SOCIALBAND
Présente
en 2014
Les 20 plus grands festivals de musique français* se portent bien. Ils ont attiré près de 3,45...
Préambule
Pour cette étude, nous avons choisi d’observer les festivals de musique les plus fréquentés en
2014. Par fréquen...
Top des festivals par nombre de fans sur Facebook
Moyenne des 20 festivals* : 65 163 fans
Médiane : 48 726 fans
Total des ...
Top des festivals par nombre de followers sur Twitter
Moyenne des festivals présents sur Twitter : 15 072 followers
Médian...
Présence des festivals sur Myspace
85% des festivals étudiés sont encore présents sur Myspace. Les pages existent, mais pe...
Conclusion
Facebook reste le réseau social le plus utilisé par l’ensemble des festivals et celui sur lequel les
communauté...
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
*Liste d...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Les festivals et les réseaux sociaux en 2014

163 vues

Publié le

Analyse détaillée de l'étude de SocialBand sur la présence des festivals de musique sur les réseaux sociaux en 2014

Publié dans : Médias sociaux
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
163
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
8
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les festivals et les réseaux sociaux en 2014

  1. 1. SOCIALBAND Présente en 2014 Les 20 plus grands festivals de musique français* se portent bien. Ils ont attiré près de 3,45 millions de spectateurs en 2014, soit une augmentation de 9% par rapport à 2013. Seules deux manifestations ont vu leur fréquentation diminuer. Les festivaliers sont de plus en plus nombreux sur place, mais également sur les réseaux sociaux. Mais quelles plateformes sont privilégiées? Et quels sont les festivals les plus suivis? Chiffres clés : 95% des festivals ont un compte Facebook 95% des festivals ont un compte Twitter 85% des festivals ont un compte Myspace 75% des festivals ont un compte Google +
  2. 2. Préambule Pour cette étude, nous avons choisi d’observer les festivals de musique les plus fréquentés en 2014. Par fréquentation, il faut comprendre : nombre total de spectateurs comprenant les entrées payantes et les entrées gratuites. La fréquentation totale fluctue d’une année sur l’autre, ce qui explique que des manifestations présentes dans le top 20 une année, peuvent disparaitre l’année suivante. En 2014, cinq festivals ont dépassé les 200 000 spectateurs, dix ont attiré entre 100 000 et 200 000 festivaliers, cinq moins de 100 000. Le plus « petit » du top 20 a quand même attiré 75 500 personnes. Le plus important a atteint 750 000 personnes ! Au total ces manifestations ont accueilli près de 3,45 millions de spectateurs, soit une moyenne de 172 348. Dans cette étude, nous nous intéressons à la présence et à l’affluence de ces festivals sur l’ensemble des réseaux sociaux, ainsi qu’à l’évolution par rapport à 2013. Comme lors des études précédentes, nous avons fait le choix de ne pas tenir compte de l’engagement (qui comprend les interactions et les partages) car il est très difficile d’obtenir des chiffres précis sur toute une année.
  3. 3. Top des festivals par nombre de fans sur Facebook Moyenne des 20 festivals* : 65 163 fans Médiane : 48 726 fans Total des 20 festivals* : 1 238 095 Variation moyenne par rapport à 2013 : +20 930 fans Evolution moyenne par rapport à 2013 : + 47% Festivals Fans Facebook Variation 2013/2014 Evolution 2013/2014 1 Hellfest 207 570 +76 551 +58% 2 Les Vieilles Charrues 175 148 +48 106 +38% 3 Main Square Festival 110 599 +35 296 +47% 4 Rock en Seine 105 634 +23 109 +28% 5 Solidays 88 197 +18 950 +27% 6 Les Eurockéennes 84 236 +21 649 +35% 7 Francofolies 64 454 +28 659 +80% 8 Les Nuits Sonores 61 973 +25 493 +70% 9 Festival Interceltique 52 677 +24 021 +84% 10 Le Cabaret Vert 48 756 +15 203 +45% L’ensemble des 20 festivals étudiés rassemblent près d’1,24 millions de fans au total. Seuls quatre d’entre eux dépassent les 100 000 fans. Le plus suivi compte 207 570 fans quand le moins suivi en dénombre 7 076. La moyenne est de 65 163, alors que la médiane, qui sépare l’échantillon en deux parts égales, est de 48 726 fans. Tous les festivals étudiés ont connu une belle progression par rapport à 2013. L’évolution moyenne est de 47%, ce qui représente environ 20 930 fans supplémentaires par manifestation. Top des festivals : rapport entre le nombre de fans Facebook et la fréquentation totale Rapport moyen des 20 festivals* : 47% Rapport médian des 20 festivals* : 48% Festivals Ratio Fans / Fréquentation Fans Facebook Fréquentation 1 Hellfest 138% 207 570 150 000 2 Rock en Seine 88% 105 634 120 000 3 Les Eurockéennes 83% 84 236 102 000 4 Main Square Festival 82% 110 599 135 000 5 Les Vieilles Charrues 78% 175 148 225 000 6 Musilac 58% 47 436 82 000 7 Le Cabaret Vert 52% 48 726 94 000 8 Solidays 50% 88 197 175 200 9 Francofolies 50% 64 454 130 000 10 Les Nuits Sonores 48% 61 973 130 000 Un seul festival n’a pas de page spécifique sur Facebook : le Fnac Live. En comparant le nombre de fans à la fréquentation totale, on peut repérer les festivals les plus actifs sur Facebook. Le Hellfest est le seul festival qui compte plus de fans Facebook que de spectateurs ! Et neuf dépassent les 50%. Le moins suivi n’attire que 4% de sa fréquentation, alors que la moyenne est de 47%.
