Td n°2

676 vues

Publié le

L'examen clinique parodontal : L’ACCEUIL & L’ENTRETIEN

Publié dans : Santé
0 commentaire
5 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
676
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
21
Actions
Partages
0
Téléchargements
13
Commentaires
0
J’aime
5
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Td n°2

  1. 1. UNIVERSITE BADJI MOKHTAR FACULTE DE MEDECINE ANNABA DEPARTEMENT DE CHIRURGIE DENTAIRE CHU IBN ROCHD ANNABA CPRS EST DE PARODONTOLOGIE SERVICE DE PARODONTOLOGIE MANUEL DE L’EXAMEN CLINIQUE PARODONTAL 3ÈME ANNEE L’ACCEUIL & L’ENTRETIEN TRAVAIL DIRIGE N° : 2 DR ZAGHEZ M.
  2. 2. L’ACCEUIL & L’ENTRETIEN 4 1. INTRODUCTION 2. TECHNIQUE DE L'ENTRETIEN ET RECUEIL DES INFORMATIONS 2.1. Appréciations générales 2.2. Etapes de l'entretien 3. IDENTIFICATION DU PATIENT 4. MOTIF DE LA CONSULTATION 5. HISTOIRE DE LA MALADIE DR ZAGHEZ M.
  3. 3. L’ACCEUIL & L’ENTRETIEN  Savoir les techniques d’un entretien réussi.  Connaître les séquences d’un entretien parodontal.  Savoir le comment et le pourquoi de l’identification du patient.  Savoir chercher le motif de consultation.  Savoir écouter et communiquer avec le malade pour obtenir son histoire orale. OBJECTIFS PEDAGOGIQUES 4 DR ZAGHEZ M.
  4. 4. DR ZAGHEZ M. COMITE PEDAGOGIQUE REGIONAL DE SPECIALITE EST(CPRS) FACULTE DE MEDECINE C.H.U IBN ROCHD - ANNABA – Département de Chirurgie Dentaire Service de Parodontologie FICHE CLINIQUE Etudiant :..................... Réf. n°: .................... Année :........ ................ Date de l'observation :...../...../....... Dossier n°:................... Enseignant/Praticien :.................... IDENTIFICATION DU PATIENT: MOTIF DE CONSULTATION :.................................................................................................................... HISTOIRE DE LA MALADIE : (préciser les circonstances d'apparition, le mode d'évolution, facteurs provoquants et atténuants) ......................................................................................................................................................................................................................................... ......................................................................................................................................................................................................................................... ......................................................................................................................................................................................................................................... ......................................................................................................................................................................................................................................... .. Nom : ............................................ Prénom :....................................... Sexe : M F Age :...................................... Date de naissance :...../...../....... Lieu de naissance :........................... Adresse : ............................................................................... N° Tél. Fixe:.......................... Mobile :…........................ Email :.............................................. Profession :...................................... Situation familiale : C M V D Enfants: Assuré(e): ............................................................................. Non assuré(e): ..................................................................... SPÉCIMEN DE L’ENTRETIEN DANS LA FICHE CLINIQUE DR ZAGHEZ M.
  5. 5. 1. INTRODUCTION DR ZAGHEZ M. L’entretien (plutôt que l'interrogatoire) représente la première étape essentielle de la première consultation. Il aura lieu au bureau du praticien plutôt qu'au fauteuil dentaire. Le malade est introduit auprès du praticien, qui doit exclure tout élément perturbateur de la sérénité du cabinet (présence de personne étrangère,
  6. 6. 1. INTRODUCTION DR ZAGHEZ M. Tout doit être fais en vue de préserver intimité et quiétude et d’éviter tout comportement susceptible de devenir anxiogène. Afin de favoriser un dialogue positif avec son patient, le praticien doit connaitre et maitriser les règles de la communication sociale verbale et non verbale.
  7. 7. 1. INTRODUCTION DR ZAGHEZ M.  LA COMMUNICATION NON VERBALE :  Regardez le patient droit dans les yeux (Là où les conventions culturelles le permettent): • Échanger des regards avec le patient lui signifie votre intérêt. • Une mine d’informations est transmise par la communication non verbale, notamment les expressions du visage et le mouvement des yeux.
