En 1520, Paul partit en Égypte pour voir une
Pyramide où il y avait une superbe statue.
A l’intérieur de ce monument, tout...
y renoncer. Je rentrais dedans pour voir cette
Statue dont tout le monde avait peur.
C’était une grande pièce sombre.
Et l...
Claire
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Claire

206 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
206
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
17
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Claire

  1. 1. En 1520, Paul partit en Égypte pour voir une Pyramide où il y avait une superbe statue. A l’intérieur de ce monument, tout le monde la redoute. Paul était tellement curieux de savoir pourquoi cette peur envahissait tout ces gens, car c’était quand même la plus grande statue d’Egypte, elle s’appelait « La Statue de Ramsès 2 LE grand «. Cet après-midi, je commençais à me rapprocher de la pyramide ou se trouvait cette Statue .La Pyramide se trouvait dans un désert très chaud avec des sables mouvants, Dés que nous faisions presque cinq pas nous nous enfoncions dedans. Mais, je réussis à y arriver sain et sauve. Cette Pyramide était immense, elle était de couleurs sombres .Elle me faisait peur, mais je ne voulais pas
  2. 2. y renoncer. Je rentrais dedans pour voir cette Statue dont tout le monde avait peur. C’était une grande pièce sombre. Et là …Je la vis !!!!! Elle était assez grande, elle avait des yeux rouges couleur sang. Soudain, je vis des serpents sauter de ses yeux éclatants. Tous les serpents étaient rouges, blancs et noirs . J’en vis un sauter sur mes épaules, et me montrer ses dents qui ressemblaient à des dents de vampires. Et il me mordit. J’avais vraiment mal, partout mon corps. Brutalement, je tombais par terre, inconscient. Je pouvais juste ouvrir un petit peu les yeux, et vis que mon corps était noir. Je compris que j’allais mourir. ET JE N’AVAIS PAS MENTI….

×