Ecologie 3.1

986 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
986
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
315
Actions
Partages
0
Téléchargements
20
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Ecologie 3.1

  1. 1. (c) McGraw Hill Ryerson 2007 3.1 Les changements naturels dans les écosystèmes • Lorsqu’un organisme naît, il appartient à une espèce mais il est aussi né avec des caractéristiques uniques.  C’est comme les humains: ils n’ont pas tous la même couleur de yeux et la même grandeur.  Parfois, ces caractéristiques uniques donne à cet individu un avantage dans sa niche.  Ex: les saumons qui ont une queue plus longue peuvent nager plus rapidement ou plus loin dans la rivière ce qui améliore ces chances de survivre. • La sélection naturelle est le processus où un individu qui a des caractéristiques avantageuses peuvent plus facilement se reproduire et transmettre leurs caractéristiques favorables à leurs descendants.  Ceux qui ont des caractéristiques non-favorables ont moins de chance de se reproduire et de transmettre leurs caractéristiques à leurs descendants.  Un saumon qui a une plus petite queue ne pourra peut-être jamais se reproduire s’il ne peut pas nager à l’endroit où a lieu la reproduction. Voir pages 108 - 109
  2. 2. (c) McGraw Hill Ryerson 2007 Les adaptations des organismes au changement • Les îles Galapagos, près de la côte de l’équateur, sont un des meilleurs exemples de sélection naturelle.  Plusieurs espèces retrouvées sur ces îles et sur le continent Sud américain sont très similaires les unes des autres  Il y a 13 espèces de pinsons sur les îles.  Chaque espèce est descendante d’une espèce provenant du continent  Chacune espèce a des caractéristiques très uniques qui lui permet de prospérer dans sa propre niche et de ne pas compétitionner avec les autres pinsons pour les ressources. • La radiation évolutive (ou adaptative) est le terme employé pour ce type de sélection naturelle.  Il y a plusieurs espèces qui apparaissent à partir d’une espèce originale Voir page 110 Pinsons (finches) des galapagos
  3. 3. (c) McGraw Hill Ryerson 2007 Poisson plat
  4. 4. (c) McGraw Hill Ryerson 2007 Piranha
  5. 5. (c) McGraw Hill Ryerson 2007 Saumon
  6. 6. (c) McGraw Hill Ryerson 2007 Requin baleine
  7. 7. (c) McGraw Hill Ryerson 2007 Poisson noir (Black moor)
  8. 8. (c) McGraw Hill Ryerson 2007 Cichlidés
  9. 9. (c) McGraw Hill Ryerson 2007 Esturgeon
  10. 10. (c) McGraw Hill Ryerson 2007
  11. 11. (c) McGraw Hill Ryerson 2007 Le changement des écosystèmes avec le temps: la succession primaire • La succession écologique désigne les changements de types d’organismes qui se produisent avec le temps dans une région.  Avec le temps, les organismes vivants changent dans une région  Il y a deux types de succession écologique: la succession primaire et la succession secondaire. • Succession primaire – il y a seulement de la roche au départ (pas de sol)  A lieu là où les glaciers peuvent éroder la roche nue ou là où les volcans entrent en éruption.  Le vent et la pluie transportent les spores d’organismes comme le lichen qui peuvent survivre sur la roche.  Le lichen est un organisme formé d’un champignon et d’une algue.  La formation du sol commence avec la météorisation due au lichen et à des phénomènes comme le vent, la pluie et le gel. Voir pages 111 - 112
  12. 12. (c) McGraw Hill Ryerson 2007 Le changement des écosystèmes avec le temps: la succession primaire (suite) 1. Succession primaire (suite)  Les premiers organismes à survivre et à se reproduire sont les espèces pionnières.  Les espèces pionnières modifient les environne- ments biotiques et abiotiques de diverses façons.  Quand le sol devient plus fertiles, les plantes peuvent croître et les animaux commencent à apparaître.  La succession primaire se produit sensiblement de la même façon dans différents endroits du monde.  Cette étape peut durée des centaines d’années avant que des communautés matures soient formées. • Les communautés matures sont très stables et semblent demeurer inchangées pendant de longues périodes de temps.  Parfois appelée communauté climatique mais le terme “ mature ” implique qu’elles sont encore en train de changer, mais plus lentement.  Exemples de communauté mature : Forêt boréale et les Prairies Voir pages 112 - 114