  8. 8. 1. INTRODUCTION DR ZAGHEZ M.  LA COMMUNICATION NON VERBALE :  Écoutez attentivement ce que raconte le patient : • Prêter une oreille attentive est le signe pour le patient que le soignant est véritablement à l’écoute et que ses préoccupations sont entendues.
  9. 9. 1. INTRODUCTION DR ZAGHEZ M.  LA COMMUNICATION NON VERBALE :  Pour montrer que vous êtes réceptif: •Penchez vous légèrement vers le patient. •Acquiescez ou dites quelques mots de temps à autre pour l’encourager. •Ne montrez aucun signe d’impatience et évitez d’écrire pendant le récit du patient. •Évitez de l’interrompre à moins de devoir éclaircir un
  10. 10. 1. INTRODUCTION DR ZAGHEZ M.  LA COMMUNICATION NON VERBALE :  Utilisez la technique du miroir : •Si le patient est assis, asseyez-vous ; s’il se met debout, levez-vous. Le recours à cette technique non verbale aide le patient à se sentir plus à l’aise. Elle vous place sur un pied d’égalité avec le patient.
  11. 11. 1. INTRODUCTION DR ZAGHEZ M.  LA COMMUNICATION NON VERBALE :  Restez à côté du patient : •Réduisez la distance autant que les conventions culturelles le permettent. •Evitez les barrières physiques entre vous et votre patient. Si possible, tenez-vous ou asseyez-vous à côté de lui.
  12. 12. 1. INTRODUCTION DR ZAGHEZ M.  LA COMMUNICATION VERBALE : Deux types de questions peuvent être posées au patient : • Une question ouverte. • Une question fermée.
  13. 13. Une question ouverte Une question fermée Une réponse détaillée OUI/NON Exemple: De quoi souffrez-vous? Exemple: Êtes-vous diabétique? Avantage: Plusieurs renseignements par une seule question. Inconvénient: évocation d’autres sujets inutiles Inconvénient: Plusieurs questions pour obtenir une seule information satisfaisante. Avantage: Orientation du patient
  14. 14. 1. INTRODUCTION DR ZAGHEZ M.  LA COMMUNICATION VERBALE : Résumé et vérification Le fait de résumer et de vérifier les propos du patient vous permet de vous assurer que vous l’avez bien compris. Il peut lui-même corriger tout malentendu. L’idée est de reformuler les propos du patient et de lui demander si le résumé est correct.
  15. 15. 2. TECHNIQUE DE L'ENTRETIEN ET RECUEIL DES ANTÉCÉDENTS Dès la première visite, lorsque l'entretien est mené dans de bonnes conditions, des informations capitales pour le diagnostic et le traitement vont être délivrées spontanément par le patient. Dès le premier contact, le praticien devrait essayer de faire une évaluation d'ensemble de l'état du patient. Celle-ci comprend l'état mental et émotionnel du patient, son tempérament, son attitude et son âge physiologique. DR ZAGHEZ M. 2.1. Appréciations générales
  16. 16. 2. TECHNIQUE DE L'ENTRETIEN ET RECUEIL DES ANTÉCÉDENTS Lorsque l’on observe le patient au moment où il entre dans le cabinet et s'assoie, on peut découvrir des manifestations importantes de maladie débilitante à travers : *Son faciès. *Son attitude corporelle. *Sa démarche et sa posture. *Sa respiration. *Son cou et ses régions sous-maxillaires ou parotides.DR ZAGHEZ M. 2.1. Appréciations générales
  17. 17. 2. TECHNIQUE DE L'ENTRETIEN ET RECUEIL DES ANTÉCÉDENTS Le faciès : Les transformations faciales sont associées à des maladies telles que l'hyperthyroïdisme, la myasthénie, l'acromégalie, le myxœdème, la maladie de Paget, la maladie de Parkinson, l'anémie pernicieuse, la paralysie de Bell et la paralysie faciale centrale, l'expression faciale indique souvent l'anxiété, le souci ou la dépression. DR ZAGHEZ M. 2.1. Appréciations générales
  18. 18. 2. TECHNIQUE DE L'ENTRETIEN ET RECUEIL DES ANTÉCÉDENTS Attitude corporelle : Une obésité ou un amaigrissement marqué suggèrent la possibilité de troubles hormonaux ou nutritionnels, ou bien une maladie débilitante telle que cancer ou tuberculose. Démarche : La syphilis tertiaire, la maladie de Paget et la sclérose multiple sont souvent liées à des anomalies de la démarche. DR ZAGHEZ M. 2.1. Appréciations générales
