AGRICULTURE FAMILIALE
AU CONGO
Par
Dolorès Hortense KINKODILA
CNOP- CONGO
Décembre 2013
PRESENTATION SOMMAIRE DU CONGO (1/3)
Une image les membres du collèges des femmes de la CNOP –CONGO à l’Occasion de
la célébration de la journée de la femme ru...
PRESENTATION SOMMAIRE DU CONGO (2/3)
• Date d’indépendance: 15 août 1960
• Superficie: 342.000km²
• Population:3.695.579 h...
PRESENTATION SOMMIRE DU CONGO (3/3)
• Terres arables: 10.000.000 ha dont 2 à 3%
exploités
• L’agriculture ne contribue pre...
Parties prenantes et partenaires (1/2)
Producteurs
• Actifs agricoles:
• Environ 500 groupements mixtes (avec une majorit...
Parties prenantes et partenaires (2/2)
 Organisations d’appui
• Une trentaine d’ONG de développement basées dans
les gran...
Projet intégré rive droite du djoué (1/5)
Données de base
•
•
•
•
•
•
•

Date de mise en oeuvre: 1995;
Superficie totale: ...
Projet intégré rive droite du djoué (2/5)
Organisation
•
•
•
•

Formation de 10 mois pour chaque exploitant
1000 m² de sup...
Projet intégré rive droite du djoué (3/5)
Résultats
• Pérennisation de la production maraîchère en toute saison
• Producti...
Projet intégré rive droite du djoué (4/5)
Facteurs de succès
• Appropriation : initiative bien appropriée par les exploita...
Projet intégré rive droite du djoué (5/5)
leçons à tirer
 Difficultés rencontrées
• Problème foncier (50 ha prévus, 45 ha...
Je vous remercie
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Congo agriculture familiale

150 vues

Publié le

Role de la femme rurale dans l'exploitation familiale : Cas du Congo

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
150
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Congo agriculture familiale

  1. 1. AGRICULTURE FAMILIALE AU CONGO Par Dolorès Hortense KINKODILA CNOP- CONGO Décembre 2013
  2. 2. PRESENTATION SOMMAIRE DU CONGO (1/3)
  3. 3. Une image les membres du collèges des femmes de la CNOP –CONGO à l’Occasion de la célébration de la journée de la femme rurale et la journée mondiale de l’alimentation du 2011 en rive droite du djoue Brazzaville
  4. 4. PRESENTATION SOMMAIRE DU CONGO (2/3) • Date d’indépendance: 15 août 1960 • Superficie: 342.000km² • Population:3.695.579 habitants dont les ¾ dans les grandes villes • Capitale: Brazzaville • Organisation administrative: 12 départements • Végétation: 60% forêts dont 25% inondées • Hydrographie: 1 fleuve + 10 grands cours d’eau
  5. 5. PRESENTATION SOMMIRE DU CONGO (3/3) • Terres arables: 10.000.000 ha dont 2 à 3% exploités • L’agriculture ne contribue presque pas au PIB • Le pétrole reste le principal moteur de l’économie du Congo • Suivi de l’ exploitation forestière
  6. 6. Parties prenantes et partenaires (1/2) Producteurs • Actifs agricoles: • Environ 500 groupements mixtes (avec une majorité féminine • Quelques producteurs isolés  Commerçants et transformateurs • Production destinée en grande partie à l’autoconsommation; • Peu de commerçants • Peu des transformateurs
  7. 7. Parties prenantes et partenaires (2/2)  Organisations d’appui • Une trentaine d’ONG de développement basées dans les grandes villes accompagnent les producteurs • Elles servent aussi d’intermédiaires financiers auprès des partenaires au développement  Bailleurs de fonds • UE, FIDA, PNUD, BM, Ambassade de France  Pouvoirs publics • mise en œuvre assurée par les ministères et les directions départementales • Fonds de soutien à l’agriculture
  8. 8. Projet intégré rive droite du djoué (1/5) Données de base • • • • • • • Date de mise en oeuvre: 1995; Superficie totale: 45 ha Activités: maraîchage et élevage (porcs et pondeuses) Maraîchage: 25 ha, Elevage: 15 ha Mode d’acquisition: don du gouvernement Acteurs: 8 groupements maraichers et 1 groupement éleveur, fédérés en une union: UGEA ; • Effectif : 265 familles (250 maraîchers et 15 éleveurs) ; • Objectifs : ravitailler les marchés de Brazzaville en légumes divers et produits d’élevage;
  9. 9. Projet intégré rive droite du djoué (2/5) Organisation • • • • Formation de 10 mois pour chaque exploitant 1000 m² de superficie/maraîcher Gratuité des installations hydrauliques Frais d’entretien de motopompe: 5.000 FCFA/exploitant/mois (seul lien avec le groupement) • Production et Commercialisation individuelles • Point unique de vente (hall du grand marché) • Mise en place d’un organe de commercialisation par quelques exploitants
  10. 10. Projet intégré rive droite du djoué (3/5) Résultats • Pérennisation de la production maraîchère en toute saison • Production moyenne annuelle: 1250 t de pdts maraîchers et plus de 10.000 t de fumier • Revenu moyen mensuel par exploitant: 205.000 FCFA • Acquisition définitive du terrain: superficie individuelle devenue espace de travail familial • Autonomisation des exploitants: 265 exploitants qui se prennent en charge • Institutionnalisation de la commercialisation • Mise en place du cadre de concertation et de dialogue: UGEA
  11. 11. Projet intégré rive droite du djoué (4/5) Facteurs de succès • Appropriation : initiative bien appropriée par les exploitants depuis plus de 20 ans production maintenue • Motivation acquisition définitive de l’espace de travail • Capacités technico managériales régulièrement renforcées et réactualisées • Commercialisation assurée (hall du marché, intermédiaires commerciaux toujours prêts et demande supérieure à l’offre) • Environnement propice et favorable (site de production le long d’u n grand cours d’eau; eau permanente • Partenariat au point grâce à l’UGEA , membre de plusieurs Plateformes
  12. 12. Projet intégré rive droite du djoué (5/5) leçons à tirer  Difficultés rencontrées • Problème foncier (50 ha prévus, 45 ha réalisés) • 300 exploitants prévus, 265 installés • 12 groupements prévus, 9 opérationnels • Insuffisance du fumier pour une bonne restauration du sol  Atouts et opportunités • Implication effective des pouvoirs publics avec la session gratuite du terrain et des infrastructures de base • Prise de conscience des familles exploitantes pour leur avenir • Besoin de consommation toujours croissant et marché assuré
  13. 13. Je vous remercie

×