PLAN DE GESTION VAL DELOIREUrbanisation durable et résiliente : une nécessaire prise encompte combinée de la VUE et du ris...
RAPPEL DES OBJECTIFS DU PLAN DE GESTION   Constituer un référentiel partagé : un outil destiné aux élus    pour les aider...
LES 4 ORIENTATIONS :      Comment combiner préservation du patrimoine et       développement sur des sites à fort enjeux ...
VULNÉRABLES , POURQUOI ?       Parce qu’attractifs       Parce que menacés à plusieurs échelles       Parce qu’inondabl...
LE CONSTAT  •   LA PLUPART DES TERRITOIRES      CONCERNÉS PAR LA V.U.E SONT      AUSSI INONDABLES  •   LA FORTE DEMANDE DU...
LA VULNÉRABILITÉ PEUT ÊTRE UN ATOUT …     L’inondabilité exige la prise en compte du risque     L’inondabilité a permis ...
7La carte représente les éléments patrimoniaux à l’échelle moyenne essentiellement
1                        2                                                     81    Correspond à l’échelle des grands pay...
UNITÉS PAYSAGÈRES : LA LOIRE ORLÉANAISE  Impact visuel de la végétation :  Les photographies sont prises au même endroits ...
UNITÉS PAYSAGÈRES : LE VAL DE LOIRE ORLÉANAIS Le Val Orléanais (échelle des grands paysages) est caractérisé par:         ...
UNITÉS PAYSAGÈRES : LE VAL DE LOIRE ORLÉANAIS Le Val horticole Le Val horticole constitue une transition entre le milieu u...
UNITÉS PAYSAGÈRES : LE VAL DE LOIRE ORLÉANAIS Le Val ouest : plus étroit, encadré par des peupleraies et des grandes cultu...
OBJECTIFS ETUDE AUAO/ CONTRIBUTIONAGENCES D’URBANISME A LA MISE EN ŒUVREDU PLAN DE GESTION     Identifier les secteurs vu...
1   2                                                                      141    La zone A du PPRI correspond à la zone i...
15
Périmètre 2Périmètre 1                                                                            Périmètre 3             ...
PÉRIMÈTRE 2              17
PÉRIMÈTRE 2                         Château de l’IsleCathédrale             Château de l’Isle                             ...
COMMENT CONSTRUIRE DURABLE EN BORDSDE LOIRE DANS CES SECTEURS D’ENJEUX ?       Ils sont situés en général à proximité des...
LE BÂTI ET SES TYPOLOGIES                            20
LA POPULATION ET LES INONDATIONS                                   21
L’ÉVOLUTION DU BÂTI ET LE RISQUE                                   22
L’ÉVOLUTION DU BÂTI ET LE RISQUE                                   23
TYPOLOGIE DU BÂTI ET RISQUE                              24
TYPOLOGIE DU BÂTI ET RISQUE                              25
LE BÂTI : TYPOLOGIE ET ADAPTATION                                    26
L’ÉVOLUTION DES FORMES URBAINES ET LERISQUE                                        27
POUR CONSTRUIRE UNE CULTURE COMMUNEET PARTAGÉE,TROIS OUTILS POUR « UNE ATTITUDELIGÉRIENNE »                               ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Urbanisation durable et résiliente : une nécessaire prise en compte de la V.U.E. et du risque inondation

788 vues

Publié le

Catherine Trébaol, Directrice
Michel Ledoue, Chargé d’étude
Agence d’urbanisme de l’agglomération orléanaise (AUAO).

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
788
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
9
Actions
Partages
0
Téléchargements
8
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Urbanisation durable et résiliente : une nécessaire prise en compte de la V.U.E. et du risque inondation

