1
TOP DSI/DAF
Deauville
3 juin 2015
Nouveaux systèmes de valeurs
au temps du numérique :
quelles conséquences pour l'entre...
2
présentations
philosophie de la technologie, technoéthique
l'Homo Sapiens Technologicus
nous vivons un néolithique numér...
3
le tsunami numérique
inutile de répéter ce que vous savez déjà et que
vous vivez tous les jours
se concentrer sur les sy...
4
le tsunami numérique
FING, Cahier d'enjeux,
« Questions
numériques 2012/2013 : Le
temps des ruptures »
http://www.fing.o...
5
le tsunami numérique
pourquoi un « tsunami » ?
parce qu'on ne peut pas l'éviter
et qu'on commet une erreur fatale si on ...
6
le tsunami numérique
quelques effets, sous plusieurs angles :
inévitabilité, irréversibilité, universalité
de la transit...
7
le tsunami numérique
les robots et les algorithmes
mutation du travail humain dans la transition numérique
le distribute...
8
deux notions clés : contrôle et acceptabilité
une crise de valeurs dans l'organisation des
entreprises
plus large que et...
9
deux notions clés : contrôle et acceptabilité
grosse question : l'acceptabilité
une frontière du développement, inattend...
10
deux notions clés : contrôle et acceptabilité
instabilité structurelle dans toutes les
organisations 
← l'ambiguïté des...
11
deux notions clés : contrôle et acceptabilité
 constructivité : un potentiel collaboratif et
productif sans équivalent...
12
deux notions clés : contrôle et acceptabilité
gros problème : le contrôle
 toujours plus de contrôle
“the better we ge...
13
deux notions clés : contrôle et acceptabilité
Graeber 2015
plus philosophique que Dupuy 2011
une « utopie des règles » ...
14
deux notions clés : contrôle et acceptabilité
service ↔ contrôle : le risque de CaaS
(Control as a Service)
les adminis...
15
deux notions clés : contrôle et acceptabilité
théorème organisation / service :
exemples démonstratifs :
Google ou Amaz...
16
le courage de l'organisation
la notion de collaboratif
la clé de la performance des réseaux et notamment
de leurs perfo...
17
le courage de l'organisation
systèmes fermés et systèmes ouverts
systèmes ouverts → facilitation, accessibilité,
immédi...
18
le courage de l'organisation
la notion de gouvernementalité
due à Michel Foucault
le pouvoir moderne n'est pas une auto...
19
le courage de l'organisation
modèle (1) : les éthiques pragmatiques, un effort
d'humilité
on se demande : que faire, se...
20
bilan : deux valeurs clés
question 
« Nouveaux systèmes de valeurs au temps du
numérique : quelles conséquences pour
l'...
21
bilan : deux valeurs clés
bilan de valeurs
la bottom line du philosophe
exprimée en ce qu'on appelait des « vertus »
hu...
22
plus...
cette présentation et de nombreux documents :
http://michel.puech.free.fr
contact :
michel.puech@paris-sorbonne...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Michel Puech : Nouveaux systèmes de valeurs au temps du numérique : quelles conséquences pour l'entreprise ?

5 156 vues

Publié le

TOP DSI/DAF, Deauville, 3 juin 2015

Publié dans : Direction et management
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
5 156
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3 551
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Michel Puech : Nouveaux systèmes de valeurs au temps du numérique : quelles conséquences pour l'entreprise ?

