OUESLATI Sami
Institut Supérieur de Documentation

oueslati2001@yahoo.fr
Pourquoi est-il indispensable
de traiter ce sujet ?
Une nouvelle méthode de publication de l’IST
échappant au schéma class...
 Libre

accès à l’IST, une nouvelle méthode
de publication de ce type d’information, est
une opportunité pour le chercheu...
1 Définition, caractéristiques de l’IST
2 Evaluation classique des publications

scientifiques
3 Les archives ouvertes :
...
 Ensemble

des informations destinées aux
secteurs de la recherche, de l'enseignement
et de l'industrie.

 IST :
• Essen...
 L’IST

est :

• un ensemble de données testées, acceptées par

la communauté scientifique internationale
• un socle sur ...
 On

souligne davantage encore :

le statut officiel de l’IST,
son appartenance collégiale,
son caractère d’authenticité....
 Types

de communications que les
chercheurs scientifiques font de leurs
travaux en direction d'un public de
spécialistes...


Ce qui distingue une publication
scientifique d'une autre publication :

1

• elle a été approuvée par la communauté

i...
• la certification assure la validité des résultats,
• la diffusion garantit l’accessibilité des résultats de

la recherch...
 Deux

modes :

• L’évaluation du travail du chercheur par des pairs

(peer review),
• L’évaluation du travail du cherche...


Le travail à publier va être examiner par un groupe
de chercheurs (expert) travaillant pour le compte
d’une institution...
 Le

contrôle par les pairs porte sur des critères
qualitatifs représentatifs des valeurs
intrinsèques de la science en g...
 Elle

se base sur des critères qui déterminent
la carrière du chercheur, sa titularisation
éventuelle, et son avancement...
2


Un réservoir où sont déposées plus au moins
volontairement des données issues de la
recherche scientifique et de l’en...
 Trois

nouvelles pratiques de diffusion de
l’IST (alimentation de la réservoir) :
• Dépôt spontané : auto-archivage (voi...


Trois pratiques d’utilisation sont apparues
• Accessibilité : l'accès à un maximum de documents

scientifiques à un plu...
Auteur

Travail
scientifique

Evaluation
par les pairs

A

Validation /
Publication

Utilisation
A
1
Pré-publication

2

Publication :
Archive
ouverte

Auteur
Cours

Utilisation
Documents
non-publiés
etc…
Le contenu d’une archive ouverte est-il
approuvé par un comité d’expert et évalué en
utilisant les critères qualitatifs re...
Les archives ouvertes sont des véritables réservoirs de
pré-publications.

Quelques chiffres :
• Preprint, Working Paper, ...
 L’archive

ouverte impose des conditions pour
l’auto-archivage :
• Vérification technique et scientifique pour le

docum...
 Principe

de l’auto-archivage : exemple Hal

«Un texte déposé sur Hal doit décrire un
travail de recherche solide, confo...


Vérification-modération mais pas une évaluation
selon des critères qualitatifs.



Nombre de modérateurs par domaine e...
 L’archives

ouverte « donne la main » à un
auteur pour modifier son article autoarchivé.

Y a-t-il une évaluation/modéra...
 Archives

disciplinaires, archives centrales
et archives institutionnelles, les dernières
sont les «champions» de l’éval...


Utilité : Compensation pour la vérification et la
modération appliquées en amant sur une publication
qui alimentera une...
du type de l’archive ouverte
utilisé : centrale ou disciplinaire ou
institutionnelle ?

 Vérification



Identification ...
 Identification

de l’auteur : ses
compétences ? Connu ? Appartenance à
une instance de recherche ? Nombre de
ses publica...
 Plusieurs

types de publications existent
dans les réservoirs des archives ouvertes.
 Nous pensons que :
• L’évaluation...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Evaluation de l’IST en libre accès

826 vues

Publié le

Evaluation de l’information scientifique et technique en accès libre : Quelques réflexions
Sami OUESLATI (Institut Supérieur de Documentation, Université de la Manouba)

Publié dans : Formation
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
826
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
68
Actions
Partages
0
Téléchargements
22
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Evaluation de l’IST en libre accès