  4. 4. Top des festivals par nombre de followers sur Twitter Moyenne des festivals présents sur Twitter : 15 072 followers Médiane des festivals présents sur Twitter : 6 775 followers Total des festivals présents sur Twitter : 286 362 followers Evolution moyenne par rapport à 2013 : +79% Festivals Followers Variation 2013/2014 Evolution 2013/2014 1 Les Vieilles Charrues 56 601 +39 606 +233% 2 Rock en Seine 47 746 +26 885 +129% 3 Francofolies 34 279 +23 927 +231% 4 Hellfest 24 245 +9 016 +59% 5 Les Eurockéennes 21 611 +7 338 +51% 6 Les Nuits Sonores 19 870 +7 721 +64% 7 Solidays 16 287 +4 661 +40% 8 Main Square Festival 12 860 +6 397 +99% 9 Jazz in Marciac 8 079 +1 640 +25% 10 Les Nuits de Fourvière 6 775 +2 012 +42% Un seul festival n’a pas de compte sur Twitter : le Fnac Live. Huit festivals dépassent les 10 000 followers (contre trois en 2013). Le plus suivi est Les Vieilles Charrues avec 56 600 suiveurs et le moins suivi Le Cornouaille avec 421 suiveurs. Le nombre moyen de followers est de 15 072 pour un cumul de 286 362 suiveurs au total. La progression de certains festivals est impressionnante. Les plus fortes progressions concernent les plus suivis. Les trois premiers ont doublé, voire triplé leur nombre de followers sur un an ! En moyenne, les festivals ont gagné 7 534 suiveurs en 2014 pour une évolution moyenne de 79%. Ce ne sont pas toujours ceux qui tweetent le plus qui gagnent le plus de followers. Le nombre moyen de tweets est de 2 444 pour les festivals présents sur Twitter, depuis la création du compte. Sur l’année 2014, 884 tweets ont été publiés en moyenne, soit une évolution de 57% pour l’ensemble des festivals étudiés ! Trois ont publié plus de 1000 tweets. Les Nuits de Fourvières a le record avec 3 761 tweets postés (soit plus de 10 tweets par jour en moyenne). Le Cornouaille n’a lui posté que 3 fois. Top des festivals : rapport entre le nombre de followers et la fréquentation totale Rapport moyen des festivals présents sur Twitter : 11% Rapport médian des festivals présents sur Twitter : 6% Festivals Ratio Followers/ Fréquentation Followers Fréquentation 1 Rock en Seine 40% 47 746 120 000 2 Francofolies 26% 34 279 130 000 3 Les Vieilles Charrues 25% 56 601 225 000 4 Les Eurockéennes 21% 21 611 102 000 5 Hellfest 16% 24 245 150 000 6 Les Nuits Sonores 15% 19 870 130 000 7 Main Square Festival 10% 12 860 135 000 8 Solidays 9% 16 287 175 200 9 Musilac 8% 6 391 82 000 10 Le Cabaret Vert 6% 5 857 94 000 Pour lisser le classement du nombre de followers, il est intéressant de les comparer à la fréquentation totale de chaque festival pour ainsi repérer ceux qui sont les plus actifs sur Twitter. Rock en Seine est le festival qui a le plus de suiveurs par rapport à sa fréquentation. Sept festivals sont suivis par au moins 10% de leur public, pour une moyenne de 11%.
  5. 5. Présence des festivals sur Myspace 85% des festivals étudiés sont encore présents sur Myspace. Les pages existent, mais peu d’entre-elles sont mises à jour. Le réseau est très peu utilisé par les internautes, ce qui explique les faibles variations d’amis d’une année sur l’autre. Le nombre moyen d’amis des festivals présents sur le réseau social est de 3 774. Le festival le plus suivi est toujours le Hellfest avec plus de 20 000 amis. Au total, les festivals encore présents sur Myspace cumulent 64 167 amis. Présence des festivals sur Google + 75% des festivals étudiés ont une page sur Google+. Mais le réseau est encore très peu utilisé par les professionnels de la musique. Seuls sept festivals dépassent les 100 abonnés. Cela reste insignifiant. Certaines pages n'existent uniquement parce que créées automatiquement avec la création d’un compte Gmail ou Youtube, mais ne sont pas personnalisées. Le partage de vidéos 100% des festivals ont une chaîne vidéo spécifique. Neuf ont un compte sur Youtube, quatre sur Dailymotion, quatre sur les deux plateformes et trois sur Vimeo. Le partage d’images 35% des festivals ont un compte sur un site de partage d’images. Trois ont un compte sur Instagram, deux sur Flickr et deux sur Pinterest. 40% des festivals ont une galerie photos sur leur propre site. Les blogs 30% des festivals ont un blog en plus de leur site vitrine. Quatre utilisent Wordpress et deux Tumblr. Les applications mobiles 90% des festivals ont une application mobile (Iphone et/ou Android)