  19. 19. 2. TECHNIQUE DE L'ENTRETIEN ET RECUEIL DES ANTÉCÉDENTS Posture : Arthrite, tuberculose osseuse, et maladie de Paget. Respiration : La dyspnée peut indiquer une défaillance cardiaque ou une maladie pulmonaire; une respiration sifflante survient au cours d'un asthme bronchique. Température : Une température corporelle élevée est souvent le signe d'une infection.DR ZAGHEZ M. 2.1. Appréciations générales
  20. 20. 2. TECHNIQUE DE L'ENTRETIEN ET RECUEIL DES ANTÉCÉDENTS Peau : Des éruptions apparaissent au cours de diverses dermatoses; la pâleur se manifeste en cas d'anémie ou d'insuffisance aortique. La cyanose peut être due à une maladie pulmonaire ou cardiaque. On observe une sécheresse dans le crétinisme et le myxœdème. L'hémorragie survient au cours de diathèses hémorragiques. DR ZAGHEZ M. 2.1. Appréciations générales
  21. 21. 2. TECHNIQUE DE L'ENTRETIEN ET RECUEIL DES ANTÉCÉDENTS Yeux : On doit noter tout signe d'inflammation, d'exophtalmie, ou de modification pupillaire. Nez : Un écoulement purulent est signe de rhinite aiguë ou d'infection des sinus. Une déformation ou une obstruction des voies nasales peuvent donner naissance à une « respiration buccale » Oreilles : Un écoulement s'observe dans les infectionsDR ZAGHEZ M. 2.1. Appréciations générales
  22. 22. 2. TECHNIQUE DE L'ENTRETIEN ET RECUEIL DES ANTÉCÉDENTS Cou : Des veines cervicales proéminentes peuvent être associées à une insuffisance cardiaque congestive ou à d'autres troubles du système cardio-vasculaire. Des pulsations carotidiennes amples peuvent être indicatrices d'hypertension. Des tuméfactions cervicales peuvent être dues à une lymphadénopathie, un goitre ou une hypertrophie thyroïdienne, des kystes ou des tumeurs.DR ZAGHEZ M. 2.1. Appréciations générales
  23. 23. 2. TECHNIQUE DE L'ENTRETIEN ET RECUEIL DES ANTÉCÉDENTS Régions sous-maxillaires ou parotides : L’ostéomyélite, l'actinomycose, l'obstruction du canal de Wharton, et l'angine de Ludwig provoquent un gonflement de la région sous-maxillaire. La parotidite épidémique (oreillons), l'obstruction du canal de Stenon, ou les tumeurs peuvent être responsables de gonflements dans cette zone. DR ZAGHEZ M. 2.1. Appréciations générales
  24. 24. 2. TECHNIQUE DE L'ENTRETIEN ET RECUEIL DES ANTÉCÉDENTS Les raisons qui ont amené le malade à se faire examiner sont analysées en priorité. Pour le bon déroulement de l'entretien, le recueil des informations se fait dans l'ordre suivant : DR ZAGHEZ M. 2.2. Etapes de l'entretien
  25. 25. 2. TECHNIQUE DE L'ENTRETIEN ET RECUEIL DES ANTÉCÉDENTS 1. Avant d'envisager les étapes formelles du recueil des antécédents et l'histoire de la maladie, il faut prévoir un cadre qui soit parfaitement adapté à la conduite de l'entretien. DR ZAGHEZ M. 2.2. Etapes de l'entretien
  26. 26. 2. TECHNIQUE DE L'ENTRETIEN ET RECUEIL DES ANTÉCÉDENTS 2. L’identification du patient constitue l’étape préliminaire pour entamer la discussion. DR ZAGHEZ M. 2.2. Etapes de l'entretien
  27. 27. 2. TECHNIQUE DE L'ENTRETIEN ET RECUEIL DES ANTÉCÉDENTS 3. Puis, on demande au patient d'exposer brièvement son problème et ses doléances (motif de la consultation) en utilisant des questions ouvertes. DR ZAGHEZ M. 2.2. Etapes de l'entretien
  28. 28. 2. TECHNIQUE DE L'ENTRETIEN ET RECUEIL DES ANTÉCÉDENTS 4. Pendant l'entretien, au cours du recueil de l’histoire de la maladie on utilise une combinaison de questions ouvertes et de questions fermées avec un résumé du récit du patient chaque fois que ceci est nécessaire. DR ZAGHEZ M. 2.2. Etapes de l'entretien
  29. 29. 2. TECHNIQUE DE L'ENTRETIEN ET RECUEIL DES ANTÉCÉDENTS 5. L’anamnèse médicale et les antécédents odonto-stomatologiques font partie de l’entretien global. Et vu leurs importance, ils seront étudiées à part au cours des travaux dirigés suivants. DR ZAGHEZ M. 2.2. Etapes de l'entretien
  30. 30. 3. IDENTIFICATION DU PATIENT Identification de la personne physique et de l’état civil du malade est obligatoire. Nom,Prénom DR ZAGHEZ M.
