1
Les valeurs de l'ingénierie
sont-elles soutenables ?
made on a PC with LibreOffice
Bruxelles 23 mars 2015
2
la question
« Les valeurs de l'ingénierie sont-elles
soutenables ? »
ma réponse :
« pas vraiment,
mais elles peuvent le ...
3
la question
ma base de compétence et de référence :
philosophie de la technologie → technoéthique
Homo Sapiens Technolog...
4
1. Les valeurs de l'ingénierie sont celles de notre civilisation
naturalité de la technique pour Homo Sapiens
l'humanité...
5
1. Les valeurs de l'ingénierie sont celles de notre civilisation
→ valeur de l’ingénierie pour Technosapiens
maximum du ...
6
1. Les valeurs de l'ingénierie sont celles de notre civilisation
les valeurs de la modernité sont optimales dans
l'ingén...
7
1. Les valeurs de l'ingénierie sont celles de notre civilisation
les éthiques de l'ingénieur
une discipline universitair...
8
1. Les valeurs de l'ingénierie sont celles de notre civilisation
approches européennes
GOUJON Philippe, HÉRIARD DUBREUIL...
9
1. Les valeurs de l'ingénierie sont celles de notre civilisation
approche U.S. (and global)
une orientation business
le ...
10
1. Les valeurs de l'ingénierie sont celles de notre civilisation
apport des éthiques du management
importance de l'ingé...
11
1. Les valeurs de l'ingénierie sont celles de notre civilisation
valeur clé : l'optimisation, l'efficacité
« efficience...
12
1. Les valeurs de l'ingénierie sont celles de notre civilisation
limite interne ?
l'optimisation et l'efficacité : une ...
13
2. La crise de l'acceptabilité dans notre civilisation
l'acceptabilité sociétale, nouveau paramètre clé
un paramètre « ...
14
2. La crise de l'acceptabilité dans notre civilisation
l'identification RFID et le paiement NFC dans le
commerce de dét...
15
2. La crise de l'acceptabilité dans notre civilisation
l'indignation et l'inacceptabilité au 21e
s.
les mouvements de t...
16
2. La crise de l'acceptabilité dans notre civilisation
ex : l'acceptabilité du risque
Fukushima : le comportement « ind...
17
2. La crise de l'acceptabilité dans notre civilisation
une technophobie montante
post-moderne ou anti-moderne ?
confron...
18
2. La crise de l'acceptabilité dans notre civilisation
extrême de la technophilie : le transhumanisme
l'humain a le dro...
19
2. La crise de l'acceptabilité dans notre civilisation
la demande de « soutenabilité »
un post-moderne qui n'est pas an...
20
2. La crise de l'acceptabilité dans notre civilisation
renversement de la problématique de la
puissance :
autrefois : c...
21
2. La crise de l'acceptabilité dans notre civilisation
principe de responsabilité globale :
notre responsabilité s'éten...
22
2. La crise de l'acceptabilité dans notre civilisation
de la tragédie environnementale à la tragédie
morale
(1) notion ...
23
2. La crise de l'acceptabilité dans notre civilisation
la crise des valeurs de l'ingénierie
par tranche de 2 décennies ...
24
2. La crise de l'acceptabilité dans notre civilisation
version économiste réaliste dans les années 1990-
2010
JACKSON T...
25
TOO
BAD...
2. La crise de l'acceptabilité dans notre civilisation
version science-fiction semi-catastrophiste dans
les ...
26
2. La crise de l'acceptabilité dans notre civilisation
bilan : des scénarios confrontationnels
luddistes contre industr...
27
3. Scénarios non-confrontationnels
pourquoi le non-confrontationnel
vaste débat...
résumé : pour que le 21e
s. soit moi...
28
3. Scénarios non-confrontationnels
6 stratégies pour des scénarios non-
confrontationnels
quoi à la place de l'optimisa...
29
3. Scénarios non-confrontationnels
(1) l'harmonie
ou si on préfère : l'optimisation de l'harmonie à la
place de l'optim...
30
3. Scénarios non-confrontationnels
(2) désingénieriser notre vision du monde
SLOTE Michael, Beyond optimizing: A study ...
31
3. Scénarios non-confrontationnels
(3) l'éthique opérationnelle
un schéma d'évolution
l'ingénierie part de la première ...
32
3. Scénarios non-confrontationnels
(4) la gouvernance des biens communs
OSTROM Elinor, Governing the commons: The evolu...
