Actualités et perspectives du libre accès aux
revues scientifiques:
l’exemple d’une revue tunisienne de renommée internati...
L’idée du libre accès à l’information scientifique a émergé auL’idée du libre accès à l’information scientifique a émergé ...
Initiative de Budapest pour l'accès ouvert
Budapest Open Access Initiative (BOAI)
diffusé en 2002 et approfondi par la Déc...
Actualités de la voie dorée Gold Open Access:
une révolution qui est entrain de s’effectuer en douceur
durant une période ...
1. Modèle gratuit pour auteurs et lecteurs : Il représente la vraie voie
dorée souhaitée par tous les chercheurs ainsi que...
BMC biology Impact factor: 7.43 $ 2605 USD (environ 5000 DTN)
PLOS Medicine Impact factor: 14 $ 2,900 USD (environ 5600 DT...
Perspectives de la voie dorée Gold Open Access:
Bien qu’à ce jour environ 10 000 revues en libre accès ont été
fondées, je...
Néo-objectives:
* L’exigence des frais de publication très élevés doit être contrariée
directement au cours des débats et ...
* un autre important problème évoqué au cours de cette période de
transition: problème de l’évaluation des articles soulev...
Cette remise en cause de l’unique international impact factor a été
concrétisée par plusieurs initiatives comme des essaie...
Les pouvoirs publics doivent contribuer à la résolution de ces
problèmes en plus de leur soutient de la transition vers le...
L’exemple d’une revue tunisienne
Il s’agit d’une revue qui répond aux normes internationales
des revues scientifiques:
* Elle reçoit seulement les manuscri...
C'est une revue en version imprimée et en version électronique dans le site
web : www.ata.org.tn . Bien que cette revue es...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Actualités et perspectives du libre accès aux revues scientifiques : l’exemple d’une revue tunisienne de renommée internationale - hassen chaabani

694 vues

Publié le

Actualités et perspectives du libre accès aux revues scientifiques : l’exemple d’une revue tunisienne de renommée internationale "International Journal of Modern Anthropology"

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
694
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
232
Actions
Partages
0
Téléchargements
13
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Actualités et perspectives du libre accès aux revues scientifiques : l’exemple d’une revue tunisienne de renommée internationale - hassen chaabani