  1. 1. 1 TOP DSI/DAF Deauville 3 juin 2015 Nouveaux systèmes de valeurs au temps du numérique : quelles conséquences pour l'entreprise ? made on a PC with LibreOffice
  2. 2. 2 présentations philosophie de la technologie, technoéthique l'Homo Sapiens Technologicus nous vivons un néolithique numérique intellectuels / entreprise : raccourcir les circuits analyse des systèmes de valeurs les représentations et les motivations des humains, leurs projets, leurs sensibilités, individuelles et collectives → technoéthique constructive des organisations (numériques) – de l'entreprise contemporaine « éthique » ≠ morale punitive ; plutôt : une énergie nouvelle et renouvelable Puech Michel, Homo Sapiens Technologicus. Philosophie de la technologie contemporaine, philosophie de la sagesse contemporaine, Le Pommier, 2008
  3. 3. 3 le tsunami numérique inutile de répéter ce que vous savez déjà et que vous vivez tous les jours se concentrer sur les systèmes de valeurs impliqués et leurs ambiguïtés en visant une possible action constructive un bilan de ce qu'on sait : rapport Accenture 2015 Being digital. Remaking business for the digital economy http://www.accenture.com/us-en/Pages/insight-being-digital.aspx essentiellement : « agilité »... une notion qui a 15 ans – Manifesto for Agile Software Development, 2001 ou en plus dynamique :
  4. 4. 4 le tsunami numérique FING, Cahier d'enjeux, « Questions numériques 2012/2013 : Le temps des ruptures » http://www.fing.org/?-Questions-numeriques-2012-2013,190-
  5. 5. 5 le tsunami numérique pourquoi un « tsunami » ? parce qu'on ne peut pas l'éviter et qu'on commet une erreur fatale si on pense pouvoir le canaliser → un tsunami « éthique » aussi concernant non seulement les systèmes numériques mais aussi les systèmes de valeurs et l'interdépendance entre les deux
  6. 6. 6 le tsunami numérique quelques effets, sous plusieurs angles : inévitabilité, irréversibilité, universalité de la transition numérique deux objets qui focalisent nos vies privée et professionnelle confondues : le micro-ordinateur personnel et le téléphone mobile un monde numérique structure (≠ double) le monde réel data, Big Data, data mining
  7. 7. 7 le tsunami numérique les robots et les algorithmes mutation du travail humain dans la transition numérique le distributeur de billets le travailleur idéal est-il un robot ? ou mieux encore : un algorithme ? réponse facile : non ! question difficile : pourquoi ? → la tentation mortifère des organisations : se débarrasser des humains un hôpital sans malades et sans médecins, une université sans étudiants et sans professeurs, une entreprise sans employés et sans clients... une analyse des effets de la mutation numérique (en valeur) pour les organisations la notion d'organisation me semble être le bon objet
  8. 8. 8 deux notions clés : contrôle et acceptabilité une crise de valeurs dans l'organisation des entreprises plus large que et indépendante du tsunami numérique point de départ : le diagnostic de lost in management Dupuy 2011 → des valeurs constructives de réparation : « Simplicité, confiance, communauté d'intérêts » quelle fonction pour le numérique et ses valeurs spécifiques ? Dupuy François, Lost in management : la vie quotidienne des entreprises au 21e siècle, Seuil, 2011
  9. 9. 9 deux notions clés : contrôle et acceptabilité grosse question : l'acceptabilité une frontière du développement, inattendue : on sait faire, mais l'utilisateur n'accepte pas ex : RFID sur tous les produits en rayon pour paiement automatique (NFC sur carte bancaire) au portique de sortie du magasin ou : contrôle routier automatisé avec déclenchement automatique des amendes/interpellations parallèle : la naissance du marketing lorsqu'il est devenu plus facile de fabriquer des voitures que de les vendre il est devenu plus facile de fabriquer des systèmes numériques que de les rendre acceptables (?) l'acceptabilité des organisations, l'acceptabilité de l'idée même d'organisation un problème assez inouï mais caractéristique du néolithique numérique
  10. 10. 10 deux notions clés : contrôle et acceptabilité instabilité structurelle dans toutes les organisations  ← l'ambiguïté des systèmes de valeurs contemporains  résistivité : des déclencheurs (triggers) d'indignation de plus en plus sensibles il est plus facile de construire un barrage ou un aéroport que de le rendre sociétalement acceptable il est plus facile de déployer matériellement une organisation (procédure de mot de passe ou de saisie d'opérations par ex.) que de la rendre humainement acceptable « adresser le wetware » (le cerveau et l'être humain), pas seulement le hardware et le software
  11. 11. 11 deux notions clés : contrôle et acceptabilité  constructivité : un potentiel collaboratif et productif sans équivalent la plus grande ressource contemporaine (le Web) repose sur de la production collaborative le numérique est justement le milieu qui semble favoriser les transformations de résistivité en constructivité dans les années 1990 on est passé de la mise en ligne de pamphlets anti-Microsoft à la mise en ligne de logiciels alternatifs à ceux de Microsoft de plus en plus on ne « combat » pas une organisation (stratégie confrontationnelle) on la « substitue » (anglicisme) Benkler Yochai, The wealth of networks: how social production transforms markets and freedom, Yale U.P., 2006 Benkler Yochai, La richesse des réseaux : comment la production sociale transforme le marché et les libertés, Presses universitaires de Lyon, 2007
