Power en 2007

343 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
343
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
7
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Power en 2007

  1. 1. Réalisé par :  MALIARI Moad Taha Yassine KADI  GOUR Taha
  2. 2. PLAN • INRODUCTION………………………………………. Classifications des enterprises :  Selon le critére Dimentionnel ……………………………  Selon le critére Juridique………………………….............  Selon le critére Economique……………………………… • CONCLUSION………………………………………… Economies d’entreprise 2013
  3. 3. INRODUCTION : Les entreprises peuvent être regroupées en fonction de critères divers et nombreux; ces classements permettent d'analyser l'information, de comparer les entreprises, et d'en repérer les facteurs de réussite ou les problèmes rencontrés. 3 Economies d’entreprise 2013
  4. 4.  Selon le critére Dimentionnel Les éléments ci-dessous pris séparément ou ensemble permettent de distinguer les petites, moyennes et grandes entreprises. Chiffre d’affaires : Ce critère permet par comparaison ses concurrents, de mesurer la part de marché de l’entreprise. - le - la Valeur ajoutée: Elle permet de mesurer la richesse créée à l’intérieur de l’entreprise - l’Effectif : Il dépend des contraintes de la fonction productive et permet d’apprécier l’importance du facteur de production travail. - les Capitaux propres : Il mesurent les fonds apportés par les propriétaires. 4 - le Résultat de l’entreprise : Il traduit la rentabilité de l’entreprise. Economies d’entreprise 2013
  5. 5. Background Selon le critére juridique Le statut juridique d'une entreprise est un ensemble de règles définissant:  la propriété des outils de production  les responsabilités à l'égard des tiers  le partage des bénéfices  les modes de gestion 5 Economies d’entreprise 2013
  6. 6. Le statut juridique définit 3 types de secteurs: Entreprises individuelles, Sociétés civiles, Sociétés commerciales: * Le secteur privé Sociétés de personnes * Sociétés de capitaux* Régies, établissements publics Le secteur public industriels et commerciaux, entreprises à capital public, … Coopératives ou mutuelles. Le secteur social (ou coopératif) Economies d’entreprise 6 2013
  7. 7. 1-Le secteur privé L’entreprise appartient à une personne ou à plusieurs sociétaires. A loi du 24/07/1966 classe les sociétés commerciales en 3 catégories:  les sociétés de personnes (SNC et S commandite simple) : les associés sont responsables sur leurs biens propres des dettes de la société  les sociétés de capitaux ( SA et S en commandite par actions),les associés sont responsables à hauteur de leurs apports des dettes de l’entreprise  Et les sociétés hybrides (EURL, SARL) ayant des caractéristiques  des 2 premières. 8 Economies d’entreprise 2013 8
  8. 8. 1- Les entreprises individuelles : l’entrepreneur est propriétaire des moyens de production et dirige l’entreprise. 1- 61% des entreprises en 2002. Cette part ne cesse de diminuer. Les entrepreneurs préférant l’EURL à une entreprise en nom propre 2- les SARL ou EURL (1 à 50 associés; 7.500€ de capital). Les associés nomment un gérant qui prendra les décisions de gestion. Une assemblée générale est prévue annuellement pour approuver les comptes. 35% des entreprises en 2002 ont cette forme juridique. C’est la forme juridique la plus répandue. 3- les SA ( 7 associés et 250.000 F de capital). L’assemblée générale nomme le conseil d’administration, et le commissaire aux comptes. Les nouvelles SA comportent un Directoire et Conseil de surveillance. 4- les SNC, S en commandite simple ou par action 9 Economies d’entreprise 2013
  9. 9. 1-Le secteur public il s’agit des entreprise possédées et gérées par l’état, ou contrôlées par lui. La définition de l'INSEE "L'Etat peut exercer soit directement soit indirectement une influence dominante du fait de la propriété ou de la participation financière, en disposant soit de la majorité du capital soit de la majorité des voix attachées aux parts émises". Après quinze années de transfert au secteur privé, le poids des entreprises publiques dans l’économie s’est amoindri. En 2000, il y a (INSEE) :  1540 entreprises publiques en France qui emploient 7,8 % des effectifs (contre 19.3%) génèrent 11,5 % de la valeur ajoutée. (contre 25 %) 10 Economies d’entreprise 2013
  10. 10. En 2000, après quinze années de désengagement des activités concurrentielles, le secteur public d’entreprises est essentiellement présent dans : les transports, l’énergie, la poste les télécommunications. On distingue : • Les régies (exemple RATP, maison des jeunes, électricité…) dont les recttes et les dépenses sont incluses dans le budget de la collectivité qui les exploitent. • Les offices ( O National des Forêts) sont des établissements publics industriels et commerciaux dotés d’une autonomie financière et comptable et gérés selon des méthodes commerciales • Les entreprises nationalisées : propriété et gestion relèvent de l’etat. • Les entreprises semi-publiques : l’état détient une part du capital avec des 11 11 entrepreneurs privés. Economies d’entreprise 2013
  11. 11. 3- Le secteur copératif « la démocratie dans l’entreprise », les adhérents détiennent le capital, participent démocratiquement à la gestion. Les bénéfices sont répartis proportionnellement. On parle d'économie sociale, leurs poids est considérable dans l'économie française. Coopératives: 18.000 560.000 salariés Mutuelles 6.500 109.000 salariés Associations 700.000 1.300.000 salariés 12 Economies d’entreprise 2013
  12. 12.  Selon le critére Economique •En fonction de l'activité : Artisanale : effectuer un travail manuel pour le vendre.  Commerciale : acheter pour revendre sans transformation.  Industrielle : transformer la matière 1ère et vendre des produits finis (ou semi-finis).  Agricole : cultiver la terre et vendre la récolte.  Entreprises de services : fournir un travail sans fabriquer d'objet et le vendre. 13  Economies d’entreprise 2013
  13. 13. • En fonction du secteur économique déterminé par l'activité principale :  secteur primaire (agriculture, pêche)  secteur secondaire (industrie) secteur tertiaire (services) Ce secteur est vaste. On distingue quelquefois un quatrième secteur : secteur quaternaire (communication, informatique...) 14 Economies d’entreprise 2013
  14. 14. • En fonction de la taille : T.P.E. (Très Petites Entreprises) : 1 personne. P.M.E. (Petites et Moyennes Entreprises) : 2 à 500 personnes. Grandes entreprises : plus de 500 personnes.  Les TPE et PME sont majoritaires en France.  L'importance selon la taille dépend de l'activité. Par exemple : "50 personnes pour un commerce est considéré comme une grande entreprise. Par contre, 50 personnes employée chez un constructeur automobile est une petite entreprise". 15 Economies d’entreprise 2013
  15. 15. •En fonction de la branche et du secteur d'activité :  Il s'agit de la classification INSEE (Institut National des Statistiques et des Etudes Economiques) Le secteur : Ensemble des entreprises ayant la même activité princi La branche : Ensemble d'unités de production fournissant un même produit ou service. Exemple : Renault appartient au secteur automobile. Il fabrique également des tracteurs, des bus. des voitures de competition, soit 3 branches. 16 Economies d’entreprise 2013
  16. 16. CONCLUSION: La classification des entreprises joue un rôle bénéfique dans les  entreprises . Donc : pourquoi on fait la classification des entreprises ? 17 Economies d’entreprise 2013
  17. 17. 18 Economies d’entreprise 2013

×