TUMEURS DE LA
MUQUEUSE BUCCALE
I-) Pseudotumeurs et tumeurs
bénignes
A)

LES PSEUDOTUMEURS:

1-) Botryomycome
2-) Nodule diapneusique
(diapneusie)
3-) Ép...
B-) LES TUMEURS
BENIGNES :
1-) Les tumeurs bénignes
épithéliales :
1.1-) Papillome
1.2-) Polype fibro-épithélial
1.3-) Xanthome verruciformes
1.4-) H...
2-) Les tumeurs bénignes
conjonctives
2.1-) Tumeur à cellules granuleuses
(ABRIKOSSOFF
2.2-) Hémangiome
2.3-) Les tumeurs ...
II-) LES TUMEURS MALIGNES :
A-) Tumeurs malignes épithéliales ou
Carcinome
1-) Carcinome micro invasif
2-) Carcinome épide...
I-) Pseudotumeurs et
tumeurs bénignes
A) LES PSEUDOTUMEURS
1-) Botryomycome
Très fréquent, c’est un bourgeon charnu
hyperplasique qui n’a tendance à la
cicatrisation.
Il succède à u...
 Macroscopie

: une tuméfaction
rougeâtre ulcérée ressemblant à un
angiome.

 Microscopie

: la surface est revêtue
d’ex...
Botryomycome.
2-) Nodule diapneusique
(diapneusie) :
Également très fréquent, il est lié à une
hernie de la muqueuse buccale à
travers u...
Fibrome lingual.
3-) Épulis :
Tuméfaction siégeant sur la gencive elle
englobe :
 les gengivites chroniques localisées
avec infiltrat lymp...
4-) Granulome à corps étranger
 Macroscopie

: nodule dur bien
circonscrit enchâssé sous un
épithélium normal.

 Microsc...
B-) LES TUMEURS
BENIGNES :
1-) Les tumeurs bénignes
épithéliales :
1.1-) Papillome
Très fréquent, survient à tout age, surtout
pendant les 3 ème et 4 ème décennies.
 Macroscopie : il réali...
1.2-) Polype fibro-épithélial
Du à une irritation chronique (d’origine
dentaire ou prothétique).
C’est une hyperplasie épi...
1.3-) Xanthome verruciforme
Cette lésion diffère du papillome par la
présence de cellules spumeuses dans
le chorion .
1.4-) Hyperplasie papillaire

Liée à une mauvaise hygiène buccale
1.5-) Kératoacanthome
Il siège sur la lèvre inférieure à la
jonction cutanéo-muqueuse. Aprés une
croissance rapide en 15 j...
2-) Les tumeurs bénignes
conjonctives
2.1-) Tumeur à cellules
granuleuses (ABRIKOSSOFF)
Fréquente surtout la localisation dans la
langue.
 Microscopie

: l’épi...
2.2-) Hémangiome
Congénital ou acquis, c’est un nodule
rougeâtre parfois ulcéré difficile à
distinguer d’un botryomycome.
...
2.3-) Les tumeurs nerveuses :
3.1-) Le névrome d’amputation,
post traumatique
Le plus fréquent des tumeurs nerveuses,
il s’agit d’une réparation exubéra...
II-) LES TUMEURS
MALIGNES :
A-) Tumeurs malignes
épithéliales ou
carcinome :
95% des tumeurs malignes, dont la
survenue est favorisée par des
intoxica...
Les lésions précancéreuses
 Lésions

blanches (kératose ou leucoplasie)
 Lésions rouges (erythroplasie) : atrophie de
l’...
Leucokératose.

Lichen buccal plan érosif de la joue.

Papillomatose orale floride.

Érythroplasie de Queyrat.