  1. 1. Actualités et perspectives du libre accès aux revues scientifiques: l’exemple d’une revue tunisienne de renommée internationale Hassen Chaabani Laboratory of Human Genetics and Anthropology, Faculty of Pharmacy,University of Monastir, Tunisia
  2. 2. L’idée du libre accès à l’information scientifique a émergé auL’idée du libre accès à l’information scientifique a émergé au début des années 90 suite à la simultanéité de deuxdébut des années 90 suite à la simultanéité de deux principaux phénomènes, l’un représenteprincipaux phénomènes, l’un représente la causela cause et l’autreet l’autre la solutionla solution:: - La cause concerne surtout l’augmentation des tarifs des revues scientifiques classiques en version imprimée. - La solution est apportée par le développement de l'informatique et d'Internet comme étant le support électronique de l’information scientifique permettant une diffusion à l’échelle internationale beaucoup moins chère et plus rapide que le support classique.
  3. 3. Initiative de Budapest pour l'accès ouvert Budapest Open Access Initiative (BOAI) diffusé en 2002 et approfondi par la Déclaration de Berlin en 2003. - l’auto-archivage des publications par les chercheurs: un auteur met librement en ligne ses propres travaux sur des « archives » créées à cet effet par des institutions. Cette stratégie est appelée La voie verte Green road or Green Open Access. - la publication d’articles dans des revues en libre accès. Cette stratégie est appelée La voie dorée Gold road or Gold Open Access.
  4. 4. Actualités de la voie dorée Gold Open Access: une révolution qui est entrain de s’effectuer en douceur durant une période de transition assez longue et assez compliquée. Cette période qui a commencé depuis 1990 à nos jours 2015 va se prolonger au moins d’une autre quinzaine d’années. Ainsi actuellement nous sommes au cœur de cette période de transition. A ce jour plus qu’une dizaine de modèles de revues en libre accès ont été inventés par les Editeurs. Une revue en libre accès est une revue qui répond aux exigences de qualité des articles peer reviewing. Cependant on doit préciser que le libre accès open access ne veut pas forcément dire accès gratuit gratis open access, mais seulement libre consultation qui pourrait être payante.
  5. 5. 1. Modèle gratuit pour auteurs et lecteurs : Il représente la vraie voie dorée souhaitée par tous les chercheurs ainsi que le public. Il est appliqué par les revues en libre accès gratuit et sans frais de publication. Le financement de ces revues est pris en charge par un sponsor donc on peut nommer ce modèle sponsor-payeur. 2. Modèle lecteur-payeur : pratiqué par des revues où l’auteur publie sans frais de publication, mais l’accès aux articles publiés est payant par le lecteur ou par son institution. 3. Modèle auteur-payeur pay-to-say: C'est-à-dire que l'auteur (ou son institution) doit payer des frais de publication article processing charge, alors que la consultation par ses pairs en libre accès est gratuite. 4. Modèle hybride : on parle de revues hybrides hybrid open choice journals, selon ce modèle l’auteur peut choisir entre deux modes de diffusion de son article soit une diffusion en libre accès payant ou en libre accès gratuit et pour ce deuxième choix il doit financer la diffusion.
  6. 6. BMC biology Impact factor: 7.43 $ 2605 USD (environ 5000 DTN) PLOS Medicine Impact factor: 14 $ 2,900 USD (environ 5600 DTN) * En effet, ces prix trop élevés représentent le danger d’une tendance vers une domination de l’aspect commercial sur l’aspect scientifique des boites d’édition et le danger de creuser les inégalités entre les pays riches et les pays en voie de développement et même entre les établissements dans le même pays. * Pour ces deux revues ainsi que d’autres bien que le niveau scientifique est maintenu assez élevé, on note une facilité d’acceptation (plus que 70 %) due surtout au fait que le critère essentiel est que les résultats soient justes sans accorder d’importance aux critères d’originalité, de pertinence et de nouveauté. * En plus l’impact factor de ces revues me semble assez gonflé. Ce ci vient probablement du fait que ces revues ont les moyens pour négocier fortement et sans cesse avec Thomson Reuters Journal Citation Reports pour arriver à doubler ou tripler leur impact factor. Ainsi ces revues ont évoqué indirectement le problème de l’unique impact factor calculé par Thomson Reuters en montrant à quel point il est manipulable.
  7. 7. Perspectives de la voie dorée Gold Open Access: Bien qu’à ce jour environ 10 000 revues en libre accès ont été fondées, je pense qu’il est encore prématuré de dire que notre rêve de science partagée et de diffusion du savoir académique a été réalisé. En effet bien que les objectifs primordiaux de la révolution sont en partie atteints, on note l’émergence, en cours de route, de nouveaux problèmes dont les résolutions représentent des néo- objectifs. Ainsi la présente période de transition va se prolonger jusqu’à l’arrivée à une satisfaction vis-à-vis des objectifs primordiaux de la révolution et aussi des néo-objectifs
