La Fête
de la
Lune
— Redis-moice que tu dois acheter au marché,
demandala mère de Lin Yi.
Lin Yi répéta encore une fois en comptantsur
ses do...
Il se mit en route et récita sa liste en chemin,
comme s’il s’agissaitd’une chanson.
« Gâteauxde lune, caramboles,riz,
ign...
maman a dit que je pourrais m’acheter un
lampion rouge en forme de lapin.
— Et tu l’apporteras au pique-nique,ce soir ?
de...
Arrivé au marché, Lin Yi s’arrêta pour
regarderavec envie les pommes d’amour.
— En veux-tu une ? demanda le vendeur.
— Non...
— Dans ce cas,à bientôt,réponditle commerçanten
souriant.Tu changeras peut-être d’avis plus tard.
Mais Lin Yi savaitqu’il ...
Lin Yi rigola à son tour.
— C’est beaucoup,beaucoup trop.Je veux
bien te donner le quartde ce que tu me
demandes.
Ils marc...
Une nouvelle fois, il négociabien son
affaire et mit les ignames dans son panier
avec les caramboles et le riz.
« Maintena...
de lapin ! Promettez-moique vous m’en garderezun.Je reviendraivite.
— Je suis désolé mais je ne peux te faire une telle pr...
il se peutque tu ne négociespas
suffisammentbien et qu’il ne te reste plus
assez d’argentpour l’acheter.
Lin Yi se précipi...
Son cœur se brisa.Il avait fait tant d’efforts,et maintenantson rêve s’envolait.
Il se tint immobile un moment,le temps de...
— C’est bien,mon fils, lui dit sa mère.Tu
as acheté tout ce dontnous avions
besoin pour notre pique-nique.Nous
avons de be...
Mais,bien sûr, au fond de son cœur,
c’était grave.C’était même très grave. Il
essaya malgré toutde ne rien laisser
paraîtr...
Il rayonnaitde bonheur.
— Commentsavais-tu que je
n’aurais plus assezd’argentpour
m’en acheterune ? demanda-t-il.
— Eh bie...
Brenda Williams ; Benjamin Lacombe
Et côte à côte, ils
grimpèrentla montagne
éclairée par la lune, l’oncle
Hui grignotants...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

La fête de la lune

551 vues

Publié le

Chine. Le Petit Lin Yi va tout seul au marché faire les courses pour sa mère. S'il se débrouille bien et il lui reste de l'argent, il pourra même s'acheter le lampion rouge dont il rêve pour la Fête de la Lune. Mais ... il ne faut pas oublier les cacahuètes pour l'Oncle Hui !

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
551
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La fête de la lune

