« CYBERCRIMINALITE: ASPECTS CRIMINOLOGIQUES » 
Présenté par: 
Commissaire ODEHOURI-KOUDOU Brice : 
Responsable PLCC (Plate...
SOMMAIRE 
I.INTRODUCTION 
II.QU’EST-CE QUE LA CRIMINOLOGIE 
III.COMPRENDRE LA CYBERCRIMINALITE 
IV.COMMENT MESURE-T-ON LA ...
INTRODUCTION 
3
II.QU’EST-CE QUE LA CRIMINOLOGIE 
Définition: 
La criminologie peut être définie comme la science qui étudie les causes, ...
III. COMPRENDRE LA CYBERCRIMINALITE 
Facteurs criminogènes de la cybercriminalité en CI: 
Réaction sociale 
Victimologi...
IV. COMMENT MESURE-T-ON LA CYBERCRIMINALITE 
LA CRIMINALITE APPARENTE 
Composée des statistiques policières et judiciaire...
IV. TENDANCE D’EVOLUTION DE LA CYBERCRIMINALITE 
AVANT: ( à partir des années 1998) 
Les attaques étaient tournées vers l...
V. COMMENT PROTEGER LA SOCIETE IVOIRIENNE CONTRE CE PHENEOMENE RENDRE LES CRIMES DIFFICILES A REALISER Réduire l’anonymat ...
V. COMMENT PROTEGER LA SOCIETE IVOIRIENNE CONTRE CE PHENEOMENE (SUITE 1) REPRIMER Mettre à jour le cadre juridique Inflige...
V. COMMENT PROTEGER LA SOCIETE IVOIRIENNE CONTRE CE PHENEOMENE (SUITE 1) DEVELOPPER LA RECHERCHE Effectuer des enquêtes so...
CONCLUSION 
11
MERCI DE VOTRE AIMABLE ATTENTION 
12
CONTACTS 
COMMISSAIRE ODÉHOURI: RESPONSABLE PLCC 
Email: 
AMAN VLADIMIR: CRIMINOLOGUE CI-CERT 
Email: vladimir.aman@cicert...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Aspect criminologique de la cybercriminalite en Côte d'Ivoire

3 680 vues

Publié le

Comprendre la cybercriminalité à travers une analyse criminologique, afin de preposer des solutions fiables aux problèmes que posent le phénomène en Afrique de l'Ouest en général et en particulier

Publié dans : Technologie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 680
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
663
Actions
Partages
0
Téléchargements
69
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Aspect criminologique de la cybercriminalite en Côte d'Ivoire