33
3. Scénarios non-confrontationnels
un modèle : les biens communs numériques
→ une éthique minimaliste des organisations...
34
3. Scénarios non-confrontationnels
(5) générativité des systèmes ouverts
un logiciel open source, un site collaboratif,...
35
3. Scénarios non-confrontationnels
origine de la dualité ouvert / fermé
1) origine de l'informatique dans le command-an...
36
3. Scénarios non-confrontationnels
(6) désoccidentaliser notre mode de pensée (notre
vision du monde)
des cycles au lie...
37
plus
michel.puech@paris-sorbonne.fr
pour me contacter
http://michel.puech.free.fr
pour retrouver cette
présentation en ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Les valeurs de l'ingénierie sont-elles soutenables ?

6 053 vues

Publié le

Conférence de Michel Puech à l'ECAM, Brussels Engineering School, 23 mars 2015

Publié dans : Technologie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
6 053
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4 737
Actions
Partages
0
Téléchargements
10
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les valeurs de l'ingénierie sont-elles soutenables ?

  1. 1. 1 Les valeurs de l'ingénierie sont-elles soutenables ? made on a PC with LibreOffice Bruxelles 23 mars 2015
  2. 2. 2 la question « Les valeurs de l'ingénierie sont-elles soutenables ? » ma réponse : « pas vraiment, mais elles peuvent le devenir »  Les valeurs de l'ingénierie sont celles de notre civilisation  La crise de l'acceptabilité dans notre civilisation  Scénarios non-confrontationnels
  3. 3. 3 la question ma base de compétence et de référence : philosophie de la technologie → technoéthique Homo Sapiens Technologicus, Le Pommier, 2008 Développement durable : Un avenir à faire soi-même, Le Pommier, 2010 question des systèmes de valeurs de la modernité parmi lesquels l'ingénierie qui n'est pas seulement une profession et une méthode, mais un système de valeurs parmi lesquels la soutenabilité écologique, économique, sociale, etc. mais aussi l'acceptabilité sociétale et l'épanouissement individuel la soutenabilité éthique sous un angle constructif et pragmatique positif sur les potentiels du numérique en particulier
  4. 4. 4 1. Les valeurs de l'ingénierie sont celles de notre civilisation naturalité de la technique pour Homo Sapiens l'humanité de l'homme inclut la technique le feu, la pierre taillée, la marche debout, le langage... le néolithique : agriculture, élevage, culture, civilisation...  pas seulement une donnée anthropologique ou historique mais une valeur
  5. 5. 5 1. Les valeurs de l'ingénierie sont celles de notre civilisation → valeur de l’ingénierie pour Technosapiens maximum du « génie » humain + les valeurs de la modernité  progrès, science, technique, développement, démocratie, croissance, travail, bien-être de tous, rationalisation, etc.
  6. 6. 6 1. Les valeurs de l'ingénierie sont celles de notre civilisation les valeurs de la modernité sont optimales dans l'ingénierie ingénieur est « le » métier de la modernité, depuis... la Renaissance GILLE Bertrand, Les ingénieurs de la Renaissance, Hermann, 1964, repr. Points Science l'ingénieur est le héros moderne ou le standard moderne de l'humain socialement productif entendu en entreprise : « nous ne recrutons que des ingénieurs parce qu'eux seuls savent travailler »
  7. 7. 7 1. Les valeurs de l'ingénierie sont celles de notre civilisation les éthiques de l'ingénieur une discipline universitaire appartenant à l'« éthique appliquée » elle produit notamment de nombreux codes déontologies professionnelles + grandes préoccupations sociétales (justice, sécurité, écologie, ...) elle intègre de plus en plus la dimension environnementale, la dimension RSE, le soutenable « RSO » : Responsabilité Sociétale des Organisations elle intègre de plus en plus les valeurs « remontantes » → distinction : côté amont (design end) = éthique (classique) de l'ingénieur côté aval (user end) = empowerment de l'utilisateur
  8. 8. 8 1. Les valeurs de l'ingénierie sont celles de notre civilisation approches européennes GOUJON Philippe, HÉRIARD DUBREUIL Bertrand (eds), Technology and ethics: A European quest for responsible engineering, Leuven: Peters, 2001 DIDIER Christelle, Penser l'éthique des ingénieurs, Paris, PUF, 2008 beaucoup de retard dans le monde francophone la responsabilité (de l'ingénieur, du technicien, du médecin, du patron) est un sujet un peu tabou une orientation « projet de valeurs sociales » le modèle est l'ingénieur public héritier de l'ingénieur militaire des origines → valorisation sociale on s'inquiète que l'ingénieur devienne le « prolétaire du 21e siècle » (Didier 2008 p. 185) = une perte de valeur sociale imméritée
