La reproduction de l'Oursin
Détail d'un ovaire montrant les ovocytes uniformément colorés.
Les produits génitaux sont form...
Stade 16 cellules vue de
profil.
Jeune blastula formée d'un
épithélium monostratifié
creusée d'un blastocoele
central.
La ...
A : Oeuf fécondé. B. C, D : Premières segmentations (2-4-8 blastomères). E, F, G : Morula (16, 32,
64 blastomères). H : Co...
Stade de 2 cellules
Le premier sillon de
clivage débute sous
forme d'une contraction
corticale (A et B). Puis la
membrane ...
Schéma interprétatif de la blastula
d'oursin
au terme de la période de clivage
Alors que l'élongation de
l'archentéron con...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Tp de l'oursin

902 vues

Publié le

to learn

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
902
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Tp de l'oursin

  1. 1. La reproduction de l'Oursin Détail d'un ovaire montrant les ovocytes uniformément colorés. Les produits génitaux sont formés par l'accumulation des ovotides dont la méiose est achevée chez la femelle (à gauche), et des spermatozoïdes chez le mâle (à droite).
  2. 2. Stade 16 cellules vue de profil. Jeune blastula formée d'un épithélium monostratifié creusée d'un blastocoele central. La membrane de fécondation commence son soulèvement à partir du point d'entrée du spermatozoïde (A) (flèche jaune). Le soulèvement progresse de manière concentrique jusqu'à l'opposé du spermatozoïde (de A à E). A. Ovocyte de Paracentrotusavant la maturation Schéma d'interprètation de la structure d'un ovocyte d'oursin Schéma de l'oeuf fécondé. Le premier sillon de clivage débute sous forme d'une contraction corticale (A et B). Puis la membrane plasmique néoformée individualise chaque cellule (CD). Au stade 4 cellules, le 2ème sillon méridien perpendiculaire au premier. Au stade 8 cellules le 3ème sillon est équatorial et perpendiculaire aux 2 premiers. Carte des territoires présomptifs de la blastula d'oursin. Les cinq étages d cellules possèdent des destinées différentes. Animal1 et (An2) contribuen ensemble à l'élaboration de l'épiderme antérieur. Végétatif 1 (Vg1) forme l'épiderme postérieuret une partie de l'endoderme. Végétatif 2 (Vg2) élabore le tube digestif et le mésenchyme secondaire. Les micromères sont à l'origine du mésenchyme primaire. PA: Pôle Animal, PV: Pôle végétatif.
  3. 3. A : Oeuf fécondé. B. C, D : Premières segmentations (2-4-8 blastomères). E, F, G : Morula (16, 32, 64 blastomères). H : Coupe d’une blastula. I : Immigration des micromères qui forment le mésenchyme (mésoderme) primaire. J, K : Invagination de l’endoderme, formation de l’archentéron. L : Prolifération d’un mésenchyme secondaire à partir du fond de l’archentéron. M. N : Formation des vésicules coelomiques. O, P : Formation d’une larve Plutéus : acquisition d’une symétrie bilatérale, ouverture d’une bouche et développement des bras.
  4. 4. Stade de 2 cellules Le premier sillon de clivage débute sous forme d'une contraction corticale (A et B). Puis la membrane plasmique néoformée individualise chaque cellule (CD). Au stade 4 cellules, le 2ème sillon méridien perpendiculaire au premier. Au stade 8 cellules le 3ème sillon est équatorial et perpendiculaire aux 2 premiers. Au stade 4 cellules, le 2ème sillon méridien perpendiculaire au premier. Au stade 8 cellules le 3ème sillon est équatorial et perpendiculaire aux 2 premiers. A. Stade 16 cellules. B. Jeune blastula formée d'un épithélium monostratifié creusée d'un blastocoele central. C. Après avoir exploré la paroi du blastocoele, les cellules du mésenchyme primaire stoppent leur migration en position latérale où elles s'oraganiseront en syncitium. E. A ce stade, la transparence de la larve permet de voir les différentes régions du tube digestif. D. Pluteus vu de profil montrant le tube digestif. Cliquez sur l'imlage pour voir les légendes. A B C D E
  5. 5. Schéma interprétatif de la blastula d'oursin au terme de la période de clivage Alors que l'élongation de l'archentéron continue, les cellules du mésenchyme secondaire sont de plus en plus nombreuses. Elles émettent des prolongements cytoplasmiques ou filopodes qui explorent le toit de l'archentéron et participent au processus d'élongation. Latéralement, les cellules du mésenchyme primaire s'associent pour former un syncitium au sein duquel les spicules se développent. Modelage de larve prisme à partir de la gastrula âgée. La région orale de la gastrula s'aplatit et l'apex de l'archentéron s'infléchit vers l'épiderme de la dépression stomodéale. Interprètation en relief du positionnement des cellules du mésenchyme primaire dans la région végétative du blastocoele. Pluteus en croissance, face ventrale, montrant les quatre bras encadrant la dépression dipleuruléenne. Pluteus vu de profil montrant le tube digestif.

×