  31. 31. 3. IDENTIFICATION DU PATIENT - L’attitude du praticien diffère selon l’âge du patient. - Certains diagnostics des maladies parodontales sont liés à l’âge. - Le pronostic des maladies parodontales varie en fonction de l’âge. - L’âge du patient influe sur le plan de traitement (on envisagera beaucoup plus facilement une extraction Age DR ZAGHEZ M.
  32. 32. 3. IDENTIFICATION DU PATIENT - Certaines pathologies parodontales sont liées au sexe. - Des précautions spéciales doivent être prises chez la femme dans quelques cas précis (grossesse, ménopause et menstruations). Sexe DR ZAGHEZ M.
  33. 33. 3. IDENTIFICATION DU PATIENT - L’adresse du patient localise son milieu géographique (rural ou urbain). Le milieu influe sur le mode de vie social, économique et l’accès aux soins primaires et secondaires. Adresse DR ZAGHEZ M.
  34. 34. 3. IDENTIFICATION DU PATIENT Permettent le contact avec le patient pour fixer, moduler ou changer les rendez vous. DR ZAGHEZ M. Adresse du courrier électronique (E-mail) et numéro de Téléphone (fixe ou portable)
  35. 35. 3. IDENTIFICATION DU PATIENT - Le diagnostic étiologique de certaines pathologies buccodentaire est lié à la profession (intoxications aux métaux lourds : mercure, bismuth, plomb etc.. ) - Le diagnostic des traumatismes de l’occlusion peut être attribué à certains professions stressantes (Exemple : couturiers, musiciens, sportifs etc..) Profession DR ZAGHEZ M.
  36. 36. 3. IDENTIFICATION DU PATIENT - Le plan de traitement peut être influé par les exigences esthétiques de certaines professions (Exemple : avocat, artiste, enseignant etc..). Profession DR ZAGHEZ M.
  37. 37. 3. IDENTIFICATION DU PATIENT Situation familiale et affiliation à la sécurité sociale: La connaissance du milieu social du patient, son mode de vie, et son niveau socio-économique, son affiliation à la sécurité sociale influencent les diagnostics, et les suites thérapeutiques (Exemple : les moyens financiers, le stress, la DR ZAGHEZ M.
  38. 38. 3. IDENTIFICATION DU PATIENT Les problèmes rencontrés par les praticiens en odontologie médico-légale sont : -Le manque de description et de date de l'examen buccodentaire; - Le manque d'uniformisation des symboles utilisés ; - Des radiographies inadéquates ; Important! DR ZAGHEZ M.
  39. 39. 4. MOTIF DE LA CONSULTATION Avant tout, Il est essentiel de savoir, le motif de la consultation du patient. Cela permet d'accorder une priorité à ce que le malade considère comme primordial. Pourquoi le patient consulte-t-il ? Douleur, esthétique, confort, santé ? Autant d'informations utiles sur sa ou ses motivations. DR ZAGHEZ M.
