Pomona

9 099 vues

Publié le

Présentation de la société Pomona

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
9 099
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
12
Actions
Partages
0
Téléchargements
66
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Pomona

  1. 1. Miloš Ivković - EGC 1ère Année 1
  2. 2. CONTEXTE Partie 1 2
  3. 3. Fiche Technique Raison sociale: POMONA Forme juridique: S.A. à Directoire (crée en 1941) Adresse: 2 place du Général de Gaulle – 92160 Antony Activité (APE): Commerce de gros de fruits et légumes Capital: 6.567.380 € Chiffre d’affaires en 2009: 2,628 milliards € Effectifs en 2009: 8600 personnes Président du Conseil de Surveillance: DEWAVRIN Hugues Président du Directoire: BARBIER Philippe 3
  4. 4. Répartition du capital Fonds commun Auto-contrôle de placement 3% 6%Salariés, etdivers 16% Famille Dewavrin 75% Famille Dewavrin: 168e fortune de France 4
  5. 5. Historique 1912 : Création de « MONNOT & Cie » ; importation de bananes et d’agrumes 1928 : Henri DEWAVRIN devient actionnaire 1941 : « MONNOT & Cie » devient « POMONA » 1962-1985 : Diversification du groupe dans la distribution de fruits de mer, surgelés et légumes frais 1990 : Implantation de POMONA en Espagne sous l’enseigne BARGOSA 1994-2000 : Démarrage de l’activité de mareyage, de filetage de poissons, et de distribution de produits secs et d’épicerie 2001 : Création des réseaux de distribution: TerreAzur, PassionFroid et EpiSaveurs 2002 : BARGOSA s’implante au Portugal 2007 : Lancement du réseau spécialisé dans la boulangerie et la pâtisserie 5
  6. 6. Structure CONSEIL DE SURVEILLANCE Hugues Dewavrin (Président), Gérard Higuinen (Vice-président) Carole Dewavrin, Stanislas Lepoutre, Bertrand Hieaux, Cyril Dewavrin DIRECTOIRE Philippe Barbier (Président) Fabrice Guyot, Alain Schnapper COMITE EXECUTIF Patrick Desmasures, Vincent Drilhon, Fabrice Guyot, Thierry LabauneAlain Schnapper, Valérie Wack, Serge Mura, Eric Dumont, Jean-Brice Hernu 6
  7. 7. ImplantationsFruits, légumes Produits Produitset produits de la surgelés, laitiers d’épicerie et mer frais et frais d’hygiène 7
  8. 8. Activité Métier: distribution livrée de produits alimentaires à destination des professionnels des métiers de bouche, et agro-industriel 8
  9. 9. Organisation  Leader français de la distribution de produits alimentaires auprès de la RHD1 et des GMS2 et de l’agro-industrie  Organisé en plusieurs réseaux de distribution:*1: Restauration Hors Domicile ; *2: Grandes et Moyennes Surfaces 9
  10. 10. Livraisons Chaque « filière produit » a des fréquences de livraison différentes (ex: surgelés ≠ légumes):  3 à 5 fois/semaine pour les fruits et les légumes et la marée  2 fois/semaine pour les surgelés et le frais  2 fois/mois pour lépicerie Chaque jour, 470 camions parcourent la France pour effectuer 7800 livraisons (23.000.000 km/an) 10
  11. 11. Evolution des effectifs 8800Nombre de personnes 8600 8400 8200 8000 7800 7600 7400 Années 11
  12. 12. Evolution du CAAnnées 2.2 2.3 2.4 2.5 2.6 2.7 2.8 Chiffre daffaires (en milliards d€) 12
  13. 13. Réseaux 13
  14. 14. Répartition du CA 2% 3% 3%12% 35% Pomona TerreAzur Pomona PassionFroid Pomona EpiSaveurs Delice et Creation Les Crudettes Pomona Mareyage 45% 14
  15. 15. Concurrence Les concurrents ont également des activités diverses et variées 15
  16. 16. Offre4e gamme 5e gamme 16% 13% Légumes 47% Fruits 24% 16
  17. 17. DemandeAutres 15% RHD 35% GMS 50% 17
  18. 18. Part de marché 9% 5% 28% Pomona 5% Transgourmet Picard6% Even Creno Brake France9% Hexagro Davigel 14% Autres 12% 12% 18
  19. 19. ANALYSE Partie 2 19
  20. 20. Stratégie Poursuivre le développement en améliorant toujours et encore le service client et les démarches qualité Poursuivre la stratégie de diversification en sappuyant sur le savoir-faire présent dans l’entreprise Renforcer les parts de marché, surtout auprès de la RHD Innover au niveau informatique et logistique afin de se différencier de la concurrence Objectif de la politique RH : « Faire grandir les talents individuels pour développer l’efficacité collective » 20
