Bilan de l’expérimentation d’un site de ressources en Economie – Droit
et Management des entreprises à destination de clas...
- Architecture du site et objectifs correspondants :
Pour atteindre les objectifs initialement assignés à cet outil, l’arc...
- Principes d’utilisation du site mis en place :
Initialement, l’utilisation du site devait être facultative pour tenir co...
- Près de 90 % des étudiants ne
ressentent pas le besoin de voir
figurer d’autres éléments sur ce
site.
- A la question fi...
« plus nécessiteux ») fournissant
un travail de synthèse / schéma
de cours relativement appliqué et
visiblement plutôt sat...
- A plus long terme :
Si les prochains bilans s’avèrent de nouveau plutôt satisfaisants (réalisés à mi parcours et en fin ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Bilan site internet m.a. gavand 1

1 185 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 185
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
636
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Bilan site internet m.a. gavand 1

  1. 1. Bilan de l’expérimentation d’un site de ressources en Economie – Droit et Management des entreprises à destination de classes de T.S. Marie-Aline GAVAND Enseignante au lycée J.M. CARRIAT http://www.lycee-carriat.com/mag/spip/spip/ (Bourg en Bresse – 01) 1) Contexte de travail : - Public et disciplines : - Deux classes d’étudiants de 2nde année de S.T.S. comptabilité et gestion des organisations (C.G.O.) en économie- droit et management des entreprises avec lesquelles j’avais travaillé au cours de la 1ère année, sans l’utilisation de ce site. - Une classe d’étudiants de 1ère année de S.T.S. C.G.O. en management des entreprises. - Problématique et objectifs qui en découlaient : Une année de travail avec deux classes de S.T.S. C.G.O. : - dont les étudiants présentaient une importante hétérogénéité en termes de niveau, de motivation et d’autonomie dans l’apprentissage, - sur des disciplines qu’ils jugeaient assez peu « mobilisatrices » par rapport aux enseignements professionnels (en raison de coefficients plus faibles et / ou de connaissances préexistantes et/ ou de leurs exigences) a fait émerger la nécessité d’explorer de nouvelles voies permettant : - de gérer l’hétérogénéité des étudiants - de les responsabiliser davantage dans la gestion de leurs propres besoins afin de gagner en motivation. Le problème essentiel pouvait donc se résumer par la question suivante « Quelle nouvelle solution explorer pour faire en sorte que chaque étudiant trouve dans les cours d’économie-droit – management des entreprises un (ou davantage d’) intérêt ? », la notion d’intérêt étant comprise au sens large (réaliser une veille informationnelle via les TIC pour certains, effectuer des investigations, être davantage acteur de son apprentissage pour d’autres, obtenir des résultats satisfaisants en minimisant les efforts pour d’autres encore …) donc propre à chaque étudiant. 2) Modalités expérimentées : Les objectifs à atteindre devaient prendre appui sur des modalités de travail permettant un « embryon » d’individualisation afin de permettre aux étudiants de trouver une réponse adaptée à la spécificité de leurs besoins. L’utilisation des T.I.C. pouvait apporter une solution. Parmi celles qui pouvaient être explorées, ont été envisagées le blog, un module sur la plateforme Spiral et le site. Après consultation de divers outils existants, échanges avec des collègues utilisateurs et réflexion personnelle, il m’a semblé que l’utilisation d’un site pouvait contribuer à la valeur ajoutée que j’espérais à travers la mise à disposition de ressources diverses (aussi diverses que les besoins constatés). Alors peu familière de l’application de ces outils à notre pédagogie, le site m’est apparu, à priori, plus approprié que : - le blog pour son aspect « mise à disposition de ressources facilement accessibles dans un environnement offrant une bonne lisibilité des informations» (j’ai crains que le blog, par sa succession de billets / commentaires ne me prive de cette fonctionnalité en encombrant les pages, je l’aurais en revanche privilégié si mon objectif prioritaire avait été d’encourager l’interactivité), - le module sur la plateforme spiral pour la convivialité de son univers (nécessité d’attirer les étudiants vers cet outil et perspective d’ouverture vers des partenaires externes) qui m’a semblé moins séduisante sur Spiral. Grâce à l’aide d’un collègue informaticien, les étudiants que j’ai retrouvés en septembre 2009 pour notre seconde année de collaboration (= travail d’équipe, à savoir progression vers un objectif commun grâce à la contribution de chaque membre de l’équipe en charge à un instant T de tâches fonction de ses centres d’intérêt et/ou compétences) ont donc pu disposer d’un outil supplémentaire pour accompagner notre travail en économie-droit et management des entreprises : un site de ressources dont l’utilisation resterait facultative (site créé grâce au logiciel SPIP et hébergé sur le site du lycée).
