LA CRÉGUT :   SAUVONS LE LAC ! Que la nature est belle, et que le cœur me fend … Louis  Aragon   (L’affiche rouge)
2 ème   C HAPITRE   1 - Structure géologique :  14 diapositives   2 - Bathymétrie du lac de La Crégut :  2 diapositives
LE TERRITOIRE   Structure géologique Impacts des glaciations
50 km Édifices volcaniques  et  bassins sédimentaires  du Massif Central Terrains cristallins et primaires Terrains volcan...
D’après Y.VEYRET, 1978 1 : Granite  2 : Migmatites  3 : Gneiss  4 : Stéphanien (houiller)  5 : Dépôts sédimentaires des li...
Une immense chaine de montagnes occupait il y a 300 millions d’années l’emplacement actuel du massif central.  L’érosion e...
——— 8,3 km Extrait  de la carte BRGM La  Tour d’Auvergne 1 km 10,8 km NE O Orientation de la coupe de la diapositive suiva...
Coupe de Madic au Puy de Sancy : profil hypothétique du glacier de l’Artense NE SO O E Surface D’après VERGNE, 1989, modif...
Entre -200 000 et -13 000 ans, l’Artense a été recouverte de glaces, jusqu’à 200 m d’épaisseur ; le mouvement du glacier a...
mg/L  18 O Température  °C [ Corrélation Température   /   18 O (H 2 O de la glace carottée) –  Étude 1992 ] Milliers d’an...
Avant l’englacement : il y a  - 200 000 ans Document PNRVA APPAREILS VOLCANIQUES Vallées fluviatiles Fractures D’après Doc...
Pendant l’englacement, jusqu’à  - 13 500 ans, un glacier a pu couvrir 4 200 km² entre Cantal, Cézallier et Monts Dore VATN...
Delta glaciaire , tel qu’il pouvait s’être formé vers la Dordogne.  En ce lieu de sédimentation, sables et graviers sont e...
Pendant l’englacement : jusqu’à  - 13 500 ans D’après Document PNRVA SURCREUSEMENTS Moraine de fond remaniant les matériau...
Moraine de fond Moraine frontale Ombilics Verrous LACS Substrat rocheux  GLACIER EN RECUL Au recul du glacier :  - 13 500 ...
Après l’englacement : de - 11 000 ans à nos jours D’après Document PNRVA Verrou Ombilics ANCIENS CIRQUES OU NICHES DE NIVA...
Vestiges des glaciations aux environs de La Crégut   d’après Y. VEYRET, 1978 Lac de La Crégut    Lac de La COUSTEIX La...
BATHYMÉTRIE DU LAC DE LA CRÉGUT plane et 3D
Profondeurs, en m. n Distances, en m. ACCÈS ROUTIER AU LAC Du lac du Tact Vers l’étang de La Crégut Bathymétrie plane  du ...
Bathymétrie 3D du lac de La Crégut Déversoir des eaux du lac du Tact Déversoir  vers l’étang ACCÈS AU LAC Sa profondeur et...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Lac de La Crégut : géologie du territoire et bathymétrie du lac

2 097 vues

Publié le

La crégut 2 géologie du territoire, bathymétrie du lac

Publié dans : Santé & Médecine, Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 097
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
310
Actions
Partages
0
Téléchargements
9
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Lac de La Crégut : géologie du territoire et bathymétrie du lac

