Projet «AAL-Arc Jurassien F/CH»      Pierre Rossel      Atelier Microtechniques et Innovation      28 octobre 2011
But: Réunir dans un même projet ou groupe de            projets, un consortium d’entreprises et de            labos autour...
Origines de l’idéeEn Suisse: dans le passé, Minnovarc, récemment, la FSRM et l’Etat de NeuchâtelEn France (Franche-Comté):...
© ICT & Ageing European Union, 2010© FSRM, 2011 27 mai 2011 Petit-déjeuner conférence Ambient Assisted Living (AAL)
Un grand défi: l’ACCEPTATION• Des capteurs partout, mais  pas comme ça !• Ethique, dignité, respect,  discrétion, ergonomie
Etat du projetPartenariats et compétences de base en train de se définirOptions de projets et soumissions:Interreg, projet...
Partenaires du projet (au départ)Côté français                                            Côté suisseInstitut Pierre Verni...
Deux étapes imbriquées                   Phase 1                                             Phase 2            An 1      ...
Plus concrètementPhase 1, en principe directement «implémentables»:Systèmes d’alerte et assistance médicale à distance / g...
Plus stratégiquementPhase 1Services et produits pour classes d’âge avancées et question traitée del’autonomie préservée da...
Pour la phase 1, la référence est plutôt la domotique, avecen plus des capacités spécifiques apportées par la FST(interfac...
Pour la phase 2, la notion d’intégration implique unrenversement de perspective: la fonctionnalité techniquen’est plus au ...
Difficultés liées à la mobilité   • Indoor                  [1]                                 • Outdoor   •    Se lever ...
En guise d’amuse bouche:imaginons un cas de figure concret !
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Projet «AAL-Arc Jurassien F/CH»

3 631 vues

Publié le

Par Pierre Rossel, chef de projet Minnovarc suisse
Atelier Microtechniques et Innovation 28 octobre 2011, La Neuveville, Suisse

Publié dans : Technologie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 631
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
630
Actions
Partages
0
Téléchargements
8
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Projet «AAL-Arc Jurassien F/CH»

  1. 1. Projet «AAL-Arc Jurassien F/CH» Pierre Rossel Atelier Microtechniques et Innovation 28 octobre 2011
  2. 2. But: Réunir dans un même projet ou groupe de projets, un consortium d’entreprises et de labos autour du thème « Bien vieillir »• Vieillir à la maison• Rester autonome, indépendant et digne• Participer à la vie sociale et citoyenne
  3. 3. Origines de l’idéeEn Suisse: dans le passé, Minnovarc, récemment, la FSRM et l’Etat de NeuchâtelEn France (Franche-Comté): IPV, autres?Plus largement; le contexte des projets européens comme AAL, CommonWell,FutureAge, Ethel, etc., ainsi que les études IPTS sur le sujet «Ambient assistive living»: avec un lien fort entre mobilité et santé, soutenus par les TIC
  4. 4. © ICT & Ageing European Union, 2010© FSRM, 2011 27 mai 2011 Petit-déjeuner conférence Ambient Assisted Living (AAL)
  5. 5. Un grand défi: l’ACCEPTATION• Des capteurs partout, mais pas comme ça !• Ethique, dignité, respect, discrétion, ergonomie
  6. 6. Etat du projetPartenariats et compétences de base en train de se définirOptions de projets et soumissions:Interreg, projets européens spécialisés, projets nationaux (F//CH),autresActuellement: exploration d’une option Interreg, d’abord prévue pourdécembre 2011, désormais pour mars 2012, avec un but de durée de36 mois; mais aucune autre option ne sera pour autant exclue
  7. 7. Partenaires du projet (au départ)Côté français Côté suisseInstitut Pierre Vernier Fondation suisse pour les téléthèses (FST)Institut du vieillissement? FSRMInstitut Edouard Bélin? CSEMFEMTO? Coherent StreamsCEMAS? Arcjurassien.chAutres? He--ARC NOMAD? Inst. vieillissement Arcjurassien.ch FSRM ? P P CSEM He-ARC Inst. E. Bélin IPV FST NOMAD CS Consortium plus large visé, notamment pour la phase 2 et au-delà
  8. 8. Deux étapes imbriquées Phase 1 Phase 2 An 1 An 2 An 31) Mise en place rapide de services déjà opérationnels, dans un contexte urbain réel (partenariat pour un démonstrateur), avec études et tests complémentaires2) Développement d’un système d’intégration de services à base de technologies d’assistance aux personnes âgées (inspiré des projets européens CommonWell et AAL, ainsi que du concept d’environnement augmenté ou «ambient intelligence»), avec nouvelles options de recherche, et autant de nouveaux projets possibles, pour étendre la couverture des services offerts et des symptomatiques prises en charge
  9. 9. Plus concrètementPhase 1, en principe directement «implémentables»:Systèmes d’alerte et assistance médicale à distance / géolocalisation etgestion de l’errance / système et concept de veille psycho-socialeEn soutien, réflexions et études si nécessaire, sur:Efficacité de la prédictibilité stress / Benchmark des systèmes dedétection de chute / Evaluation des systèmes d’alerte / Valeur ajoutéeéconomique du projet / Mobilisation de catégories d’usagers / problèmesd’acceptabilité (p. ex: résistances, rapports de confiance face auxservices à base technologique / Scénarios télé-médecine / Ergonomie –design, prise en compte des composantes architecturales etaménagement du territoireIdentification des priorités symptomatiques de la deuxièmephase
  10. 10. Plus stratégiquementPhase 1Services et produits pour classes d’âge avancées et question traitée del’autonomie préservée dans le cadre de vie domestique=> amélioration de la qualité de vie, maintien à domicile, veille «sociale»et autant que possible, encouragement à la mobilitéPhase 2But de maintenir des classes d’âge plus jeune le plus longtemps possibleen situation d’activité et d’autonomieBut de moyen terme: développer des services et produits exportables
  11. 11. Pour la phase 1, la référence est plutôt la domotique, avecen plus des capacités spécifiques apportées par la FST(interfaces de contrôle de l’environnement) et le CSEM(détection, gestion des paramètres physiologiques), l’IPV(détection de chutes, suivi du stress) et d’autres pourrenforcer les bases de l’autonomie de la personne âgée oula capacité de son entourage à l’aider dans cette perspectiveEn jeu: une valeur économique, des solutions pratiques,une logique positive de gestion du territoire, lerenforcement des réseaux de soutien à la personne
  12. 12. Pour la phase 2, la notion d’intégration implique unrenversement de perspective: la fonctionnalité techniquen’est plus au centre de l’attention AALLes buts: l’autonomie, la mobilité, la diversité, la sociabilité,la continuité de services, l’intégration, la déclinaison oul’expansion des options à une diversité de symptomatiques
  13. 13. Difficultés liées à la mobilité • Indoor [1] • Outdoor • Se lever d’un siège • Aller à un arrêt de bus ou une • Soulever des objets gare • Se déplacer chez soi sans tomber • Temps d’attente aux arrêts • Marcher 100m • Changements • Lecture des horaires • Insécurité • Manque de sanitaires • Difficultés d’orientation[1] Axel Börsch-Suppan et al, (eds.), 2008, First Results formthe Survey of Health, Ageing and Retirement in Europe(2004-2007). Starting the Longitudinal Dimension, p34.
  14. 14. En guise d’amuse bouche:imaginons un cas de figure concret !

×