  1. 1. PLAN DE GESTION VAL DELOIREUrbanisation durable et résiliente : une nécessaire prise encompte combinée de la VUE et du risque inondation.13 mars 2012
  2. 2. RAPPEL DES OBJECTIFS DU PLAN DE GESTION Constituer un référentiel partagé : un outil destiné aux élus pour les aider à préserver le cadre de vie durable pour les habitants, attractifs pour les entreprises et génératrice de développement pour le tourisme le plan de gestion comprend 9 orientations destinées à protéger la V.U.E dont 4 nous sont spécialement intéressés en tant qu’urbanistes  Maintenir les paysages ouverts sur la Loire  Maitriser l’étalement urbain  Organiser le développement urbain  Valoriser les entrées et les axes de découverte du site 2
  3. 3. LES 4 ORIENTATIONS :  Comment combiner préservation du patrimoine et développement sur des sites à fort enjeux et à forte vulnérabilité ? 3
  4. 4. VULNÉRABLES , POURQUOI ?  Parce qu’attractifs  Parce que menacés à plusieurs échelles  Parce qu’inondables ? 4
  5. 5. LE CONSTAT • LA PLUPART DES TERRITOIRES CONCERNÉS PAR LA V.U.E SONT AUSSI INONDABLES • LA FORTE DEMANDE DU LOGEMENT COMBINÉE AU PRIX ÉLÈVE DU FONCIER EN AGGLO MET LES COMMUNES EN COURONNE PÉRIURBAINES SOUS TENSION • L’ATTRACTIVITÉ DE LA LOIRE COMBINÉE A SON CARACTÈRE INONDABLE REND DE CE FAIT 5 CERTAINS TERRITOIRES POTENTIELLEMENT VULNÉRABLES
  6. 6. LA VULNÉRABILITÉ PEUT ÊTRE UN ATOUT …  L’inondabilité exige la prise en compte du risque  L’inondabilité a permis jusqu’à présent de préserver un paysage et du bâti .. Qui de ce fait … sont durables  L’inondabilité engendre d’autres facteurs de risque : le mitage, le développement urbain sur des secteurs non inondables mais très exposés (co visibités, rupture avec les centres urbains existants, étalement urbain avec toutes ses conséquences…) 6
  7. 7. 7La carte représente les éléments patrimoniaux à l’échelle moyenne essentiellement
  8. 8. 1 2 81 Correspond à l’échelle des grands paysages2 Correspond à l’échelle moyenne
  9. 9. UNITÉS PAYSAGÈRES : LA LOIRE ORLÉANAISE Impact visuel de la végétation : Les photographies sont prises au même endroits à 20 et 50 ans d’intervalle 1985 1963 2004 2010 9 La Loire à Orléans au niveau du pont Georges V Vue aérienne de la Loire à Orléans au niveau du pont Georges V
  10. 10. UNITÉS PAYSAGÈRES : LE VAL DE LOIRE ORLÉANAIS Le Val Orléanais (échelle des grands paysages) est caractérisé par: - des coteaux modestes (10-15m) - une dissymétrie : le coteau nord est plus abrupt que celui du sud (conséquence quant à l’implantation du tissu urbain) Le Val est constitue un paysage très ouvert du fait de la présence de grandes cultures et de productions légumières. La levée et le coteau, visuellement permanents, rompent la monotonie de la plaine dans cette partie du Val. Quelques alignements d’arbres le long des routes brisent eux-aussi l’étendue visuelle de la plaine. Les villages se sont installés à l’origine en cœur de Val (ex: Bou) ou à proximité immédiate de la levée (ex: Sandillon). 10 Vue depuis la levée sur Sandillon Vue depuis la levée sur Mardié et Bou
  11. 11. UNITÉS PAYSAGÈRES : LE VAL DE LOIRE ORLÉANAIS Le Val horticole Le Val horticole constitue une transition entre le milieu urbain de l’agglomération orléanaise et les paysages de grandes plaines du Val est: il mélange les espaces dégagés des grandes cultures et les infrastructures agricoles. Vue depuis la levée sur Saint-Denis en Val 11
  12. 12. UNITÉS PAYSAGÈRES : LE VAL DE LOIRE ORLÉANAIS Le Val ouest : plus étroit, encadré par des peupleraies et des grandes cultures. L’urbanisation se linéarise parallèlement à la vallée, sur les coteaux (le long des axes de communication). Vue depuis la levée sur Saint-Pryvé Saint- Mesmin 12
  13. 13. OBJECTIFS ETUDE AUAO/ CONTRIBUTIONAGENCES D’URBANISME A LA MISE EN ŒUVREDU PLAN DE GESTION  Identifier les secteurs vulnérables sur notre territoire  Ces secteurs vulnérables deviennent des secteurs d’enjeux ( combiner résilience à l’inondation et respect patrimoine paysager et bâti) 13
  14. 14. 1 2 141 La zone A du PPRI correspond à la zone inconstructible.2 Le tissu urbain est défini hors zone A du PPRI.
  15. 15. 15
  16. 16. Périmètre 2Périmètre 1 Périmètre 3 16 Les secteurs d’enjeux sont définis hors zone A du PPRI et en fonction des données des cartes précédentes
  17. 17. PÉRIMÈTRE 2 17
  18. 18. PÉRIMÈTRE 2 Château de l’IsleCathédrale Château de l’Isle 18
  19. 19. COMMENT CONSTRUIRE DURABLE EN BORDSDE LOIRE DANS CES SECTEURS D’ENJEUX ?  Ils sont situés en général à proximité des zones déjà inondées  Etudier l’histoire du bâti et celle des formes urbaines en zones inondées  Identifier certaines constances : certaines typologies sont elles plus durables que d’autres ????  Se fixer un objectif ….Définir des règles pour construire avec l’eau de manière à minimiser l’impact sur les coteaux 19
  20. 20. LE BÂTI ET SES TYPOLOGIES 20
  21. 21. LA POPULATION ET LES INONDATIONS 21
  22. 22. L’ÉVOLUTION DU BÂTI ET LE RISQUE 22
  23. 23. L’ÉVOLUTION DU BÂTI ET LE RISQUE 23
  24. 24. TYPOLOGIE DU BÂTI ET RISQUE 24
  25. 25. TYPOLOGIE DU BÂTI ET RISQUE 25
  26. 26. LE BÂTI : TYPOLOGIE ET ADAPTATION 26
  27. 27. L’ÉVOLUTION DES FORMES URBAINES ET LERISQUE 27
  28. 28. POUR CONSTRUIRE UNE CULTURE COMMUNEET PARTAGÉE,TROIS OUTILS POUR « UNE ATTITUDELIGÉRIENNE »  Un outil de connaissance partagé  Un référentiel des documents de planification (principalement SCOT) Un outil de sensibilisation pour inscrire le territoire UNESCO dans le XXIème siècle  penser le développement  en reconnaissant les traces du passé  en étant créatif pour mieux répondre aux questions actuelles Une commission d’échange avec comme mission l’analyse de projets ligériens 28

×