PRISM	
  et	
  tu*	
  quan.?	
  
Invita.on	
  à	
  la	
  PRUDENCE	
  	
  
pour	
  les	
  entreprises	
  européennes	
  	
 ...
LA	
  MENACE	
  AMERICAINE	
  EN	
  5	
  BULLETS	
  
Les	
  Chinois	
  sont-­‐ils	
  vraiment	
  les	
  champions	
  de	
 ...
Etat	
  des	
  lieux	
  de	
  la	
  menace	
  
•  Les	
   agences	
   de	
   renseignement	
   américaines	
   (CIA,	
   N...
LES	
  4	
  REGLES	
  ELEMENTAIRES	
  DE	
  PRUDENCE	
  
GUERRE	
  ECONOMIQUE	
  &	
  UTILISATION	
  DU	
  WEB	
  2.0	
  
...
I.	
  	
  Communica.ons	
  stratégiques	
  
	
  
1.  N’u.lisez	
  pas	
  Skype	
  (pas	
  plus	
  que	
  les	
  lignes	
  ...
Communica.ons	
  stratégiques:	
  les	
  alterna.ves	
  
	
  	
  
+++	
  /	
  Rencontre	
  «	
  de	
  visu	
  »	
  	
  
++...
II.	
  	
  Veille	
  stratégique	
  (économique)	
  
Ces	
  conseils	
  sont	
  également	
  valables	
  pour	
  les	
  PM...
Envie	
  de	
  vous	
  doter	
  d’un	
  service	
  de	
  veille	
  
efficace,	
  efficient	
  et	
  sécurisé	
  ?	
  
	
  
MKT...
PRISM	
  /	
  US-­‐984XN	
  	
  
ANNEXE	
  
Extraits	
  déclassifiés	
  d’une	
  présenta.on	
  officielle	
  du	
  programme...
De	
  «	
  Top	
  Secret	
  »	
  à	
  «	
  Declassified	
  »	
  
•  Le	
  programme	
  PRISM	
  a	
  été	
  dénoncé	
  par	...
PRISM: les règles élémentaires de prudence pour nos entreprises
PRISM: les règles élémentaires de prudence pour nos entreprises
PRISM: les règles élémentaires de prudence pour nos entreprises
PRISM: les règles élémentaires de prudence pour nos entreprises
PRISM: les règles élémentaires de prudence pour nos entreprises
PRISM: les règles élémentaires de prudence pour nos entreprises
PRISM: les règles élémentaires de prudence pour nos entreprises
PRISM: les règles élémentaires de prudence pour nos entreprises
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

PRISM: les règles élémentaires de prudence pour nos entreprises

3 155 vues

Publié le

Après les révélations du programme PRISM, cette présentation est un rappel "éclair" de quelques règles élémentaires devant être respectées par les entreprises européennes afin de protéger leurs intérêts face à la menace américaine d'espionnage industriel.

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 155
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 645
Actions
Partages
0
Téléchargements
7
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