  9. 9. 9 1. Les valeurs de l'ingénierie sont celles de notre civilisation approche U.S. (and global) une orientation business le modèle est l'ingénieur en entreprise l'éthique est une (simple) régulation de la mise sur le marché des biens et des services les différents niveaux de responsabilité de l'ingénieur sont des sphères concentriques de loyauté lui-même et ses proches (ses valeurs, ses attachements personnels) son entreprise (ou son service dans l'entreprise) le public, la société, les utilisateurs des produits et services son pays les grandes idées et les biens communs (justice, moralité, écologie, etc.) une référence philosophique : MITCHAM Carl, Thinking ethics in technology: Hennebach lectures and papers, 1995-1996, Colorado School of Mines, 1997
  10. 10. 10 1. Les valeurs de l'ingénierie sont celles de notre civilisation apport des éthiques du management importance de l'ingénieur-manager il sait travailler et il sait faire travailler management des humains ↔ ingénierie de la nature on parle aussi d'« ingénierie humaine » (ingénierie des RH, ingénierie sociale) on parle aussi de « management (gestion) de la nature » … est-ce bien soutenable ?
  11. 11. 11 1. Les valeurs de l'ingénierie sont celles de notre civilisation valeur clé : l'optimisation, l'efficacité « efficience » si on veut = efficacité optimisée = efficiency un problème d'ingénierie est un problème d'optimisation étant donnée une situation de ressources (marginalement modifiable) comment obtenir un objectif (marginalement re- négociable) en optimisant une liste finie de paramètres ex : coûts, délais, risques, dégâts, ... changer le monde, exploiter la nature  optimiser la « mentalité d'ingénieur », parfois pénible (...) → command-and-control, une valeur en soi … est-ce bien soutenable ?
  12. 12. 12 1. Les valeurs de l'ingénierie sont celles de notre civilisation limite interne ? l'optimisation et l'efficacité : une valeur faussement simple ALEXANDER Jennifer K., The mantra of efficiency: From waterwheeel to social control, Baltimore, Md.: Johns Hopkins University Press, 2008 à l'origine simple optimisation du rendement mécanique et énergétique le command-and-control du mouvement dans les machines puis une valeur de plus en plus universelle et surtout de plus en plus idéologique parce qu'elle « rationalise » la domination (industrielle) de la nature et de tout objet matériel des humains et des sociétés la domination est-elle en soi un but et une valeur ? limite externe →
  13. 13. 13 2. La crise de l'acceptabilité dans notre civilisation l'acceptabilité sociétale, nouveau paramètre clé un paramètre « industriel » le problème n'est pas seulement de faire X kilomètres d'enrobé drainant au moindre coût mais aussi de ne pas avoir d'ennui avec les associations écologistes, les défenseurs des travailleurs sans papiers, les médecins-inspecteurs du travail... et c'est devenu PLUS difficile
  14. 14. 14 2. La crise de l'acceptabilité dans notre civilisation l'identification RFID et le paiement NFC dans le commerce de détail techniquement on sait faire et on peut faire mais pas acceptable « sociétalement » en France : aéroport Notre-Dame des Landes, barrage de Sivens dans le Tarn
  15. 15. 15 2. La crise de l'acceptabilité dans notre civilisation l'indignation et l'inacceptabilité au 21e s. les mouvements de type Indignados, Occupy, 99 %, Zone A Défendre HESSEL Stéphane, Indignez-vous !, Indigènes éditions, 2010 CASTELLS Manuel, Networks of outrage and hope: Social movements in the Internet age, Polity, 2012 ← indécence des formes actuelles de domination faire respecter sa dignité  s'indigner MARGALIT Avishaï, The decent society, Harvard U.P., 1996 - La société décente, Climats puis Flammarion (Champs), 2007
  16. 16. 16 2. La crise de l'acceptabilité dans notre civilisation ex : l'acceptabilité du risque Fukushima : le comportement « indécent » de Tepco et de la « technostructure » pose un problème de fond dont l'accident de mars 2011 n'est qu'un révélateur
  17. 17. 17 2. La crise de l'acceptabilité dans notre civilisation une technophobie montante post-moderne ou anti-moderne ? confrontation de deux styles de pensée : technophilie / technophobie qu'il est facile de détecter avec un peu d'attention et d'entraînement principal lieu de technophobie : les sciences humaines et les journalistes sous leur influence principal lieu de technophilie : l'industrie, le marketing, la publicité et les journalistes sous leur influence la naturalité des valeurs de la technologie et (donc) de l'ingénierie et du moderne sont perdues montée aux extrêmes comme dans toute confrontation... →
  18. 18. 18 2. La crise de l'acceptabilité dans notre civilisation extrême de la technophilie : le transhumanisme l'humain a le droit et le devoir de dépasser sa « nature » par des technologies d'optimisation jusqu'à uploader son esprit dans une machine (numérique) extrême de la technophobie :                                      le luddisme la technologie est par principe l'ennemi des humains et de leur société jusqu'à l'action directe pour détruire les machines et au refus systématique de toutes les nouvelles technologies … est-ce bien soutenable ?
