Cours #2 Communication 2.0, communication sur les médias sociaux

9 383 vues

Publié le

Dans ce cours nous revenons sur les changements que le web 2.0 a entrainé et comment les marques se sont adaptées. L'évolution de l'Internet et communication 2.0.

Publié dans : Internet
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
9 383
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6 513
Actions
Partages
0
Téléchargements
126
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Cours #2 Communication 2.0, communication sur les médias sociaux

  1. 1. COMMUNICATION2.0 Cours #2 : Communiquer sur les médias sociaux LEA 2014 Paris 3 1
  2. 2. QU’AVEZVOUSRETENUDUDERNIERCOURS? Qu’estcequel’hypertext? QuiestClaudeChappe? Qu’estcequeL’ENIAC? Quelssontlesenjeuxdel’Internetactuel? 2
  3. 3. LESCOURS #1Semainedu29septembre:Histoiredelatélécommunicationetdesmédias #2Semainedu6octobre:Communication2.0 #3Semainedu13octobre:Réseauxsociauxetbusinessmodel #4Semainedu20octobre:Lesblogs,lesforumsetwiki #5Semainedu3novembre:L'écosystèmeGoogle #6Semainedu10novembre:L’écosystèmeFacebook #7Semainedu24novembre:L’écosystèmeTwitter #8Semainedu1erdécembre:Lesmétiersdel’Internet #9Semainedu8décembre:L’internetdesobjets #10Semainedu15décembre:E-reputationetpersonalbranding Semainedu5janvier:Evaluation
  4. 4. COMMUNICATION2.0 4
  5. 5. PLANDUCOURS Comprendrelacommunication Communication2.0 Qu’estcequecelachange? Comments’adapter?
  6. 6. DÉFINITION:LACOMMUNICATION Acte au cours duquel un individu « émetteur » traduit un fait, un concept, un sentiment en un message qu’il adresse par le canal qui lui paraît le plus approprié, à un autre individu « récepteur », avec l’intention que ce dernier puisse prendre connaissance du fait, du concept envoyé.
  7. 7. SCHÉMA Leréférent: C'est le contexte, la situation, les objets réels auxquels renvoie le message. L’émetteuroudestinateur: Emet le message (oralement ou par écrit) ; il peut s’agir d’un individu ou d’un groupe (firme, entreprise, système…) Lerécepteuroudestinataire: Le récepteur ou destinataire reçoit le message ; ce peut être un individu, un groupe, un animal ou une machine (ordinateur). Il y a réception s’il y’a incidence sur le comportement du destinataire. Distinguez réception et compréhension. Lemessage: Objet de la communication, contenu des informations transmises. Lecanaldecommunication: Voie de circulation des messages ; moyens techniques auxquels Le destinateur a recours pour assurer l’acheminement de son message vers le destinataire : - Moyens sonores : (voix, ondes sonores, oreille…). - Moyens visuels : (perception visuels). Classificationdesmessagessuivantlecanaldecommunication: Messages visuels : écriture, icônes (dessins, photographies) o Messages sonores : parole, musique, sons divers. o Messages tactiles : pressions, chocs, trépidations. o Messages olfactifs : parfums… o Messages gustatifs : sucré, amer, acide … Le code : Ensemble des signes et des règles de combinaison de ces signes ; constructions d’unités significatives. 7
  8. 8. COMPRENDRELACOMMUNICATION 8
  9. 9. ETSURINTERNET?UNECOMMUNICATION2.0? 9
  10. 10. RAPPEL:HISTOIRED’INTERNET 1989–1994:émergenceduweb (1990) Annonce publique du World Wide Web (Tim Berners Lee et Robert Cailliau) (1993) Apparition du Navigateur web NCSA Mosaic et du HTML (Janvier 1994) : Portail Web Yahoo 1994-2004:le«webdocumentaire»Web1.0 1994-2000 : essor des trois familles d’outils (moteurs, annuaires, métamoteurs) ; domination d’Alta Vista et Yahoo ; grands annuaires généralistes (Open Directory) ; 2000-2004 : explosion de la « bulle internet », montée en puissance de Google ; indice de popularité ; émergence du web 2.0 (blogs, Wikipedia), et du web sémantique 2004-20…:leweb2.0 explosion du web social, hégémonie de Google, Vers un web 3.0 (l’internet des objets)
  11. 11. WEB1.0 L’internauteestspectateur: Rédacteur -> lecteur Diffusionverticale,linéaireetunilatérale del’information. 11
  12. 12. WEB2.0 Définition: L’évolution des techniques, des fonctionnalités et des usages du world wide web originel vers un web « participatif ». L’internauteestacteur: Rédacteur <-> lecteur 12
  13. 13. ADAPTERSACOMMUNICATION Diffusez pour informer  Dialoguez pour convaincre Communication « One to Many »  Communication « One to One » 13
  14. 14. LESINTERNAUTESENFRANCE Internet: 54 millions d’internautes, soit 83% de la population française. Un internaute français passe en moyenne 4h07 par jour sur Internet (via un ordinateur) Mobile: Plus de 72 millions de téléphones portables activés, soit plus d’un téléphone par personne. Les mobinautes surfent en moyenne 58 minutes par jour sur leur smartphone. SocialMedia: 68% des français sont inscrits sur un réseau social. Les membres des réseaux sociaux passent en moyenne 1h29 par jour. 14 Source (2014) : http://www.blogdumoderateur.com/chiffres-2014-mobile-internet-medias-sociaux/