  1. 1. « CYBERCRIMINALITE: ASPECTS CRIMINOLOGIQUES » Présenté par: Commissaire ODEHOURI-KOUDOU Brice : Responsable PLCC (Plateforme de lutte contre la cybercriminalité) M. AMAN VLADIMIR GNUAN: Criminologue, Expert en cybercriminalité CI-CERT
  2. 2. SOMMAIRE I.INTRODUCTION II.QU’EST-CE QUE LA CRIMINOLOGIE III.COMPRENDRE LA CYBERCRIMINALITE IV.COMMENT MESURE-T-ON LA CYBERCRIMINALITE V.TENDANCE D’EVOLUTION DE LA CYBERCRIMINALITE EN CI VI.COMMENT PROTEGER LA SOCIETE IVOIRIENNE CONTRE CE PHENOMENE VII.CONCLUSION 2
  3. 3. INTRODUCTION 3
  4. 4. II.QU’EST-CE QUE LA CRIMINOLOGIE Définition: La criminologie peut être définie comme la science qui étudie les causes, les manifestations et les conséquences du crime et du délit dans la société. Fonction du criminologue: Le criminologue répond à trois fonctions principales:  Critique: Analyser la situation actuelle  Prophétique: Prédire les évolutions du phénomène  Créative: Proposer des éléments cohérents pour définir une politique criminelle efficace 4
  5. 5. III. COMPRENDRE LA CYBERCRIMINALITE Facteurs criminogènes de la cybercriminalité en CI: Réaction sociale Victimologie (tout ce qui se rattache à la victime: sa personnalité, ses traits biologiques, psychologiques et moraux, ses caractéristiques socioculturelles, ses relations avec le criminel et enfin son rôle et sa contribution à la genèse du crime ». Facteurs économiques Phénomène d’imitation (influences urbaines, médias, etc.) 5
  6. 6. IV. COMMENT MESURE-T-ON LA CYBERCRIMINALITE LA CRIMINALITE APPARENTE Composée des statistiques policières et judiciaires. En Côte d’Ivoire, Ces statistiques sont constituées par les chiffres du parquet, de PLCC et du CI-CERT LE CHIFFRE NOIR DE LA CRIMINALITE Constitué par l’ensemble des infractions commises mais non rapportées aux organes de répression soit: parce que les victimes n’ont pas conscience de l’infraction parce qu’elles redoutent les conséquences de la publication des infractions dont elles ont été victimes parce qu’elles ne croient pas que les organes de répression puissent trouver une solution à leurs problèmes LA CRIMINALITE REELLE Composée des résultats d’enquête, recherches socio-criminologiques, économico-criminologiques, sondages en milieu carcéral et ouvert, etc. en plus des chiffres de la criminalité apparente 6
  7. 7. IV. TENDANCE D’EVOLUTION DE LA CYBERCRIMINALITE AVANT: ( à partir des années 1998) Les attaques étaient tournées vers l’extérieur: •Arnaque basée sur la situation socio-politique et humanitaire du pays (arnaque à l’héritage, fausses ONG, organismes humanitaires, etc.) •Arnaques basées sur les relations interhumaines (Love Tchat, sexy cam tchat, etc.) •Arnaques basées sur les opportunités d’affaires (promesse d’achats, etc.) DE NOS JOURS: Les attaques sont désormais tournées aussi bien vers l’intérieur que l’extérieur: •Arnaques débouchant sur des abus sexuels •Criminalité tendant à se professionnaliser ( organisations cybercriminelles) AVENIR: Avec le développement des infrastructures TIC, le développement du commerce électronique, le e-banking; la cybercriminalité en Côte d’Ivoire tend à devenir: •Technique (attaques informatiques pures tournées en majorité vers l’intérieur) •Organisée (réseaux de cybercriminels sous le modèle mafieux, etc.) •l’on peut redouter une cybercriminalité très accentuée à l’intérieur des entreprises 7
  8. 8. V. COMMENT PROTEGER LA SOCIETE IVOIRIENNE CONTRE CE PHENEOMENE RENDRE LES CRIMES DIFFICILES A REALISER Réduire l’anonymat dans l’utilisation des TIC ( décret, projet d’arrêté ministériel) Dissuader les éventuels cybercriminels ( Patrouilles du net, HoneyPot, etc.) Sensibiliser: Réduire la participation des victimes à la commission des crimes Faire évoluer la réaction sociale ( considérer le cybercriminel comme un vrai criminel (braqueur, violeur, etc.) Faire prendre conscience des conséquences dommageable de cette activité criminelle sur la qualité de la vie des populations Impliquer les éducateurs (parents, enseignants) à inculquer aux jeunes générations une culture citoyenne et responsable dans l’utilisation des TIC 8
  9. 9. V. COMMENT PROTEGER LA SOCIETE IVOIRIENNE CONTRE CE PHENEOMENE (SUITE 1) REPRIMER Mettre à jour le cadre juridique Infliger des sanctions exemplaires etproportionnées aux préjudices causés, afin que la sanction joue son rôle premier (faire comprendre le caractère illicite de l’acte, rétribution, réintégration de la société) Eviter le sentiment de stigmatisation RESOCIALISER Offrir des outils en vue du développement du e- business Offrir aux internautes des programmes de formation sur les moyens de profiter de façon maximale des opportunités offertes par Internet et les TIC Offrir des programmes de réinsertion des ex- détenus 9
  10. 10. V. COMMENT PROTEGER LA SOCIETE IVOIRIENNE CONTRE CE PHENEOMENE (SUITE 1) DEVELOPPER LA RECHERCHE Effectuer des enquêtes socio-criminologiques et économico- criminologiques en milieu carcéral et ouvert (enquêtes questionnaires, etc.) Créer des « Lab » pour le développement de la recherche en matière de cybersécurité Impliquer l’université et les centres de recherche dans l’étude de la cybercriminalité Susciter le développement de projets de recherche et d’étude dans le secteur privé Doter les organes de police et de gendarmerie, en centre de recherches sur la question Mener une politique nationale d’intégration de la cybersécurité dans l’enseignement supérieur et technique 10
  11. 11. CONCLUSION 11
  12. 12. MERCI DE VOTRE AIMABLE ATTENTION 12
  13. 13. CONTACTS COMMISSAIRE ODÉHOURI: RESPONSABLE PLCC Email: AMAN VLADIMIR: CRIMINOLOGUE CI-CERT Email: vladimir.aman@cicert.ci 13

×