Mycose lin...
1-) Carcinome micro invasif :
Aspect proche du carcinome intra
épithélial mais on détecte quelques
brèches dans la membran...
2-) Carcinome épidermoide
invasif :
Les lobules carcinomateux infiltrent le
chorion ou les tissus adjacents, selon
le degr...
Carcinome épidermoïde
lingual.
24
Carcinome épidermoide
2.1-) Variétés de carcinome
épidermoide
 carcinome

à cellules fusiformes (pseudo
sarcomateux) : immunohistochimie pose l...
B-)Tumeurs malignes
conjonctives : sarcome
Les sarcomes sont rares:
 Fibrosarcome
 Histiocyto-fibrome malin
 Leiomyosar...
Sarcome de Kaposi
Sarcome de Kaposi
Tumeur de la cavité buccale
Tumeur de la cavité buccale
Tumeur de la cavité buccale
Tumeur de la cavité buccale
Tumeur de la cavité buccale
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Tumeur de la cavité buccale

2 695 vues

Publié le

Tumeur de la cavité buccale

0 commentaire
4 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 695
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
148
Commentaires
0
J’aime
4
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Tumeur de la cavité buccale

  1. 1. TUMEURS DE LA MUQUEUSE BUCCALE
  2. 2. I-) Pseudotumeurs et tumeurs bénignes A) LES PSEUDOTUMEURS: 1-) Botryomycome 2-) Nodule diapneusique (diapneusie) 3-) Épulis 4-) Granulome à corps étranger
  3. 3. B-) LES TUMEURS BENIGNES :
  4. 4. 1-) Les tumeurs bénignes épithéliales : 1.1-) Papillome 1.2-) Polype fibro-épithélial 1.3-) Xanthome verruciformes 1.4-) Hyperplasie papillaire 1.5-) Kératoacanthome
  5. 5. 2-) Les tumeurs bénignes conjonctives 2.1-) Tumeur à cellules granuleuses (ABRIKOSSOFF 2.2-) Hémangiome 2.3-) Les tumeurs nerveuses 2.3.1-) Le névrome d’amputation, post traumatique
  6. 6. II-) LES TUMEURS MALIGNES : A-) Tumeurs malignes épithéliales ou Carcinome 1-) Carcinome micro invasif 2-) Carcinome épidermoide invasif B-)Tumeurs malignes conjonctives ou Sarcomes
  7. 7. I-) Pseudotumeurs et tumeurs bénignes
  8. 8. A) LES PSEUDOTUMEURS
  9. 9. 1-) Botryomycome Très fréquent, c’est un bourgeon charnu hyperplasique qui n’a tendance à la cicatrisation. Il succède à une plaie avec perte de substances.
  10. 10.  Macroscopie : une tuméfaction rougeâtre ulcérée ressemblant à un angiome.  Microscopie : la surface est revêtue d’exsudat fibrino-leucocytaires, et le tissu conjonctif sous jacent contient de nombreux capillaires entourés de cellules inflammatoires polymorphes.  Évolution guérison. : son exérèse entraîne la
  11. 11. Botryomycome.
  12. 12. 2-) Nodule diapneusique (diapneusie) : Également très fréquent, il est lié à une hernie de la muqueuse buccale à travers un diastème dentier.  Microscopie : il est recouvert d’un épithélium normal, son axe conjonctif fibreux comporte parfois à sa base quelques fibres musculaires disposées perpendiculairement à la surface.
  13. 13. Fibrome lingual.
  14. 14. 3-) Épulis : Tuméfaction siégeant sur la gencive elle englobe :  les gengivites chroniques localisées avec infiltrat lymphocytaires.  les granulomes réparateurs périphériques à cellules géantes d’origine traumatique.  les hyperplasies conjonctives parfois ossifiées post traumatique.
  15. 15. 4-) Granulome à corps étranger  Macroscopie : nodule dur bien circonscrit enchâssé sous un épithélium normal.  Microscopie : montre une inflammation chronique riche en macrophages plurinucléés au sein duquel le corps étranger est parfois retrouvé.
  16. 16. B-) LES TUMEURS BENIGNES :
  17. 17. 1-) Les tumeurs bénignes épithéliales :
  18. 18. 1.1-) Papillome Très fréquent, survient à tout age, surtout pendant les 3 ème et 4 ème décennies.  Macroscopie : il réalise une saillie implanté par un pédicule ou par une base sessile large de coloration blanchâtre parfois ulcéré ou surinfecté.  Microscopie : l’épithélium de surface est papillomateux, acanthosique, la kératinisation est inconstante. La présence de cellules clarifiées à noyau rétracté (koilocytes) doit faire rechercher une étiologie virale (HPV) étant le responsable de ce type de lésion.