  8. 8. Néo-objectives: * L’exigence des frais de publication très élevés doit être contrariée directement au cours des débats et des déclarations et indirectement en créant des projets au sein de chaque pays et à l’échelle internationale qui contribuent à résoudre ce problème en assurant la gratuité du libre accès ou un payement de coût très bas toléré par les différents pays du monde. Ce ci va assurer une démocratisation du savoir, une meilleure visibilité et citabilité des travaux et par conséquent un meilleur impact de la recherche. * Un autre problème émerge durant cette période de transition concerne l’apparition de plusieurs revues crées avant tout pour "faire de l’argent" et par conséquent elles ne donnent aucune importance à la qualité scientifique. Ainsi il faut prendre garde de ce genre de revues et dévoiler leurs Editeurs commerciaux dits "prédateurs".
  9. 9. * un autre important problème évoqué au cours de cette période de transition: problème de l’évaluation des articles soulevé d’une manière radicale et révolutionnaire en montrant: - à quel point le présent unique impact factor est manipulable (on peut le varier suite à des négociations avec Thomson). - que cet impact factor n’est pas qualifié pour évaluer un article mais il concerne la revue (comme un tout) car il est censé exprimer la fréquence de citation de tous les articles publiés dans une revue pendant une période bien déterminée. Autrement dit un article publié dans une revue à fort impact peut avoir un nombre de citations très bas, voire nul, et inversement.
  10. 10. Cette remise en cause de l’unique international impact factor a été concrétisée par plusieurs initiatives comme des essaies qui pourront aboutir à un ou plusieurs systèmes d’évaluation des revues ou des articles en fracturant la dictature de cet unique international impact factor : * Certaines bases de données d’indexation des revues scientifiques commencent à évaluer les revues autrement, tel que le cas d’Index Copernicus (IC) ou le cas d’INFO BASE Index (IBI) qui a établi un IBI factor. * Certaines nouvelles revues en libre accès refusent la longue attente qui dure souvent plus que dix ans pour avoir un impact factor, et font dés le début une auto évaluation suivant le principe de la méthode de Thomson * Allant plus loin certaines revues commencent à suivre un nouveau modèle Peer Journal. Ces revues donnent de l’importance aux reviewers qui à ce jour font un grand boulot et ils ne sont ni payés ni cités. Ainsi ces revues commencent à citer les reviewers. * Enfin un autre objectif qui veut que les auteurs conservent tous leurs droits. Dans ce sens des revues dites « Epirevues » viennent d’être crées
  11. 11. Les pouvoirs publics doivent contribuer à la résolution de ces problèmes en plus de leur soutient de la transition vers le libre accès. Malheureusement même ce soutient ne vient d’ être concrétisé que dans quelques pays comme les pays européennes à travers le programme pour la recherche et l’innovation « Horizon 2020 »
  12. 12. L’exemple d’une revue tunisienne
  13. 13. Il s’agit d’une revue qui répond aux normes internationales des revues scientifiques: * Elle reçoit seulement les manuscrits rédigés en anglais de différents pays du monde * peer-reviewed journal * international Editorial Board composé de plusieurs experts de plusieurs pays (Amérique, France, Espagne, Canada, Italy……). * Indexed Journal Elle est incluse dans plus que 25 international database indexing tel que : Index Copernicus International, African Journals Online “AJOL”, Directory of Open Access Journals (DOAJ), Anthropological Literature, ……..
  14. 14. C'est une revue en version imprimée et en version électronique dans le site web : www.ata.org.tn . Bien que cette revue est née au sein de l’Association Tunisienne d’Anthropologie, cette dernière ne peut pas la financier car elle même est toujours en difficulté financière. Donc notre revue représente un modèle très particulier: ni lecteur payeur ni auteur payeur ni sponsor payeur. Peut-on dire que c’est un modèle de volontarisme? Mais je croix que le volontarisme a ses limites: En effet depuis la fondation de cette revue en 2008, j’ ai accompli bénévolement le boulot de l’Editor-in-- Chief et celui du Publisher. Ce ci a été possible avec un peu de sacrifice tant que la revue est annuelle. Mais maintenant la revue a passé avec succès la première étape en arrivant à maintenir sa stabilité, la qualité des articles, sa qualité technique, son internationalisation, sa standardisation et sa transparence. Ainsi, elle est prête à démarrer la deuxième étape de son évolution en élargissant son domaine, en publiant plusieurs numéros par an et en évaluant son propre impact factor. Ce ci nécessite en plus de la volonté un sponsor !!!!

×