  40. 40. 4. MOTIF DE LA CONSULTATION La maladie parodontale est insidieuse (passe inaperçue). Elle peut demeurer au stade initial et dans un cas modéré, comme, elle peut évoluer et s’graver avec le temps. Les récessions, les migrations, une mobilité pathologique, un abcès parodontal alertent le patient surtout lorsqu'ils se manifestent dans un territoire accessible à sa vue. DR ZAGHEZ M.
  41. 41. 4. MOTIF DE LA CONSULTATION Le motif de la consultation sera noté sur la fiche d'examen clinique. II est intéressant de savoir si le patient est adressé par un praticien ou un autre service de la faculté (dans ce cas, il sera nécessaire de répondre au praticien ou au service intéressé) ou si ce patient est venu de sa propre initiative (dans ce cas, il s'agit le plus souvent d'un patient en partie motivé). DR ZAGHEZ M.
  42. 42. 4. MOTIF DE LA CONSULTATION L'un ou plusieurs des symptômes suivants sont souvent cités par le patient : DR ZAGHEZ M. 1. Saignements gingivaux 2. Douleurs parodontales 3. Abcès gingival ou parodontal 4. Récession gingivale 5. Mobilité dentaire 6. Migration pathologique 7. Halitose 8. Tassement alimentaires 9. Tartre
  43. 43. 5. HISTOIRE DE LA MALADIE L’histoire de la maladie résume l’HISTORIQUE DES ÉVÉNEMENTS QUI ONT MOTIVÉ LA CONSULTATION. Le praticien posera une série de questions sur ces évènements (l'histoire de la maladie parodontale). Ce sont des questions ouvertes qui doivent précisés la date et les circonstances d’apparition des premiers symptômes de la maladie (douleurs, saignements, épisodes infectieux), son mode d'apparition, sa progression ou sa régression, ainsi que les facteurs d'aggravation ou d'amélioration, et les traitements ultérieurs éventuels. DR ZAGHEZ M.
  44. 44. 5. HISTOIRE DE LA MALADIE «Les gencives qui saignent» : Noter les éléments suivants : première apparition, spontanément, après le brossage, après le repas, la nuit, périodiquement, en association avec les cycles menstruels ou avec d'autres facteurs spécifiques, durée du saignement et manière de l'arrêter au brossage, intensité et Saignements gingivaux DR ZAGHEZ M.
  45. 45. 5. HISTOIRE DE LA MALADIE Saignements gingivaux DR ZAGHEZ M.
  46. 46. 5. HISTOIRE DE LA MALADIE Façon dont elles sont provoquées au froid, chaud, sucre, acides, spontanées (localisation, intensité, fréquence, date d'apparition et durée, façon dont elles sont soulagées). Douleurs parodontales DR ZAGHEZ M.
  47. 47. 5. HISTOIRE DE LA MALADIE Douleurs parodontales DR ZAGHEZ M.
  48. 48. 5. HISTOIRE DE LA MALADIE Localisation, fréquence, durée, traitement local ou antibiotiques, fistulisation. Abcèsgingival ouparodontal DR ZAGHEZ M.
  49. 49. 5. HISTOIRE DE LA MALADIE Localisation, date d'apparition, préjudice esthétique Récession parodontale DR ZAGHEZ M.
  50. 50. 5. HISTOIRE DE LA MALADIE Localisation, date d'apparition, préjudice fonctionnel (les dents semblent-elles mobiles ou inconfortables ? éprouve-t-on de la difficulté à mastiquer?) Mobilité dentaire DR ZAGHEZ M.
  51. 51. 5. HISTOIRE DE LA MALADIE Date d'apparition, localisation, évolution préjudice esthétique. Migration DR ZAGHEZ M.
  52. 52. 5. HISTOIRE DE LA MALADIE Gêne sociale, matinale. Halitose DR ZAGHEZ M.
  53. 53. 5. HISTOIRE DE LA MALADIE Localisation, fréquence, moyens d’y remédier: cure-dents, fil, hydropulseur, brossettes, divers. Tassement alimentaires DR ZAGHEZ M.
  54. 54. 5. HISTOIRE DE LA MALADIE « Le praticien devra toutefois se garder de poser des questions pas trop orientées vers un diagnostic préconçu ». DR ZAGHEZ M.

×