  19. 19. 1.2-) Polype fibro-épithélial Du à une irritation chronique (d’origine dentaire ou prothétique). C’est une hyperplasie épithéliale kératinisée en surface associée à une hyperplasie conjonctive.
  20. 20. 1.3-) Xanthome verruciforme Cette lésion diffère du papillome par la présence de cellules spumeuses dans le chorion .
  21. 21. 1.4-) Hyperplasie papillaire Liée à une mauvaise hygiène buccale
  22. 22. 1.5-) Kératoacanthome Il siège sur la lèvre inférieure à la jonction cutanéo-muqueuse. Aprés une croissance rapide en 15 jours, il reste stationnaire puis guérit.  Microscopie : on observe un cratère remplie de kératine et entouré d’un épithélium hyperplasique.
  23. 23. 2-) Les tumeurs bénignes conjonctives
  24. 24. 2.1-) Tumeur à cellules granuleuses (ABRIKOSSOFF) Fréquente surtout la localisation dans la langue.  Microscopie : l’épithélium malpighien est hyperplasique, le chorion comporte des cellules polygonales, fusiformes à cytoplasme granuleux disposées en nappes mal limitées.
  25. 25. 2.2-) Hémangiome Congénital ou acquis, c’est un nodule rougeâtre parfois ulcéré difficile à distinguer d’un botryomycome.  Microscopie : des vaisseaux de type capillaire ou caverneux remplis de sang
  26. 26. 2.3-) Les tumeurs nerveuses :
  27. 27. 3.1-) Le névrome d’amputation, post traumatique Le plus fréquent des tumeurs nerveuses, il s’agit d’une réparation exubérante après lésion nerveuse traumatique  Microscopie : on retrouve des axones mêlés à des cellules de Schwann et enchâssés dans un tissu conjonctif abondant.
  28. 28. II-) LES TUMEURS MALIGNES :
  29. 29. A-) Tumeurs malignes épithéliales ou carcinome : 95% des tumeurs malignes, dont la survenue est favorisée par des intoxications tabagique et alcoolique responsable de lésions précancéreuses.
  30. 30. Les lésions précancéreuses  Lésions blanches (kératose ou leucoplasie)  Lésions rouges (erythroplasie) : atrophie de l’épithélium de surface et un chorion très vascularisé.  Dysplasie sévère et carcinome intra épithélial : Ces deux termes sont actuellement considérés comme synonymes. Aucune limite tranchée n’étant appréciable entre les deux lésions. C’est un carcinome insitu sans effraction de la membrane basale.
  31. 31. Leucokératose. Lichen buccal plan érosif de la joue. Papillomatose orale floride. Érythroplasie de Queyrat. Mycose linguale.
  32. 32. 1-) Carcinome micro invasif : Aspect proche du carcinome intra épithélial mais on détecte quelques brèches dans la membrane basale avec une effraction de cellules carcinomateuses dans le chorion.
  33. 33. 2-) Carcinome épidermoide invasif : Les lobules carcinomateux infiltrent le chorion ou les tissus adjacents, selon le degré de différenciation plusieurs types histologiques sont individualisés :  carcinome épidermoide bien différencié  carcinome peu différencié  carcinome indifférencié
  34. 34. Carcinome épidermoïde lingual.
  35. 35. 24 Carcinome épidermoide
  36. 36. 2.1-) Variétés de carcinome épidermoide  carcinome à cellules fusiformes (pseudo sarcomateux) : immunohistochimie pose le diagnostic de certitude (cytokératine +).  carcinome verruqueux : c’est un carcinome épidermoide très bien différencié.  carcinome indifférencié de type nasopharyngien : son association avec une infection par le virus d’Epstein –barr est bien liée.  carcinome épidermoide basaloide : le diagnostic est difficile avec un carcinome adénoïde kystique de type basaloide de la glande salivaire accessoire.
  37. 37. B-)Tumeurs malignes conjonctives : sarcome Les sarcomes sont rares:  Fibrosarcome  Histiocyto-fibrome malin  Leiomyosarcome  Rhabdomyosarcome  Liposarsome  Hémangiopéricytome  Sarcome de Kaposi:favorisée le sida  Mélanome
  38. 38. Sarcome de Kaposi
  39. 39. Sarcome de Kaposi

×