  2. 2. - Architecture du site et objectifs correspondants : Pour atteindre les objectifs initialement assignés à cet outil, l’architecture qui suit a été mise en place. Chaque rubrique est constituée de sous rubriques, elles mêmes chargées de remplir différentes fonctions. Le choix des rubriques et sous –rubriques a été guidé par mon souci de clarté du site (« reproduction virtuelle » des supports matériels de travail des étudiants (Chemises/ manuels). Rubriques Sous rubriques et contenu Objectifs Economie - Pour savoir où nous en sommes : progression actualisée, plan du cours - Procurer aux étudiants une visibilité à court, moyen et long terme (avoir connaissance de la progression, évaluer l’état de son avancement) - Pour approfondir : dossiers, vidéos et sites utiles en relation avec le cours traité - Permettre aux étudiants qui le souhaitent d’approfondir certaines parties du cours, d’aller plus loin que le simple « objectif examen », grâce à des recherches personnelles sur des sites sélectionnés - Pour être informé de l’actualité : liens vers des revues de presse (pages Netvibes créées par le professeur) et articles sélectionnés par les étudiants - Accéder à des revues de presse et articles sélectionnés afin de disposer d’exemples concrets issus de l’environnement pour illustrer le cours et mieux le comprendre - Réaliser de la veille informationnelle - Valoriser les étudiants en mettant en ligne leur sélection d’articles (Un outil comme Twitter que j’ai découvert une fois ce site en place pourrait aussi permettre d’atteindre cet objectif) - Pour se préparer : lexiques, fiches-méthode, sujets et corrections des évaluations, dossiers documentaires « supports de cours » (mais pas de cours rédigé par le professeur), synthèse de cours réalisées par les étudiants. - Accéder aux supports permettant de faire le travail demandé (solution face aux oublis, pertes …) - Réviser / s’entraîner à travers des sujets et corrigés (BTS et DCG) - Mutualiser les outils d’apprentissage réalisés par les étudiants (synthèse de cours) - Valoriser les étudiants en mettant en ligne les synthèses / schémas de cours dont ils sont à l’origine Droit Mêmes sous-rubriques Mêmes objectifs Management des entreprises Mêmes sous-rubriques Mêmes objectifs On parle de la section -Dans la presse : articles de presse -Sur le site du lycée : lien vers la page actualité - Compte rendus réalisés par les étudiants ou enseignants - Relayer les événements « hors cours » (interventions de professionnels, sorties …) afin de contribuer au développement d’un sentiment d’appartenance et d’une culture propre à la section Brèves Une brève hebdomadaire par classe - (Re)prendre connaissance des échéances de la semaine et « informations de dernière minute » Contact Adresse électronique de l’enseignant - Contacter l’enseignant afin de poser des questions, informer de situations particulières (absence par ex.)
  3. 3. - Principes d’utilisation du site mis en place : Initialement, l’utilisation du site devait être facultative pour tenir compte des éventuelles restrictions d’accès à internet susceptibles d’être rencontrées par les étudiants (pas d’accès en dehors du lycée pour certains au cours de la semaine depuis leur studio/chambre d’étudiant) et parce qu’il était destiné à n’être expérimenté qu’en tant qu’outil supplémentaire. Une fois certaine que tous les étudiants pouvaient néanmoins se connecter au moins une fois par semaine, c’est à cette fréquence que je leur ai conseillé de le consulter, ne serait-ce que pour prendre connaissance des « brèves » et derniers articles en ligne, à savoir accéder à une information descendante. J’ai néanmoins souhaité expérimenter également des modalités de travail destinées à développer des comportements moins passifs en demandant aux étudiants de produire de l’information à travers : - la proposition d’articles sélectionnés (à partir des revues de presse sur les pages Netvibes) car en relation avec les cours et portés à la connaissance de l’ensemble de la section (selon un ordre établi, en binôme, tous les 15 jours), - la réalisation de fiches ou schémas de synthèse du cours de management des entreprises à l’attention de l’ensemble de la section (Sur volontariat ou « au hasard », en binôme). Remarque : Il n’est pour l’instant pas envisagé de demander aux étudiants de créer d’autres ressources que des ressources textuelles en raison de l’investissement en temps que la production de supports audio ou vidéo exigerait de leur part. Des liens vers des vidéos ou émissions de radio ont en revanche été régulièrement mis en ligne parfois sur proposition des étudiants. 