  21. 21. FCS Opportunités Menaces • Marchés étrangers • Diminution du pouvoir d’achat • Fort potentiel d’évolution (RHD…) • Stagnation du marché en Europe • Fruits exotiques en vogue • Réglementations de l’UE • Baisse de la TVA (5,5%) • Centrales d’achats des GMS • Plan national Nutrition-Santé • Revendications des agriculteurs • Produits Bio • Spéculation sur l’agro-alimentaire • Développement du « snacking » • Pressions des concurrents • Peu de concurrents • Augmentation du prix du carburant • Marchés, Biocoops, AMAP* • Places de marchés sur Internet • Développement du rail* Associations pour le maintien d’une agriculture paysanne 21
  22. 22. Capacité stratégiqueForces Faiblesses• Nouveaux contrats (ex: Subway) • Leader du marché• Réseaux très développés • Peu implanté { l’étranger• Stabilité des actionnaires • Peu de publicités• Prix très attractifs • Turn-over important• Plus de 120.000 clients • Capital faible• 140 sites en France• Plus de 7.000 références• Structures à taille humaine• Traçabilité des marchandises• Traçabilité de la chaîne du froid• Gammes de produits très larges• Certification « Max Havelaar »• Marques reconnues et labellisées 22
  23. 23. Evolution de la RHD 23
  24. 24. Analyse de la RHD Montant du repas en RHD 70% 60% 50%% de repas 40% 30% 20% 10% 0% < 10 € 10 à 15€ 15 à 20€ 20 à 30€ > 30€ 24
  25. 25. Avenir de la RHD Les experts de Precepta-Xerfi prévoient une augmentation du chiffre d’affaires de la RHD de 2,5% en volume en 2012, alors que l’activité de la grande distribution alimentaire peinera { atteindre 1% de hausse La bouffée d’oxygène de la TVA { 5,5% pour la restauration traditionnelle ne suffira pas à redresser la situation La croissance du marché de la RHD est assurée { l’horizon 2012, mais des mutations économiques et sociétales posent certaines difficultés… Source: Xerfi 25
  26. 26. Défis Les industriels agro-alimentaires (IAA) doivent malgré tout faire face à des défis de taille: Adapter leurs offres aux nouvelles attentes du consommateur final en matière de prix Méfiance du consommateur (TVA à 5,5% depuis le 1er juillet 2009 et aucune évolution de prix) => Risque à moyen terme Intégrer les nouvelles tendances de consommation: « snacking » et « BVE » (bio-vert-équitable) Survivre aux rapports de force sur le marché Le poids des groupes de la restauration continue de progresser La concentration des grossistes: par exemple, les enseignes Aldis et Prodirest ont ainsi disparu au profit de Transgourmet en 2008 26
  27. 27. PROJET Partie 3 27
  28. 28. Axes préconisés Développer les filiales Pomona EpiSaveurs, Délice & Création, Les Crudettes et Pomona Mareyage Augmentation de la part de la RHD dans la clientèle S’étendre { l’étranger (hors pays limitrophes) Développer les produits Bio et les fruits exotiques, comme l’alliance avec ProNatura (Leader du Bio en Europe) Absorber les « petits » concurrents ou s’y allier (niveau local) Développer plus de partenariats (ex: Bonduelle, Danone…) 28
  29. 29. Filiales à développer Augmenter les effectifs progressivement par rapport { l’évolution de l’activité (saisons, fêtes…) Augmenter le nombre d’entrepôts en France et dans les territoires limitrophes (Belgique, Espagne, Italie…) Limiter les effets de la crise des produits de la mer (huîtres…) en trouvant des solutions alternatives (importations possibles) 29
  30. 30. Part de la RHD Se concentrer sur les professionnels de la restauration Prospecter en direction de « gros » clients Profiter de l’essor du « snacking » pour s’imposer sur ce marché Devenir fournisseur exclusif auprès des cantines scolaires, armées et des administrations 30
  31. 31. Extension à l’étranger 31
  32. 32. Concurrence locale Absorption Partenariat Concurrence directe 32
  33. 33. • Bonne gestion de l’entreprise dans l’ensemble, grande réussite de la stratégie au niveau national• Continuer à conquérir des parts à l’étranger (Rewe…)• Se différencier grâce { des partenariats (Bonduelle, Danone,…)• Se recentrer sur la RHD avant 2012 (35%) et les marchés locaux• Réduire les consommations de carburant superflues• Innover dans la mesure du possible, conserver l’avance actuelle 33

×