  19. 19. 19 2. La crise de l'acceptabilité dans notre civilisation la demande de « soutenabilité » un post-moderne qui n'est pas anti-moderne régénérer le discours du Développement Durable en supprimant « développement » pour assumer une économie stationnaire ou décroissante en supprimant « durable » pour éviter le paradoxe : changer pour que rien ne change en pointant (par l'idée de « soutenir ») la dimension (éthique) de réappropriation par les acteurs
  20. 20. 20 2. La crise de l'acceptabilité dans notre civilisation renversement de la problématique de la puissance : autrefois : comment localiser le possible dans l’immense domaine du souhaitable ? = problématique de l’impuissance aujourd’hui : comment localiser le souhaitable dans l’immense domaine du possible ? = problématique de la puissance possible possible souhaitable souhaitable
  21. 21. 21 2. La crise de l'acceptabilité dans notre civilisation principe de responsabilité globale : notre responsabilité s'étend comme notre puissance et notre conscience (Hans JONAS) : elle est donc maintenant globale → prise de conscience holiste : la nature est l'englobant nécessaire de toutes les activités humaines
  22. 22. 22 2. La crise de l'acceptabilité dans notre civilisation de la tragédie environnementale à la tragédie morale (1) notion de « tragédie » des biens communs (commons) : HARDIN Garrett, "The tragedy of the commons“, Science, 162, 1968, p. 1243-1248 - http://goo.gl/2NsnG (2) tragédie morale, une crise éthique GARDINER Stephen M., A perfect moral storm: The ethical tragedy of climate change, Oxford U.P., 2011 l'échec des institutions renvoie la responsabilité vers les citoyens individuels, par l'effet d'un retrait de délégation des solutions techniques comme la géoingénierie démontrent que nous sommes enfermés dans une vision du monde (domination technologique) tout autant que dans des institutions engluées
  23. 23. 23 2. La crise de l'acceptabilité dans notre civilisation la crise des valeurs de l'ingénierie par tranche de 2 décennies : version métaphysique dans les années 1970-90 SCHUMACHER Ernst Friedrich, Small is beautiful: Economics as if people mattered, Harper and Row – Small is beautiful. Une société à la mesure de l'homme, Seuil, 1978 notre obsession de la puissance et du contrôle est un trouble de l'esprit ; un peu de bouddhisme en serait l'antidote COOL...
  24. 24. 24 2. La crise de l'acceptabilité dans notre civilisation version économiste réaliste dans les années 1990- 2010 JACKSON Tim, Prosperity without growth? The transition to a sustainable economy, Sustainable Development Commission (UK), 2009 - Prospérité sans croissance, Bruxelles, De Boeck et Etopia, 2010 http://www.sd-commission.org.uk/publications/downloads/prosperity_without_growth_report.pdf SMART...
  25. 25. 25 TOO BAD... 2. La crise de l'acceptabilité dans notre civilisation version science-fiction semi-catastrophiste dans les années 2010-2020 ORESKES Naomi, CONWAY Eric, The collapse of western civilization: A view from the future, Columbia U.P., 2014 - L'effondrement de la civilisation occidentale, Les liens qui libèrent, 2014 faux « rapport » dans le futur sur l'effondrement de la civilisation occidentale au 21e siècle à cause de deux facteurs : 1) pouvoir exclusif de la finance 2) science enfermée dans un modèle positiviste et incapable d'imposer à temps une connaissance de l'incertain qui impliquait action collective ambiguïté de ce livre : héroïsation « hollywoodienne » de certains scientifiques (les spécialistes du climat) qui sauvent le monde in extremis malgré les financiers corrompus et les consommateurs imbéciles
  26. 26. 26 2. La crise de l'acceptabilité dans notre civilisation bilan : des scénarios confrontationnels luddistes contre industriels trop téméraires transhumanistes contre pouvoirs publics trop timides écolos contre ingénieurs indignés contre élites économistes raisonnables contre économistes atterrés scientifiques éclairés contre financiers et imbéciles … est-ce bien soutenable ?