  1. 1. OUESLATI Sami Institut Supérieur de Documentation oueslati2001@yahoo.fr
  2. 2. Pourquoi est-il indispensable de traiter ce sujet ? Une nouvelle méthode de publication de l’IST échappant au schéma classique de diffusion. La question de l’évaluation de l’IST APPARAIT à chaque fois lorsque la technologie de diffusion de l’IST change.
  3. 3.  Libre accès à l’IST, une nouvelle méthode de publication de ce type d’information, est une opportunité pour le chercheur mais à quelle condition ? Après ÉVALUATION ?
  4. 4. 1 Définition, caractéristiques de l’IST 2 Evaluation classique des publications scientifiques 3 Les archives ouvertes :  Définition,  Pratiques de diffusion  Pratiques d’utilisation 4 L’évaluation de l’IST en accès libre  Évaluation en amont  Évaluation en aval
  5. 5.  Ensemble des informations destinées aux secteurs de la recherche, de l'enseignement et de l'industrie.  IST : • Essentielle à la production des savoirs, • enjeu majeur dans la concurrence économique et scientifique, • se caractérise par :  sa portée internationale,  sa validation au sein d'un collège de spécialistes  la mise en œuvre de techniques de médiation et d'outils informatiques. [PANIJEL-BONVALOT, 9, 2005],
  6. 6.  L’IST est : • un ensemble de données testées, acceptées par la communauté scientifique internationale • un socle sur lequel se construisent des nouvelles recherches. Elle est indispensable à la production des savoirs Un chercheur qui publie est aussi un chercheur qui a utilisé l’IST pour avancer dans ses recherches.
  7. 7.  On souligne davantage encore : le statut officiel de l’IST, son appartenance collégiale, son caractère d’authenticité.  1 On retient aussi : • Le lien étroit qu’entretient l’IST avec la technologie les outils informatiques et la nature des supports (ressources électroniques) jouent un rôle considérable dans la chaîne éditoriale et le circuit de distribution/diffusion de l’IST. 2 Archive ouverte est un exemple
  8. 8.  Types de communications que les chercheurs scientifiques font de leurs travaux en direction d'un public de spécialistes,  Publication ayant subi une forme d'examen de la rigueur de la méthode scientifique 1 employée pour ces travaux, comme l'examen par un comité de lecture indépendant.
  9. 9.  Ce qui distingue une publication scientifique d'une autre publication : 1 • elle a été approuvée par la communauté internationale, la communauté des pairs, • elle répond aux critères exigés par la méthode scientifique, • l’enregistrement permet de dater la priorité intellectuelle d’une découverte,
  10. 10. • la certification assure la validité des résultats, • la diffusion garantit l’accessibilité des résultats de la recherche, • l’archivage garantit l’intégrité des documents dans le temps et dans l’accès [CHARTRON, 7, 1997].
  11. 11.  Deux modes : • L’évaluation du travail du chercheur par des pairs (peer review), • L’évaluation du travail du chercheur par son institution
  12. 12.  Le travail à publier va être examiner par un groupe de chercheurs (expert) travaillant pour le compte d’une institution ou d’une revue scientifique.  Le travail des experts consiste, à travers un comité de lecture, à : • porter un regard critique sur le travail du chercheur, • décide le sort de l’article : accepté ou refusé  La proportion de rejet est proportionnelle au niveau de notoriété et de sélection de la revue.
  13. 13.  Le contrôle par les pairs porte sur des critères qualitatifs représentatifs des valeurs intrinsèques de la science en général : • la nouveauté du travail : un intérêt scientifique • • • • significatif en soi, et concordance avec la ligne éditoriale de la revue. la validité des processus expérimentaux la fiabilité des résultats la qualité rédactionnelle la qualité et la richesse de la bibliographie.
  14. 14.  Elle se base sur des critères qui déterminent la carrière du chercheur, sa titularisation éventuelle, et son avancement.  Elle est intimement liée à l’évaluation par les pairs et repose en grande partie sur les résultats de celle-ci : l’effort de recherche étant financé par les organismes de tutelle, l’évaluation des résultats à travers les publications permet de justifier la somme des montants alloués.
  15. 15. 2  Un réservoir où sont déposées plus au moins volontairement des données issues de la recherche scientifique et de l’enseignement : C’est l’IST  L’ accès au réservoir se veut ouvert c’est-à-dire sans barrière Nouvelle forme et pratique de diffusion de l’IST Nouvelles pratiques d’utilisation de l’IST
  16. 16.  Trois nouvelles pratiques de diffusion de l’IST (alimentation de la réservoir) : • Dépôt spontané : auto-archivage (voie verte du libre accès). • Recommandation de dépôt (Inra 2010, Cnrs et Inria 2005) • Obligation de dépôt (ANR : pour les SHS 2006, IFREMER 2010)
