Gdl qui a_peur_de_la_participation_20131128_02

885 vues

Publié le

Plaidoyer et argumentaire pour la réalisation plein et entière du droit des enfants à la participation tel que reconnu par la Convention internationale des droits de l'enfant

Publié dans : Formation
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
885
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
501
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Gdl qui a_peur_de_la_participation_20131128_02

  1. 1. Observatoire de l’Enfance, de la Jeunesse et de l’Aide à la Jeunesse Qui a peur de la participation? Atouts, limites et perspectives d’un principe consacré
  2. 2. 28/11/2013 Qui a peur de la participation? 2 Petit détour autobiographique • Natif de la participation • Culture de la participation, évidences et fausses évidences • Chacun reproduit ce qu’il a connu et expérimenté • Un jeu à somme nulle?
  3. 3. 28/11/2013 Qui a peur de la participation? 3 • « Notre objectif devrait être d’instaurer une culture plus réceptive et plus respectueuse des opinions des enfants. Malheureusement, beaucoup d'adultes semblent voir dans cette idée une menace. La question de l'influence des enfants est perçue comme un « jeu à somme nulle », c'est-à-dire une situation dans laquelle une partie ne gagne que si l'autre perd. En d'autres termes, pour les adultes, si les enfants obtiennent plus de pouvoir, les adultes perdront une partie du leur ; ils auront moins de contrôle sur leurs enfants ou ne pourront plus maintenir la discipline dans les classes. » Thomas Hammarberg, 2007
  4. 4. 28/11/2013 Qui a peur de la participation? 4 Le paradoxe d’un principe consacré • Quelques jalons historiques  1989: CIDE, article 12  2001: Innocenti  2003: Unicef  2006: Genève, journée de discussion générale  2007: Thomas Hammarberg  2009: Observation générale n°12 • Atouts et limites d’un principe consacré?
  5. 5. 28/11/2013 Qui a peur de la participation? 5 La participation: un axe structurant de la CIDE et de l’Observatoire (1) • L’Observatoire: un service d’étude transversal • 2004: un inventaire des législations et réglementations  Diagnostic contrasté  Dans les textes  Dans la pratique • 2007: enquête quantitative: l’expérience qu’ont les enfants et les jeunes (10-18 ans) de la participation
  6. 6. 28/11/2013 Qui a peur de la participation? 6 La participation: un axe structurant de la CIDE et de l’Observatoire (2) • Enquête sur la participation: constats  Des jeunes désaffiliés et sans expérience citoyenne  Des jeunes ni écoutés, ni entendus, ni acteurs dans le milieu scolaire • 20 novembre 2008: trois expériences abouties de participation  Émission télé réalisée par des jeunes  Philosophie en classes primaires  Agence de presse pilotée par des jeunes (16-26 ans)
  7. 7. 28/11/2013 Qui a peur de la participation? 7 La participation: un axe structurant de la CIDE et de l’Observatoire (3) • 2009: inventaire des outils d’évaluation de la participation • 2010: enquête quantitative sur le bien-être à l’école (12-16 ans) • Constats:  Exprimer un avis différent de celui du professeur  Pouvoir poser plus facilement des questions au professeur
  8. 8. 28/11/2013 Qui a peur de la participation? 8 La participation: un axe structurant de la CIDE et de l’Observatoire (4) • Pas seulement un droit individuel • Droit à s’occuper des décisions publiques qui ont un impact collectif • Droit à l’information • Vade mecum: adapter un écrit pour le rendre accessible aux enfants • Publications « childfriendly » • Vade mecum: participation des enfants aux décisions publiques
  9. 9. 28/11/2013 Qui a peur de la participation? 9 Bénéfices escomptés: argumentaire • Valeur ajoutée pour les enfants eux-mêmes • Éducation à la citoyenneté active • Nouvelles perspectives • Meilleures décisions • Meilleure protection des enfants
  10. 10. 28/11/2013 Qui a peur de la participation? 10 De quelques idées reçues: argumentaire (1) • Chacun à sa place … • Les adultes savent ce qui est le mieux pour les enfants… • Si on acceptait tout ce qu’ils réclament, on n’en sortirait plus … • « Dans tout processus de participation, c’est l’impact réel sur la décision qui détermine si le processus s’érode ou reste vivant. Rien n’est pire en effet que de consulter un public quel qu’il soit, pour ensuite prendre une décision qui ne tient aucun compte des avis exprimés : cela ne peut, au mieux, que renforcer le sentiment d’impuissance et, au pire, cela suscitera une forte impression d’avoir été grugé, voire manipulé. » Marc Jacquemain (2011)
  11. 11. 28/11/2013 Qui a peur de la participation? 11 De quelques idées reçues: argumentaire (2) • La participation n’est qu’un alibi : les décisions importantes sont déjà prises • Seuls les enfants de plus de 12 ans sont capables de participer à l’élaboration de décisions publiques … • Ce sont toujours les mêmes qui prennent ou monopolisent la parole …
  12. 12. 28/11/2013 Qui a peur de la participation? 12 Conclusions Une entreprise sans terme prédéfini … (Open-ended endeavor) Pour en savoir plus: www.oejaj.cfwb.be

×