  27. 27. 27 3. Scénarios non-confrontationnels pourquoi le non-confrontationnel vaste débat... résumé : pour que le 21e s. soit moins pire que le 20e s.
  28. 28. 28 3. Scénarios non-confrontationnels 6 stratégies pour des scénarios non- confrontationnels quoi à la place de l'optimisation ?
  29. 29. 29 3. Scénarios non-confrontationnels (1) l'harmonie ou si on préfère : l'optimisation de l'harmonie à la place de l'optimisation de la performance Gilbert HOTTOIS : une scission entre technê (la puissance de transformation du monde) et logos (les significations, les compréhensions, les valeurs) → réparer = rétablir une harmonie ≠ une confrontation où il y a vainqueurs et vaincus HERSHOCK Peter D., Buddhism in the public sphere: Reorienting global interdependence, Routledge, 2006
  30. 30. 30 3. Scénarios non-confrontationnels (2) désingénieriser notre vision du monde SLOTE Michael, Beyond optimizing: A study of rational choice, Harvard U.P., 1989 nous n'avons pas toujours besoin de « ce qu'il y a de mieux » l'optimisation de l'efficacité n'est pas une valeur en soi → D.W. Winnicott : la valeur du good enough la « suffisamment bonne » mère être des parents parfaits est impossible mais surtout contre-productif psychiquement pour l'enfant une « suffisamment bonne » voiture ? la valeur du sous-optimal, du low-tech, de la simplification technique...
  31. 31. 31 3. Scénarios non-confrontationnels (3) l'éthique opérationnelle un schéma d'évolution l'ingénierie part de la première case en haut à gauche technique politique éthique institutionnel communicationnel opérationnel
  32. 32. 32 3. Scénarios non-confrontationnels (4) la gouvernance des biens communs OSTROM Elinor, Governing the commons: The evolution of institutions for collective action, Cambridge U.P., 1990 - Gouvernance des biens communs, Bruxelles, De Boeck 2010 son terrain : les communautés locales gérant elles- mêmes une ressource (eau, forêt, pêche) et insérant cette gestion dans le système institutionnel (local, national, international) son résultat : un tableau empirique de ce qui marche et ne marche pas (comme organisation pour ce processus de gestion)
  33. 33. 33 3. Scénarios non-confrontationnels un modèle : les biens communs numériques → une éthique minimaliste des organisations : que les organisations ne soient pas contre-productives « loi de Tainter » : rendement marginal décroissant des solutions par la complexification TAINTER Joseph A., The collapse of complex societies, Cambridge U.P., 1988 - L’effondrement des sociétés complexes, Editions « Le Retour aux sources », 2013
  34. 34. 34 3. Scénarios non-confrontationnels (5) générativité des systèmes ouverts un logiciel open source, un site collaboratif, un forum sans validation d'inscription (pour publier) sont ouverts un logiciel propriétaire, un intranet ou site demandant un identifiant, sont fermés
  35. 35. 35 3. Scénarios non-confrontationnels origine de la dualité ouvert / fermé 1) origine de l'informatique dans le command-and-control de la cybernétique (années 1950) 2) superposition de cette culture avec celle de « l'informatique personnelle » (années 1980) et celle du Web (années 1990) ZITTRAIN Jonathan, The future of the Internet: And how to stop it, Yale U.P., 2009 le numérique (ouvert) crée un environnement technologique qui a une propriété unique : la générativité = « capacité à produire une nouveauté non anticipée par les contributions non filtrées de publics larges et diversifiés » (Zittrain 2009)
  36. 36. 36 3. Scénarios non-confrontationnels (6) désoccidentaliser notre mode de pensée (notre vision du monde) des cycles au lieu de courbes de croissance de l'humilité appréciative plutôt que de l'arrogance confrontationnelle une conciliation (verbale) : et si l'harmonisation était la meilleure optimisation ?
  37. 37. 37 plus michel.puech@paris-sorbonne.fr pour me contacter http://michel.puech.free.fr pour retrouver cette présentation en ligne + de nombreux autres documents + un forum

×