Synthèse sj

1 663 vues

Publié le

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 663
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 046
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Synthèse sj

  1. 1. Enquête rétrospective sur des parcours improbables Observatoire de l’Enfance, de la Jeunesse et de l’Aide à la Jeunesse 25 mars 2013 25/03/2013 Parcours improbables 1
  2. 2. Plan 1. 2. 3. 4. 5. 4. 5. 6. 7. Success stories chez les jeunes? Quels jeunes? Méthode? Objectifs? Résultats? Trois logiques d’action Trois configurations-types Leviers Recommandations & envoi 25/03/2013 Parcours improbables 2
  3. 3. Success stories chez les jeunes? • • • • • corrections de trajectoire, rescapés du destin (social), parcours improbables, inflexions positives (significatives) … … et «dispositifs de prise en charge» 25/03/2013 Parcours improbables 3
  4. 4. Quels jeunes? • N=30 • [ 19-30 ans ] • Passés par divers « dispositifs » dans trois secteurs:  Secteur (extra-)scolaire (SAS, centre d’aide à l’accès aux études supérieures, Cefa, …)  Secteur de l’insertion socio-professionnelle (EFT, accompagnement CPAS, …)  Secteur socio-culturel (MJ, AMO, OJ, …) 25/03/2013 Parcours improbables 4
  5. 5. Méthode • Identification via des personnes relais au sein des trois types de dispositifs • Récits de vie : enquête rétrospective • Analyse :  tension entre dimension subjective et dimension objective : ex. : discours du mérite individuel versus facteur chance  importance de la dimension temporelle (cheminement, processus) : ex. : configuration-type « parenthèse biographique favorisant la réflexivité »  articulations et imbrication entre domaines de l’existence (scolaire, familial, professionnel, …) : ex. : recomposition du réseau d’amis 25/03/2013 Parcours improbables 5
  6. 6. Atouts et limites • Le point de vue des premiers intéressés (les jeunes) … • … invités à regarder en arrière • Expérience vécue, singulière mais inscrite dans des contraintes sociales • Qui ne doit pas être pris pour … • …. Un diagnostic des dispositifs par lesquels ils sont passés 25/03/2013 Parcours improbables 6
  7. 7. Objectifs • Identifier les leviers qui ont contribué à un changement positif significatif de trajectoire. • Formuler des hypothèses sur les facteurs de réussite et les « conditions de félicité »[1] des dispositifs. • Concevoir un ou des modes de valorisation de ces témoignages à destination des professionnels et des jeunes. • [1] Condition de succès d’un énoncé performatif (qui accomplit une action). Exemple : je te promets que je t’emmènerai au cinéma demain (Wikipédia, Acte de langage) 25/03/2013 Parcours improbables 7
  8. 8. Résultats • Pluralité des parcours, de l’expérience au sein des dispositifs et des leviers sur lesquels les jeunes peuvent s’appuyer : d’où parfois des effets inattendus. • Lecture individualisante (voire psychologisante) des leviers par les jeunes :  registre individuel ou interindividuel plutôt que collectif ou politique  motivation, travail sur soi, soutien de l’entourage …  les relations avec les autres bénéficiaires du dispositif: moins importantes aux yeux des jeunes (mais variable selon dispositifs)  Conforme à la représentation de l’individu contemporain : individu souverain, homme qui croit être l’auteur de sa propre vie (Ehrenberg). 25/03/2013 Parcours improbables 8
  9. 9. Trois logiques d’action • Logique d’intégration : de normes sociales, scolaires ou professionnelles : rapport au travail, ponctualité, responsabilité. • Logique d’acquisition de ressources stratégiques : expérience professionnelle, capital scolaire, compétences utiles, spécifiques ou transversales, relations utiles (capital social), informations sur le fonctionnement des institutions publiques (CPAS, Forem, logements sociaux…), le système éducatif ou le marché du travail. • Logique de subjectivation : confiance en soi, image de soi (correction de l’image négative antérieure), travail sur soi (mieux se connaître, découvrir ce qu’on aime, ce qu’on a envie de faire, faire le point, travail de deuil de l’échec, découverte de son potentiel, …), s’ouvrir, découvrir un autre monde que celui de la famille ou du quartier, expression de soi 25/03/2013 Parcours improbables 9
  10. 10. Trois configurations-types (1) • Substitut à la socialisation familiale    Effet : Sécurité d’existence Effet : Rupture par rapport au milieu familial Effet (paradoxal) : Dépendance, difficulté à couper les ponts 25/03/2013 Parcours improbables 10
  11. 11. Trois configurations-types (2) • Parenthèse biographique favorisant la réflexivité      Effet : confiance en soi : sortir de l’emprise de la stigmatisation Effet : renégociation et tamisage des liens sociaux antérieurs Effet : prise de responsabilité Effet : décentrement (expérimentation concrète de nouvelles préférences latentes) Effet du voyage comme ressource permettant l’indépendance (se savoir capable de ) 25/03/2013 Parcours improbables 11
  12. 12. Trois configurations-types (3) • S’équiper pour combler une lacune ou pallier à une défaillance    • Effet : prise en charge d’un problème spécifique (réparation d’une faille biographique) Effet : dédramatisation Effet de rebond (faille momentanée) & Configurations hybrides: CEFA, SAS, Centres de formation, aide au logement … 25/03/2013 Parcours improbables 12
  13. 13. Les leviers (1) • Événement déclencheur qui initie ou active un décentrement vis-à-vis de soi (coup de massue sur la tête) :  se prendre par la main et prendre en main  effet miroir : prise de conscience de sa propre passivité ;  basculement dans l’âge adulte • Le hasard, la chance • L’importance de l’état d’esprit à l’arrivée dans le dispositif (alignement entre une offre et une demande d’intervention) • Charisme et autorité morale des intervenants 25/03/2013 Parcours improbables 13
  14. 14. Les leviers (2) • Rôle clé des autres : intervenant, le groupe de pairs, l’entourage du jeune • Confrontation « expérimentale » à la vie : mises en situation • On se bouge au fond rarement uniquement pour soi mais bien pour autrui : pour lui prouver quelque chose, pour lui donner tort, pour qu’il soit fier de nous • Autocontrainte : agir conformément à ce qu’ils ont appris à apprécier et à considérer comme important • Avoir des chances objectives d’insertion • Adhérer à l’idéologie méritocratique? 25/03/2013 Parcours improbables 14
  15. 15. Recommandations • La motivation: un pseudo-levier • Identifier ce qui contribue à créer et à entretenir la motivation: exemple: expérimenter une réussite dans un espace protégé • Favoriser la présence des trois logiques dans chaque dispositif • La compétence relationnelle, atout-clé • Sensibiliser les jeunes qui pourraient bénéficier de certains dispositifs mais n’y sont pas encore impliqués 25/03/2013 Parcours improbables 15
  16. 16. Envoi • Qu’est-ce que cela veut dire que de mettre le jeune en capacité de solliciter et d’accepter l’intervention d’un dispositif ? • Pour en savoir plus: Parcours improbables: trente jeunes témoignent http://www.oejaj.cfwb.be/index.php?id=10248 25/03/2013 Parcours improbables 16

×