  12. 12. 12 deux notions clés : contrôle et acceptabilité gros problème : le contrôle  toujours plus de contrôle “the better we get at controlling our circumstances, the more we will find ourselves in circumstances open to and requiring control” une mise en résonance à laquelle rien ne résiste ce qu'il ne faut pas faire : Louvois (paie des armées), DMP ex-DMI (Dossier Médical), équivalents privés... le paradoxe auto-destructeur du contrôle Hershock Peter D, M. T Stepani︠a︡nt︠s︡, et Roger T Ames (dir.), Technology and cultural values: on the edge of the third millennium, University of Hawaii Press, 2003
  13. 13. 13 deux notions clés : contrôle et acceptabilité Graeber 2015 plus philosophique que Dupuy 2011 une « utopie des règles » → la logique de bureaucratie mise en résonance auto-destructrice : de nouvelles règles pour corriger le dysfonctionnement des règles existantes la pratique la plus aberrante, mais pas la moins répandue, du métier de manager Graeber David, The utopia of rules: on technology, stupidity and the secret joys of bureaucracy, New York, Melville House, 2015
  14. 14. 14 deux notions clés : contrôle et acceptabilité service ↔ contrôle : le risque de CaaS (Control as a Service) les administrateurs de l'organisation tentent de « vendre » en interne comme un « service » ce qui est en réalité un contrôle → problèmes d'acceptabilité et risque de « casse » notamment de micro-fractures invisibles mais très fragilisantes = principe pervers du « renversement du service » quand on l'impression d'être au service de ce qui devrait être un service un « service public » un « service » de l'entreprise
  15. 15. 15 deux notions clés : contrôle et acceptabilité théorème organisation / service : exemples démonstratifs : Google ou Amazon savent énormément de choses sur moi et je l'accepte Google Maps « sait où je suis » quand je suis perdu (...) l'acceptabilité des organisations est proportionnelle à leur capacité de service
  16. 16. 16 le courage de l'organisation la notion de collaboratif la clé de la performance des réseaux et notamment de leurs performances d'émergence concevoir les organisations comme essentiellement collaboratives le collaboratif = toute une culture pas une recette ni un ensemble de... règles pas une propriété de tel ou tel système technique Shirky 2008 : modèle Google, modèle Wikipedia les effets d'émergence mode de performance du collaboratif Shirky Clay, Here comes everybody: the power of organizing without organizations, New York, Penguin Press, 2008
  17. 17. 17 le courage de l'organisation systèmes fermés et systèmes ouverts systèmes ouverts → facilitation, accessibilité, immédiateté, transparence ex : une consultation médicale sur Skype (...) → générativité au sens de Zittrain "Generativity is a system's capacity to produce unanticipated change through unfiltered contributions from broad and varied audiences." c'est LA propriété du Web qu'exploite Google Zittrain Jonathan, The future of the Internet and how to stop it, Yale University Press, 2008
  18. 18. 18 le courage de l'organisation la notion de gouvernementalité due à Michel Foucault le pouvoir moderne n'est pas une autorité descendante qui contraint c'est une conformité acquise par des existences qui insensiblement deviennent « gouvernables » notion d'abord « résistive » puis « constructive » chez Foucault → une « gouvernementalité numérique » ? pas une structure de domination et de contrôle mais un réseau d'humains et de non-humains possédant certaines qualités ou vertus (→ certaines émergences) exemple : la nouvelle gouvernementalité des étudiants au temps du numérique Foucault Michel, Naissance de la biopolitique : cours au Collège de France, 1978- 1979, Gallimard Seuil, 2004
  19. 19. 19 le courage de l'organisation modèle (1) : les éthiques pragmatiques, un effort d'humilité on se demande : que faire, selon un consensus raisonnable ? ≠ qui a raison ? ≠ qui est-ce qui commande? ex médical simple de décision éthique-pragmatique (…) modèle (2) : le suffisamment bon au sens de Donald Winnicott contre les utopies du contrôle total, modèle de la « suffisamment bonne » mère, la mère « acceptable » (≠ la mère parfaite, ≠ la mère indigne) défis  qu'est-ce qu'un good enough control ? / une procédure « acceptable » ? comment les faire accepter ? – problème d'acceptabilité « remontante » (par sa hiérarchie) et non plus « descendante »...
  20. 20. 20 bilan : deux valeurs clés question  « Nouveaux systèmes de valeurs au temps du numérique : quelles conséquences pour l'entreprise ? » réponse : une alternative de « style éthique » l’organisation numérique dont nous avons les potentiels n'est pas obligée d'être une domination bureaucratique un nouveau « style de valeurs organisationnelles » est possible passer de l'organisation bureaucratique à l’organisation numérique ≠ numériser l'organisation bureaucratique pour parvenir enfin au contrôle total (l'utopie des règles)
  21. 21. 21 bilan : deux valeurs clés bilan de valeurs la bottom line du philosophe exprimée en ce qu'on appelait des « vertus » humilité + courage et la synergie entre les deux, qui résume mon propos une attitude adaptée face à un tsunami, y compris numérique un système de valeurs qui se comprend mieux par ses antonymes : arrogance + renoncement et la synergie entre les deux, qui peut-être définit bien certaines organisations...
  22. 22. 22 plus... cette présentation et de nombreux documents : http://michel.puech.free.fr contact : michel.puech@paris-sorbonne.fr

×