L’imagination créatrice selon henry corbin

312 vues

Publié le

L'imaginal ou bien le Mundus imaginalis, ainsi désigné par Henry Corbin pour traduire de l’arabe عالم المثال و الخيال, est le lieu où la connaissance imaginale de l’ange est aussi connaissance imaginale de l’âme, où se réfléchit l’Un dans le multiple.

Publié dans : Spirituel
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
312
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
9
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

L’imagination créatrice selon henry corbin

  1. 1. selon Henry Corbin
  2. 2. 1. Henry Corbin, le philosophe et l’orientaliste; 2. L’imagination créatrice ou le monde imaginal; 3. Qu’est-ce que le mundus imaginalis? Niveau de synthèse pour l’imagination4. Niveau de synthèse pour l’imagination créatrice; 5. Connexion entre l'imagination créatrice et les mondes spirituels qui lui sont ontologiques.
  3. 3. Il a eu le mérite de mettre à la lumière une grande école de la philosophie mondiale, à savoir celle du soufisme et du shiisme. Il est à l’origine de plusieurs traductions de grandstraductions de grands penseurs dont Ibn Sina (Avicenne), Sohrawardi, Ibn Arabi, Mulla Sadra Shirazi, Sheikh Ahmed al-Ahsa’î. Un des thèmes majeurs auquel il s’est consacré, a été l’« imagination créatrice » et le « monde imaginal » (mundus imaginalis).
  4. 4. Dans son livre « La logique des Orientaux » Christian Jambet nous informe que, pour Corbin, l’imagination créatrice est le lieu où se joue le « drame humain », c’est-à-dire la saisie du sens de la vie de l’Homme. Mundus imaginalis, monde imaginal, ainsiMundus imaginalis, monde imaginal, ainsi désigné par Henry Corbin pour traduire de l’arabe ‫ل‬ ‫ا‬ ‫م‬‫و‬‫ل‬ ‫ا‬ , est le lieu où la connaissance imaginale de l’ange est aussi connaissance imaginale de l’âme, où se réfléchit l’Un dans le multiple. JAMBET (Christian), La logique des Orientaux : Henry Corbin et la science des formes, Paris, Seuil, 1983, p. 40.
  5. 5. Dans son œuvre Face de Dieu Face de l’Homme, Corbin définit le mundus imaginalis comme suit : « … monde dont le niveau ontologique est au-dessus du monde des sens et au-dessous du monde intelligiblesens et au-dessous du monde intelligible pur ; il est plus immatériel que le premier, moins immatériel que le second ». S’exprimant à propos de cet état intermédiaire il dit que: l’imagination est une faculté purement spirituelle, indépendante de l’organisme physique.
  6. 6. C’est ce même monde qu’Ibn Arabi, et après lui Hayder Amoli, désigne comme un barzakh, un entre-deux, situé « au confluent des deux mers », la mer de l’intellect et la mer de la situé « au confluent des deux mers », la mer de l’intellect et la mer de la perception sensible, la mer des idées pures et la mer des objets qui tombent sous les sens.
  7. 7. À nos yeux entre l’entendement (l’intellect) et le sensible (le spirituel) se situe un monde intermédiaire, consistant et subsistant, qui est le alam al-mithal, monde de l’image, mundus imaginalis. Ce monde est aussi réel que le monde de l’intellect et le monde des sens, il requiert alorsl’intellect et le monde des sens, il requiert alors un organe d’appréhension qui est par excellence l’instance de l’imagination créatrice. Cette faculté qu’est la puissance imaginative n’est certainement pas à confondre avec le concept moderne de l’imagination qui nous mène droit vers le fantasmagorique, le fictif et l’irréel.
  8. 8. L’imagination créatrice / barzakh Instance intermédiaire de synthèse - faculté autonome consistante et subsistante Sensibilité/ Esthétique/ Spiritualité Rationalité
  9. 9. = Imaginal ou force résultante Parlant de cet organe qu’est l’imagination, Mollâ Sadra Shirazi (philosophe à qui Henry Corbin a consacré une recherche) fait la distinction entre deux sortes d’imagination. Pour lui, il y a l’imagination Raison spiritualité d’imagination. Pour lui, il y a l’imagination productrice ― faculté d’évoquer les images des objets qu’on a déjà vu ―, mais il y a également l’imagination créatrice, dont la fonction principale n’est pas de représenter le monde sensible. Son caractère propre est de créer et de connaître, en un seul et même mouvement, les substances du monde imaginal.
  10. 10. Le but de cette présentation, puisée dans le texte de Jean-Marc Lepain, est de dire comment ce monde imaginal, où est puisée l’imagination créatrice, est lui-même connecté à d’autres mondes dont laconnecté à d’autres mondes dont la substance n’est pas intelligible et assimilable à notre intellect et à nos sens. Ce schéma viendra synthétiser tout ce qui a précédé comme réflexion :
  11. 11. Le monde de Hahut Le monde de Lahut Le monde de Jabarut Le monde de MalakutLe monde de Malakut L’imagination créatrice Rationalité Spiritualité

×