3) Bilan des utilisateurs : Le bilan qui suit est nourri des résultats d’une enquête par questionnaire (anonyme) réalisée auprès des étudiants concernés (60) à mi-parcours ainsi que de mes observations personnelles et quelques discussions individuelles avec certains étudiants en fin d’année, avant l’examen (donc une évaluation finale plus subjective que celle ayant eu lieu à mi-parcours). - Pour les étudiants : Les points plutôt satisfaisants Les pistes de progrès Les freins / contraintes - Environ 70 % des étudiants visitent le site au moins une fois par semaine. - Les rubriques visitées en priorité sont « la brève de la classe », « pour approfondir » et « pour être informé de l’actualité ». - La totalité des étudiants considère que ce site est « une bonne chose » pour les principales raisons suivantes (question ouverte) : « accès à progression annuelle et hebdomadaire, accès direct à l’actualité, possibilité d’approfondir certains sujets, accès à des outils de révisions, contact permanent, autonomie /responsabilisation/implication, pratique (« on passe du temps devant l’ordinateur»)/ludique ». - Près de 60% des étudiants estiment avoir le sentiment de faire une exploitation insuffisante du site car (question ouverte) « n’y pense pas / pas le réflexe, ne prends pas assez de temps / manque de temps, pas de connexion ou connexion trop faible la semaine ». - Un peu plus de 10% d’entre eux souhaiteraient voir sur ce site des éléments supplémentaires : fiches de synthèse pour tous les cours ou forum pour échanger entre eux ou information sur la poursuite d’études. - Pour environ 85% des étudiants, il serait intéressant d’étendre ce type de ressources à d’autres cours. - La possibilité de se connecter n’a finalement pas été une contrainte insurmontable (des exceptions ponctuelles) compte tenu de la fréquence de visite conseillée et de l’accès à internet depuis le lycée (les étudiants de cette section bénéficient d’une salle équipée de postes en libre accès). - L’absence d’habitude de travailler avec ce type d’outil. - L’expression d’un sentiment de gêne observé en début d’année chez certains étudiants qui ont semblé un peu embarrassés à l’idée de disposer d’un outil qui pourrait les priver des explications du type « je n’ai pas compris en cours », « j’ai perdu mes
  4. 4. - Près de 90 % des étudiants ne ressentent pas le besoin de voir figurer d’autres éléments sur ce site. - A la question finale de commentaire libre est revenue plusieurs fois l’expression du sentiment « d’être considérés comme de vrais étudiants autonomes », « de trouver en fonction de ce que je veux ». documents », « je n’ai pas trouvé l’information », « je n’ai pas le temps de faire des fiches de synthèse » … - Pour l’enseignant : Les points plutôt satisfaisants Les pistes de progrès Les freins / contraintes - Des étudiants qui semblent avoir globalement « adhéré » à cet outil au cours de l’année (certains, initialement réfractaires y sont venus au cours du second semestre). Même si les étudiants qui à priori pouvaient être considérés comme « les moins nécessiteux » (ceux dont l’implication dans le travail, indépendamment de cet outil, a toujours été régulièrement active) semblent avoir été les plus gros utilisateurs, les autres sont venus le découvrir plus tard lorsque le sentiment « utilitaire » s’est fait plus pressant avec l’examen. - Des étudiants (parmi « les moins nécessiteux ») anticipant les séances de cours en ayant à disposition certaines ressources (pourtant non demandées). - Beaucoup moins de situations « d’oublis de documents », « travail non réalisé » et lorsqu’elles ont eu lieu, les étudiants ont pleinement assumé leur « défaillance ». - Quelques étudiants ont pris le réflexe d’utiliser le site pour prévenir de situations particulières (absence, travail non réalisé). - Des étudiants (y compris les - Trouver des pistes pour « attirer » les jeunes qui tireraient le plus avantage à utiliser ce site => rendre sa fréquentation plus « nécessaire » : l’élargir à d’autres disciplines ? Y intégrer des informations sur « l’après BTS » ? - Améliorer mes connaissances techniques pour être en mesure d’actionner davantage de fonctionnalités sur le site (statistiques, verrouillage de certaines parties du site pour ne pas créer de « concurrence déloyale » envers les collègues enseignant les mêmes disciplines et qui pourraient ne pas apprécier que leurs étudiants utilisent ce site, …) et d’éliminer certains parasites à la lisibilité des informations (auteur par ex. => Par souci de contrôle du site, je suis pour l’instant l’unique auteur. L’indication systématique de mon nom est donc inutile et peut paraître prétentieuse. Lorsque les ressources sont créées ou proposées par les étudiants, je l’indique en commentaire d’article. - Très peu de questions posées via le site (utilité à vérifier ?). - Nécessité d’être peut être plus claire sur les objectifs de cet outil car démarche diversement comprise (pas seulement des étudiants). - Contraintes légales de droits d’auteur à respecter. - Nécessité d’organiser une « maintenance » hebdomadaire régulière du site. - Investissement initial en temps. - Nécessité de fixer des règles pour se ménager le droit de ne pas être disponible en permanence (temps de traitement d’un e-mail par exemple), communiquées oralement en début d’année aux étudiants (réponse du jour au lendemain pas automatique, réponse très exceptionnelle au cours du week end).
