Les Classiques des sciences sociales et sa contribution

340 vues

Publié le

Colloque Ouvrir la science pour mieux la partager,
du Nord au Sud de la Francophonie

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
340
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
9
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Adresse du site Internet : http://classiques.uqac.ca
    Pour nous joindre : classiques@uqac.ca
    Présentation sous licence CC BY-SA
  • ET
  • ET
    En plus d’un ensemble de projets et sites qui ne sont pas spécialisés uniquement en sciences humaines et sociales : Google Books, Gutenberg Project, Gallica, etc.
  • JM
    Pour de plus amples informations voir http://classiques.uqac.ca/inter/a-propos.php.
  • JM
  • JM
  • JM
  • JM
  • JM
  • ET
    Données en date du mois de septembre 2015.
  • ET
  • ET
  • ET
  • ET
  • JM
  • JM
  • JM
  • ET
  • ET
  • ET
  • Les Classiques des sciences sociales et sa contribution

    1. 1. Les Classiques des sciences sociales et sa contribution au libre accès Présentation dans le cadre du colloque Ouvrir la science pour mieux la partager, du Nord au Sud de la Francophonie Émilie Tremblay et Jean-Marie Tremblay 11 septembre 2015, MCQ
    2. 2. Plan de la présentation Présentation de l’aventure des Classiques depuis ses débuts il y a 22 ans Quelques réflexions sur l’avenir et la pérennité des Classiques, et les défis rencontrés 2
    3. 3. Ressources en accès libre en sciences humaines et sociales Différentes ressources (plateformes, bibliothèques numériques, collection de textes, etc.) et différentes visions du libre accès : Érudit La bibliothèque idéale des sciences sociales (portail Open Edition) Wikisource Revues.org Persée Cairn Les Classiques des sciences sociales 3
    4. 4. Les Classiques des sciences sociales : existence et statut 1993 : projet pionnier dans la francophonie débuté en Intranet au Cégep de Chicoutimi. 2000 : accessible sur internet grâce à la coopération avec l’UQAC. 2006 : incorporation en organisme à but non lucratif dont la mission est de donner accès gratuitement aux œuvres en sciences humaines et sociales de langue française. 2014 : organisme de charité. 4
    5. 5. Objectifs 1. Dynamiser les sciences sociales en rendant les travaux des chercheurs accessibles à tous, grâce à Internet et au numérique; 2. Diffuser (et préserver) en « accès libre » des publications scientifiques en français; 3. Faire (re)découvrir les auteurs classiques; 4. Mettre en relation les œuvres d’auteurs classiques avec les auteurs contemporain ; 5. Contribuer à faire connaître les travaux de chercheurs québécois et de chercheurs originaires de la francophonie. 5
    6. 6. Fonctionnement Un réseau de bénévoles engagés Une centaine de personnes, plusieurs au Québec, notamment au Saguenay-Lac-St-Jean, d’autres en France, en Suisse, en Belgique, en Haïti. Différentes tâches : numérisation, correction de textes, mise en page, mise en ligne, démarches auprès des intellectuels et éditeurs pour obtenir leur autorisation de diffusion de leur travaux, etc. 6
    7. 7. Créer des éditions numériques : un travail qui peut être très long 7
    8. 8. Organisation de la bibliothèque 8 collections (et de nombreuses sous-collections) 1. Les auteurs classiques 2. Les auteurs contemporains 3. Méthodologie en sciences sociales 4. Désintégration des régions du Québec 5. Les sciences du développement 6. Documents 7. Histoire du Saguenay—Lac St-Jean 8. Les sciences de la nature 8
    9. 9. Quelques sous-collections (contemporains) 9
    10. 10. Qu’est-ce que la bibliothèque diffuse ? Plus de 6000 œuvres contemporaines et classiques de plus de 1500 auteurs différents Principalement des œuvres en français et quelques traductions en français Différents types de publications : a)Des publications récentes dont les auteurs (ou leurs ayant-droit) et/ou les éditeurs ont donné leur accord pour qu’elles soient diffusées ; b)Des publications du domaine public au Canada c)Des œuvres inédites 10
    11. 11. Consultations Visiteurs uniques (2006-2014) :  Moyenne de visiteurs par mois : 139 570  Moyenne de visiteurs par année : 1 674 808  Total (2006-2014) : 15 073 271 11
    12. 12. Consultations (suite) Pages consultées (2006-2014) : Moyenne de pages consultées par mois : 1 048 978 Moyenne de pages consultées par année : 12 587 737 Total (2006-2014) : 113 289 631 12
    13. 13. 0 500,000 1,000,000 1,500,000 2,000,000 2,500,000 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 Visiteurs uniques (2006-2014) sur le site des Classiques des sciences sociales Visiteurs uniques *Note : Aucun chiffre pour les trois premiers mois de 2006 13
    14. 14. 0 2,000,000 4,000,000 6,000,000 8,000,000 10,000,000 12,000,000 14,000,000 16,000,000 18,000,000 20,000,000 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 Pages consultées (2006-2014) sur le site des Classiques des sciences sociales Pages consultées *Note : Aucun chiffre pour les trois premiers mois de 2006 14
    15. 15. Téléchargements Téléchargements en hausse constante Total de 2006 à 2014 : 35 904 234 Les deux collections les plus téléchargées : • Les Classiques : 23 894 271 (2003-2014) • Les contemporains : 13 710 001 (2003-2014) 15
    16. 16. 61% 35% 1% 1% 0% 2% 0% Pourcentage des téléchargements par collection (2003-2014) classiques contemporains desintegration Documents Histoire SLSJ Méthodologie Sc développement 16
    17. 17. 0 500,000 1,000,000 1,500,000 2,000,000 2,500,000 3,000,000 3,500,000 4,000,000 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 Nb.deTéléchargements Évolution des téléchargements des 7 principales collections (2006-2014) classiques contemporains desintegration Documents Histoire SLSJ Méthodologie Sc développement 17
    18. 18. Utilité sociale et éducative dans toute la francophonie Dans les dernières années, accroissement des consultations en dehors de l’Amérique du Nord et de l’Europe. • Algérie, Maroc, Côte d’Ivoire, Cameroun, Sénégal, Haïti, Philippine, Chine, Tunisie, etc. Partenariats : ex. Université Kofi Annan (Guinée) pour donner plus facilement accès aux textes. 18
    19. 19. Défis et avenir  Pérennité : • Financement • Implantation plateforme Eprints, logiciel en code source libre  Accès libre, accès gratuit • Textes accessibles gratuitement vs textes sous licences libres (Creative Commons) 19
    20. 20. Défis et avenir (suite) Diversité des savoirs en sciences humaines et sociales • Diffuser davantage d’auteurs et de chercheurs non occidentaux • Développer en ce sens des sous-collections comme Études haïtiennes 20

    ×