Profils socio-médicaux des personnes détenues                                sous traitement de substitution              ...
Objectifs de l’étudeObjectif principalÉtudier « l’impact » des traitements de substitution parbuprénorphine ou méthadone s...
Comité de pilotage-   RECAMS-   Clinsearch-   OFDT-   GIP Recherche Droit et Justice-   MILDT-   Ministère de la Justice- ...
Population étudiée•   Critères d’inclusion     Première semaine d’incarcération     Prévenus ou condamnés     Dépendants a...
Echantillon effectif47 maisons d’arrêten France métropolitaine2 régions non représentées:Auvergne & Poitou-Charentes507 pa...
Informations collectées4 Au niveau des maisons d’arrêt (juin 2003 – sept. 2004)      Données socio-démographiques et à car...
Profil général des personnes   détenues dépendantes aux opiacés• Age moyen :   30.8 ans [18-49]          Niveau détude    ...
Statut de substitution des détenus    dépendants aux opiacés (n=500)                                Non                   ...
Prescriptions de substitution                   à l’incarcération             Méthadone              (N=104)              ...
Des antécédents médicaux plus fréquents     parmi les bénéficiaires de TSO45%                                40%40%35%30% ...
Une demande de prise en charge                 plus importante         parmi les patients « substitués »100%              ...
Détenus dépendants aux opiacés      connaissant leur statut sérologique80%                                             70%...
Des rapports différenciés à la toxicomanie60%                                   52%                  53%50%               ...
Un passé pénal plus lourd chez les        détenus bénéficiaires de TSO                                                Sous...
Conclusion• Le recours aux TSO a largement progressé en milieu carcéral.• Différences de profils à l’inclusion : le fait d...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Profils socio-médicaux des personnes détenues sous traitement de substitution

560 vues

Publié le

Profils socio-médicaux des personnes détenues sous traitement de substitution : Résultats de l’étude RECAMS-LINSEARCH by Ivana Obradovic (OFDT), Jean-Noël Marzo (RECAMS), Michel Rotily (Clinsearch)
Présenté à THS 8, 26 octobre 2007

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
560
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Profils socio-médicaux des personnes détenues sous traitement de substitution

  1. 1. Profils socio-médicaux des personnes détenues sous traitement de substitution Résultats de l’étude RECAMS-Clinsearch Ivana Obradovic (OFDT) Jean-Noël Marzo (RECAMS) Michel Rotily (Clinsearch)OFDT3 avenue du Stadede France93218 Saint-DenisLa Plaine cedexTel : 01 41 62 77 16Fax : 01 41 62 77 00 • THS 8, 26 octobre 2007www.ofdt.fr
  2. 2. Objectifs de l’étudeObjectif principalÉtudier « l’impact » des traitements de substitution parbuprénorphine ou méthadone sur la réincarcération évaluée surune période de 24 mois.Objectifs secondairesAnalyser les facteurs associés à la poursuite de la substitutionpendant l’incarcération.Etudier la mortalité sur une période de 24 mois chez les usagersd’opiacés selon l’existence ou non d’un traitement de substitutionau cours de la détention. 2
  3. 3. Comité de pilotage- RECAMS- Clinsearch- OFDT- GIP Recherche Droit et Justice- MILDT- Ministère de la Justice- Ministère de la Santé (DGS, DHOS) 3
  4. 4. Population étudiée• Critères d’inclusion Première semaine d’incarcération Prévenus ou condamnés Dépendants aux opiacés, quel que soit le mode de prise des opiacés Bénéficiant ou non d’un traitement de substitution, prescrit avant ou pendant la présente incarcération Volontaires (lettre de consentement éclairé)• Critères d’exclusion Détenus mineurs Détenus transférés depuis un autre établissement Refus de participer à l’étude et de signer la lettre de consentement 4
  5. 5. Echantillon effectif47 maisons d’arrêten France métropolitaine2 régions non représentées:Auvergne & Poitou-Charentes507 patients R. E. C. A. M. S. 5
  6. 6. Informations collectées4 Au niveau des maisons d’arrêt (juin 2003 – sept. 2004) Données socio-démographiques et à caractère pénal Histoire de la toxicomanie Antécédents médicaux Traitement de substitution / Traitements pour le VIH et VHC Psychotropes associés4 Au niveau de la Direction de l’Administration Pénitentiaire (septembre 2004, septembre 2005 et septembre 2006)• Réincarcération4 Au niveau de l ’INSEE-INSERM (septembre 2006)• Mortalité 6
  7. 7. Profil général des personnes détenues dépendantes aux opiacés• Age moyen : 30.8 ans [18-49] Niveau détude Ecole primaire (53) 11%• Sexe : 96% d ’hommes BEPC (81) 16% BEP ou CAP (284) 57%• Sans enfants : 54% 13% BACou supérieur (63) Autre (19) 4%• Revenus avant l’incarcération : Logement : Activité professionnelle (35%) RMI (28%) Personnel (37%) Alloc.sociales ou à la charge d’un Chez des parents (36%) tiers (24%) Chez des amis ou privé (12%) Sans logis (10%) Chômage (13%). Service d’hébergement (5%) 7
  8. 8. Statut de substitution des détenus dépendants aux opiacés (n=500) Non substitués (106) 21% Substitués (394) 79%• 82% poursuite• 18% initialisation 8
  9. 9. Prescriptions de substitution à l’incarcération Méthadone (N=104) 26%Dose moyenne : 58 mg/j [10-145] Subutex (N=290) 74% Dose moyenne : 8.1 mg/j [0.4-24] 9
  10. 10. Des antécédents médicaux plus fréquents parmi les bénéficiaires de TSO45% 40%40%35%30% 27% 26% Détenus sous25% substitution20% Détenus "non substitués" 13%15%10% 5% 0% Hospitalisation Au moins une psychiatrique au cours tentative de suicide au de la vie cours de la vie 10
  11. 11. Une demande de prise en charge plus importante parmi les patients « substitués »100% 92% 88% 88% 90% 78% 80% 74% 70% 59% 57% 60% Détenus sous substitution 50% 44% 40% Détenus "non substitués" 30% 17% 20% 10% 5% 0% CMU Aucune Prise en Connaissent Connaissent couverture charge leur statut leur statut maladie médicale VIH VHC 11
  12. 12. Détenus dépendants aux opiacés connaissant leur statut sérologique80% 70%70%60% 50% 44%50% Détenus sous substitution40% 22% Détenus "non substitués"30% 17% 18%20% 7%10% 5% 0% VHC + Traitement par VIH+ Traitement par Interféron antirétroviraux 12
  13. 13. Des rapports différenciés à la toxicomanie60% 52% 53%50% 42%40% 29% Détenus sous substitution 27%30% 22% Détenus "non substitués"20% 13% 10%10%0% Antécédents Abstinence Usage Polyusages de doverdose dans le dernier danxiolytiques plus de 2 mois ou produits dhypnotiques psychoactifs 13
  14. 14. Un passé pénal plus lourd chez les détenus bénéficiaires de TSO Sous90% " Non Sous substitution :80% 81% substitués" : substitution : 68%70% 63% " Non60% substitués" :50% 48% 6 séjours en détention (vs. 4,6)40% 1ère incarcération : 20,7 ans (vs. 22,4 ans)30%20%10%0% Part de condamnés / prévenus Antécédents judiciaires 14
  15. 15. Conclusion• Le recours aux TSO a largement progressé en milieu carcéral.• Différences de profils à l’inclusion : le fait d’être « substitué » apparaît comme un marqueur de fragilité.• Quelle continuité de l’accompagnement socio- éducatif dans la prise en charge médicale ? 15

×