  5. 5. « plus nécessiteux ») fournissant un travail de synthèse / schéma de cours relativement appliqué et visiblement plutôt satisfaits de le voir publié. - Davantage d’efficacité dans la communication, la transmission d’informations d’actualité (car mises en ligne avec une rapide information orale en cours). - Trois étudiants réalisant une nouvelle seconde année de BTS sans avoir suivi le cours de 1ère année en management des entreprises (nouvelle discipline) ont pu travailler en autonomie, à leur rythme pour acquérir les connaissances nécessaires grâce aux supports de cours et sujets disponibles en ligne à destination des étudiants de 1ère année. - Une nouvelle matière première pour alimenter la réflexion pédagogique et échanger avec les collègues investis dans ce type de démarche. 4) Evolutions envisagées : - A court et moyen termes : Sur la prochaine année scolaire Remarque : le site sera présenté aux étudiants lors de notre première séance de travail. Contrairement à ce qui pourrait être envisagé pour des élèves du lycée, informer leurs parents ne me paraît pas opportun compte tenu du profil des étudiants (âge et études supérieures). Mettre en place des solutions potentiellement porteuses de progrès sur certains des points évoqués : - Tester l’utilisation d’une classe virtuelle pour permettre des séquences « hors les murs » de révisions individualisées à l’instar de la démarche engagée par mon collègue Eric GUIRAUT avec ses élèves de terminale en mai-juin 2010 => objectif = poursuivre l’individualisation. Les premiers tests que j’ai pu réaliser en cette fin d’année avec mon collègue montrent que des contraintes techniques doivent être surmontées avant d’en faire un outil porteur de valeur ajoutée. - Elargir la mutualisation entre étudiants des synthèses / schémas produits par leurs soins aux cours d’économie-droit. - Créer une rubrique « Post BTS » alimentée tout au long de l’année par des informations proposées par les collègues de l’équipe et les étudiants => objectif = répondre à l’un des besoins exprimés par les étudiants tout en permettant un investissement progressif de l’équipe pour ensuite peut être créer un site de section « BTS CGO ».
  6. 6. - A plus long terme : Si les prochains bilans s’avèrent de nouveau plutôt satisfaisants (réalisés à mi parcours et en fin de prochaine année scolaire), il me semblerait intéressant de réfléchir à l’intégration d’un forum et à l’évolution de ce site disciplinaire vers un site de section (à condition de pouvoir rallier à cette démarche les collègues de l’enseignement professionnel dont la réflexion est en cours). Le site de section permettrait de renforcer le sentiment d’appartenance de chacun au groupe d’étudiants en comptabilité (vecteur de motivation) et pourrait également constituer un relai vers les professionnels qui nous accompagnent et qui sont, comme nous, demandeurs de davantage de passerelles entre « nos deux mondes » (accès aux programmes, aux progressions, à la vie de la section, propositions de stages ???). Si le site doit rester disciplinaire, je songerais alors à l’opportunité de conserver la formule « site internet» en vérifiant si elle reste adaptée aux objectifs qui pourraient avoir changé (blog pour davantage d’interactivité par exemple). Je tire donc de cette expérience un bilan pour l’instant positif qui m’encourage à la prolonger et à l’enrichir au moins sur la prochaine année scolaire. Même si le comportement des étudiants face à ce nouvel outil semble majoritairement corrélé à leur relation plus globale au travail, j’ai le sentiment que son utilisation ne peut générer de valeur ajoutée importante que sur le long terme une fois les freins levés, les habitudes prises.

×