  1. 1. LA CRÉGUT : SAUVONS LE LAC ! Que la nature est belle, et que le cœur me fend … Louis Aragon (L’affiche rouge)
  2. 2. 2 ème C HAPITRE 1 - Structure géologique : 14 diapositives 2 - Bathymétrie du lac de La Crégut : 2 diapositives
  3. 3. LE TERRITOIRE Structure géologique Impacts des glaciations
  4. 4. 50 km Édifices volcaniques et bassins sédimentaires du Massif Central Terrains cristallins et primaires Terrains volcaniques Bassins sédimentaires ARTENSE
  5. 5. D’après Y.VEYRET, 1978 1 : Granite 2 : Migmatites 3 : Gneiss 4 : Stéphanien (houiller) 5 : Dépôts sédimentaires des limagnes 6 : Basaltes, sans distinctions 7 : Trachyandésites 8 : Phonolites 9 : Brèches trachyandésitiques 10 : Projections basaltiques et cônes de scories récents 11 : Basaltes très récents 12 : Failles et fractures gÉologie N 
  6. 6. Une immense chaine de montagnes occupait il y a 300 millions d’années l’emplacement actuel du massif central. L’érosion en est venue à bout, laissant un immense plateau central constitué essentiellement de gneiss et d’anatexites, au sein desquels quelques filons de granite se sont infiltrés. L’Artense n’est qu’une petite partie de ce grand plateau, coincée désormais entre des massifs volcaniques érigés tardivement. La carte géologique de la figure suivante, limitée au secteur de la Crégut, montre la juxtaposition de ces différentes roches, rencontrées côte à côte sur le terrain. [   gneiss  amphibolites  anatexites  granite ] L’érection des Alpes, voici 50 millions d’années, a soulevé ce plateau par l’est, le fracturant en tous sens, comme le montre aussi la carte géologique. Ces fractures innombrables de la croûte terrestre, permettant l’ascension des laves, sont à l’origine du volcanisme auvergnat. Les premières éruptions volcaniques ont eu lieu il y a une dizaine de millions d’années, laissant peu de traces dans l’Artense même, si ce n’est au puy du Fraisse de Lanobre, à La Tuilière près du lac du Taurons, au puy de Charlut comme au pierrier près de Jallandrieux [  : basalte ]. Le massif du Cantal s’est ensuite constitué entre 10 et 3 millions d’années, puis le massif du Cézallier, il y a 7 à 5 millions d’années. Plus près de nous, le massif des Monts Dore, aux éruptions complexes et variées, a été édifié entre 2 millions d’années et 200 000 ans.
  7. 7. ——— 8,3 km Extrait de la carte BRGM La Tour d’Auvergne 1 km 10,8 km NE O Orientation de la coupe de la diapositive suivante Bort Sancy
  8. 8. Coupe de Madic au Puy de Sancy : profil hypothétique du glacier de l’Artense NE SO O E Surface D’après VERGNE, 1989, modifié glacier du Artense Dépôts fluvio-glaciaires Glace Sancyite Dorite Basaltes Phonolite Granite Gneiss Vallée de la Dordogne Puy de Bort Monts Dore P L A T E A U D E L ’ A R T E N S E MADIC BORT 425 m LE GONDIER S T GENÈS CH PE 1000 m PICHERANDE 1130 m LA MORANGIE 1240 m 764 m 865 m 600 m Lac de LA CRÉGUT 1885 m LAC PROGLACIAIRE ZONE DE FONTE ZONE DE DÉLESTAGE CURAGE GLACIAIRE ZONE D’ABLATION ALIMENTATION DÉPÔTS FULVIOGLACIAIRES CIRQUE GLACIAIRE Puy de Sancy La Tarentaine Le Tact La Dordogne 5 km 200 m Orgues de Bort présumée de L’ ROCHES MOUTONNÉES DRUMLINS, MORAINE DE FOND Pente du glacier : 2 à 3 %