  13. 13. (c) McGraw Hill Ryerson 2007 Le changement des écosystèmes avec le temps: la succession primaire (suite) Modèle de succession primaire • Étape 1: Formation du sol  Le lichen commence à croître et à libérer des substances qui dégradent lentement la roche.  La décomposition du lichen mort ajoute des nutriments au sol • Étape 2: La mousse commence à croître  La mousse pousse puis meurt, se décomposent et ajoutent des nutriments au sol  Les micro-organismes et les insectes arrivent • Étape 3: Les plantes, l’herbe et les fleurs sauvages croissent  Il y a plus de sol alors plus d’eau est retenue  Les animaux arrivent • Étape 4: Les arbres à feuilles caduques (tolérant à la lumière) croissent  Les animaux transportent des graines d’arbres  Les plantes qui tolèrent l’ombre remplacent les plantes qui ne la tolèrent pas. • Étape 5: Les conifères (tolérant à l’ombre) commencent à croître  Les conifères font de l’ombre aux arbres à feuilles caduques  Une communauté mature se développe Voir page 112-113
  14. 14. (c) McGraw Hill Ryerson 2007 Le changement des écosystèmes avec le temps: la succession secondaire 2. Succession secondaire – se produit à la suite d’une perturbation, là où le sol et déjà présent et abritait des organismes vivants.  Après les feux de forêt il y a une succession secondaire.  Le sol est encore présent pour permettre aux plantes de croître et contient encore des graines, des micro-organismes, des vers de terre et des insectes.  La succession secondaire a lieu beaucoup plus rapidement que la succession primaire.  Puisqu’il y a encore du sol, des graines et des insectes, la succession secondaire ne prend que quelques dizaines d’années. Voir page 114
  15. 15. (c) McGraw Hill Ryerson 2007 L’effet des phénomènes naturels sur les écosystèmes • Plusieurs autres perturbations peuvent affecter une communauté mature. • Les inondations  Se produit quand le volume d’eau dépasse la capacité d’un plan d’eau  A lieu généralement dans les régions où le niveau de l’eau change rapidement  Il peut y avoir érosion des sols ainsi que la propagation de polluants et de bactéries dangereuses retrouvées provenant d’égouts non traités.  Les changements climatiques peuvent accroître la fréquence des inondations  Un tsunami a lieu quand des vagues immenses, provenant d’un tremblement de terre ou d’une éruption volcanique, inonde les régions côtières. • La sécheresse  A lieu lorsqu’une région reçoit des quantités de pluie plus faible que la normale pendant une longue période.  Les sécheresses prolongées peuvent avoir un effet sévère sur les organismes. Voir pages 115 - 116
  16. 16. (c) McGraw Hill Ryerson 2007 L’effet des phénomènes naturels sur les écosystèmes (suite) • Les infestations d’insectes  Plusieurs insectes jouent un rôle important dans leur écosystème  Même les insectes destructifs, comme le dendroc- tone du pin jouent un rôle dans le renouvellement de la forêt.  Le dendroctone a même une relation symbiotique avec une espèce de champignon qu’il transporte avec lui et qui empêche les arbres de faire de la résine pour se protéger, ce qui facilite l’entrer de l’insecte dans l’arbre.  Toutefois, lorsque les conditions habituelles sont changées, les infestations peuvent survenir.  Si l’arbre est stressé à cause de la surpopulation, de la sécheresse ou du broutage des animaux l’écoulement de la résine est réduit et il ne peut plus se protéger aussi efficacement contre l’insecte.  Le climat plus doux et le manque de feux de forêts, permet à l’insecte de s’étendre plus efficacement que dans le passé.  Les arbres, l’écosystème de la forêt ainsi que l’industrie forestière sont affectés. Voir page 117
  17. 17. (c) McGraw Hill Ryerson 2007 • Moules zébrées: • https://www.youtube.com/watch?v=abImqGDzXBo • Lac Nyos au Cameroun • Le lac Nyos est l'un d'environ trente lacs semblables de cratère qui se trouvent suivant la ligne volcanique du Cameroun au Cameroun occidental. Il occupe un cratère maar qui a formé d'une éruption hydrovolcanic il y a environ 400 ans. Le 21 août 1986, le lac Nyos a roté en avant un nuage massif du gaz de CO2 qui est descendu en bas d'un déversoir au nord et a accablé le village de Nyos et les règlements adjacents. Le nuage de gaz de 50 mètres a asphyxié 1742 personnes et milliers de bétail et d'oiseaux. L'éruption de CO2 a apporté vers le haut les courants du fond riches en fer qui ont été oxydés pour donner aux eaux de lac la couleur rouge-brun montrée ici.