  1. 1. La Fête de la Lune
  2. 2. — Redis-moice que tu dois acheter au marché, demandala mère de Lin Yi. Lin Yi répéta encore une fois en comptantsur ses doigts : — Des gâteaux de lune, des caramboles,du riz, des ignames… et des cacahuètespour l’oncle Hui. — C’est bien,mon fils, réponditsa mère. — Est-ce que je peux aussiacheter un lampion rouge en forme de lapin pour la Fête de la Lune. S’il te plaît ? supplia Lin Yi. — Et bien,ça dépend de toi, dit sa mère.Je n’ai pas plus d’argentà dépenser,mais si tu négociesbien au marché,il te resterapeut-être assez de pièces pour ton lampion. Lin Yi sourit,tout content. — Ce ne sera pas un problème,je sais très bien négocier.
  3. 3. Il se mit en route et récita sa liste en chemin, comme s’il s’agissaitd’une chanson. « Gâteauxde lune, caramboles,riz, ignames... » — … et n’oublie pas les cacahuètes de l’oncle Hui. Tu sais à quelpoint il en raffole ! cria sa mère alors qu’il s’éloignait. Sur le chemin du marché,Lin Yi souriaitet saluaitles personnesquitravaillaientdans les rizières. Un peu plus loin, il vit l’oncle Hui en train d’inspecter les poissonsquiséchaientdevant la maison. — Ça va, oncle Hui ? demandaLin Yi. — Oui, ça va bien, réponditle vieil homme en retournantle dernier poisson versle soleil. — Je vais au marché,expliquaLin Yi. Si je négocie bien et s’il me reste de l’argent,
  4. 4. maman a dit que je pourrais m’acheter un lampion rouge en forme de lapin. — Et tu l’apporteras au pique-nique,ce soir ? demandal’oncle Hui. — Évidemment.Est-ce que tu monteras sur la montagneavec nous,oncle Hui ? — Bien sûr,répondit-il. Je me fais peut-être vieux mais j’aime toujours autantles gâteaux de lune et les cacahuètes.Bonne chancepour tes négociations. Lin Yi souritet se dépêcha de reprendresa route. Lin Yi passa en souriantsous la Porte de Lune. « Cela me portera chancepour mes achats au marché,pensa-t-il.Et en plus, je gagne cinq minutes de vie. »
  5. 5. Arrivé au marché, Lin Yi s’arrêta pour regarderavec envie les pommes d’amour. — En veux-tu une ? demanda le vendeur. — Non merci, dit Lin Yi. Je dois acheter des gâteaux de lune, des caramboles,du riz, des ignames et… et je ne dois pas oublier les cacahuètes pourl’oncle Hui. Mais si je négocie bien,ma mère m’a dit que je pourrais m’acheterun lampion rouge en forme de lapin. — Mais mes pommes d’amoursont délicieuses,dit le vendeur.Tu pourrais en acheter une et tu aurais encoreassez d’argentpour tes autres achats. — Oui, elles ont l’air très bonnes,répondit Lin Yi, mais j’ai vraimenttrès envie d’un lampion pour la fête de ce soir.
  6. 6. — Dans ce cas,à bientôt,réponditle commerçanten souriant.Tu changeras peut-être d’avis plus tard. Mais Lin Yi savaitqu’il ne changeraitpas d’avis. Il avait vraimentenvie d’une lanterne rouge en forme de lapin, encoreplus envie que d’une pomme d’amour. — C’est combien,pour un kilo de riz complet? demanda Lin Yi au marchandde riz. — Combien as-tu ? réponditl’homme. Lin Yi lui montra. — Mais tu es riche ! s’exclamale marchand.Tu pourrais acheter monriz le plus fin avec tout cet argent! — Non merci, réponditLin Yi. Je dois acheter des gâteaux de lune, des caramboles,du riz, des ignames et… et je ne dois pas oublier les cacahuètespour l’oncle Hui. Mais si je négociebien,ma mère m’a dit que je pourrais m’acheterun lampion rouge en forme de lapin et j’en ai vraimenttrès envie. — Alors je vais négocieravec toi, dit l’homme en riant. Et il annonça un prix très élevé.
  7. 7. Lin Yi rigola à son tour. — C’est beaucoup,beaucoup trop.Je veux bien te donner le quartde ce que tu me demandes. Ils marchandèrentjusqu’à ce que Lin Yi finisse par accepter un prix raisonnable,que sa mère approuverait.Lin Yi était très content de lui après avoir acheté le riz pour un si bon prix. Il commençaità aimer faire les courses. Du coup,il se montra intraitable lors de la négociation des caramboles,dontil obtint égalementun très bon prix. À l’échoppe suivante,il s’arrêtapour regarderles petites figurines.Il vouluten acheter une pour jouer. Mais il se rappela qu’illui fallait garder ses sous pour pouvoir s’offrir un lampion rouge en forme de lapin. Il continua doncson chemin en direction du vendeurd’ignames.