  15. 15. LESINTERNAUTES 64% parlent de leurs achats à leurs amis. 90% font confiance aux recommandations de leurs amis et famille. 22% aux publicités TV. 51% ont confiance dans les recommandations des consommateurs. 90% des internautes manifestent leur mécontentement sur Internet. 15 Source : Nielsen, avril 2012 – Blog marques et tongs, Nielsen 2013
  16. 16. QU’ESTCEQUECELACHANGE? 16
  17. 17. INSTANTANÉITÉDEL’INFORMATION L’affaireDSK D’abord sur Twitter, avant les médias traditionnels. Thématiquesvirales: Sport, émeutes (émeutes de Londres), drame (attentats) etc. #radiolondres 17
  18. 18. MODÈLEVIRALDEL’INFORMATION 18
  19. 19. LAPAROLEAUXINTERNAUTES Lepouvoirauxinternautes Donner de l’information pertinente #Bendgate (Iphone 6) 1ere date de la tournée de Justin Bieber : La Corée du Nord 19
  20. 20. DÉMOCRATISATIONDELACRÉATIONDECONTENUS Desblogueursinfluents 20
  21. 21. THÉORIEDES90/9/1 SurInternet,moinsde1%delapopulationcontribuedefaçon proactive,9%participeoccasionnellementet90%des observateursnecontribuentjamais. 21
  22. 22. COLLABORATIONDEMASSE 22
  23. 23. L’IMAGED’UNEMARQUE C’estlapremièrepagedeGoogle 23
  24. 24. LEBADBUZZ AffaireCora Laredoute LejournaldemapeauVichy 24
  25. 25. TYPOLOGIESDECRISES 25
  26. 26. COMMENTADAPTERSACOMMUNICATION? 26
  27. 27. CARACTÉRISTIQUESDESCONVERSATIONS Authentiquesetsincères Transparentes (Censurer c’est amplifier) Adimensionhumaine 27
  28. 28. LEMARKETINGDELAPERMISSION Lesmessagesàcaractères publicitairesontperdudeleurimpactà causedeleurabondanceetdeleurcaractères intrusifs. Des médias d’influence. Seule porte d’entrée : • Apporter de la valeur 28
  29. 29. REPENSERLECYCLED’ACHAT 29
  30. 30. LAVEILLE Surveiller,êtreàl’écouteetentamerledialogue. 30
  31. 31. LARÉACTIVITÉ L’histoire Intoxication alimentaire d’un jeune de 14 ans à 21h dans un restaurant Quick d’Avignon cap sud. Lagestion Le lendemain : Vidéo et communiqué du PDG relayé sur Facebook et Youtube. Condoléances, excuses, explications et solutions : « Renforcer ses contrôles et les mesures d'hygiène» dans ses restaurants. Communication lors des mesures d’hygiène. 31
  32. 32. Source : http://www.forrester.com/Groundswell/profile_tool.html LEBRANDCONTENT Lecontenuestaucentredetoutestratégiemédiassociaux Uncontenugénérateur devaleurdoit: Apporter des solutions à ses lecteurs Informer, être utile et fiable Une histoire à dimension humaine Impliquer Être singulier et divertir
  33. 33. EFFET«WHUFFIE» 33
  34. 34. EXEMPLES Nike+ ATMHunter Wikiriders 34
  35. 35. FAVORISERL’USERGENERATEDCONTENT 35
  36. 36. LESTORYTELLING Communiquergrâceàunehistoire. Capter l’attention. Susciter l’émotion. Stimuler le désir. Exemple : Spontex • Les histoires amoureuses de gratte gratte et du hérisson. 36
  37. 37. UNNOUVEAUMÉTIER? Sesobjectifs: Notoriété - Acquisition - Fidélisation Sesactivités: Veille et Benchmark- Animation de la communauté- Rédactionnel 37
  38. 38. LESPLATEFORMESCOMMUNAUTAIRES 38
  39. 39. EXEMPLECO-CRÉATION http://www.slideshare.net/yannigroth/vitamin-water-connect Objectifs: Visibilité - Toucher une cible jeune (15-25) - Encourager le User Generated Content (UGC) - Concevoir un produit destiné à se vendre Outils: Fanpage Facebook Résultats: +174% de fans - 40 000 formules proposées - Plusieurs dizaines de milliers de votes - 7 minutes passées en moyenne avec la marque via l’application « flavorcreator »
  40. 40. LEMARKETINGPARTICIPATIF 40
  41. 41. LESPONSORINGDESINFLUENCEURS 41
  42. 42. LESPONSORINGDESACOMMUNICATION 42
  43. 43. LEBUZZMARKETING 43 Problématique: Comment faire parler de ma marque et augmenter son affinité ? Outils: Création d’une vidéo sur Youtube : un clip RNB vidéo de marie myrtille : « Faisez moi l’amour !» ou la jeune fille d’une vingtaine d’années fait 15 fautes d’orthographe par phrase. Résultats: Buzz marketing et lynchage de Marie Myrtille sur la toile. La Notoriété du clip vidéo va au-delà de l’Internet, on en parle sur d’autres médias tel que (La radio et la télé : LCI , TF1 et NRJ) Après s’être fait invitée à la matinale d’NRJ, elle révèle qu’elle est en fait directrice d’agence et qu’elle travaille pour Bescherelle.
  44. 44. MERCIPOURVOTREATTENTION LEA – Paris 3 Alexandre Moussier @mouss 44
  45. 45. REMERCIEMENTSETSOURCES Remerciements: Timothée De Laitre www.twitter.com/timdl Julien Mendoza – The persuaders Sources: http://www.cedricdeniaud.com/gestion-de-crise-et-medias-sociaux/ http://www.slideshare.net/yannigroth/vitamin-water-connect http://www.amazon.fr/PERMISSION-MARKETING-2ED-Seth- Godin/dp/284001680X 45

×