  18. 18. (c) McGraw Hill Ryerson 2007 • Lac Nyos au Cameroun
  19. 19. (c) McGraw Hill Ryerson 2007 • 17 juillet 2004 : les inondations font des ravages en Asie • Les pluies de mousson et les inondations qui submergent l'Asie du Sud ont fait de nombreuses victimes et entraîné le déplacement de millions de personnes en Inde, au Bangladesh et au Népal. Les inondations ont ravagé les villages, ruiné les cultures et, à cause d'elles, des enfants et des femmes restent exposés aux maladies d'origine hydrique, telles que le choléra et la dysenterie.
  20. 20. (c) McGraw Hill Ryerson 2007 • Feu de forêt à Kelowna (septembre 2004) • Tout a commencé par un coup de foudre. Tôt dans la journée du 16 août 2003, un éclair a mis le feu au Parc provincial du mont Okanagan, au sud de Kelowna. Le feu a atteint l'intensité 6, soit le plus haut niveau de l'échelle d'intensité au plus fort de son développement. En quatre jours à peine, l'incendie avait détruit le parc, franchi un coupe-feu de 50 mètres de large et s'était déjà rapproché de Kelowna. Près de 30 000 habitants de Kelowna ont dû être évacués au cours de la catastrophe. En seulement une nuit, 223 maisons ont été détruites. • L'incendie de Kelowna, qui a détruit résidences et propriétés au cours d'une bonne partie du mois de septembre, a été le feu de friche le plus destructeur de toute l'histoire récente de la Colombie- Britannique.
  21. 21. (c) McGraw Hill Ryerson 2007
  22. 22. (c) McGraw Hill Ryerson 2007 • Tsunami (Decembre 2004) • Le 26 décembre 2004, un séisme d'une magnitude de 9, qui serait le plus violent des 40 dernières années, a touché l'Asie du Sud-Est. Six semaines après cette catastrophe, le nombre de décès est estimé à 295 000, 80 p. cent d'entre eux étaient situés en Indonésie. • Six provinces du Sud de la Thaïlande ont aussi été frappées. Le nombre de décès confirmés pour la Thaïlande est évalué à plus de 5 300 et 3 000 autres personnes sont portées disparues
  23. 23. (c) McGraw Hill Ryerson 2007 • Tsunami, Thailande (Dec 2004)
  24. 24. • Tsunami, Japon • 11 mars 2011 (c) McGraw Hill Ryerson 2007
  25. 25. (c) McGraw Hill Ryerson 2007 Questions… • L’effet était-il accidentel ou voulu? • Quelles on été les conséquences pour les espèces indigènes de cet écosystèmes? • Était-ce le résultat d’activité humaine ou était-ce d’origine naturelle? • L’évènement est-il cyclique (prévisible) ou imprévisible?

×