  17. 17.  Trois pratiques d’utilisation sont apparues • Accessibilité : l'accès à un maximum de documents scientifiques à un plus grand nombre de chercheurs : augmenter l’accessibilité et la visibilité. • Pérennité : Accès sur une longue durée : Les documents restent consultables sans limite dans le temps. • Gratuité : Accès gratuit et sans restriction. (Toutefois, les documents restent entièrement la propriété intellectuelle de leurs auteurs et les droits d’auteurs doivent être respectés).
  18. 18. Auteur Travail scientifique Evaluation par les pairs A Validation / Publication Utilisation
  19. 19. A 1 Pré-publication 2 Publication : Archive ouverte Auteur Cours Utilisation Documents non-publiés etc…
  20. 20. Le contenu d’une archive ouverte est-il approuvé par un comité d’expert et évalué en utilisant les critères qualitatifs représentatifs des valeurs intrinsèque de la science ? L’évaluation de l’ist en amant ?  1 Si non, est-il indispensable que l’utilisateur évalue l’IST des archives ouvertes ? L’évaluation de l’ist en aval ?  2
  21. 21. Les archives ouvertes sont des véritables réservoirs de pré-publications. Quelques chiffres : • Preprint, Working Paper, Document sans référence : le ¼ du dépôt en texte intégral sur HAL (statistiques du 27-05-2011), 9,19%, environ 21 600 documents (statistiques début 2013). • 589 Cours (0,25%) (statistiques début 2013). • 2191 Articles dans des revues sans comité de lecture (0,93%) (statistiques début 2013).
  22. 22.  L’archive ouverte impose des conditions pour l’auto-archivage : • Vérification technique et scientifique pour le documents non publiés avant sa mise en ligne. • La mise en ligne est assujettie à une modération : des modérateurs aident à valider un document ainsi que son adéquation aux thèmes des archives ouvertes. • Les modérateurs se réservent le droit de refuser les articles ne correspondant pas aux critères de l’archivage.
  23. 23.  Principe de l’auto-archivage : exemple Hal «Un texte déposé sur Hal doit décrire un travail de recherche solide, conforme aux règles en usage dans la discipline, comparable aux manuscrits que les chercheurs soumettent pour publication aux comités de lecture de revues scientifiques, d’actes de colloque, etc…». Source : Mode d’emploi de HAL (http://www.ccsd.cnrs.fr/support/content/PDF/docHAL.pdf)
  24. 24.  Vérification-modération mais pas une évaluation selon des critères qualitatifs.  Nombre de modérateurs par domaine et par spécialité est trop limité par rapport au nombre d’un comité de lecture : un seul modérateur pour SIC sur HAL. Evaluateurs « double-aveugle » pour l’impartialité de l’évaluation de la publication ?!  La proportion de rejet est-elle proportionnelle au niveau de la « notoriété » de l’archive ouverte ?
  25. 25.  L’archives ouverte « donne la main » à un auteur pour modifier son article autoarchivé. Y a-t-il une évaluation/modération des modifications apportées à un article ?
  26. 26.  Archives disciplinaires, archives centrales et archives institutionnelles, les dernières sont les «champions» de l’évaluation. Recommandation de dépôt et obligation de dépôt s’imposent. Qu’on est-il des archives centrales où le dépôt spontané réserve une bonne place ?
  27. 27.  Utilité : Compensation pour la vérification et la modération appliquées en amant sur une publication qui alimentera une archive ouverte.  Acteur : l’utilisateur d’une archive ouverte  Principe : • savoir s’il faut ou non sélectionner, exploiter et s’approprier l’information en question. attribuer une valeur, i.e. une signification à l’information au moyen d’un jugement. • Utiliser des critères d’évaluation appropriés
  28. 28. du type de l’archive ouverte utilisé : centrale ou disciplinaire ou institutionnelle ?  Vérification  Identification du type de document : une pré-publication ou une post-publication ou un acte de conférences ou un cours ou un document non publié etc. ?
  29. 29.  Identification de l’auteur : ses compétences ? Connu ? Appartenance à une instance de recherche ? Nombre de ses publications sur l’archive ouverte ? Mentionne t-il les publications qu’il a faites ? Etc. des valeurs d’impact scientifique de la publication.  Evaluation
  30. 30.  Plusieurs types de publications existent dans les réservoirs des archives ouvertes.  Nous pensons que : • L’évaluation en aval est indispensable ; un manque à gagner nécessaire pour approuver l’utilisation d’une publication. • Cet exposé a mis le point sur quelques aspects de l’évaluation de l’ist en accès libre. D’autres critères sont à étudier et à prendre en considération.

×