  8. 8. Une nouvelle fois, il négociabien son affaire et mit les ignames dans son panier avec les caramboles et le riz. « Maintenant,pensa Lin Yi, il ne me reste plus qu’à acheter les gâteaux de lune et les cacahuètes pour l’oncle Hui. » Mais,en route vers les gâteauxde lune, l’échoppede lanternes attirason regard.Il ne put s’empêcherde s’arrêterpour jeter un œil. — Voudrais-tu acheterune de mes lanternesrouges en forme de lapin pour la fête de ce soir ? demanda le vendeur. Lin Yi fixa les lanternes.Il aimait particulièrementles grandesrouges décoréesavec des fils d’or, mais il savait qu’elles seraientbeaucoup trop chères.Il se tourna donc vers deuxlampions plus petits. Puis il se mit à compter ses sous.
  9. 9. de lapin ! Promettez-moique vous m’en garderezun.Je reviendraivite. — Je suis désolé mais je ne peux te faire une telle promesse,dit le vendeur.J’ai une femme et des enfants à nourrir,donc si quelqu’un veutle dernierlampion rougeen forme de lapin, je devraile lui vendre. Après tout, — Non, je ferais mieux d’attendre, dit- il en secouantla tête. Je dois encore acheter les gâteaux de lune. Ensuite, je reviendraiimmédiatementpour acheter un petitlampion. — Mais aujourd’hui,il y a énormémentde gens qui achètent des gâteaux de lune pour la fête de ce soir, et tu pourrais en avoir pour un moment.Peut-être qu’à ton retour, j’auraidéjà vendu les deux petites lanternes. — S’il vous plaît, attendez !S’il vous plaît ! supplia-t-il. J’ai vraimenttrès envie d’un lampion rougeen forme
  10. 10. il se peutque tu ne négociespas suffisammentbien et qu’il ne te reste plus assez d’argentpour l’acheter. Lin Yi se précipita pour acheterles gâteaux de lune. « Enfin, pensa-t-ilen rangeantles gâteaux dans son panier.Me voilà prêt à acheter mon lampion.» Juste à ce moment-là,une femme passa en grignotantdes cacahuètes et il se rappela soudainson oncle Hui. — Oh non, j’ai oublié les cacahuètes ! Il compta ses pièces attentivement.Même en négocianttrès bien, il savaitqu’il n’auraitpas assez pour acheterles cacahuètes et la lanterne.
  11. 11. Son cœur se brisa.Il avait fait tant d’efforts,et maintenantson rêve s’envolait. Il se tint immobile un moment,le temps de déciderce qu’il allait faire. Il avait tellement envie de sa lanterne,mais il savaitaussià quelpoint l’oncle Hui raffolait des cacahuètes.Il ravala sa salive,sécha ses larmes,tourna le dos aux lanterneset partit d’un pas décidé acheter les cacahuètes de l’oncle Hui. Le cœur gros,Lin Yi pédala en direction de sa maison sans son lampion rougeen forme de lapin.
  12. 12. — C’est bien,mon fils, lui dit sa mère.Tu as acheté tout ce dontnous avions besoin pour notre pique-nique.Nous avons de beaux gâteauxde lune ornés du Lièvre de Jade et de la Déesse de la Lune.Nous avons les caramboles,qui ont l’air délicieuses.Tu as sûrementdû bien négocier,surtoutpour le riz et les ignames.Mais,Lin Yi, qu’en est-il de ton lampion rouge en forme de lapin ? Tu n’as pas réussià garderassezd’argent pour t’en acheter un ? — Non, réponditcourageusementLin Yi, en essayantde ne pas pleurer.Mais il y en aura d’autresque je pourraiadmirer à la fête, ce soir. Ce n’est pas grave.
  13. 13. Mais,bien sûr, au fond de son cœur, c’était grave.C’était même très grave. Il essaya malgré toutde ne rien laisser paraître etprit plutôt les cacahuètes qu’il tendit à l’oncle Hui en souriant. — Merci,Lin Yi, dit le vieil homme.J’ai moi aussiquelque chosepour toi. Lin Yi resta sans voix quand il vit le lampion rouge en forme de lapin. — Oh, merci! Mercioncle Hui ! s’exclama-t-il. Il est magnifique ! Encore bien plus beau que toutes les lanternes dont j’aurais pu rêver !
  14. 14. Il rayonnaitde bonheur. — Commentsavais-tu que je n’aurais plus assezd’argentpour m’en acheterune ? demanda-t-il. — Eh bien, dit l’oncle Hui, les yeux pétillants,disons que pendantla période de la Fête de la Lune, beaucoupde choses spéciales peuventarriver,surtoutsi tu passes sous la Porte de Lune.Il ne faut pas se poser de questions,juste être heureux.
  15. 15. Brenda Williams ; Benjamin Lacombe Et côte à côte, ils grimpèrentla montagne éclairée par la lune, l’oncle Hui grignotantses cacahuètes et Lin Yi portant fièrementson lampion rouge en forme de lapin qui brillait de mille feux.

×