EXPOSÉ SUR LES HIÉROGLYPHES

DE JULIE ET LOUISE
Nombre de signes

L'écriture égyptienne
comprend plus de
5000 hiéroglyphes .
L' Égypte
L' Égypte fait partie du
croissant fertile qui se
compose de trois
régions : la
Mésopotamie, l’Égypte
et la Phén...
Les hiéroglyphes
Un hiéroglyphe est un caractère de la plus ancienne écriture égyptienne.
L’écriture hiéroglyphique égypti...
Louise(en haut)et Julie(en bas)

Nous vous présentons nos prénoms
en hiéroglyphes !!!
Support

Voici un papyrus , c'était
le support qu'on utilisait
autrefois.Le papyrus est
une plante. Seuls les
scribes sava...
Jean-François Champollion

À partir de 1821, il déchiffre les premiers cartouches royaux, dont celui de
Ptolémée V sur la ...
FIN
Y a t-il des questions ?
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Hiéroglyphes

823 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
823
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
142
Actions
Partages
0
Téléchargements
7
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Hiéroglyphes

  1. 1. EXPOSÉ SUR LES HIÉROGLYPHES DE JULIE ET LOUISE
  2. 2. Nombre de signes L'écriture égyptienne comprend plus de 5000 hiéroglyphes .
  3. 3. L' Égypte L' Égypte fait partie du croissant fertile qui se compose de trois régions : la Mésopotamie, l’Égypte et la Phénicie . C'est en Égypte que les hiéroglyphes apparaissent .
  4. 4. Les hiéroglyphes Un hiéroglyphe est un caractère de la plus ancienne écriture égyptienne. L’écriture hiéroglyphique égyptienne est figurative : les caractères qui la composent représentent en effet des objets divers, — naturels ou produits par l'homme —, tels que des plantes, des figures de dieux, d'humains et d'animaux... Les égyptologues y distinguent traditionnellement trois catégories de signes : les signes-mots (ou idéogrammes), qui désignent un objet , une action ; les signes phonétiques (ou phonogrammes), qui correspondent à une consonne isolée ou à une série de consonnes ; les déterminatifs, signes « muets » qui indiquent le champ lexical auquel appartient le mot . Apparue à la fin du 4e millénaire avant notre ère en Haute-Égypte (sud du pays), l'écriture hiéroglyphique est utilisée jusqu’à l'époque romaine, soit pendant plus de trois mille ans. La connaissance des hiéroglyphes se perd avec la fermeture des lieux de cultes païens par l’empereur Théodose Ier vers 380 après J.-C.. Si certains chercheurs déclarent que certains hiéroglyphes auraient été décodés par Wahshiyya vers le IXe siècle, il faudra, après la découverte de la pierre de Rosette, le génie de Jean-François Champollion pour briser, après quatorze siècles, ce qui paraissait être «un sceau mis sur les lèvres du désert».
  5. 5. Louise(en haut)et Julie(en bas) Nous vous présentons nos prénoms en hiéroglyphes !!!
  6. 6. Support Voici un papyrus , c'était le support qu'on utilisait autrefois.Le papyrus est une plante. Seuls les scribes savaient lire et écrire les hiéroglyphes.
  7. 7. Jean-François Champollion À partir de 1821, il déchiffre les premiers cartouches royaux, dont celui de Ptolémée V sur la pierre de Rosette, puis celui de Cléopâtre sur la base d'un obélisque et sur un papyrus bilingue. Un ami, l’architecte Jean-Nicolas Huyot, lui ayant envoyé des reproductions de détails issus des temples d'Abou Simbel qui venaient d'être découverts, Champollion y repère dans un cartouche le signe solaire de Râ (Rê), un autre signe qu'il savait être M et deux S : RâMSS, donc Ramsès, ce qui en même temps signifie « Rê l’a mis au monde ». Idem pour Thôt, Thoutmôsis : le 14 septembre 1822, il peut donc aussi lire les noms égyptiens, s'exclamer : « Je tiens mon affaire ».
  8. 8. FIN
  9. 9. Y a t-il des questions ?

×