  9. 9. Entre -200 000 et -13 000 ans, l’Artense a été recouverte de glaces, jusqu’à 200 m d’épaisseur ; le mouvement du glacier a poursuivi le rabotage du plateau, le laissant comme il est de nos jours : succession de creux et de bosses, les creux correspondant à l’érosion des matériaux les moins résistants, et présence de nombreux vestiges (collines, dépôts sédimentaires, vallées) alignés dans le sens du déplacement des glaces. Jusqu’à l’époque actuelle, les pratiques agricoles ont assez peu modifié le territoire, et l’on rencontre fréquemment dans les pâtures où ils sont bien dégagés, d’énormes blocs rocheux, moraines ou blocs erratiques abandonnés à la débâcle glaciaire. Les lacs et lacs-tourbières résultent de surcreusements, en des lieux de moindre résistance du socle. Lorsque les lacs étaient peu profonds, leur envahissement par des végétaux les a petit à petit fermés, d’où la formation de tourbières selon des phénomènes assez complexes. Celles de La Pignole et de la Cousteix, encore accompagnées de leur lac, sont les sites parmi les plus remarquables de l’Artense. Le site du lac de la Crégut est un bel exemple de surcreusement puisque deux fosses de 12 m et de 25 m ont été envahies par l’eau de sources sous-lacustres et de ruisseaux forestiers, la plus profonde étant fermée par un verrou. À Chaussidier, on reconnait un autre exemple de surcreusement, non envahi par l’eau parce que dépourvu de verrou.
  10. 10. mg/L 18 O Température °C [ Corrélation Température / 18 O (H 2 O de la glace carottée) – Étude 1992 ] Milliers d’années Époque actuelle Variations de la température au cours du “glaciaire” : situation au Groënland depuis – 200 000 ans. Antérieurement, alternances glaciaires/interglaciaires depuis 1 à 2 MA 0 – 10 + 10 – 20 0 + 10 – 10 Dernier interglaciaire HOLOCÈNE TARDIGLACIAIRE WÜRM - 120 m - 80 m - 65 m - 140 m VARIATIONS DU NIVEAU MARIN (“0”=actuel)
  11. 11. Avant l’englacement : il y a - 200 000 ans Document PNRVA APPAREILS VOLCANIQUES Vallées fluviatiles Fractures D’après Document PNRVA SOCLE ÉRODÉ
  12. 12. Pendant l’englacement, jusqu’à - 13 500 ans, un glacier a pu couvrir 4 200 km² entre Cantal, Cézallier et Monts Dore VATNAJÖKULL glacier au Groënland
  13. 13. Delta glaciaire , tel qu’il pouvait s’être formé vers la Dordogne. En ce lieu de sédimentation, sables et graviers sont exploités aux carrières de Val et de Vioux (ancien lac de Bort). MALASPINA, glacier de piémont en Alaska 4800 m Océan pacifique
  14. 14. Pendant l’englacement : jusqu’à - 13 500 ans D’après Document PNRVA SURCREUSEMENTS Moraine de fond remaniant les matériaux anciens Démantèlement des corniches rocheuses
  15. 15. Moraine de fond Moraine frontale Ombilics Verrous LACS Substrat rocheux GLACIER EN RECUL Au recul du glacier : - 13 500 à - 11 000 ans
  16. 16. Après l’englacement : de - 11 000 ans à nos jours D’après Document PNRVA Verrou Ombilics ANCIENS CIRQUES OU NICHES DE NIVATION VALLÉES RECREUSÉES PAR LA GLACE LAC DE SURCREUSEMENT GLACIAIRE ÉBOULIS, BLOCS ÉTALÉS PAR LA GLACE
  17. 17. Vestiges des glaciations aux environs de La Crégut d’après Y. VEYRET, 1978 Lac de La Crégut    Lac de La COUSTEIX Lac de La PIGNOLE Lac de LaSPIALADE Labanut Jallandrieux  La Crégut La Pignole Marchal   La Cousteix Le Tact Ruisseau de Lastioules Le Taurons 1 - Alvéoles, ombilics 2 - Prairies humides ou tourbières 3 - Volumes rocheux saillants 4 - Roches polies et moutonnées 5 – Drumlins 6 - Volumes morainiques à formes nettes 7 – Fractures 8 - Fractures probables 9 - Lacs 1 km DÉPLACEMENT DU GLACIER
  18. 18. BATHYMÉTRIE DU LAC DE LA CRÉGUT plane et 3D
  19. 19. Profondeurs, en m. n Distances, en m. ACCÈS ROUTIER AU LAC Du lac du Tact Vers l’étang de La Crégut Bathymétrie plane du lac de La Crégut 1 ère fosse : - 16 m 2 ème fosse : - 25 m “ haut-fond” : - 12 m
  20. 20. Bathymétrie 3D du lac de La Crégut Déversoir des eaux du lac du Tact Déversoir vers l’étang ACCÈS AU LAC Sa profondeur et son alimentation en eaux claires ont ont protégé le lac de La Crégut d’une évolution en tourbière Profondeur en m Distances en m Surface : 36,27 ha Bois des Gardes Forêt de La Crégut

×