PRISM: les règles élémentaires de prudence pour nos entreprises

  1. 1. PRISM  et  tu*  quan.?   Invita.on  à  la  PRUDENCE     pour  les  entreprises  européennes     30  juin  2013     Valéry  MAINJOT  –  MKTOC   ©  MKTOC  2013  
  2. 2. LA  MENACE  AMERICAINE  EN  5  BULLETS   Les  Chinois  sont-­‐ils  vraiment  les  champions  de  l’espionnage  industriel?   NSA  Center  -­‐  Photograph:  David  Goddard/GeSy  Images   ©  MKTOC  2013  
  3. 3. Etat  des  lieux  de  la  menace   •  Les   agences   de   renseignement   américaines   (CIA,   NSA)   disposent   de   moyens   de   renseignement  ultra-­‐puissants  comparés  à  ceux  dont  sont  dotés  les  services  secrets   européens  (OSINT,  HUMINT  et  SIGINT).    Dans  la  lignée  de  «  ECHELON  »,  «  PRISM  »,   enregistre  les  flux  d’informa.on  du  Web  en  accédant  aux  données  gérées  par  les   géants  américains  des  services  du  net  (Microsoa,  Google,  Yahoo,  Apple,  etc.)     •  La  NSA  reconnaît  «  suivre  »  sur  le  Web  les  acOvités  des  individus  «  lambda  »  vivant   en  dehors  des  Etats-­‐Unis  (restric.on  due  à  la  législa.on  américaine).   •  La  NSA  est  également  suspectée  d’espionner  les  ins.tu.ons  européennes.   •  A   côté   des   missions   de   défense   de   la   sécurité   na.onale   et   des   intérêts   (géo-­‐)poli.ques,  les  services  secrets  américains  ont  également  celle  de  la  défense   des  intérêts  économiques  des  Etats-­‐Unis.       •  Si   votre   entreprise   fait   parOe   du   potenOel   économique   européen,   elle   pourrait   donc  être  espionnée  par  les  services  secrets  américains.    Si  votre  entreprise  est  en   compé..on   avec   une   entreprise   américaine   (éventuellement   britannique),   ceSe   probabilité  est  encore  plus  importante!     ©  MKTOC  2013  
  4. 4. LES  4  REGLES  ELEMENTAIRES  DE  PRUDENCE   GUERRE  ECONOMIQUE  &  UTILISATION  DU  WEB  2.0   ©  MKTOC  2013  
  5. 5. I.    Communica.ons  stratégiques     1.  N’u.lisez  pas  Skype  (pas  plus  que  les  lignes  téléphoniques  classiques)   2.  Ne  communiquez  pas  avec  les  messageries  telles  que  Gmail,   Hotmail,  Yahoo,  Microsoa  (risque  existant  aussi  avec  les  autres  messageries)             Photo:  The  Economist   ©  MKTOC  2013  
  6. 6. Communica.ons  stratégiques:  les  alterna.ves       +++  /  Rencontre  «  de  visu  »     ++  /  Echange  de  documents  en  mains  propres  («  messagers  »)     ++/  U.lisa.on  de  nouvelles  cartes  prépayées  gsm/mobiles    +/  U.lisa.on  de  lignes  téléphoniques  «  sécurisées  »       ⇒ Pour  protéger  les  intérêts  légiOmes  de  votre  entreprise:   «  U6lisez  les  techniques  de  communica6on  de  la  Cosa  Nostra  et  de  Al-­‐Quaïda  »       Pizzini  de  la  mafia  sicilienne   ©  MKTOC  2013  
  7. 7. II.    Veille  stratégique  (économique)   Ces  conseils  sont  également  valables  pour  les  PME  et  Starters     3.  U.lisez  les  services  de  veille  du  Web  2.0  mais  ne  stockez   jamais  d’informa.ons  internes/sensibles  sur  ceux-­‐ci   (Règle  :  «  Ce  qui  vient  du  Web  peut  rester  sur  le  Web  »)     4.  Afin  qu’il  soit  plus  difficile  d’iden.fier  vos  théma.ques  de   veille,  u.lisez  des  services  européens     (ASen.on  aux  pièges:  Yammer  =  MicroSoa,  Feedly  =  login  Google)         ©  MKTOC  2013  
  8. 8. Envie  de  vous  doter  d’un  service  de  veille   efficace,  efficient  et  sécurisé  ?     MKTOC  et  TagExpert  s’associent  pour   répondre  à  votre  besoin!         Contactez-­‐nous:  info@marketosint.com     ©  MKTOC  2013  
  9. 9. PRISM  /  US-­‐984XN     ANNEXE   Extraits  déclassifiés  d’une  présenta.on  officielle  du  programme:   ©  MKTOC  2013  
  10. 10. De  «  Top  Secret  »  à  «  Declassified  »   •  Le  programme  PRISM  a  été  dénoncé  par  «  The  Washington  Post  »  (US)  et  «  The  Guardian  »  (UK)  le   06  juin  13  à  la  suite  d’une  fuite  du  «  whistleblower  »  Edward  Snowden.    De  nombreux  ar.cles  du   Web  sont  aujourd’hui  consacrés  à  ce  programme.         •  La  Maison  Blanche  et  la  NSA  ont  immédiatement  commenté  les  ar.cles  parus  dans  la  presse.    Le  8   juin,  la  NSA  a  déclassifié  une  par.e  du  programme  PRISM  afin  de  le  démys.fier.    Il  a  été  décidé  de   déclassifier   les   extraits   parus   dans   la   presse   figurant   ci-­‐après   et   d’en   donner   davantage   d’explica.ons.    Approxima.vement  20  %    de  la  présenta.on  secrète  de  41  planches  a  été  diffusée   au  public.   •  En  Belgique,  en  juin  2013,  le  moteur  de  recherche  américain  Google  affichait  donc  comme  premier   résultat  les  extraits  déclassifiés  de  la  présenta.on  de  PRISM  pour  toute  requête  du  type:  «  PRISM   US-­‐984XN  filetype:pdf».   •  PRISM   fait   maintenant   l’objet   d’ar.cles   en   plusieurs   langues   dans   l’encyclopédie   libre   et   collabora.ve  Wikipedia  (hSp://en.wikipedia.org/wiki/PRISM_(surveillance_program))     •  Toutes  les  informa.ons  présentes  sur  les  planches  suivantes  sont  déclassifiées  et  issues  de  sources   ouvertes  (OSINT).    Le  fait  de  les  lire  ou  de  les  diffuser  ne  cons.tue  donc  pas  une  viola.on  de  la  loi   américaine  sur  la  protec.on  des  documents  classés  SECRET.   ©  MKTOC  2013  

×