  6. 6. Conclusion Facebook reste le réseau social le plus utilisé par l’ensemble des festivals et celui sur lequel les communautés sont les plus grandes. Les plus fortes progressions sont toujours sur Twitter qui a de plus en plus d’adeptes. Myspace et Google+ sont toujours délaissés par les festivals, à part quelques rares exceptions. Le partage de photos et de vidéos se développe de plus en plus également. Avec les blogs, les sites de partage de contenu donnent de la visibilité, apportent du trafic et améliorent le référencement naturel. Et certains festivals ne s’en servent que très peu. Mais comment expliquer que certains festivals soient plus suivis que d’autres sur les réseaux sociaux ? L’animation et la gestion de l’ensemble des supports (site internet, blog, réseaux sociaux) sont primordiales. Avec un contenu de qualité, il est plus facile d’attirer de nouveaux internautes et de fidéliser une communauté. Il est important d’adopter une stratégie éditoriale créative et riche en contenu. Ceux qui privilégient des infos intéressantes et originales génèrent automatiquement plus d’engagement. Ce n’est donc pas la quantité qui compte. Le dialogue avec les internautes est également essentiel. Une réactivité et une bonne communication avec le public apportent un plus au contenu des publications. La fréquence de publication a une incidence sur l’engagement et sur le développement d’une communauté. Il faut publier régulièrement sur tous les réseaux. Chaque réseau est spécifique et le contenu doit être propre à chacun. Attention cependant de ne pas publier trop souvent pour ne pas lasser les internautes. A l’opposé, un réseau peu actif ne pourra pas attirer l’attention et les publications seront noyées dans la masse. Il faut donc respecter un bon dosage. La taille du festival est importante, même si ce ne sont pas toujours ceux qui attirent le plus de spectateurs qui sont les plus suivis. Certains ont une fréquentation impressionnante notamment grâce à des spectacles gratuits qui attirent un public plus familial et curieux. Ce ne sont pas forcément des spectateurs fidèles, souvent même des gens de passage, ce qui explique en partie la faible proportion de personnes qui suivent ces manifestations au regard de la fréquentation. L’ancienneté des festivals étudiés sur les réseaux sociaux influe également. Leur présence plus ou moins récente sur ces sites a forcément des incidences, car développer une communauté prend du temps et devient de plus en plus difficile avec les changements d’algorithme sur Facebook notamment. Le style musical proposé par les festivals joue également un rôle car en découlent différentes formes de public. Les manifestations orientées rock, électro ou reggae attirent un public plus jeune, facile à capter sur les réseaux sociaux. La musique celtique, la world musique et le jazz touchent une population plus âgée moins présente sur le net. Enfin avec une programmation éclectique (Jazz, classique, chanson française, rock…) certains festivals attirent un public plus hétérogène et perdent cet esprit communautaire que peuvent avoir ceux qui proposent des artistes dans des styles similaires. La durée du festival a également des répercussions sur cet esprit communautaire. Lorsque les concerts s’étalent sur plusieurs semaines, le public n’assistant pas à toutes les représentations, il n’y a donc pas d’effet de masse et moins d’identification à l’inverse des festivals se déroulant sur une courte durée. Enfin, l’ergonomie des sites internet n’est pas à négliger. La présence plus ou moins accessible de liens et la visibilité des boutons pour liker ou follower peuvent également avoir une incidence. Une application mobile s’avère également très utile quand on sait que de plus en plus d’internautes surfent sur des terminaux mobiles.
  7. 7. ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------- *Liste des 20 festivals pris en compte pour l’étude, en fonction de la fréquentation lors de la dernière édition : Art Rock, Beauregard, Le Cabaret vert, Le Cornouaille, Les Eurockéennes, Festival de Poupet, Festival Interceltique, Fnac Live, Francofolies, Hellfest, Jazz à Vienne, Jazz in Marciac, Main Square Festival, Musilac, Les Nuits de Fourvière, Les Nuits Sonores, Le Printemps de Bourges, Rock en Seine, Solidays et Les Vieilles Charrues. Les chiffres de cette étude ont été relevés mi-décembre 2014 Sources : Presse, Service communication, sites et réseaux sociaux des festivals Etude réalisée en janvier 2015 par Anthony Moisson pour SocialBand Communication Digitale et Conseil en Stratégie Web pour les professionnels de la musique Contact : contact@socialband.fr www.socialband.fr facebook.com/socialband.fr Twitter.com/socialband2

×