- Le jardin à anglaise est conçu comme un spectacle naturel : il est avant tout une succession soigneusement ordonnée de “points de vue” sur des objets architecturaux ou plastiques. LES PRICIPES DU JARDIN ANGLAIS *-Sa conception est irrégulière : chemins sinueux ou tortueux, végétation en apparence non domestiquée donnant une impression naturelle. Les accidents du terrain (vallons, pentes) sont conservés et exploités. la promenade dans un jardin à l’anglaise laisse une grande part à la surprise et à la découverte. leur rôle est également de surprendre le promeneur au gré de son avancée LA création des points de vue intéressants avec de perspectives découvertes progressivement, la suppression des clôtures, l’utilisation de courbes et de relief et l’implantation de fabriques, temples, ruines, ponts,.. *- Le jardin conçu comme une peinture: un véritable travail d'artiste. Tout comme dans un tableau, on recherche l’équilibre des volumes, la variété et l’harmonie des couleurs et des matières .une irrégularité est réfléchie : il s'agit de penser le jardin comme un décor, Chaque coin du jardin que l'on découvre peu à peu doit offrir un point de vue pittoresque. *- Les roses et fleures Un jardin anglais reflète un romantisme effréné... L'un de ses objectifs principaux est d'exhaler la poésie du lieu. la reine des fleurs, qui assure une floraison de toute beauté, du printemps à l'automne, Des massifs de rosiers, comme des rosiers grimpants, sont ainsi à composer et à disperser. Les rosiers anglais, classiques dans leurs formes et leurs parfums, offrent une riche palette de couleurs. *- Une couleur : le vert Si de nombreuses couleurs ont leur place au jardin à l'anglaise, le vert est le ton dominant. Le jardin à l'anglaise, en se voulant le miroir le plus fidèle à la nature, La pelouse est également un élément essentiel de la composition du jardin. elle met en relief les autres végétaux plus clairs et plus foncés. Une invitation perpétuelle à la promenade Jardin anglais, Munich. © Arin Leitner *- Une règle : l'abondance On ne comptera pas le nombre de végétaux, et pour une fois, on ne luttera pas contre les plantes envahissantes. La règle est de laisser la priorité à l'abondance et de laisser les végétaux se placer selon les souhaits de Dame Nature, Papillons et oiseaux ont leur place dans ce jardin à l'apparence sauvage. *- Bancs à l'honneur Si le jardin anglais se conçoit comme un tableau, il faut pouvoir le regarder. Bancs et autres accessoires de détente sont bien sûr prévus pour admirer le travail effectué et inviter à la flânerie. *- La beauté des plates-bandes *- La douceur du pastel couleurs pastel comme le bleu, le rose ou le blanc. Il est vital de garder une harmonie entre les couleurs, il est primordial de réfléchir à l’association des couleurs. Le but est de créer une fresque, En résumé : tout est question d’harmonie. ou mixed border pour les initiés, d'origine anglaise, caractérisée par le fait que toutes les plantes doivent se mêler, tout en restant visibles, aucune plante ne devant en concurrencer une autre. *- Les temporalités CONCLUSION Par opposition au jardin à la française, classique très ordonné, le jardin à l’anglaise est un peu un « retour à la nature », un style donner à la nature ce qu’elle a de plus romantique. Désordre volontaire, le jardin à l’anglaise est une invitation au voyage, au rêve, Une antichambre de la nature. L’eau
  44. 44. Bibliographie et Sitographie : *- L'homme dans le paysage, Editions Textuel, Paris, 2001. *- Aménagement des espaces verts urbains et du paysage rural. *- Voirie- réseaux divers - terrassements - espaces verts. *- Histoire de l’art des jardins ,Dossier réalisé en 2014 par La Ferme Ornée de Carrouges *- Encarta 2009 *- sites web
  45. 45. MERCI POUR VOTRE ATTENTION

×